Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

26 juin 2013

Toute passion abolie, Vita Sackville-West

Toute passion abolie, Vita Sackville-WestToute passion abolie est une oeuvre de la poétesse et romancière anglaise Vita Sackville-West (1892-1962) parue en 1931. Celle qui fut la maîtresse de Virginia Woolf laisse derrière elle une oeuvre importante et fut plusieurs fois récompensée pour celle-ci.

A la mort de son époux, Lady Slane prend une décision importante : elle décide de s'installer seule, dans une petite maison repérée des années auparavant et de cesser d'être cette femme soumise et silencieuse que tous ont connue. Pour les enfants de cette octogénaire, leur mère est incensée. Mais Lady Slane décide de faire fi du qu'en-dira-t-on et de terminer ses jours au calme, loin de toute agitation mondaine.

Toute passion abolie est un roman court qui propose une réflexion intéressante sur la vieillesse, d'une part, et les choix d'une vie de l'autre.
En refaisant revivre le passé de Lady Slane à travers l'évocation de souvenirs, la romancière offre un regard singulier sur la vie de son héroïne. Cette dernière n'a pas eu le loisir de choisir sa vie et son existence aisée est allée à l'encontre de ses désirs artistiques. C'est une autre époque qui est décrite ici, une époque régie par des codes sociaux très stricts et dans laquelle les femmes disposaient d'un droit infime par rapport à leurs maris.
C
ette retraite retirée de toute vie sociale et du faste superficiel dans lequel baignent ses enfants permet à Lady Slane de se livrer à une introspection purificatrice de cette vie contrainte.

Avec une plume acérée, Vita Sackville-West dresse une galerie de personnages savoureux. Des enfants de Lady Slane, intéressés et bourrés de défauts, aux vieux messieurs qui font la cour de façon platonique à l'héroïne, les personnages de ce roman sont vibrants de réalisme.
Ode à la vie simple d'une vieillesse assumée, Toute passion abolie est une lecture apaisante, un roman introspectif qui se permet toutefois un pied de nez conclusif tout à fait intéressant.  
Et si, comme moi, vous craquez sur cette édition illustrée par Christian Lacroix, rendez-vous sur la chronique où je détaille le fabuleux coffret inédit consacré aux héroïnes de la littérature, illustré par le couturier.

D'autres avis : Anne, Kathel, L'Irrégulière, Lou, etc.

Enfin une participation au Mois anglais (mieux vaut tard que jamais...) de Lou et Titine et ma lettre S pour le Challenge ABC critiques de Babelio.

Challenge ABC Babelio

Une chronique de soukee rangée dans Littérature anglaise - Vos commentaires [20] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,



Vos commentaires

    C'est mon livre préféré de Vita Sackville-West, je trouve sa manière de parler de la vieillesse merveilleuse.

    Posté par Titine, 26 juin 2013 à 22:09 | | Répondre
    • C'est vrai que c'est beau... et apaisant ! De mon côté, c'est ma première incursion dans son oeuvre, mais sûrement pas la dernière !

      Posté par soukee, 26 juin 2013 à 22:25 | | Répondre
  • J'ai lu ce roman l'été dernier, et il m'a touchée... J'ai souri, j'ai apprécié la finesse psychologique, j'ai vibré... j'ai adoré ce chic anglais ! (et en plus j'ai visité les jardins de Vita Sackville-West... d'où la lecture du roman...)

    Posté par Anne, 26 juin 2013 à 22:10 | | Répondre
    • La visite de ses jardins ? Ca doit être enchanteur de glisser d'une visite comme celle-là à ce roman... Je file récupérer le lien vers ton billet !

      Posté par soukee, 26 juin 2013 à 22:22 | | Répondre
      • Oui, oui, les jardins de Sissinghurst, superbes ! Et la tour où elle écrivait. J'ai ait un billet aussi, en août 2012.

        Posté par Anne, 26 juin 2013 à 22:26 | | Répondre
        • J'adore visiter les lieux d'écriture des auteurs... Tu me donnes envie ! Je file lire ton billet !

          Posté par soukee, 26 juin 2013 à 22:31 | | Répondre
  • J'ai cette même édition dans ma pile, et j'ai lu hier dans le livre de Sarah Ban Breathnach, qu'elle était une jardinière hors-pair. Aussi j'ai acheté hier, Dark Island, qui semble une nouvelle parution chez Le livre de poche. Ton billet donne envie de la lire en tout cas!

    Posté par Milly, 27 juin 2013 à 04:40 | | Répondre
    • Merci Milly ! J'ignorais totalement son attrait pour le jardinage, mais entre Anne et toi, je sais tout maintenant !

      Posté par soukee, 27 juin 2013 à 08:33 | | Répondre
  • Une auteure que j'aime bien, mais que je ne prend plus le temps de lire.

    Posté par Alex mot a mots, 28 juin 2013 à 12:36 | | Répondre
    • Ah oui ? C'est dommage... Mais en même temps il y a tellement de livres et d'auteurs à découvrir, et tant de choses à faire autres que la lecture.

      Posté par soukee, 30 juin 2013 à 16:47 | | Répondre
  • Je n'ai jamais lu cette écrivain et je pense que ce roman pourrait être un bon début!

    Posté par fleurfleur, 28 juin 2013 à 21:02 | | Répondre
    • Oui, c'est une très bonne façon de découvrir cette auteure. J'espère que tu seras conquise !

      Posté par soukee, 30 juin 2013 à 14:06 | | Répondre
  • Ces couvertures signées Lacroix sont de vrais petits bijoux !!!

    Posté par FondantOchocolat, 29 juin 2013 à 10:47 | | Répondre
    • Oh oui, j'adore ce coffret ! Il trône fièrement sur une de mes étagères et les gens qui viennent à la maison ne cessent de s'extasier devant...

      Posté par soukee, 30 juin 2013 à 16:48 | | Répondre
  • Ah, oui, quel très beau roman !

    Posté par L'Irrégulière, 29 juin 2013 à 11:02 | | Répondre
    • Oui, tout en délicatesse et en pudeur. Une très belle lecture !

      Posté par soukee, 30 juin 2013 à 14:04 | | Répondre
  • Celui-là, je veux absolument le lire. Et cette édition est ma-gni-fi-que!

    Posté par Karine:), 29 juin 2013 à 15:41 | | Répondre
    • Oui, un petit bijou !!

      Posté par soukee, 30 juin 2013 à 14:06 | | Répondre
  • J'ai également lu ce roman pour le mois anglais ... J'ai été très touchée par cette vieille dame qui plonge dans ses souvenirs. C'était une première lecture de VSW pour moi (comme pour toi) et je compte bien continuer à la découvrir.

    Posté par Mrs FIGG, 30 juin 2013 à 00:32 | | Répondre
    • Moi aussi j'ai été touchée par ce personnage et sa réflexion introspective. Une belle façon de découvrir cette auteure !

      Posté par soukee, 30 juin 2013 à 13:57 | | Répondre
Nouveau commentaire