Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

15 septembre 2017

L'atelier des miracles, Valérie Tong Cuong

L'atelier des miraclesL’atelier des miracles est le neuvième roman de l’auteure française Valérie Tong Cuong paru en 2013 aux éditions JC Lattès. 

Millie, jeune secrétaire intérimaire, perd tout lors de l'incendie de son immeuble. C'est l'occasion pour elle de simuler une amnésie et de faire table rase de son ancienne vie. Mariette, prof d'histoire-géographie en collège, se sent quant à elle persécutée par ses élèves et à bout de nerfs, frappe l'un d'eux. Monsieur Mike, enfin, a tout perdu, et vit désormais dans la rue sans espoir d'en sortir. Jusqu'au jour où il est passé à tabac et hospitalisé. Trois vies au bord du gouffre. Trois vies que Jean décide de sauver en les recueillant dans son atelier. L'atelier des miracles. Un endroit où il leur propose un toit, de l'aide, un soutien psychologique. Une sorte de tremplin pour les aider à refaire surface et reprendre les rênes de leur vie. Mais à vouloir contrôler les souffrances des autres, ce sont leurs vies que Jean contrôle. Millie, Monsieur Mike et Mariette seront-ils prêts à accepter les règles de ce jeu ?

Cela faisait bien longtemps que je lorgnais sur ce roman, attirée de prime abord par sa couverture. Et oui, ça m'arrive tellement peu souvent que je l'avoue. Enfin, j'avoue surtout que je l'avais regardée trop rapidement et que j'avais vu ce que je voulais y voir : j'ai cru que les cadrans d'horloge étaient des boutons et que ledit atelier serait un atelier de couture... Voilà voilà... 

Bon, en réalité il n'en est rien, vous vous en doutez, mais j'ai quand même passé un bon moment entre ces pages. Valérie Tong Cuong offre à son lecteur un roman bien construit, porté par une alternance narrative qui fait sens. Chacun des trois personnages principaux prend en charge le récit et ne délivre au lecteur que des informations parcellaires sur sa vie et son passé. 

Si j'ai trouvé le début un peu long à se mettre en place, j'ai été par la suite charmée par la tournure que prenait l'intrigue. L'atelier de Jean - sorte de refuge physique et mental - fait un peu rêver, le personnage aussi. Charismatique, empathique, à l'écoute, c'est tellement rare. Et forcément, les fissures apparaissent et le roman prend une autre tournure. Feel good efficace, L'Atelier des miracles engage une réflexion sur le fait de se confronter à ses peurs et ses errances sous couvert d'une intrigue positive et bourrée d'optimisme. Je valide ! 

107123471

Une chronique de soukee rangée dans Littérature française - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,



Vos commentaires

    Il me suffit de voir "Prix de l'optimisme" sur la couv pour partir en courant. Je suis vraiment allergique au feel good je crois

    Posté par Jerome, 18 septembre 2017 à 13:20 | | Répondre
    • C'était une spéciale dédicace pourtant Jérôme... Pffff... Tu ne comprends pas les attentions !

      Posté par soukee, 19 septembre 2017 à 10:21 | | Répondre
      • Je n'ai aucun second degré, désolé. Et en plus je suis le roi des rabats-joie. Vraiment pas fréquentable comme garçon

        Posté par Jérôme, 19 septembre 2017 à 10:44 | | Répondre
        • Je n'osais pas le dire...

          Posté par soukee, 20 septembre 2017 à 16:43 | | Répondre
  • il est dans ma PAL numérique alors un jour je le lirai

    Posté par Enna, 19 septembre 2017 à 21:48 | | Répondre
    • Alors bonne lecture ! (moi aussi il était sur ma liseuse !)

      Posté par soukee, 20 septembre 2017 à 16:43 | | Répondre
  • Je ne sais pas pourquoi mais quelque chose me retient de lire ce roman... Peut-être le coup de la prof excédée ! que je ne suis pas (encore) mais je n'ai pas forcément envie de lire cela pendant mes loisirs bonne fin de semaine, Soukee!

    Posté par FondantGrignote, 22 septembre 2017 à 06:34 | | Répondre
    • Je comprends... Je n'avais pas fait attention qu'il y avait cet aspect-là et comme toi ce n'est pas forcément ce que j'ai envie de lire durant mes loisirs. Je te souhaite un doux weekend Fondant, j'espère qu'il sera ensoleillé chez toi aussi.

      Posté par soukee, 23 septembre 2017 à 12:23 | | Répondre
Nouveau commentaire