Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

15 septembre 2011

Tokyo, Mo Hayder

mo-Hayder_tokyoTokyo est le troisième roman de la romancière britannique Mo Hayder. Publié en France en 2004, il traînait dans ma PAL depuis quelques temps, après avoir été dégoté chez un bouquiniste.

Grey, la vingtaine, débarque seule à Tokyo, obsédée par un sujet : le massacre de Nankin par les Japonais en 1937. Mais le seul témoin de cet épisode, un vieil universitaire, n'est pas disposé à revenir sur cette période de sa vie et à lui parler.
La jeune anglaise est rapidement embauchée dans un bar à hôtesses. Mais les cients qu'elle y rencontre sont loin d'être des hommes d'affaires lambdas. Subvenant à ses besoins, Grey continue en parallèle ses recherches sur Nankin. Car son obsession n'est pas qu'empathique : la jeune femme a bien des secrets à cacher et des réponses à trouver dans cette tragédie. Et son précédent internement en hôpital psychiatrique la pousse à chercher des vérités dans le passé.

Je connaissais de réputation Mo Hayder et de ses romans. Je savais que je m'exposais à une lecture choquante, violente, etc.
Résultat ? Une nuit d'insomnie quand, arrivée à la moitié du livre et après un début plutôt calme, l'intrigue s'accélère.  Je me suis laissé happée jusqu'à la dernière page. Vous dire que j'étais tellement tendue qu'il m'était impossible de m'endormir sans connaître le dénouement n'est pas loin de la vérité... Non, en fait c'est l'exacte vérité !
Tokyo est un roman que l'on peut qualifier de morbide. Non seulement l'histoire personnelle de Grey, l'héroïne, prend très vite une tournure dérangeante, mais les détails historiques sur le massacre de Nankin font froid dans le dos.
Si Mo Hayder avoue en postface la difficulté de trouver des documents sur cet épisode historique et, surtout, des documents exposant les faits d'une façon cartésienne, sans exagération dans la cruauté ni dans l'horreur, elle en propose ici une version très personnelle mêlée à une part fictionnelle intéressante. Les personnages possèdent une psychologie très fine et leurs vies s'entremêlent inextricablement.
Comme tout bon thriller, la tension monte progressivement (le personnage de la Nurse est devenu mon cauchemar ultime !) et les explications sont données au compte-goutte pour ménager le suspense. L'alternance de temporalité entre les chapitres - Nankin en 1937 et aujourd'hui à Tokyo - permet de faire évoluer les deux histoires de façon parallèle et de faire monter l'intensité dramatique conjointement.

Lectures communesIl y a beaucoup à dire sur ce roman mais je m'arrêterai là. Pour terminer, je vous préviens : si vous ouvrez ce livre, faites le en connaissance de cause. Pour ma part, je crois que je vais m'arrêter là dans ma découverte de Mo Hayder (je suis une trop petite nature pour ce type de thrillers...)
Tokyo
était une lecture commune avec
Manu, Estellecalim, (un peu en retard) Canel et Sophie.

Et comme je n'ai pas pu résister au Challenge Thriller de Cynthia,
je me suis inscrite dans la catégorie "Touriste planquée" (3 thrillers à lire avant le 15 juin 2012)

Challenge Thriller

Une chronique de soukee rangée dans Thrillers - Vos commentaires [24] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,



Vos commentaires

    vite, je pars bosserr... je te laisse un comm ce soir, pas acces à cb du bureau...

    Posté par Canel, 15 septembre 2011 à 08:22 | | Répondre
  • Oui, la Nurse est un cauchemar. On a eu la même lecture je vois Sauf que je n'ai pas lu la nuit !
    C'est vrai que ça fait froid dans le dos mais je pense que je m'attendais encore à pire, en fait !

    Posté par Manu, 15 septembre 2011 à 08:32 | | Répondre
  • Une amie m'a lu un passage d'un roman de Mo Hayder et c'était déjà à la limite de l'insoutenable pour moi, alors lire tout un roman je ne sais pas si j'oserais... Mais ton billet enthousiaste me donne envie d'en lire un maintenant !

    Posté par D., 15 septembre 2011 à 08:49 | | Répondre
  • @Manu : Lire ce type de livre la nuit... Quelle horreur et quelle erreur !^^

    @Canel : Bon courage alors !

    @D. : Alors petit conseil : évite de le lire le soir ! J'en ai fait la douloureuse expérience...

    Posté par soukee, 15 septembre 2011 à 09:25 | | Répondre
  • Je devais le lire mais ce ne sera pas pour cette fois-ci, je suis désolée. Ton billet me rappelle "Maruta 454", une BD sur le terrible massacre de Nankin entre autres.

    Posté par Mango, 15 septembre 2011 à 09:31 | | Répondre
  • Je fais partie de la LC! J'ai beaucoup aimé le roman et ton analyse en rend bien les qualités. Moi aussi j'ai eu une peur terrible de la nurse. Le plus abominable c'est quand Grey se cache dans le sous sol inondé. J'ai cru que je n'en réchapperai pas! Mais c'est l'aspect historique que j'ai préféré. Comme il est raconté par un personnage,on a l'impression de vivre l'histoire et elle est bien aussi terrifiante que le suspense proprement dit.

    Posté par claudialucia, 15 septembre 2011 à 09:44 | | Répondre
  • @Mango : De mon côté, j'ignorais tout de cet épisode historique...

    @claudialucia : Excuse-moi, je ne savais pas ! Je te rajoute avec un lien vers ton billet. Le passage de la course-poursuite dans le sous-sol est un des plus terrifiants qui m'ait été donné de lire... Brrr ! Mais l'aspect historique est très dur aussi, c'est certain. Surtout que je ne connaissais rien à cet épisode de l'histoire de la Chine...

    Posté par soukee, 15 septembre 2011 à 09:54 | | Répondre
  • Les autres romans de Mo Hayder comme Birdman sont aussi très durs et d'une grande noirceur dans le style et le sujet mais si tu as apprécié Tokyo ce serait dommage de ne pas les découvrir.
    Et on est toutes plus ou moins d'accord, La Nurse nous a flanqué une de ces trouilles !! (et pourtant je suis une adepte de polars noirs foncés )

    Posté par Sophie, 15 septembre 2011 à 18:09 | | Répondre
  • @Sophie : J'ai apprécié Tokyo mais je ne suis maso qu'à intervalles très grands... Donc pour le moment, j'ai eu ma dose de thrillers bien flippants !

    Posté par soukee, 15 septembre 2011 à 19:14 | | Répondre
  • j'ai un Mo Hayder dans ma PAL depuis un sublissime swap (tiens, c'est qui donc qui l'avait organisé???) ^^
    j'ai hâte!

    Posté par Violette, 16 septembre 2011 à 14:28 | | Répondre
  • @Violette ! Hihi ! Je n'ai pas lu Pig Island, mais je te souhaite bien du courage ! Mo Hayder, maître du frisson, c'est certain !

    Posté par soukee, 16 septembre 2011 à 14:34 | | Répondre
  • J'avais commancé ce roman, et puis abandonné. J'ai eu tord, apparemment.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 16 septembre 2011 à 21:29 | | Répondre
  • @Alex-Mot-à-Mots : Ça dépend comment on le voit : tu as eu raison de ne pas te provoquer d’insomnie avec ce thriller, mais d'un autre côté, justement, tu passes à côté d'un excellent thriller qui fait frissonner juste ce qu'il faut... A toi de voir !

    Posté par soukee, 17 septembre 2011 à 14:37 | | Répondre
  • J'ai lu ce livre il y a quelque temps maintenant et je l'avais trouvé très violent. Du coup, je n'ai pas continué la découverte de cet auteur ...

    Posté par yoshi73, 18 septembre 2011 à 11:42 | | Répondre
  • Il se trouve dans ma PAL Il me tarde de l'en sortir ! (mais d'autres livres passent avant...)

    Posté par Ankya, 18 septembre 2011 à 13:51 | | Répondre
  • pig island est moins dur que tokyo (à mon avis) le pire étant "l'homme du soir" après sa lecture j'ai du faire un break avec mo hayder ^^ et pourtant j'adore les trucs noirs, gores, glauques...!
    d'accord tokyo est brutal, violent mais qd même quelle originalité pour un thriller non?

    Posté par nesto, 18 septembre 2011 à 20:33 | | Répondre
  • @Yoshi : Nous serons deux !

    @Ankya : Cela faisait longtems qu'il y était chez moi aussi. Je suis contente de l'en avoir sorti !

    @nesto : Bon bein je passe mon chemin pour "L'homme du soir" alors ! Car même si j'ai apprécié l'intrigue de Tokyo et que je ne dénigre pas son originalité, j'ai été assez choquée (oui oui, je suis petite nature !)

    Posté par soukee, 20 septembre 2011 à 16:26 | | Répondre
  • Je n'ai lu que "Pig Island" de cet auteur, mais je n'ai pas aimé du tout, du coup ton avis ne me donne pas trop envie de retenter ^^

    Posté par latite06, 21 septembre 2011 à 18:22 | | Répondre
  • @latite : Moi je n'ai lu que celui-ci et pour l'instant je n'ai pas envie d'en lire d'autres !

    Posté par soukee, 21 septembre 2011 à 18:28 | | Répondre
  • On m'avait conseillé cet auteur il y a quelques années mais ça ne me branchait pas. Je sentais que ce n'était pas le bon moment mais depuis quelques temps, je suis de plus en plus tentée... Je ne pensais pas commencer par Tokyo, il ne me tentait pas trop mais ton avis me fait douter car je suis intriguée...

    Posté par MyaRosa, 22 septembre 2011 à 23:22 | | Répondre
  • @MyaRosa : J'espère que tu as le coeur bien accroché !^^

    Posté par soukee, 23 septembre 2011 à 08:00 | | Répondre
  • Comme toi, je ne vais pas relire Mo Hayder tout de suite, je pense. Mais j'ai un petit fond maso, sans doute, et il est possible qu'un de ces jours, j'y retourne quand même. L'avantage, c'est que maintenant je suis prévenue
    (et j'ai enfin publié mon billet ! Il fallait que ça décante, je pense)

    Posté par Estellecalim, 14 octobre 2011 à 09:15 | | Répondre
  • Dernière page tournée, avec un peu de nausée. Et je comprends bien les raisons de ton insomnie ! j'ai failli tomber dans la nuit blanche, il y a peu. Fiction ou réalité ? Piètre historienne, je me suis lancée dans des recherches sur le massacre de Nankin, et ce que j'ai lu a dépassé en horreur tout ce que Mo Hayder, finalement, a pu écrire.
    Nous, les français, qui croyons avoir été les seules victimes du dérangement mental et de la perversité de certains de nos congénères planétaires... nous avons aussi à remuer d'autres cadavres que ceux de nos ancêtres. L'homme ainsi décrit, même agissant sous ordres, est une brute sanguinaire qui n'a aucune autre excuse que la pire des bestialités que même les animaux ne sauraient lui voler.
    Merci, en tout cas, de m'avoir fait connaître ce roman, qui, même s'il te met en permanence le coeur au bord des lèvres, a le mérite de dire de quel bois nous sommes faits.

    Posté par Tinusia, 14 octobre 2011 à 16:35 | | Répondre
  • @Estellecalim : Comme je te comprends... Mais moi ce n'est vraiment pas pour tout de suite !

    @Tinusia : Contente que cette lecture t'ait plu malgré tout. Je pensais t'avoir déjà répondu, mais visiblement non... C'est sûr que le fait que la fiction se mêle à la réalité donne une autre dimension à l'horreur. Une lecture brutale mais ô combien utile...

    Posté par soukee, 20 octobre 2011 à 08:04 | | Répondre
Nouveau commentaire