Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

10 février 2014

Meurtre au Ritz, Michèle Barrière

Meurtre au Ritz, Michèle BarrièreMeurtre au Ritz est le septième tome de la saga consacrée à la famille Savoisy écrit par l'historienne de l'alimentation Michèle Barrière. Ce roman est paru en juin 2013 au Livre de Poche.

Paris, 1898. César Ritz fignole les travaux du célèbre palace parisien qui portera son nom. A la tête de ses cuisines, le non moins célèbre Auguste Escoffier. Mais la réputation du lieu est menacée lorsque le cadavre d'une jeune femme est retrouvé dans une des chambres froides. Heureusement, Quentin Savoisy, journaliste gastronomique en herbe, s'attèle à cette enquête, aidé de Diane sa fiancée, fervente partisane des droits des femmes.

Avec ce nouveau roman, Michèle Barrière nous entraîne dans le tourbillon du Paris de la fin du XIXe siècle. Mêlant Histoire - l'affaire Dreyfus, l'ouverture du Ritz, les mouvements féministes naissants - et fiction, la romancière réussit une nouvelle fois une intrigue très bien ficelée qui laisse la part belle à la gastronomie.
Meurtre au Ritz nous permet de pousser la porte du célèbre palace et de découvrir l'effervescence liée à son ouverture. Les cuisines y tiennent bien entendu un rôle primordial, comme toujours, et le meurtre qui ouvre le roman semble lié à celles-ci. 
M
ais l'intrigue permet également une plongée appréciable dans l'époque dépeinte. Paris est un personnage à part entière, comme toujours dans les romans de Michèle Barrière qui aime à soigner ses lieux et à conserver une cohérence historique globale. Le lecteur se promène, en compagnie de Quentin, le héros, dans les ruelles parisiennes et découvre la ville telle qu'elle était en cette année 1898.
Lire un roman de Michèle Barrière c'est perdre la notion du temps, se glisser dans une époque pour mieux en comprendre les enjeux et découvrir, au détour d'une intrigue policière, l'histoire de la gastronomie et ses subtilités. Un régal...

Intrigué par les romans noirs gastronomiques ?
Découvrez  mon interview de Michèle Barrière
ainsi que mes précédents billets sur ses romans.

 

sang-hermine

 

Une chronique de soukee rangée dans Polars historiques - Vos commentaires [20] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,



Vos commentaires

    J'ai Meurtres à la pomme d'or dans ma PAL s'il me plaît je lirais les autres. J'aime l'idée de mêler gastronomie et crimes !

    Posté par Bianca, 10 février 2014 à 17:54 | | Répondre
    • Moi aussi... Bonne lecture !!

      Posté par soukee, 10 février 2014 à 17:56 | | Répondre
  • Quelle est belle cette série ! J'avais noté les premiers titres. Je vais faire remonter le premier tome de ma liste...

    Posté par Syl., 10 février 2014 à 18:11 | | Répondre
    • Je suis certaine que tu vas aimer.

      Posté par soukee, 10 février 2014 à 19:03 | | Répondre
  • Si le thème de "polar historique gastronomique" ne m'emballe pas trop... (surtout le côté gastronomique) j'avoue que les couvertures me plaisent bien.

    Posté par Itzamna, 10 février 2014 à 21:33 | | Répondre
    • Il y a au moins quelque chose qui te séduit, c'est déjà ça ! Le concept de polar gastronomique est à la fois déroutant et très intéressant. Mais je comprends qu'il puisse ne pas séduire de prime abord.

      Posté par soukee, 10 février 2014 à 22:02 | | Répondre
      • Et les recettes aussi alors !!! Non, plus sérieusement, c'est le type de livre qu'une couverture pourrait m'inciter à acheter. Et le côté polar historique est toujours passionnant.

        Posté par Itzamna, 14 février 2014 à 03:29 | | Répondre
        • Je pense que tu pourrais être conquise. Tu peux tout à fait les lire dans le désordre puisque chaque tome se passe àune époque différente et donc avec des personnages différents. A toi de choisir le siècle que tu préfères !

          Posté par soukee, 14 février 2014 à 18:22 | | Répondre
  • Donne-t-elle toujours des recettes en fin de volume ?

    Posté par Alex mot a mots, 11 février 2014 à 09:28 | | Répondre
    • Oui, j'ai oublié de le préciser ! Et cette fois il s'agit de recettes de palaces...

      Posté par soukee, 11 février 2014 à 09:47 | | Répondre
  • Cette série policière à l'air originale. Ca me dit bien. Surtout s'il y a des recettes à la fin...

    Posté par Elodie, 11 février 2014 à 13:34 | | Répondre
    • Oui, à la fin de chaque roman. Et pour en avoir testé un certain nombre, elles sont originales et bonnes !

      Posté par soukee, 11 février 2014 à 15:09 | | Répondre
  • Je te reconnais bien là... un harmonieux mélange de plaisirs... lire et déguster dans le cours de l'histoire.

    Posté par Martine, 11 février 2014 à 14:13 | | Répondre
    • Tu me connais bien...

      Posté par soukee, 11 février 2014 à 15:24 | | Répondre
  • J'avais moyennement apprécié Meurtres à la pomme d'or, mais ton enthousiasme me donne envie de découvrir Meurtres au potager du roy que j'ai débusqué chez un bouquiniste à Bruxelles !

    Posté par cottagemyrtille, 12 février 2014 à 14:12 | | Répondre
    • Ah... C'est mon préféré ! Mais je te préviens, après sa lecture tu n'auras envie que d'une chose : retourner à Versailles !!!

      Posté par soukee, 12 février 2014 à 14:20 | | Répondre
  • Je garde un bon souvenir de "Meurtres à la pomme d'or", ce serait chouette d'en découvrir d'autres. J'aime bien les romans qui donnent envie de cuisiner.

    Posté par Hilde, 12 février 2014 à 14:42 | | Répondre
    • Moi aussi. Et j'adore ces romans noirs gastronomiques...

      Posté par soukee, 12 février 2014 à 14:46 | | Répondre
  • Est-ce que tu recommandes de commencer cette série par le premier tome ou est-ce qu'ils peuvent se lire sans ordre particulier ? J'avais beaucoup aimé "Meurtre à la pomme d'or", avec l'impression de sentir tout un tas d'odeurs à chaque page.

    Posté par SvCath, 15 février 2014 à 20:32 | | Répondre
    • Non pas forcément, pour la simple et bonne raison que je les ai lus dans le désordre ! Quand il est fait mention d'un autre tome par le biais d'un ancêtre Savoisy, une note de bas de page indique dans quel roman il apparaît. Mais lire ces livres dans le désordre ne t'empêchera pas de les apprécier individuellement et de sentir à chaque page les effluves de la cuisine de l'époque.

      Posté par soukee, 15 février 2014 à 22:06 | | Répondre
Nouveau commentaire