Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

20 septembre 2017

Shenzhen, Guy Delisle

Shenzhen, Guy DelisleShenzhen est le premier album autobiographique du canadien Guy Delisle paru en 2000 aux éditions de l'Association.

Alors qu'il travaille dans l'animation, Guy Delisle est envoyé en mission en Chine durant trois mois, afin de superviser un studio de dessins animés. Et sur sa vie quotidienne à Shenzhen, il prend des notes, griffonne, réfléchit et livre à son retour un album autobiographique relatant son expérience.

J'aime beaucoup Guy Delisle, vous le savez. Après Chroniques Birmanes et Chroniques de Jérusalem, j'ai eu envie de découvrir ses premiers albums autobiographiques. Shenzhen plante le décor de ce qui sera ensuite la patte de Delisle, sa marque de fabrique : un humour omniprésent, une auto-dérision constante, une éternelle curiosité et un questionnement permanent sur ce qui l'entoure. Pas de paillettes ni de fard, Delisle nous donne à voir son carnet de voyage durant lequel parfois il s'ennuie et le dit ouvertement.

De ses débuts solitaires dans ce pays dont il ne parle pas la langue à ses sorties entre collègues et les incompréhensions culturelles et linguistiques qui en découlent, il ne nous vend pas du rêve mais nous livre son expérience, sa réalité. C'est drôle, immersif, et si le style est un peu plus brouillon au niveau narratif et visuel que dans les albums suivants, il n'en demeure pas moins que le plaisir de lecture est là. 

Plusieurs anecdotes m'ont rappelé mon voyage en Chine il y a cinq ans et ses déboires culturels : le fait que le concept des files d'attente soit complètement étranger aux Chinois (en gros, ils vous passent devant sans aucun problème et personne ne semble s'en rendre compte), que pour traverser il faille jouer sa vie (j'ai eu la même impression au Vietnam !), et plus d'une fois j'ai ri dans ces pages. En revanche, Guy Delisle a été beaucoup plus téméraire que moi au niveau culinaire. Il a osé goûter du serpent, du chien, (j'en aurai été bien incapable, et ce pour plein de raisons !) et a bu une liqueur avec du sang et une autre avec la vessie écrasée d'un serpent. Voilà voilà...

Belle immersion culturelle - moins poussée que les albums suivants - Shenzhen est un excellent album autobiographique qui suinte l'authenticité, marque de fabrique de l'auteur.

Planche 1 Planche 2

BD de la semaine saumon

Cette semaine chez Stephie !

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [10] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , ,



Vos commentaires

    J'aime beaucoup cet auteur. Il nous fait découvrir des pays souvent plus ou moins fermés aux touristes. Je ne connais pas cette BD. Une erreur à corriger rapidement!

    Posté par Sandrine, 20 septembre 2017 à 13:54 | | Répondre
    • Moi aussi j'adore cet auteur. C'est son premier album autobio et si on voit qu'il est clairement moins abouti que les suivants, il reste quand même excellent et esquisse ce qui sera ensuite le style de l'auteur. J'ai enchaîné avec Pyongyang (tellement actuel...) que je vais chroniquer dans 15 jours je pense.

      Posté par soukee, 20 septembre 2017 à 16:45 | | Répondre
  • J'aime bien ses premiers albums. Le dessin est un peu plus maladroit que par la suite mais on reconnaît sa patte au premier coup d’œil.

    Posté par Jerome, 20 septembre 2017 à 15:22 | | Répondre
    • Exactement ! On voit la maladresse mais l'essence est déjà là...

      Posté par soukee, 20 septembre 2017 à 16:46 | | Répondre
  • Un auteur à suivre !

    Posté par Cristie, 20 septembre 2017 à 17:23 | | Répondre
    • Oh oui, toujours... <3

      Posté par soukee, 20 septembre 2017 à 18:49 | | Répondre
  • Faut vraiment que je découvre cet auteur...

    Posté par Stephie, 20 septembre 2017 à 19:41 | | Répondre
    • Oh oui, il est excellent et ses albums toujours drôles et extrêmement instructifs.

      Posté par soukee, 20 septembre 2017 à 20:44 | | Répondre
  • j'avais adoré aussi, lu il y a trop longtemps... pourquoi ne pas le relire, tiens!

    Posté par Violette, 23 septembre 2017 à 11:47 | | Répondre
    • Ah bein les Delisle sont clairement des albums à avoir chez soi et à lire et relire.

      Posté par soukee, 23 septembre 2017 à 12:23 | | Répondre
Nouveau commentaire