Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.




17 janvier 2019

La meilleure des vies, J.K. Rowling

La meilleure des viesLa meilleure des vies est la retranscription du discours annuel de la cérémonie de remise des diplômes de fin d'année de l'Université de Harvard prononcé par J.K. Rowling le 5 juin 2008. Il a été publié en France chez Grasset en 2017.

Quand une femme que j'admire et une romancière que j'adore prononce un discours dans une des plus prestigieuses universités américaines, et qu'elle vante les mérites de l'échec et de l'imagination, je ne peux que l'admirer d'autant plus.
J.K. Rowling - dont on sait tous qu'elle a connu des heures sombres avant la success story d'Harry Potter - a fait le choix, devant un parterre d'étudiants parmi les plus brillants des États-Unis, d'évoquer ces deux concepts que sont l'échec et l'imagination. Et elle le fait avec une éloquence dont elle n'a pas à rougir, malgré le trac lié à cet exercice oratoire dans ce lieu mémorable. Les mots sont choisis, mesurés, pesés, les anecdotes personnelles glissées çà et là pour teinter l'ensemble d'intime, et le discours de prendre une ampleur singulière. Drôle d'idée, de parler d'échec à ces étudiants talentueux, sur le point d'avoir une carrière prestigieuse ? Pas tant que ça. J.K. Rowling nous offre ici une belle leçon d'humilité et d'humanité. A lire et à faire lire autour de soi, pour que l'échec ne soit plus stigmatisé comme il l'est. 
"Au fond, à chacun sa définition de l'échec, mais le monde n'a de cesse de vous imposer certains critères bien spécifiques, si vous lui en laissez le loisir." (p.29)

 "Ne vous inquiétez pas, je n'ai pas l'intention de vous expliquer que l'échec est une expérience merveilleuse. Ce fut pour moi une époque de ténèbres, et j'étais alors loin de me douter que j'en sortirais bientôt à la faveur de circonstances dignes d'un conte de fées, comme a pu depuis le raconter la presse. Je ne savais absolument pas jusqu'à quand je resterais dans l'obscurité, et pendant longtemps, la lumière au bout du tunnel fut un espoir plus qu'une réalité tangible. Pourquoi, alors vous parler des bienfaits de l'échec ? Tout simplement parce qu'il vous permet de vous dépouiller de tout ce qui n'est pas essentiel. (p.32-33)

 "Être conscient d'avoir surmonté des épreuves et d'en être sorti grandi, plus sage et plus fort, signifie que vous aurez foi à jamais en votre aptitude à survivre. On ne se connaît jamais vraiment soi-même, pas plus qu'on ne peut être assuré de la solidité des liens tissés avec autrui, tant que l'on n'a pas été confronté à l'adversité. Fût-il acquis dans la douleur, c'est là un savoir précieux, qui a plus de valeur à mes yeux que n'importe quelle qualification." (p.37)

 "Nous n'avons pas besoin de magie pour transformer notre monde ; nous portons déjà en nous tout le pouvoir dont nous avons besoin : nous avons le pouvoir d'imaginer mieux. (p.67) 

Jour 17 du Challenge Feel Good 

  Retrouvez toutes les informations et l'agenda sur la page du challenge !

       

Une chronique de soukee rangée dans Essais - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,



Vos commentaires

    La dernière citation est tout simplement géniale !! merci pour ce partage original!! bonne fin de semaine, Soukee!

    Posté par FondantGrignote, 17 janvier 2019 à 08:39 | | Répondre
    • J'ai trouvé aussi... Et c'est celle qui est en quatrième. Une belle lecture que j'ai partagée aujourd'hui avec mes élèves du club lecture. Belle fin de semaine Fondant ! Bizzz

      Posté par soukee, 17 janvier 2019 à 22:19 | | Répondre
  • Ce texte est effectivement très inspirant !

    Posté par L'Irrégulière, 18 janvier 2019 à 08:39 | | Répondre
    • Oh oui, il m'a beaucoup parlé aussi...

      Posté par soukee, 21 janvier 2019 à 13:54 | | Répondre
  • Très envie de le lire, il est noté et surligné ;0) sur ma LAL. Déjà le destin de l'autrice est incroyable, c'est un vrai conte de fées (avais-tu vu le téléfilm qui en a été fait ?). Je suis d'accord avec elle et sur sa façon de voir l'échec, il fait sans doute partie de la réussite !!

    Posté par L"or rouge, 21 janvier 2019 à 20:03 | | Répondre
    • Oui j'avais vu le téléfilm et son appartement à Edimbourg (j'y étais allée peu de temps après !)
      Tu verras, ce très court livre est vraiment, vraiment très bon. J'en parle à mes lycéens, tant la notion d'échec est mal vue dans notre société, pour essayer d'inverser la tendance.

      Posté par soukee, 24 janvier 2019 à 11:52 | | Répondre
Nouveau commentaire