Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.




12 décembre 2011

Petits contes à régler : les cas Rubis C., Gaël Bordet

Le cas Rubis CPetits contes à régler : les cas Rubis C. est un roman paru en février 2011 chez Bayard. Il fait partie des romans que j'ai à lire dans le cadre de mon travail. 

Le Cyclone, organisation secrète, recrute des adolescents afin d'enquêter sur des phénomènes étranges qui surgissent dans les mythes et contes de fées.
Pour sa première mission, Hector est envoyé dans la forêt de Fontainebleau où le Petit chaperon Rouge a été retrouvée inanimée.

L'originalité de ce roman réside dans son intrigue qui prend sa source dans les contes et les traditions orales populaires. Cendrillon, La Belle au bois dormant, le Marquis de Carabas et Barbe Bleue sont ainsi des personnages qui prennent vie sous la plume de Gaël Bordet.
Le mélange entre cet inconscient collectif et une modernité parfois futuriste permet aux personnages adolescents d'être en phase avec notre époque. L'auteur mêle habilement nouvelles technologies et pouvoirs magiques désuets, sur fond d'adolescence aux problématiques multiples. Confiance en soi, émois et personnalités qui s'esquissent font partie intégrante de la psychologie des personnages principaux. Les lecteurs adolescents s'identifieront facilement aux héros de ce roman..
Mais l'intrigue s'essouffle, malgré les multiples rebondissements, et perd son caractère original. J'ai eu l'impression que le rythme s'accélérait au détriment d'une cohérence générale. Les péripéties abondent, tout comme les décès de personnages et les trahisons, et l'intrigue perd en contenance.
En outre, la psychologie des personnages est trop lisse pour permettre aux questionnements des adolescentsLecture pro lecteurs de trouver des réponses ou des éclairages avec cette lecture. Tout est en accéléré, même l'intrigue amoureuse qui éclôt. Cette rapidité de traitement met en exergue une superficialité de fond fort dommage. Même l'univers merveilleux, entre contes et modernité, se perd dans les méandres de cette intrigue alambiquée.
En définitive, ce roman commence très bien et possède un potentiel qui s'effrite au fil des pages. C'est bien dommage ! Surtout que vue la longueur, bien des lecteurs risquent de se perdre dans cette histoire.

J'inscris cette lecture comme onzième participation au Challenge Des contes à rendre de Coccinelle !

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [14] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,



Vos commentaires

    Oh oui ! dommage ! moi qui attendais ce premier billet de lectures professionnelles avec impatience...
    Allez ! vite au boulot, Soukee ! Tu as encore du pain sur la planche pour nous dégoter quelques bons titres !
    Merci, en tout cas, de nous faire part de tes lectures, dans tous les domaines ! Bises

    Posté par Tinusia, 12 décembre 2011 à 09:10 | | Répondre
  • @Tinusia

    Commet ça ma 1ère lecture pro ? Tu es passée à côté de mon billet sur Waterloo Necropolis alors ! C'était un billet enthousiaste celui-là (contrairement à ici). Ne t'inquiète pas ma Tinusia, il va bien y avoir des pépites dans toute cette liste ! Bizzz !

    Posté par soukee, 12 décembre 2011 à 16:00 | | Répondre
  • La couverture est très jolie en tout cas ^^

    Posté par yuko, 12 décembre 2011 à 16:22 | | Répondre
  • @yuko

    Tu trouves ? Je la trouve un peu fade...

    Posté par soukee, 12 décembre 2011 à 16:53 | | Répondre
  • Ah, c'est le piège récurrent du roman ado, la surenchère de péripéties, de scènes d'actions, de révélations...etc. Dommage.

    Posté par emmyne, 12 décembre 2011 à 18:48 | | Répondre
  • @Emmyne

    Oui, c'est ce qui m'a lassée un temps, de la littérature de jeunesse...

    Posté par soukee, 12 décembre 2011 à 21:39 | | Répondre
  • Voilà qui ne me donne pas trop envie de renouer avec la littérature de jeunesse.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 13 décembre 2011 à 16:37 | | Répondre
  • @Alex-Mot-à-Mots

    Désolée ! Mais comme moi, tu en lis beaucoup pour le boulot...

    Posté par soukee, 13 décembre 2011 à 16:52 | | Répondre
  • C'est dommage, le sujet avait l'air intéressant.

    Posté par MyaRosa, 14 décembre 2011 à 16:23 | | Répondre
  • @MyaRosa

    Il l'est ! Mais je n'ai pas été transportée... Ce qui ne veut pas dire que tu ne le seras pas, bien entendu !

    Posté par soukee, 14 décembre 2011 à 18:13 | | Répondre
  • mes lectures professionnelles ne sont absolument pas folichonnes !

    Posté par Lystig, 18 décembre 2011 à 17:43 | | Répondre
  • @Lystig

    Mais nous n'avons peut-être pas le même métier ??! J'ai la chance d'avoir des lectures pro qui sont axées sur la littérature en général, et parfois, comme en ce moment, sur la littérature de jeunesse. C'est sûr que je suis privilégiée !

    Posté par soukee, 19 décembre 2011 à 20:37 | | Répondre
  • c'est sûr, un métier très très différent !

    Posté par Lystig, 19 décembre 2011 à 21:06 | | Répondre
  • @Lystig

    Hihi ! Ceci explique cela !

    Posté par soukee, 20 décembre 2011 à 20:45 | | Répondre
Nouveau commentaire