Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

18 juillet 2013

Sous le soleil de juillet

Vous l'aviez peut-être remarqué : je ne suis pas très présente ici ces derniers temps.
Les vacances sont là et avec elles les longues journées remplies de joies estivales.
L'envie d'être derrière mon écran est assez ténue.
Je nage, je lis, je couds (beaucoup !) et je m'aère de bien des manières.

Aujourd'hui, il est temps de mettre officiellement mon blog en pause estivale.
Point de voyage à l'autre bout du monde cet été (l'an dernier, à la même date, nous étions en Chine !),
mais une virée dans les champs de lavande de la Drôme et les gorges de l'Ardèche.
Des vacances à deux en toute simplicité. Exactement ce dont nous avons besoin.
Se reposer et envisager l'avenir, voilà un programme parfait !


Je vous donne rendez-vous en août. Je vous souhaite à tous un bel été !

La Drôme

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [36] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés :


08 juillet 2013

Dieu m'étonnera toujours, Suites pour le temps qui passe, Claire Fourier

Dieu m'étonnera toujours, Claire FourierDieu m'étonnera toujours est le dernier roman de Claire Fourier publié aux Editions Dialogues. Celle qui fut bibliothécaire et professeur de lettres se consacre désormais à l'écriture et vit entre Paris et la Bretagne.

Une femme se retire dans un monastère de la Chartreuse pendant dix jours. Pour réfléchir. Pour fuir le temps. Pour se retirer de sa vie. La-bas, dans la chaleur du mois d'août, elle enfile les bottes laissées par le Chartreux et entreprend de désherber le jardin laissé en friche. Cette activité physique lui permet de s'abandonner à ses idées et réfléchir à sa vie. Et l'ascetisme de ces dix jours au monastère, s'ils lui offrent à penser, réveillent aussi ses sens.

Dévoré d'une traite durant mon voyage vers Canterbury, je suis tombée sous le charme de l'écriture de Claire Fourier et de ces Suites pour le temps qui passe. Sa plume, tout en poésie et en légèreté, entraîne le lecteur dans cette histoire intime d'une femme dont on ne connaîtra presque rien. Et c'est là l'intérêt de ce livre : le personnage est secondaire, se fait oublier tel le Chartreux qui hante les murs du monastère ; c'est le cheminement intellectuel de cette femme qui est intéressant, ses errances, ses désirs, ses pensées labyrinthiques et ses questionnements métaphysiques.

Et la construction atypique de ce livre - les chapitres alternent souvenirs de la narratrice et courts poèmes proches du haïku japonais - complète ce parcours introspectif. Une sensibilité singulière émane de ces lignes et c'est avec délectation que le lecteur s'imisce dans les réminiscence de la narratrice et observe son bien-être à se retirer du monde, à dormir peu et travailler beaucoup, à mettre de côté tout confort et toute opulence pour mieux se réjouir d'eau fraîche et d'une miche de pain.

La méditation est là, entre les lignes, et suit les méandres de la mémoire de la narratrice. Qu'il est bon de suivre avec elle ces dix jours de réflexion et de retour sur soi !

"J'aurais tué la poussière d'or de l'oeuvre au noir - celle où l'on distingue la lumière filtrée du temps - et balayé moins de grains que des graines de lumière." (p.38)

"Venue pour mettre mon esprit en jachère, je trouvais une jachère à cultiver. Venue pour trouver du vide, je trouvais du rare. " (p.24)

"Kimono de soie

Bol de thé fumant

l'espace et le temps me boivent"

(p.15)

"Je cueille une rose

j'accueille un haïku

souvenir d'été"

(p.93)

un tant soit peu ou que vous me lisez occasionnellement, vous n'avez pas pu passer à côté de mes protestations diverses quant à ma vie parisienne...
Mais force est de reconnaître que lorsqu'on aime voyager, Paris offre beaucoup d'avantages : aéroports internationaux desservant toutes les destinations probables et improbables, prix défiant toute concurrence, vols directs, etc. Et surtout, la possibilité, en une journée, d'aller faire un périple de l'autre côté de la Manche. C'est ce que j'ai fait - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2013/06/30/27538425.html#sthash.anGvRJiP.dpu

Un grand merci à Babelio  et aux  Editions dialogie   pour l'envoi de ce roman dans le cadre de l'Opération Masse Critique.

 En bonus, Claire Fourier vous parle de son livre :

Une chronique de soukee rangée dans Littérature française - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , ,

04 juillet 2013

Bilan de lecture : juin 2013 + ma valise de l'été

         Je suis un peu en retard pour mon bilan mensuel (d'ordinaire publié le dernier jour du mois).

Voici donc un récapitulatif de mes lectures, chroniquées ou non ce mois-ci.

Bilan de lecture printanier

C'est donc parti pour ce mois de juin.

Les livres déjà chroniqués

(pour lire mes billets, cliquez sur les couvertures)

C'est parti donc pour ce mois de mai.

 Les livres déjà chroniqués 
(pour lire mes billets, cliquez sur les couvertures)

- See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/tag/Bilan%20de%20lecture#sthash.QaUz2rM8.dpuf
Chaque dernier jour du mois, je vous propose un billet
récapitulatif de mes lectures, que j'aurais eu le temps de chroniquer ou non.
Bilan de lecture printanier - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/tag/Bilan%20de%20lecture#sthash.QaUz2rM8.dpuf

       

  

                                              

Et une chronique sur le magazine Biomood !

 

Les livres en attente d'une chronique

Bilan

Je ne sais pas si c'est l'arrivée (enfin !) des beaux jours et l'attrait de ma terrasse fleurie qui ont dopé mon rythme de lecture mais je ne suis pas mécontente de ce mois de juin. Pourtant, ce dernier a été très chargé et j'ai fait beaucoup de choses autres que la lecture (j'ai notamment commencé la couture, si vous suivez bien) mais manifestement j'ai su mieux gérer mon temps et me dégager des bonnes plages de lecture. A noter, quand même, mon premier et peut-être unique coup de coeur de l'année avec Pour l'amour du chocolat.

L'heure des vacances a sonné pour moi. Je ne vais pas beaucoup mettre mon blog en pause car aucun grand voyage n'est prévu cet été. Plutôt des escapades-minutes et des balades bucoliques. Donc j'aurais sûrement un rythme plus léger de publication...

Ce que je vais glisser dans ma valise :

(sans oublier mon Kindle !)

P1060862

Et vous, avez-vous déjà décidé des livres que vous mettrez dans vos valises ?

Je vous souhaite à tous d'excellentes vacances et/ou un très bel été !

 

Une chronique de soukee rangée dans Bilan de lecture - Vos commentaires [24] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

03 juillet 2013

François sans nom T.1 Le sculpteur et la voleuse, Ricard, Runberg et Bianchini

François sans nom TFrançois sans nom est une série imaginée par Sylvain Ricard et Sylvain Runberg et dessinée par Marci Bianchini éditée chez Soleil dans la collection Quadrants. Le premier tome, Le sculpteur et la voleuse, est paru en mai 2013.

1466, quelque part en France. Alors que la jeune Félyzée est accusée de vol, elle croise la route d'un dénommé François. Un vagabond solitaire et érudit, accueilli par un sculpteur et qui aide ce dernier à réaliser les décorations du fronton de la cathédrale. Mais François poursuit d'autres desseins, gardés secret jusque là. Et Félyzée apprend bien vite qu'on le suspecte d'être le poète François Villon en exil...

Une série sur le sulfureux poète François Villon ? En voilà une bonne idée ! Ricard et Runberg nous offrent ici un scénario intéressant fondé sur l'anonymat que souhaite conserver le héros et le trouble jeté sur son passé. Qui est-il ? Pourquoi tant de hargne à l'encontre de l'Evêque d'Orléans, Thibaut d'Aussigny ? Ce premier tome nous permet d'aborder facilement la vie du poète le plus connu de la fin du Moyen Age par le biais d'une intrigue fictive au rythme bien mené.
Les dessins de Bianchini nous entraînent dans une France médiévale très bien reconstituée, à la vraisemblance historique respectée. Les tons chauds, ainsi que les dessins détaillés, permettent une immersion intéressante dans cette époque sombre.
Les planches possèdent un rendu dynamique grâce aux découpage des vignettes et leur organisation.
En bref, un premier tome prometteur !

Voici ma 55e participation
 à la BD du mercredi de - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/bd_et_romans_graphiques/index.html#sthash.hiQa1Ayg.dpuf
Voici ma 55e participation
 à la BD du mercredi de - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/bd_et_romans_graphiques/index.html#sthash.hiQa1Ayg.dpuf
Voici ma 55e participation
 à la BD du mercredi de - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/bd_et_romans_graphiques/index.html#sthash.hiQa1Ayg.dpuf

Voici ma 56e participation à la BD du mercredi de Mango

Et ma 45e participation au Top BD des blogueurs

initié par Yaneck

Voici(note 18/20)Top BD

Top BD

Voici ma 55e participation
 à la BD du mercredi de Mango

Et ma 44e participation au Top BD des blogueurs de Yaneck
(note 18/20)Top BD

- See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/bd_et_romans_graphiques/index.html#sthash.hiQa1Ayg.dpuf

Planche 1Planche 2

Je tiens à remercier Bénédicte et les éditions pour cet album reçu en service de presse.

Je tiens néanmoins à remercier Bénédicte et les Éditions - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/bd_et_romans_graphiques/index.html#sthash.AcIvWQXq.dpuf
Je tiens néanmoins à remercier Bénédicte et les Éditions pour cette lecture. - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/bd_et_romans_graphiques/index.html#sthash.AcIvWQXq.dpuf

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [10] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,