Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

15 février 2015

Une adoration, Nancy Huston

Une adoration, Nancy HustonUne adoration est le dixième roman de la femme de lettres franco-canadienne Nancy Huston paru en 2003 chez Actes Sud.

Le comédien Cosmo est mort, un couteau planté dans le thorax. Pour comprendre ce qui s'est passé, son entourage vient témoigner. Elke, la maîtresse passionnée, Fiona, la fille de celle-ci et grande admiratrice du comédien, Frank, son frère, haineux et envieux, Josette, la mère éplorée, Jonas, l'amant de la dernière heure, le choeur de femmes qu'il a aimées mais aussi la passerelle qui l'a vu improviser ses premiers sketches, le couteau qui l'a tué, la baguette de pain ou encore le Cèdre du Liban qui interviennent à un moment de l'intrigue. Au tribunal où le lecteur est juge défile cette drôle de galerie, pour comprendre qui était Cosmo. Quelle était sa vie. Et ce, jusqu'à l'inévitable...

Je connaissais Nancy Huston de nom mais ne savais pratiquement rien de cette auteure. Après cette première lecture, je sais dorénavant deux choses : non seulement Nancy Huston est une femme de lettres talentueuse, mais aussi que je vais désormais tâcher de découvrir son oeuvre. 
Une adoration est un roman original dans son intrigue comme dans sa construction. De Cosmo, le personnage principal, nous ne saurons que ce que ses proches veulent en dire. Nous n'en aurons qu'une vue biaisée par leur prisme, par leurs regards. De l'amante éplorée à la mère vindicative en passant par les anciennes maîtresses éconduites ou l'ancien amant, chacun porte en lui sa vision du comédien, selon les rapports qu'il entretenait avec lui et ce qu'il a pu saisir de sa personne.  
Dans ce tribunal qu'est le roman, à la barre duquel chacun défile, la vie de Cosmo s'étire donc sous les yeux du lecteur ébahi, pris à parti par chacun sous le terme de "Votre Honneur". Les émotions se succèdent, selon les interventions de chacun, du rire aux larmes, de la colère à l'incompréhension. Et pas une seule fois le pauvre Cosmo ne pourra rétablir sa vérité.   C'est bien le comble : même les personnages décédés interviennent dans cette histoire. Tous, sauf lui...
L'humour est là, lorsque la baguette de pain ou la passerelle prennent la parole, lorsque les personnages, lassés d'attendre leur tour, veulent eux aussi être sous les feux des projecteurs et exigent la parole. 
De ce petit théâtre où chacun se bat pour exister et parler de son Cosmo, le lecteur est spectateur impuissant. Et si le postulat de départ est la mort du comédien, le lecteur peut néanmoins sentir l'émotion palpable, derrière les diverses interventions, et la réticence à avancer davantage dans le temps. Comme si évoquer à nouveau le décès de Cosmo était trop dur pour chacun des personnages. Mais la vérité doit éclater : qui a réellement tué Cosmo ? 
Je ressors absolument enchantée de ce roman polyphonique. Les voix des différents personnages résonnent encore une fois la dernière page tournée et c'est avec regret que j'ai refermé ce drôle de roman vibrant d'énergie et tourbillonnant.
Mais je ne quitte pas Nancy Huston pour autant et me replonge dans un autre de ses livres, un essai cette fois : Reflets dans un oeil d'homme. Merci Flo pour cette chouette continuité !

"On fait ce qu'on veut, ce qu'on peut, n'est-ce pas, avec les souvenirs qui nous constituent..." (p.49)

"Souvent, quand je flâne à Montparnasse, je vois tous ces gens en train de boire, de rire et de bavarder à la terrasse des cafés et je me dis que chacun d'eux, bricolant au petit bonheur la chance, construit dans sa tête le récit de sa vie, l'enchaînement particulier de choses, de jours, de lieux et d'êtres grâce auquel il se reconnaît en se réveillant le matin, oui, tous ces milliers de gens intégreront à l'histoire de leur vie cette soirée passée à la terrasse de tel ou tel café." (p.292)

Une chronique de soukee rangée dans Littérature canadienne - Vos commentaires [16] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,



Vos commentaires

    J'avais beaucoup aimé l'empreinte de l'ange mais celui-ci ne me tente pas trop.

    Posté par Tiphanie, 16 février 2015 à 09:43 | | Répondre
    • On m'en a parlé justement... Je vais me laisser tenter je crois.

      Posté par soukee, 16 février 2015 à 09:56 | | Répondre
  • Je ne l'ai pas lu, je note !

    Posté par L'Irrégulière, 16 février 2015 à 11:15 | | Répondre
    • Tu vas te régaler...

      Posté par soukee, 16 février 2015 à 11:20 | | Répondre
  • J'aime beaucoup l'auteure mais celui-là, je ne l'ai pas lu. Je note aussi

    Posté par Jostein, 16 février 2015 à 11:36 | | Répondre
    • Moi je la découvre avec ce texte et je vais me procurer ses autres livres tant j'ai aimé cette lecture.

      Posté par soukee, 16 février 2015 à 12:25 | | Répondre
  • Une de mes auteures fétiches que je lis toujours avec beaucoup de bonheur... Un style à part comme je les aimes ;0) Mon préféré de l'auteur ? L'instrument des ténèbres que je te conseille très fortement... Celui ci traîne encore dans ma PAL le sujet ne m'attirait pas des masses mais tu arrives à me donner envie de le lire ;0)

    Posté par L'or rouge, 16 février 2015 à 16:59 | | Répondre
    • Oh super ! Toi tu me donnes envie de découvrir L'instrument des ténèbres. Je suis vraiment tombée sous le charme de cette auteure... Bisous

      Posté par soukee, 16 février 2015 à 20:05 | | Répondre
  • ah Nancy Huston! depuis le temps que je me promets de la lire à nouveau.

    Posté par Violette, 17 février 2015 à 19:50 | | Répondre
    • Je te comprends. Moi j'enchaîne directement avec un autre livre d'elle tant j'ai aimé ce roman. <3

      Posté par soukee, 17 février 2015 à 23:08 | | Répondre
  • Une auteure que j'aime beaucoup. Il m'en reste tellement à lire d'elle.....

    Posté par Alex mot a mots, 20 février 2015 à 09:28 | | Répondre
    • C'est une bonne chose en somme.

      Posté par soukee, 20 février 2015 à 09:55 | | Répondre
  • Cela fait très longtemps que je me promets de lire Nancy Huston et ma PAL peut en témoigner, il faut juste que...

    Posté par George, 21 février 2015 à 17:43 | | Répondre
    • Fais-le. Vraiment. Je suis certaine que tu apprécieras.

      Posté par soukee, 21 février 2015 à 22:23 | | Répondre
      • M'en vais le sortir de ma PAL

        Posté par George, 22 février 2015 à 10:31 | | Répondre
        • Excellente idée !

          Posté par soukee, 22 février 2015 à 13:59 | | Répondre
Nouveau commentaire