Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.




08 mai 2011

Alfred Hitchcock, architecte de l'angoisse 1899-1980, Paul Duncan

9783822816721FSPour les amateurs du genre (dont je fais partie), les éditions Taschen ont réalisé un beau livre sur le maître du suspense.

Sa vie, sa filmographie, son travail de cinéaste sont présentés ici, accompagnés de nombreuses et très belles photos de tournage et d'une foule de citations du maître.
Des photogrammes de films complètent le tout, ainsi que des anecdotes de tournage. On apprend énormément au fil des pages, tant sur le personnage public d'Hitchcock que sur sa façon d'appréhender le cinéma. Un magnifique objet et un livre de qualité disponible à un petit prix.

Des analyses succinctes des films permettent en outre d'apporter un éclairage parfois différent à ces derniers. Paul Duncan analyse ainsi les rapports entre les personnages masculins et féminins des films pour en dégager des similitudes et des rapprochements entre les différentes époques et phases de l'oeuvre du maître du suspense. C'est effrayant de comprendre pourquoi ces films exercent une telle fascination sur les spectateurs...

En grande fan de ce cinéaste, je n'ai pu qu'être absolument séduite par ce magnifique ouvrage. C'est le premier documentaire que je lis sur ce réalisateur et son oeuvre...mais peut-être pas le dernier ! 

« Nous sommes tous des criminels, nous qui regardons. Nous sommes tous des voyeurs. Et nous respectons le onzième commandement : " Tu ne te feras pas prendre"».  Alfred Hitchcock (p.16)


psychose_1960_3236_1209355082  9783836527781_1

Une chronique de soukee rangée dans Beaux Livres - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,


07 mai 2011

Noces indiennes, Sharon Maas

nocesindiennesSharon Maas est une journaliste spécialisée dans le sous-continent indien, née en Guyane britannique en 1951. Noces indiennes est son premier roman.

L'intrigue de ce roman suit le destin de trois personnages, trois enfants confrontés aux règles d'une société qui leur échappe.
Savitri, dont le père est le cuisinier d'une famille anglaise installée en Inde, tombe amoureuse de son compagnon de jeu, David, le fils de la famille.
Nat, fils adoptif d'un médecin anglais, est partagé entre son pays, l'Inde, et sa découverte de l'Occident lors de ses études.
Saroj, enfin, papillon rieur et multicolore, subit le joug de son père, traditionnaliste à l'extrême qui souhaite la marier dès ses quatorze ans.

Trois enfants, dont l'histoire débute à trois époques différentes (1921, 1947 et 1956), avec pour dénominateur commun l'Inde. Parce qu'ils y vivent ou qu'ils sont indiens, leur vie est régie par des règles et des traditions parfois lourdes face à la modernité de leur temps.
Sharon Maas nous entraîne avec brio dans cette intrigue complexe qui se déroule à des moments charnières de l'Histoire de l'Inde. Savamment construite, elle alterne le destin des trois personnages et leur évolution personnelle au fil du temps.

Noces indiennes est un roman de toute beauté, que j'ai lu avec grand plaisir. S'il arrive, dans ce type de construction narrative, qu'un personnage soit moins intéressant qu'un autre, ce n'est pas le cas ici et chaque chapitre amène son lot de rebondissements et d'évolutions qui le rendent aussi intéressant que le précédent.

coup_de_coeur_2011

Une belle intrigue servie par une jolie plume, un rythme dense et un hommage à l'Inde tout en subtilité, mais aussi une critique de certaines traditions comme de la condition de la femme... J'ai été conquise et j'attribue sans plus tarder à ce roman le titre de cinquième coup de coeur de cette année...

"Soit on aime l'Inde, soit on la déteste, et tout ce que je suis, tout ce que tu sais de moi, c'est à l'Inde que je le dois. L'Inde véritable, l'Inde cachée derrière le chaos, la saleté, la démence, la laideur, l'Inde de l'esprit. Tu le sentiras. J'en suis sûr. Et tu l'aimeras. Tu tomberas sous le charme, tout comme moi." (p.593)

Ce roman a été lu dans le cadre d'une lecture commune avec Elea23, avec un peu de retard (ce billet devait être publié le 30 avril...) Je l'inscris bien entendu dans le Vignette_LCcadre du Challenge "L'Inde en fêtes".

logo_Inde

Une chronique de soukee rangée dans Littérature indienne - Vos commentaires [13] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,

05 mai 2011

Orgueil et préjugés, Jane Austen

jane_austen_orgueil_et_prejuges_10_18_Orgueil et Préjugés est un des romans les plus connus de la romancière et femme de lettres anglaise Jane Austen. Publié en 1813, il demeure à ce jour un incontournable de la littérature anglaise.

J'en connaissais l'intrigue avant même de me plonger dedans, ayant étudié certains fragments en fac. Mais la tentation de me faire une journée dédiée à l'Angleterre lors du mariage princier* m'a incitée à me plonger dans ce roman. (*cf. Ma journée "So British")

Orgueil et Préjugés relate le quotidien d'une famille anglaise au 19e, les Bennet, dont les cinq filles sont à marier. Entre les mondanités et les obligations de cette famille bourgeoise, les journées passent dans l'attente d'un mariage. Jusqu'au jour où Mr Bingley vient s'installer à Netherfiled, propriété voisine de celle des Bennet. Tout le voisinage se met alors en branle pour séduire ce célibataire tant convoité. Jusqu'à l'arrivée de son ami Mr Darcy...

J'avais déjà apprécié ma lecture de L'Abbaye de Northanger il y a quelques années, et renouer ici avec Jane Austen a été une très bonne chose.
Orgueil et Préjugés est un roman à l'humour féroce, véritable critique de la société de l'époque et de la rigidité de ses codes sociaux.

Les personnages de Jane Austen possèdent une psychologie finement étudiée et portent en eux certaines valeurs représentatives de leur classe sociale et de leurs attentes. Les filles cadettes des Bennet sont ainsi stupides à souhait, écervelées et mièvres, et ne jurent que par le mariage et l'argent, tandis qu'Elizabeth possède un caractère plus féministe et moderne, symbolisant ainsi le contre-pied de ces normes sociales pourtant bien réelles alors. 

Véritable bijou d'humour et de cynisme, Orgueil et Préjugés ne doit pas être réduit à sa dimension sentimentale et ne garder que son côté mièvre. C'est avant tout une oeuvre critique de son temps et de la condition des femmes de l'époque. Cet aspect, parfois acerbe, il est vrai, m'a séduite de bout en bout et fait beaucoup rire. Quelle modernité ! Quelle verve ! Le plus de l'édition 10/18 ? Une préface signée Virginia Woolf.

Pour illustrer tout le talent de Jane Austen
dans cette critique féroce, la première phrase du roman :

"C'est une vérité universellement reconnue qu'un célibataire pourvu d'une belle forture doit avoir envie de se marier et, si peu qu'on sache de son sentiment à cet égard, lorsqu'il arrive dans une nouvelle résidence, cette idée est si bien fixée dans l'esprit de ses voisins qu'ils le considèrent sur-le-champ comme la propriété légitime de l'une ou l'autre de leurs filles." (p.21)

 9003  ORGUEIL_ET_PREJUGES  orgueil_et_prejuges2

Et si de nombreuses adaptations ont été faites au cinéma et à la TV, (j'en connais qui se pâment pour Colin Firth dans le rôle de Darcy !^^) je n'ai pas pu résister à la tentation de vous présenter Coup de foudre à Bollywood, un remake sauce indienne de ce roman. Voici la bande-annonce aux couleurs chatoyantes de ce film, pour vous donner un aperçu de cette version un peu mièvre, certes, mais tellement pétillante !

 

 

Et voici ma deuxième participation au Challenge de Will,
La littérature fait son cinéma,
dans la catégorie Meilleure actrice (10 livres à chroniquer).


Une chronique de soukee rangée dans Littérature anglaise - Vos commentaires [16] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,

04 mai 2011

L'homme qui marche, Jiro Taniguchi

taniguchi_L_HOMME_QUI_MARCHEJe poursuis ma découverte de l'oeuvre de Taniguchi avec L'homme qui marche, publié en 1995 chez Casterman.

De cet homme, nous ne saurons rien de précis, si ce n'est qu'il habite en ville avec sa compagne et profite de la nature urbaine pour prendre le temps. Prendre le temps d'observer son environnement, les personnes qu'il croise ou encore les animaux, grimper dans un arbre pour en admirer la vue ou regarder la neige tomber. Faire finalement, ce que peu font...

A nouveau, Taniguchi nous transporte dans un univers à part, où lataniguchi_hommemarche_illus_0cb5a poésie domine. Peu de bulles dans cette BD, peu de dialogues et de réflexions, mais finalement, la lecture s'en trouve d'autant plus poétique. On suit avec bonheur les pérégrinations pourtant simples de ce promeneur qui a su garder l'oeil ouvert sur ce qui l'entoure et dégager la poésie de la vie quotidienne.
L'homme qui marche est une ode à cette méditation qui nous manque parfois - souvent - quand, embrumés par notre quotidien et l'acidité d'un fatras anxiogène, nous oublions de rêver un peu...

Une très belle BD de Taniguchi, encore une fois, qui m'a séduite autant que les autres et que j'ai trouvée très similaire au Gourmet solitaire, découverte il y a peu.

Et voici ma neuvième participation 
à la BD du mercredi de
Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1


Et ma première au Top BD des blogueurs de Yaneck !
(note : 15/20)

Logo_top_bd_2011

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [15] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

03 mai 2011

Mini Swap "Continents Perdus" chez Lhisbei

Mon dernier Swap date de janvier... Je commençais à me languir...

 Alors quand Lhisbei a lancé son Mini Swap Continents Perdus,

 je n'ai pas hésité une seconde pour m'inscrire !

Un swap sur les civiliations oubliées ? Quelle bonne idée !

 Si comme moi, vous aimez succomber à ce genre

de tentation, c'est par là !

Inscriptions jusqu'au 5 mai inclus.

63796784

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [5] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,


01 mai 2011

Ma PAL

Ma PALJe me suis enfin décidée... Et pourtant, longtemps, je n'en ai pas vu l'intérêt... Mais finalement, j'aime regarder les PAL des autres et découvrir ainsi un peu plus leurs goûts littéraires. Donc je me suis dit (pompeusement peut-être) que ça intéresserait peut-être certains de connaître la mienne.

Bref, voici, par ordre alphabétique de noms d'auteurs ma PAL. Derrière cet acronyme ô combien barbare pour qui n'est pas un invétéré de la blogosphère littéraire, se cache l'expression de Pile à Lire, soit les livres que je possède et que je n'ai pas encore lus.
Je tiendrai cette liste à jour en ajoutant mes nouveautés et supprimant au fur et à mesure les livres que je lirai et que je chroniquerai. Ils seront alors disponibles dans mon
Index des livres.
Si une lecture commune vous tente (LC, autre sigle barbare), n'hésitez-pas à me le dire, je serais ravie ! Vous pouvez me l'indiquer en commentaire de ce billet ou sur celui consacré au calendrier des  lectures communes.

Edit du 10 février 2014 : PAL mise à jour ! Un N indique chaque nouveauté.


¤Ada
ms, Poppy Le temps des métamorphoses
¤Ali, Samina
Jour de pluie à Madras
¤Andersen, Hans Christian Le jardin du paradis (illustré par Edmund Dulac) et L'elfe de la rose
¤Austen, Jane Emma

¤Barbéris, Dominique Quelque chose à cacher
¤Barrow, Wayne 
Bloodsilver
¤Bauchau, Henry
Antigone
¤Beauverger, Stéphane Le déchronologue
¤Bettelheim, Bruno Psychanalyse des contes de fées N
¤Benameur, Jeanne
Les Demeurées

¤Blixen, Karen L'éternelle histoire et La ferme africaine
¤Blondel, Jean-Philippe This is not a love song
¤Bodard, Aliette de D'obsidienne et de sang, Les Chroniques Aztèques T.1

¤Calle, Sophie Doubles-jeux 
¤Capote, Truman Monsieur Maléfique
¤
Cauwelaert, Didier van Thomas Drimm T.1 La fin du monde tombe un jeudi

¤Charles-Roux, Edmonde L'Irrégulièree
¤Chaudière, Frédéric Tribulations d'un stradivarius en Amérique

¤Collectif  Le goût de la Normandie, Le goût de la Chine, Le goût du voyage
¤Collins, Wilkie Le Secret (livre numérique)

¤Dan, Shi Mémoires d'un eunuque dans la Cité Interdite
¤Darrieussecq, Marie
Naissance des fantômes
¤Dostoïevski, Fédor Crime et châtiment
¤Downer, Lesley La dernière concubine
¤Doyle, Arthur Conan Souvenirs de Sherlock Holmes, Un scandale en Bohème, La Vallée de la peur, Son dernier coup d'archet, Les archives de Sherlock Holmes (livre numérique) et L'homme à la lèvre tordue (livre numérique)
¤Duncan, Hal Evadés de l'Enfer !
¤Dumas, Alexandre
Le Comte de Monte Cristo (livre numérique)

¤Duras, Marguerite Un barrage contre le Pacifique

¤Eco, Umberto Le Cimetière de Prague
¤
Exbrayat, Charles
Encore vous Imogène, Imogène vous êtes impossible, Notre Imogène et Les fiançailles d'Imogène

¤Featherstone, Ann Que le spectacle commence !
¤Feiyu, Bi L'Opéra de la Lune
¤Ferdjoukh, Malika
Sombres citrouilles (relecture)
¤Fitzgerald, Francis Ford Tendre est la nuit
¤French, Nicci Dans la peau

¤Gaboriau, Emile L'affaire Lerouge (livre numérique)
¤Gardner, Lisa La maison d'à côté

¤Gaudé, Laurent
Eldorado et La mort du roi Tsongor

¤Hiraide, Takashi Le chat qui venait du ciel
¤Hoffmann, E.T.A.
Le Vase d'or
¤Hub Okko Le Cycle de l'eau T.2

¤Inderjit, Badhwar La Chambre des parfums
¤Indridason, Arnaldur La voix

¤Josse, Gaëlle Nos vies désaccordées

¤Kerouac, Jack Sur la route
¤Kerr, Philippe La trilogie Berlinoise
¤Khara, David S. Le projet Shiro
¤
Kitano, Takeshi
Asakusa Kid

¤Larsen, Reif L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet
¤
Laurens, Camille Dans ces bras-là
¤Le Fanu, Joseph Sheridan L'Oncle Silas
¤
Leroux, Gaston
La Poupée sanglante
¤Loti, Pierre Pêcheur d'Islande
¤Lurie, Alison Ne le dites pas aux grands

¤McCall Smith, Alexander Mma Ramotswe détective
¤
Mancassola, Marco
La vie sexuelle des super-héros

¤Manguel, Alberto Journal d'un lecteur
¤Maurier, Daphnée du Ma cousine Rachel
¤Mc Court, Frank Teacher Man, un jeune prof à New York
¤Merle, Robert La mort est mon métier
¤Messager, Alexandre Khanh, Dung et Nghiep vivent au Vietnam
¤Mistry, Rohinton L'Equilibre du monde
¤Mitchell, David Cartographie des nuages
¤Moers, Walter La cité des livres qui rêvent (relecture)
¤Mourad, Kenizé
Le Jardin de Badalpour et De la part de la Princesse morte

¤N'Dongo, Mamadou Mahmoud Bridge RoaD

¤Pamuk, Orhan Mon nom est rouge
¤Parson, Julie Le sablier d'or
¤Pevel, Pierre Les Lames du Cardinal T.1
¤Pirzâd, Zoyâ
C'est moi qui éteins les lumières N

¤Plichota, Anne et Wolf, Cendrine Oksa Pollock T.1 L'inespérée

¤Pouy, Jean-Bernard La mauvaise graine
¤Pullman, Philip A la croisée des Mondes T.1 Les Royaumes du Nord (relecture) et A la croisée des Mondes T.2 La Tour des Anges

¤Queneau, Raymond Pierrot mon ami
¤
Quignard, Pascal Les escaliers de Chambord 

¤Rankin, Ian Le jardin des pendus
¤Ransmayr, Christoph
La Montagne volante
¤Rilke, Rainer Maria Au fil de la vie
¤Robinson, Peter Saison sèche
¤Rocher, Daniel
Brins de zinc
¤Rufin, Jean-Christophe Rouge Brésil
¤Rushdie, Salman L'Enchanteresse de Florence

¤Savage, Sam Firmin, autobiographie d'un grignoteur de livres
¤Saylor, Steven Le Rocher du Sacrifice (relecture), La dernière prophétie (relecture) et Rubicon (relecture)
¤Schneider, Romy Moi, Romy
¤Shanghvi, Siddharth Dhanvant La fille qui marchait sur l'eau
¤Simenon, Georges Marie qui louche

¤Thu Huong, Duong Terre des oublis

¤Wells, Herbert George La machine à explorer le temps et L'Homme invisible (livre numérique)
¤Wentworth, Patricia L'appel du danger, Un anneau pour l'éternité

¤Xinran Baguettes chinoises

¤Zweig, Stefan Lettre d'une inconnue, Marie-Antoinette 

 

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [58] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

30 avril 2011

Les neuf Dragons, Michael Connelly

9782020923880Et dire que Les neuf Dragons est le premier roman de Connelly que je lis... Et dire que Connelly est un écrivain américain majeur du roman policier actuel... Et dire que d'ordinaire, le roman policier américain me laisse de marbre... Il y a donc bien un début à tout  ! (pour ceux qui étaient sceptiques)

Pour ceux qui comme moi ont besoin d'une piqûre de rappel, Michael Connelly (à ne pas confondre avec John Connolly, écrivain aussi, mais irlandais cette fois), est un écrivain américain de renom, né en 1956 dont les romans sont très médiatisés, et certains, comme Créances de Sang, ont été adaptés au cinéma (en l'occurrence par notre cher Clint Eastwood pour ledit roman). Son héros récurrent est un inspecteur de police de L.A., Harry Bosch, dont on suit les aventures pour la quatorzième fois dans cet opus qui sort le 5 mai.

Los Angeles. Harry Bosch et son coéquipier attendent désespérément une affaire intéressante qui les sortirait de leur torpeur. Lorsqu'ils sont envoyés sur un meurtre par balle dans le quartier chinois, ils ne se doutent pas que leur intérêt va s'éveiller très rapidement. En effet, la victime subissait une sorte de racket de la part de gangs et Harry Bosch décide de tout mettre en oeuvre pour élucider l'affaire. Mais quand sa fille, qui réside à Hong-Kong avec son ex-femme, est kidnapée, l'affaire prend une toute autre tournure.

Attention, je vous préviens d'ores et déjà : quand on ouvre ce roman, on ne le lâche plus ! J'en ai fait la douce expérience en le lisant en une journée (merci toutefois les transports parisiens !)
Non seulement l'intrigue démarre en trombe, mais elle est ficelée avec brio et totalement imprévisible, et tout est fait pour que le lecteur sente monter progressivement une angoisse insoutenable. Si l'affaire des triades (une sorte de protection monnayée) est intrigante et originale, elle sert surtout de point de départ à la véritable intrigue centrée sur la relation qu'entretient le héros avec sa fille.
Le kidnapping de celle-ci survient très vite et Michael Connelly entraîne son lecteur dans une course-poursuite haletante digne d'un film ! L'identification au héros est grande (qu'on soit parent ou pas, la preuve avec moi) et permet au suspense de croître au fil des pages.

Bref, une lecture à couper le souffle, à faire fuir le sommeil, à accélérer le rythme cardiaque et, surtout, un auteur à découvrir si, comme moi, vous étiez passé à côté !

Un grand merci à  logo2 et aux seuil pour ce roman policier reçu dans le cadre du Jury Policier 2011.

jury_polar

Une chronique de soukee rangée dans Romans policiers - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

29 avril 2011

Ma journée "So British"

drapeau_angleterre_bonne_tailleJe vous l'avais annoncé... drapeau_angleterre_bonne_taille

Comme je ne travaille pas aujourd'hui,

je me suis concocté une petite journée "So British" !

Au programme, le mariage princier, certes,

mais aussi la lecture d'Orgueil et Préjugés de Jane Austen,

accompagnée de tasses de thé.

J'aime trop l'Angleterre pour ne pas succomber à l'effervescence...

929054020071

kw         jane_austen

drapeau_angleterre_bonne_tailleBonne journée à tous !drapeau_angleterre_bonne_taille


Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [14] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

28 avril 2011

Encore des nouveaux titres dans ma bibliothèque !

Et pourtant, je me fais violence vue la taille de mon appartement...
Mais en virée à Toulouse,
je n'ai pas pu résister à la librairie Ombres Blanches,
véritable caverne d'Ali Baba remplie de livres...

Geisha

Geisha d'Arthur Golden

(j'ai vu l'adaptation ciné mais je n'ai pas lu ce roman...
Hop ! Un titre de plus pour le Challenge de Will)

9782264041579_gLa fille qui marchait sur l'eau de Siddharth Dhanvant Shanghvi

Un titre de plus pour notre Challenge sur l'Inde !

 

9782266161305FS

Pompéi de Robert Harris

Et un autre pour le Défi Au coeur de la Rome Antique !
(je ne perds pas le Nord vous me direz...)

 

Raison_et_Sentiments

Raison et sentiments de Jane Austen

Je me prévois une journée "So British" demain,
avec cup of tea, mariage princier et Jane Austen...    

drapeau_angleterre

jane_austen_orgueil_et_prejuges_10_18_

Orgueil et préjugés de Jane Austen

(cf. le livre précédent)

 

9782253112822_g

La Chambre des Parfums d'Inderjit Badhwar

Et encore un roman pour notre Challenge sur l'Inde !

 

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [11] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

27 avril 2011

India Dreams T.3 A l'ombre des bougainvillées, Maryse et Jean-François Charles

9782203392199g1Si Murena est une BD incontournable pour l'antiquité romaine, elle trouve son pendant indien avec India Dreams, véritable ode à l'Inde et à son Histoire. Je vous présente aujourd'hui le troisième tome A l'ombre des bougainvillées(voir mes billets élogieux sur le premier et sur le deuxième tome).

1965. L'indépendance de l'Inde a été proclamée depuis près de vingt ans, mais la guerre menace aux frontières. Emy et Jarawal, les deux héros du précédent tome, se retrouvent près de vingt ans plus tard. Une fille est née de leur brève union, Kamala. Celle-ci, après ses études à Cambridge, part en périple en Himalaya en compagnie d'amis hippies, à bord d'un mini bus. Mais cette quête initiatique va tourner au cauchemar.

Encore une fois porté par des dessins magnifiques aux couleurs tendres, ce nouvel opus est une réussite totale ! L'intrigue est toujours aussi intéressante et permet, grâce aux différentes générations de personnages, d'aborder des époques charnières dans l'Histoire de l'Inde.
C'est au tour des années 1960 d'être décortiquées ici, période trouble pour ce pays tout juste indépendant mais déjà en lutte avec ses voisins.
J'ai été une nouvelle fois complètement charmée par ce troisième tome, ne lui trouvant aucun temps mort. Cette série est une vraie pépite que je ne peux que conseiller à ceux qui s'intéressent un tant soit peu à ce pays.

Vignette_LClogo_IndeCe troisième tome était une lecture commune avec Hilde et L'Ogresse de Paris.
Je l'inscris bien entendu dans le cadre du Challenge "L'Inde en fêtes". 

 Et voici ma huitième participation 
au rendez-vous hebdomadaire de
Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1

 

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [11] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,