Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

01 avril 2012

Tarja, Jean-Noël Sciarini

TarjaTarja est un roman de Jean-Noël Sciarini paru aux Editions La Joie de Lire en août 2011.

Tarja a 16 ans. Et à 16 ans, elle est la cible de son école. Accusée d'être une fille facile, elle est la proie de ses camarades, des murs du collège tagués, aux réseaux sociaux. Et pour la jeune adolescente, la descente aux enfers est lente, malgré l'aide de son ami Léon. Surtout avec la secret qu'elle dissimule aux autres...

Jean-Noël Sciarini signe ici un très beau roman, tout en finesse et en pudeur. Sa plume percutante permet au lecteur d'éprouver immédiatement une grande empathie pour son héroïne, une jeune fille en détresse à bien des égards. Tarja souffre, et le lecteur avec elle. Mais Jean-Noël Sciarini ne sombre pas dans le pathos et nous offre ici un texte qui insuffle un vent d'espoir, malgré tout.
Le mal-être adolescent est étudié dans sa complexité, qu'il s'agisse du rôle des réseaux sociaux aux habituelles mais non moins destructrices rumeurs.
Un très beau texte qui souligne cette douloureuse et fragile période de la vie. A lire, pour y réfléchir.
Une lecture professionnelle que j'ai partagée avec Eidole en lecture commune.

Lecture pro       Lectures communes 

 

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [4] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,


11 mars 2012

Instinct T.1, Vincent Villeminot

Instinct TInstinct est le premier tome d'une saga écrite par le romancier français Vincent Villeminot, publié en avril 2011.

Tim est un adolescent tout ce qu'il y a de plus normal. Jusqu'au jour où il est victime d'un accident de voiture. Ses parents et son frère périssent sur le coup tandis que le jeune homme se réveille dans la peau d'un grizzly avant de sombrer dans le coma. Hallucination passagère ou réelle transformation, Tim n'a aucune certitude. Et lorsque l'étrange professeur McIntyre lui propose de l'emmener dans son institut spécialisé en métamorphose animale, la vie de Tim bascule.

Ce premier tome possède tous les ingrédients pour tenir son lecteur en haleine : une intrigue haletante qui démarre dès les premières pages, des personnages adolescents bien esquissés, une pointe de fantastique et beaucoup de suspense. 
En abordant le problème de la différence sous l'angle de la transformation animale, l'auteur offre à son roman une originalité de ton. Pas de pathos ni de scènes larmoyantes mais un adolescent choqué face à la mort de sa famille. Son traumatisme est là, bien  réel. Mais avec lui, cette histoire de transformation animale...
Vincent Villeminot réussit à entraîner son lecteur dans son sillage, ne lui laissant que peu d'indices pour trancher : Tim a-t-il des hallucinations ou s'est-il transformé réellement ? Pour ma part, j'ai longtemps douté, échafaudant moult scénarii dans mon esprit... Mais vous n'en saurez pas plus !
J'ai débuté ma lecture avec des a priori, lasse des romans initiatiques mettant en scène des héros adolescents sur fond de fantastique ou de merveilleux. Parce que c'est souvent facile et peu risqué. Parce que traiter d'adolescence peut se faire autrement qu'en convoquant un monde singulier aux codes éloignés du nôtre. Avec Instinct, j'ai néanmoins passé un  bon moment de lecture.
Un roman qui saura séduire un lectorat adolescent, avec un héros masculin à la psychologie fine.
Une nouvelle lecture professionnelle au compteur !

Lecture pro

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

22 janvier 2012

Argentina, Argentina... Christophe Léon

Argentina, ArgentinaArgentina, Argentina... est un roman de Christophe Léon paru en août 2011 aux Editions Oskar.

Pascal est journaliste. Pour préparer son article sur les enfants volés par les militaires argentins durant la junte, il part à la rencontre d'Ignacio, un de ces enfants désormais adulte.
Les deux hommes vont s'apprivoiser et Ignacio va livrer à Pascal son histoire et l'histoire de sa famille, lors des heures sombres de son pays. La disparition de ses parents, son adoption par un colonel et sa femme, les retrouvailles avec sa grand-mère, des années après, et sa construction personnelle malgré une enfance brisée.

Argentina, Argentina... est un roman assez court mais d'une intensité dramatique remarquable. Christophe Léon ne s'attarde pas sur des détails inutiles - comme la vie personnelle de Pascal, le journaliste, ou son projet d'article - et prend le parti de centrer son récit sur un pan de l'histoire de l'Argentine, raconté par un personnage adulte à travers ses souvenirs d'enfant.
J'ai été très émue à la lecture de ce récit, le trouvant à la fois vibrant d'émotion et tout en pudeur. Les deux hommes s'apprivoisent progressivement et aplanissent au fil des heures leurs différences culturelles, personnelles, etc. C'est beau, c'est simple. Pas de fioriture ni de plume aux envolées lyriques. Juste une rencontre entre deux personnages et un lourd passé qui ressurgit.
J'ai vraiment passé un très bon moment avec ce roman jeunesse. Il m'a permis d'en savoir un peu plus sur un pays dont j'ignore quasiment tout. Par contre, je m'interroge sur la réception par des adolescents : comment vont-ils appréhender ces détails historiques qui ne sont pas vus en cours, qui ne sont pas médiatisésLecture pro aujourd'hui, dont on ne parle pas en France à l'heure actuelle ? Je le verrai vite, car c'est une lecture que j'ai faite dans un cadre professionnel !

Lectures communesJ'ai lu Argentina, Argentina... en lecture commune avec Eidole, rencontrée il y a peu par blogs interposés (une lecture commune qui nous a permis de mieux nous connaître !) Je m'en vais voir de ce pas ce qu'elle en a pensé !

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [17] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

06 janvier 2012

Boys don't cry, Malorie Blackman

Boys don't cryBoys don't cry est le dernier roman de l'anglaise Malorie Blackman paru en France en octobre 2011 chez Milan.

Dante, dix-sept ans, attend les résultats de ses examens de fin d'études. Son rêve ? Aller en fac. Mais le jour où son ancienne copine débarque chez lui avec un bébé dans les bras, son destin bascule. Celle-ci lui laisse la petite Emma, sa fille, et file sans lui laisser le choix. Dante se retrouve alors père, à dix-sept ans, d'une enfant d'un an. Comment gérer une paternité non désirée ? Comment apprendre, lorsqu'on vit avec son père et son frère, à s'occuper d'un enfant ? Et quel avenir, pour le jeune adolescent et sa fille ?

Attention, je le dis dès le début de mon billet, ce roman a été uCoup de coeur 2012n énorme coup de coeur ! Je sais, 2012 commence sur les chapeaux de roues car j'en suis déjà à mon deuxième coup de coeur de l'année, mais je ne peux pas laisser passer une telle lecture sans mettre l'accent dessus (et pour ma défense, je peux passer des mois sans avoir de lecture qui me ravit...)

Boys don't cry aborde avec finesse des thèmes sensibles proches des préoccupations adolescentes. Avoir un enfant à dix-sept ans, réfléchir à son orientation sexuelle (pour un des personnages secondaires) ou perdre un parent sont autant de sujets délicats à traiter en littérature de jeunesse en évitant le pathos. Malorie Blackman s'en sort haut la main, proposant avec ce roman un récit puissant à la tonalité dramatique indéniable.
L'alternance de points de vue entre le personnage principal, Dante, et son frère, Adam, offre une intrigue riche qui ne se cantonne pas à la question de la paternité. Adam, le frère de Dante, assume en effet son homosexualité malgré l'intolérance et les violences auxquelles il est confronté, offrant ainsi une réflexion sur cette question éloignée de celles que l'on peut rencontrer dans la littérature de jeunesse actuelle. 
L'originalité de ce roman réside dans la façon dont l'auteure aborde le fait de devenir parent à l'adolescence. Il n'est pas courant, en littérature en général, en littérature de jeunesse en particulier, que ce soit un garçon qui soit confronté à ce problème. L'auteure va plus loin avec cette idée en faisant apparaître la petite Emma dans un univers exclusivement masculin. Dante vit seul avec son père et son frère. A lui de s'approprier sa paternité soudaine avec l'aide de ses proches. L'auteure met à  bas tous les clichés du père absent et désintéressé et nous offre une galerie de personnages à la psychologie finement esquissée.

J'ai été conquise par la capacité de Malorie Blackman à faire une narration à la première personne avec des personnages adolescents sans démagogie ni langage jeune ridicule. C'est difficile, en tant que romancier adulte, de se mettre dans la peau d'un ado. Et elle y parvient avec succès ! Cette première découverte de son oeuvre se solde par un gros coup de coeur. Moi qui n'ai pas encore lu Entre chien et loup et ses suites, cela ne saurait tarder...

Lecture pro
Encore une lecture professionnelle qui me ravit ! J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai été émue... Bref, je ne peux que chaudement vous recommander la lecture de ce roman.

Et voici ma quatrième participation au Mois anglais de Lou, Cryssilda et Titine (et oui, Malorie Blackman est anglaise... moi aussi je croyais qu'elle était américaine !)

 

tea2

 

L'avis de Livrons-nous, qui avait adoré aussi.

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [34] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,

12 décembre 2011

Petits contes à régler : les cas Rubis C., Gaël Bordet

Le cas Rubis CPetits contes à régler : les cas Rubis C. est un roman paru en février 2011 chez Bayard. Il fait partie des romans que j'ai à lire dans le cadre de mon travail. 

Le Cyclone, organisation secrète, recrute des adolescents afin d'enquêter sur des phénomènes étranges qui surgissent dans les mythes et contes de fées.
Pour sa première mission, Hector est envoyé dans la forêt de Fontainebleau où le Petit chaperon Rouge a été retrouvée inanimée.

L'originalité de ce roman réside dans son intrigue qui prend sa source dans les contes et les traditions orales populaires. Cendrillon, La Belle au bois dormant, le Marquis de Carabas et Barbe Bleue sont ainsi des personnages qui prennent vie sous la plume de Gaël Bordet.
Le mélange entre cet inconscient collectif et une modernité parfois futuriste permet aux personnages adolescents d'être en phase avec notre époque. L'auteur mêle habilement nouvelles technologies et pouvoirs magiques désuets, sur fond d'adolescence aux problématiques multiples. Confiance en soi, émois et personnalités qui s'esquissent font partie intégrante de la psychologie des personnages principaux. Les lecteurs adolescents s'identifieront facilement aux héros de ce roman..
Mais l'intrigue s'essouffle, malgré les multiples rebondissements, et perd son caractère original. J'ai eu l'impression que le rythme s'accélérait au détriment d'une cohérence générale. Les péripéties abondent, tout comme les décès de personnages et les trahisons, et l'intrigue perd en contenance.
En outre, la psychologie des personnages est trop lisse pour permettre aux questionnements des adolescentsLecture pro lecteurs de trouver des réponses ou des éclairages avec cette lecture. Tout est en accéléré, même l'intrigue amoureuse qui éclôt. Cette rapidité de traitement met en exergue une superficialité de fond fort dommage. Même l'univers merveilleux, entre contes et modernité, se perd dans les méandres de cette intrigue alambiquée.
En définitive, ce roman commence très bien et possède un potentiel qui s'effrite au fil des pages. C'est bien dommage ! Surtout que vue la longueur, bien des lecteurs risquent de se perdre dans cette histoire.

J'inscris cette lecture comme onzième participation au Challenge Des contes à rendre de Coccinelle !

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [14] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

30 novembre 2011

Waterloo Necropolis, Mary Hooper

Waterloo Necropolis, Mary HopperWaterloo Necropolis (Fallen Grace) est un roman paru en France en avril 2011 aux Éditions Les Grandes Personnes. Son auteure, la romancière anglaise Mary Hopper, est très connue en France pour son livre La Messagère de l'au-delà, inspiré d'un fait réel.

Londres, 1861. Grace, seize ans, et sa soeur Lily, dix-sept ans, sont orphelines et survivent difficilement en vendant du cresson aux passants. Grace s'occupe avec beaucoup de dévouement de sa grande soeur, simple d'esprit.
Le jour où, après avoir été accouché d'un enfant mort-né, Grace se rend au cimetière de Brockwood pour y enterrer le corps, elle rencontre Mr et Mrs Unwin, entrepreneurs en pompes funèbres. Et leur vie bascule. Grace devient pleureuse d'enterrement, tandis que sa soeur s'occupe de basses tâches. Mais les Unwin, connus pour leur avarice, n'ont pas fait preuve de charité en engageant les deux soeurs. Ils manigancent derrière leur dos et très vite, Grace s'en rend compte...

Waterloo Necropolis est un roman que je devais lire pour mon travail. Je l'ai ouvert avec plaisir car j'avais passé un excellent moment avec La Messagère de l'au-delà.
Et ce nouvel opus ne m'a pas déçue. Mary Hooper dépeint à merveille le Londres victorien. La pauvreté, la rudesse de la vie et la violence font partie intégrante de l'intrigue. Celle-ci possède une originalité, temporelle, certes, mais aussi quant à son sujet. Le fait que l'héroïne travaille au service d'une entreprise de pompes funèbres peu scrupuleuse permet à l'auteure d'insérer des détails historiques sur l'époque et ses us et faire naître une ambiance à la Dickens (qui apparaît brièvement dans le roman). Pas d'édulcoration de cette époque, bien au contraire : la vie est dure pour les plus pauvres, les vols et viols son monnaie courante, et l'expulsion des maisons délabrées plane au-dessus des miséreux telle une épée de Damoclès.

Pour autant, pas de violence exacerbée ni de détails sordides. Tout est suggéré en finesse. Une peinture sociale et économique très réussie !
L'intrigue avance rapidement et les péripéties sont nombreuses. Le destin des deux jeunes filles suscite dès les premières pages l'intérêt du lecteur et la plume de l'auteure permet à l'empathie d'éclore.

La psychologie de l'héroïne, Grace, est travaillée tout en finesse. La jeune fille possède la psychologie d'un personnage de l'époque et évite l'écueil des anachronismes psychologiques fréquents dans les romans pour la jeunesse ancrés dans le passé (combien de fois a-t-on lu des jeunes filles s'amourachant comme des adolescentes actuelles, au mépris des convenances et des codes de l'époque ?) Lecture pro
Enfin, la question du handicap est soulevée avec le personnage de Lily, tout comme celle des agressions sexuelles. Deux thèmes intemporels qui toucheront des lecteurs adolescents d'aujourd'hui. 

Un roman très plaisant à lire, original et historiquement bien ancré. Une lecture très agréable qui ne laisse présager que du bien de mes prochaines lectures professionnelles !

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [32] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

26 novembre 2011

Lectures professionnelles

Comme beaucoup d'entre vous le savent, j'ai la chance de travailler dans le monde des livres, au contact d'adolescents. Un métier riche qui m'apporte beaucoup de bonheurs et d'échanges.
Mais qui dit gérer un centre de documentation pour les jeunes signifie, conjointement, une politique d'acquisition adaptée. Donc lecture de littérature de jeunesse.
Si ces derniers temps j'ai davantage lu de romans pour adultes (ce sont des lectures à envisager aussi pour mon public de lycéens et d'étudiants du supérieur), j'ai à me centrer dans les mois à venir sur des lectures plus adolescentes.

Voici donc l'objet de mon billet : vous dresser la liste de romans que j'ai à lire dans le cadre de mon travail. J'ai bricolé un logo "Lectures professionnelles" que j'ajouterai à mes billets afin d'y voir clair entre mes lectures plaisirs et mes lectures pro.Lecture pro

Cette liste est tout sauf déplaisante, vous le verrez... Elle s'augmentera peut-être,  dans les mois à venir et selon les projets, de romans pour adultes.

Au fur et à mesure que je lirai ces livres, je rajouterai dans ce billet les liens vers mes chroniques.
Enfin, vous trouverez un nouveau parchemin, dans la colonne de droite, intitulé logiquement "Lectures professionnelles", qui vous enverra ici, sur ce billet récapitulatif.

Envie d'une lecture commune ? N'hésitez pas !


AleraAlera de Cayla Kluver

Éditions du Masque
Paru le 05/01/2011

EAN : 9782702434963

Prix éditeur : 17,50€

 

 Argentina, ArgentinaArgentina, Argentina... de Christophe Léon         (mon avis sur ce roman ici)

Oskar Éditions
Paru le 23/08/2011

EAN : 9782350007489

Prix éditeur : 11.95


 

Birth Marked, rebelle

Birth Marked, rebelle de Caragh M. O'Brien

Éditions Mango
Paru le 11/02/2011
EAN : 9782740427965

Prix éditeur : 18€
 
 

Boys don't cry

Boys don't cry de Malorie Blackman                           (mon avis sur ce roman ici)

Éditions Milan
Paru le 19/10/2011
EAN : 9782745954992

Prix éditeur : 10.90€

 

 Ces années blanchesCes années blanches de Julie Jacob-Coeur

Éditions Thierry Magnier
Paru en 04/2011
EAN : 978284420901-6

Prix éditeur : 9€

 

 

Contre courantsContre courants de Richard Couaillet

Éditions Actes Sud Junior
Paru le 12/01/2011
EAN : 9782742794225

Prix éditeur : 11€

 

Délit de fuite

Délit de fuite de  Christophe Léon

Éditions La Joie de lire
Paru le 06/01/2011
EAN : 9782889080595

Prix éditeur : 14€

 

Deux filles sur le toit

Deux filles sur le toit d'Alice Kuipers

Éditions Albin Michel
Paru le 04/05/2011
EAN : 9782226219893

Prix éditeur : 13.50€

 

DivergentDivergent T. 1 de Veronica Roth

Éditions Nathan
Paru le 06/10/2011
EAN : 9782092532300

Prix éditeur : 15.90€

 

 Entre deux rafalesEntre deux rafales d'Arnaud Tiercelin

Éditions du Rouergue
Paru le 02/03/2011
EAN : 9782812602023

Prix éditeur : 9.50€

 

 Faim de vieFaim de vie de Marie-Florence Ehret

Oskar Éditions
Paru le 20/05/2011
EAN : 9782350007137

Prix éditeur : 11.95€

 

 

Goord morning, Mr Paprika !

Good mornong Mr Paprika ! de Lucie Land

Éditions Sarbacane
Paru le 09/03/2011
EAN : 9782848654423

Prix éditeur : 15€

 

 

Imago

Imago de Nathalie Le Gendre

Éditions Syros
Paru le 07/04/2011
EAN : 9782748510881

Prix éditeur : 14.90€

 

 Instinct 1Instinct 1 de Vincent Villeminot                  (mon avis sur ce roman ici)

Éditions Nathan
Paru le 07/04/2011
EAN : 9782092023143

Prix éditeur : 13.90€

 

J'me sens pas belle

J'me sens pas belle de Gilles Abier

Éditions Actes Sud Junior
Paru le 18/05/2011
EAN : 9782742797271

Prix éditeur : 11€

 

 

L'enfant du jeudi

L'enfant du jeudi de Sonya Hartnett

Éditions Les Grandes Personnes
Paru le 01/09/2011
EAN : 9782361930516

Prix éditeur : 16€

 

 

L'Inconnu des AndesL'inconnu des Andes de Sylvie Deshors

Éditions du Rouergue
Paru le 01/05/2011
EAN : 9782812602337

Prix éditeur : 12€

 

  Le cas rubis C.Le cas Rubis C. de Gaël Bordet                  (mon avis sur ce roman ici)

Éditions Bayard Jeunesse
Paru le 17/02/2011
EAN : 9782747034326

Prix éditeur : 11.90€

 

Le Livre de Saskia : Le réveilLe livre de Saskia T.1 Le réveil de Marie Pavlenko

Éditions Scrineo Jeunesse
Paru le 05/05/2011
EAN : 9782919755035

Prix éditeur : 14.90€

 

 

Noir Coton

Noir coton de Corinne Albaut

Éditions Belin
Paru le 26/01/2011
EAN : 9782701158228

Prix éditeur : 6.50€

 

 

 Rien qu'un jour de plus dans la vie d'un pauvre fouRien qu'un jour de plus dans la vie d'un pauvre fou de Jean-Paul Nozière

Éditions Thierry Magnier
Paru le 02/02/2011
EAN : 9782844208873

Prix éditeur : 15.50€

 

SilenceSilence de Benoît Séverac

Éditions Syros
Paru le 01/09/2011
EAN : 9782748511420

Prix éditeur : 11.90

 

 TarjaTarja de Jean-Noël Sciarini

Éditions La Joie de lire
Paru le 18/08/2011
EAN : 9782889080915

Prix éditeur : 16

 

 TerrienneTerrienne de Jean-Claude Mourlevat

Éditions Gallimard Jeunesse
Paru le 20/01/2011
EAN : 9782070637232

Prix éditeur : 16

 

 Waterloo NecropolisWaterloo Necropolis de Mary Hooper                  (mon avis sur ce roman ici)

Éditions Les Grandes personnes
Paru le 01/09/2011
EAN : 9 9782361930455

Prix éditeur : 17.50

 

 


Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [33] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,