Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.




06 janvier 2012

Boys don't cry, Malorie Blackman

Boys don't cryBoys don't cry est le dernier roman de l'anglaise Malorie Blackman paru en France en octobre 2011 chez Milan.

Dante, dix-sept ans, attend les résultats de ses examens de fin d'études. Son rêve ? Aller en fac. Mais le jour où son ancienne copine débarque chez lui avec un bébé dans les bras, son destin bascule. Celle-ci lui laisse la petite Emma, sa fille, et file sans lui laisser le choix. Dante se retrouve alors père, à dix-sept ans, d'une enfant d'un an. Comment gérer une paternité non désirée ? Comment apprendre, lorsqu'on vit avec son père et son frère, à s'occuper d'un enfant ? Et quel avenir, pour le jeune adolescent et sa fille ?

Attention, je le dis dès le début de mon billet, ce roman a été uCoup de coeur 2012n énorme coup de coeur ! Je sais, 2012 commence sur les chapeaux de roues car j'en suis déjà à mon deuxième coup de coeur de l'année, mais je ne peux pas laisser passer une telle lecture sans mettre l'accent dessus (et pour ma défense, je peux passer des mois sans avoir de lecture qui me ravit...)

Boys don't cry aborde avec finesse des thèmes sensibles proches des préoccupations adolescentes. Avoir un enfant à dix-sept ans, réfléchir à son orientation sexuelle (pour un des personnages secondaires) ou perdre un parent sont autant de sujets délicats à traiter en littérature de jeunesse en évitant le pathos. Malorie Blackman s'en sort haut la main, proposant avec ce roman un récit puissant à la tonalité dramatique indéniable.
L'alternance de points de vue entre le personnage principal, Dante, et son frère, Adam, offre une intrigue riche qui ne se cantonne pas à la question de la paternité. Adam, le frère de Dante, assume en effet son homosexualité malgré l'intolérance et les violences auxquelles il est confronté, offrant ainsi une réflexion sur cette question éloignée de celles que l'on peut rencontrer dans la littérature de jeunesse actuelle. 
L'originalité de ce roman réside dans la façon dont l'auteure aborde le fait de devenir parent à l'adolescence. Il n'est pas courant, en littérature en général, en littérature de jeunesse en particulier, que ce soit un garçon qui soit confronté à ce problème. L'auteure va plus loin avec cette idée en faisant apparaître la petite Emma dans un univers exclusivement masculin. Dante vit seul avec son père et son frère. A lui de s'approprier sa paternité soudaine avec l'aide de ses proches. L'auteure met à  bas tous les clichés du père absent et désintéressé et nous offre une galerie de personnages à la psychologie finement esquissée.

J'ai été conquise par la capacité de Malorie Blackman à faire une narration à la première personne avec des personnages adolescents sans démagogie ni langage jeune ridicule. C'est difficile, en tant que romancier adulte, de se mettre dans la peau d'un ado. Et elle y parvient avec succès ! Cette première découverte de son oeuvre se solde par un gros coup de coeur. Moi qui n'ai pas encore lu Entre chien et loup et ses suites, cela ne saurait tarder...

Lecture pro
Encore une lecture professionnelle qui me ravit ! J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai été émue... Bref, je ne peux que chaudement vous recommander la lecture de ce roman.

Et voici ma quatrième participation au Mois anglais de Lou, Cryssilda et Titine (et oui, Malorie Blackman est anglaise... moi aussi je croyais qu'elle était américaine !)

 

tea2

 

L'avis de Livrons-nous, qui avait adoré aussi.

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [34] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , ,



Vos commentaires

  • Yes !!! et un de plus !
    Biz

    Posté par Tinusia, 06 janvier 2012 à 20:53 | | Répondre
  • Je veux lire du Malorie Blackman depuis plusieurs annees. Alors, a cause de toi (ah oui, c'est malin !) je vais telecharger celui immediatement sur mon Kindle !!

    Posté par L'Ogresse, 06 janvier 2012 à 21:03 | | Répondre
  • J'avais pris la bonne résolution de ne plus acheter mais là vraiment je ne peux pas résister. Le sujet me plait et ton billet est vraiment irrésistible ! Il ne va pas faire long feu dans ma PAL.

    Posté par MyaRosa, 06 janvier 2012 à 21:28 | | Répondre
  • Effectivement, ce choix de placer la parentalité précoce dans un univers ( exclusivement ! ) masculin est très intéressant.

    Posté par emmyne, 06 janvier 2012 à 21:53 | | Répondre
  • @Tinusia

    Hihi ! Je devrais acheter des actions chez ton libraire !!!! Avec celui-ci, peu de chance que tu sois déçue, ma chère Tinusia. Mais prépare ton mouchoir : les émotions sont au rendez-vous ! Bizzz !

    Posté par soukee, 06 janvier 2012 à 22:08 | | Répondre
  • @L'Ogresse

    Ah ! Ravie de t'avoir convaincue ! Moi aussi je souhaitais découvrir cette romancière depuis quelques temps. Et cette rencontre a été des plus agréables ! Bonne future e-lecture !

    Posté par soukee, 06 janvier 2012 à 22:10 | | Répondre
  • @MyaRosa

    Oups ! Désolée de t'avoir tentée... mais tu verras, tu ne seras pas déçue d'avoir fait une entorse à ta bonne résolution !

    Posté par soukee, 06 janvier 2012 à 22:11 | | Répondre
  • @Emmyne

    C'est ce qui m'a littéralement séduite : on évite la facilité d'une adolescente qui tombe enceinte et gère sa grossesse. Non seulement le héros est un garçon, mais il devient père du jour au lendemain et doit improviser... Très forte cette Mallorie Blackman ! Je te le conseille vivement si tu ne l'as pas encore lu.

    Posté par soukee, 06 janvier 2012 à 22:13 | | Répondre
  • J'ai adoré Entre chiens et loups de l'auteur donc je note ce titre.

    Posté par bladelor, 06 janvier 2012 à 22:16 | | Répondre
  • @Bladelor

    Et moi je retiens Entre chien et loup !

    Posté par soukee, 06 janvier 2012 à 22:17 | | Répondre
  • Il est dans ma PAL, en anglais. J'ai très envie de le lire.

    Posté par Sharon, 06 janvier 2012 à 22:38 | | Répondre
  • @Sharon

    Ne tarde pas : tu vas te régaler !

    Posté par soukee, 06 janvier 2012 à 22:43 | | Répondre
  • Celui là, je le veux !!

    Posté par Noukette, 07 janvier 2012 à 00:49 | | Répondre
  • Mon premier livre de cette année 2012 inscrit dans la LAL !!!! Il a l'air drôlement bien !

    Posté par patacaisse, 07 janvier 2012 à 11:17 | | Répondre
  • @Noukette

    Et je te comprends bien !

    Posté par soukee, 07 janvier 2012 à 12:40 | | Répondre
  • @patacaisse

    Il est génial, tu verras ! Bonne découverte !

    Posté par soukee, 07 janvier 2012 à 12:41 | | Répondre
  • Ton billet me donne super envie de le lire. Je le note pour le challenge organisé par Bouma.

    Posté par eidole, 07 janvier 2012 à 16:34 | | Répondre
  • Eh bien! quel billet enthousiaste! moi qui ne lit presque jamais de jeunesse, me voilà très intéressée par ce roman. Je note bien sûr!!

    Posté par choupynette, 07 janvier 2012 à 16:51 | | Répondre
  • C'est pas d'ma faute !!! C'est à cause de toi et de l'Ogresse... il est sur mon kindle, depuis ce matin. Vous pouvez être fières toutes les deux !
    Bon, c'est comme ça ! Et vous m'en voyez ravie !
    Biz, Soukee !

    Posté par Tinusia, 07 janvier 2012 à 17:42 | | Répondre
  • @Eidole

    Contente de t'avoir tentée ! Je suis sûre que tu vas aimer !

    Posté par soukee, 07 janvier 2012 à 20:43 | | Répondre
  • @Choupynette

    Tu verras, tu ne seras pas déçue. Je doute même de sa classification en jeunesse : hormis le fait que le héros soit un ado, le propos est mature et bien pensé, loin de certaines mièvreries pour les jeunes...

    Posté par soukee, 07 janvier 2012 à 20:45 | | Répondre
  • @Tinusia

    Désolée... Quoique en fait non, je suis ravie que tu aies craqué !!! Bonne lecture et bizzz Tinusia !

    Posté par soukee, 07 janvier 2012 à 20:47 | | Répondre
  • je ne sais pas pourquoi, le titre me parle...Bon, je ne suis pas du tout branchée "liitérature jeunesse adolescente" mais celui-ci semble ancré dans une réalité peu racontée...et non voyeuse...je note (c'est donc la fin des vampires et autres...?)biz

    Posté par Jeneen, 08 janvier 2012 à 17:01 | | Répondre
  • @Jeneen

    Je te comprends. Mais là, nous sommes bien loin des vampires et des univers merveilleux ou fantastiques qui fourmillent en ce moment en littérature de jeunesse. Bizzz !

    Posté par soukee, 08 janvier 2012 à 17:05 | | Répondre
  • oui, ça change ! et si en plus tu dis que ce n'est pas raccoleur ni,voyeuriste, ni misérabiliste...ça me tente davantage...biz

    Posté par Jeneen, 08 janvier 2012 à 18:04 | | Répondre
  • @Jeneen

    Non, pas du tout ! Et pourtant je suis assez critique ! Bizzz !

    Posté par soukee, 08 janvier 2012 à 18:11 | | Répondre
  • J'ai craqué ! Ce livre est tombé dans ma PAL et me fait d'énormes clins d'oeil !

    Posté par Liyah, 08 janvier 2012 à 21:01 | | Répondre
  • @Liyah

    Tu vas te régaler !^^

    Posté par soukee, 08 janvier 2012 à 21:14 | | Répondre
  • Uns ujet intéressnat, je note pour mes ados que cela pourrait intéresser.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 09 janvier 2012 à 13:18 | | Répondre
  • il a l'air super bien.
    ca me rappele le titre d'un film... à raison ou à tord ?

    Posté par Anne Sophie, 14 janvier 2012 à 21:06 | | Répondre
  • @Alex-Mot-à-Mots

    Oh oui, je pense que ça leur plaira !

    Posté par soukee, 14 janvier 2012 à 22:02 | | Répondre
  • @Anne Sophie

    D'une chanson des Cure en fait ! Et oui, il est génial et je ne peux que te conseiller sa lecture !

    Posté par soukee, 14 janvier 2012 à 22:02 | | Répondre
  • Merci pour cet article, ça me donne envie de l'acheter pour le CDI et de le lire. Mais est-ce adapté aux collégiens, à des 3ème peut-être?

    Posté par Marine, 18 janvier 2012 à 16:36 | | Répondre
  • @Marine

    Avec grand plaisir ! Je pense que les 3e garçons ne sont pas matures pour appréhender un tel texte sur la paternité, mais pourquoi pas les filles ? Mais j'ai peur que le fait que le personnage principal soit un garçon les rebute un peu... A voir donc, mais pourquoi pas en collège ? Bisous et à vendredi !

    Posté par soukee, 18 janvier 2012 à 21:27 | | Répondre
Nouveau commentaire