Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




06 novembre 2010

Rencontre avec une auteure : Michèle Barrière

Mich_le_BarriereAuteur_3Après avoir dévoré successivement Meurtre à la pomme d'or, Meurtre au Potager du Roy, Natures mortes au Vatican et Souper mortel aux étuves, je n'ai pas pu résister à la tentation de solliciter Michèle Barrière afin qu'elle m'éclaire sur ses romans gastronomiques que j'apprécie tant ! Elle a très gentiment accepté de se prêter au jeu et de répondre à  mes questions.

Comment avez-vous eu l'idée de mêler histoire gastronomique et roman noir ?

A l’origine, je suis historienne de l’alimentation. Ensuite, j’ai travaillé dans des domaines très divers : écologie, humanitaire… Je suis revenue à l’histoire par le biais de la défense des variétés et espèces anciennes, tant animales que végétales.
Après avoir été l’auteur d’une série documentaire pour ARTE sur l’histoire de la cuisine, je me suis dit que le sujet était si passionnant qu’il fallait le faire partager à un public aussi vaste que possible. Le roman était le support idéal et comme j’aime beaucoup les polars, j’ai tenté, ne sachant pas du tout si j’irai au bout du premier…. Et voilà, j’en suis au 6° !

Où trouvez-vous la documentation servant à constituer le livret de recettes présent dans chacun de vos romans ?

Directement dans les livres de cuisine, qu’ils soient du XIV° ou du XVIII° siècle. J’éprouve un immense plaisir à feuilleter ces ouvrages anciens, à imaginer les cuisiniers qui les ont eu en main… J’ai la chance d’en avoir quelques-uns des XVII° et XVIII°.
Mais il y a heureusement les ouvrages numérisés, notamment par la Bibliothèque nationale, des reprints, des fac similé… La lecture en est parfois difficile, la rédaction des recettes parfois étonnante, mais c’est aussi un des plaisir propre à l’historien. Pas loin de la jubilation !

Cuisinez-vous au quotidien certaines de ces recettes ?

Tout d’abord, je fais chaque recette figurant dans mes livres. Simplement car dans les livres anciens, il n’y a ni proportions ni, bien entendu, de temps de cuisson. C’est un peu un travail de détective. Ensuite, je les fais goûter à mes amis et voisins lors de « repas-cobayes ».
Certaines recettes sont tout simplement exceptionnelles et je les refais en permanence. Par exemple : le canard à la sauce douce, la tarte aux asperges, la poularde en filets, la tarte au citron…..

Votre nouveau roman, Meurtre au café de l'Arbre Sec, sort ce mois-ci. Il se déroule à Paris au 18e. Quels critères influencent le choix de l'époque de vos écrits ? (la documentation dont vous disposez sur la gastronomie à cette époque, votre attrait personnel, etc.)

J’ai situé chacun des romans à des moments où, soit on pouvait observer un changement notoire dans les goûts et les manières de faire (ex : Meurtres au Potager du Roy), soit travaillait un cuisinier exceptionnel (ex  : Natures mortes au Vatican), soit un nouveau produit faisait son apparition (le champagne dans Les soupers assassins du Régent). Pour l’Arbre Sec, il est beaucoup question de la nouvelle mode des cafés. Mais avec quelques surprises que je vous laisse le soin de découvrir…

Avez-vous l'intention de remonter encore plus loin dans le temps (je pense notamment à l'Antiquité durant laquelle les épices étaient déjà très utilisées) ?

J’aimerais beaucoup écrire des romans se déroulant dans la Rome antique. Les sources sont abondantes, l’Histoire passionnante. Je suis sûre que ce pourrait être très vivant et que j’adorerais suivre des personnages dans les tavernes ou les marchés. Malheureusement, la cuisine romaine est plutôt exécrable, du moins à mes yeux. Je suis une adepte du sucré/salé mais les mélanges et empilages romains sont au dessus de mes forces.

Vous faites partie du conseil scientifique du Slow Food. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce mouvement ?

C'est un mouvement international présent dans plus de 50 pays, né en Italie et qui a pour but de préserver la biodiversité domestique, c’est à dire les espèces animales et les variétés végétales menacées par l’uniformisation agro-industrielle. Cela signifie de préserver également les savoir-faire et les préparations culinaires. Une assiette unique est la pire chose qui puisse nous arriver. La diversité est indispensable à la santé mentale, sans parler du plaisir et du partage.

Enfin, travaillez-vous sur un nouveau projet dont vous pourriez nous parler ?

Il sera certainement question du XVI° siècle, ma période préférée, foisonnante, riche, cruelle, imaginative, festive… Avec une cuisine comme je l’aime : épicée, sucrée/salée.

 

Merci beaucoup Michèle Barrière pour cet entretien qui ne peut que nous faire attendre avec impatience votre nouveau roman et dévorer Meurtre au café de l'Arbre Sec !

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à allez consulter le site de Michèle Barrière, où vous trouverez des recettes de cuisine, des informations sur ses romans, les rencontres avec ses lecteurs, etc.

 

Capture_M

 


Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [11] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,



Vos commentaires

  • Comme une pro !

    Très belle interview (même si je préfère le mot entretien qui véhicule une certaine intimité, une proximité même). D'ailleurs cette proximité, nous la retrouvons dans cet échange : tu lui témoignes ton attachement littéraire, et Michèle Barrière te donne le change avec de très belles et très sympathiques répliques.
    Encore, encore !

    Posté par Tosty, 06 novembre 2010 à 08:35 | | Répondre
  • Superbe interview et superbe nouvelle présentation Je lis justement "Meurtre à la Pomme d'Or" !

    Posté par Anne Sophie, 06 novembre 2010 à 10:49 | | Répondre
  • Merci Soukee pour cet entretien !!!!!! Il est tout simplement parfait, et comme Michèle Barrière est une de mes auteures préférés, j'ai dévoré tout ton compte rendu (mais ca, tu dois t'en douter ^^)

    En tout cas, bravo pour les question, très pertinentes ! Michèle Barrière a l'air d'être très sympathique, et les éléments qu'elle donne vont m'aider à creuser un peu plus cette question de la nourriture dans l'histoire, car c'est un des thèmes de mon CAPES (Soukee, si j'ai mon CAPES, ce sera en partie grâce à toi )

    Je crois que je vais filer au libraire cet après-midi pour renflouer la collection, il me manque 2 livres (les soupers assassins du régent et meurtres au potager du roy) ... et je vais essayer de faire les recettes un de ces 4 ^^

    Gros bisous et merci de m'avoir prévenu !!

    Posté par latite06, 06 novembre 2010 à 10:50 | | Répondre
  • Merci pour cette interview ! J'ai Meurtre à la pomme d'or dans ma PAL )

    Posté par Ankya, 06 novembre 2010 à 12:37 | | Répondre
  • Merci pour cette interview. J'avais deja note 'Meutre au potager du Roy' il y a plusieurs mois - toujours tres envie de le lire !

    Posté par L'Ogresse, 06 novembre 2010 à 12:53 | | Répondre
  • Ca me donne très envie de découvrir cet auteur ! Merci pour cette retranscription !

    Posté par FondantOchocolat, 06 novembre 2010 à 16:59 | | Répondre
  • bravo!

    C'est chouette de découvrir cette auteure et de percer sa manière d'écrire et de cuisiner. Les questions sont intéressantes et les réponses mettent l'eau à la bouche, je me régale à l'avance de lire ses livres. à bientôt, cline

    Posté par cline, 07 novembre 2010 à 13:07 | | Répondre
  • Un polar et un livre de recettes, quelle bonne idée !

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 07 novembre 2010 à 17:05 | | Répondre
  • @Tosty : Merci, merci et encore merci !

    @Anne Sophie : J'avais vu ! Il me tarde de connaître ton avis sur ce roman...

    @latite : Je t'avais dit que ça te ferait plaisir !!! Je suis contente en tout cas. Bon courage pour ton Capes, ça va marcher, c'est évident !
    Moi aussi il me manque un roman de Michèle Barrière, il faut que je l'achète.
    Bisous et à bientôt !

    @Ankya : Peut-être que ta lecture aura une autre dimension après avoir vu un peu l'envers du décor avec cet entretien...

    @L'Ogresse : Chouette ! J'espère qu'il te plaira !

    @FondantOchocolat : Avec grand plaisir !

    @Cline : Merci beaucoup pour ton commentaire. Je suis contente que cet entretien t'ait mis l'eau à la bouche pour ces romans : c'était le but ! A bientôt !

    @Alex-Mot-à-Mots : Je sens que tu vas succomber bientôt ?!

    Posté par soukee, 10 novembre 2010 à 19:16 | | Répondre
  • Cette entretien m'a donnée envie de lire ses polars . Bien que ma mère en ait déjà lu et acheté 4, je ne m'y étais jamais intéressée plus que ça (mais la première fois, je me suis dit "Oh original comme sujet !!").

    Posté par Wax, 14 novembre 2010 à 09:03 | | Répondre
  • @Wax : J'en suis ravie ! J'espère que ce sera une bonne découverte pour toi !

    Posté par soukee, 14 novembre 2010 à 10:15 | | Répondre
Nouveau commentaire