Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




24 avril 2011

La mort muette, Volker Kutscher

23_1046383La mort muette est le second roman policier de l'écrivain allemand Volker Kutscher qui met en scène le commissaire Rath. Son premier titre, Le poisson mouillé, a été publié en France en 2010.

1930, Berlin.  Le cinéma parlant en est à ses prémisses. Une actrice meurt en plein tournage, écrasée par un projecteur.
Dépêché sur place, le commissaire Gereon Rath interroge les témoins, et très vite, la piste s'oriente vers un meurtre : le projecteur concerné avait en effet été dévissé...
Alors que l'enquête stagne, un nouveau cadavre fait son apparition : une autre actrice est découverte sans vie dans un ancien cinéma, les cordes vocales enlevées...

Si la quatrième de ce roman m'avait complètement conquise et intéressée, cette lecture m'a en réalité ennuyée. Volker Kutscher abuse de clichés et autres archétypes des romans policiers, ce qui annule tout suspense.
Avec un pavé de 666 pages comme celui-ci, je m'attendais à une intrigue riche et élaborée, et non à des stéréotypes parfois grossiers. Si le contexte historique et culturel est intéressant - la frontière entre le cinéma muet et le parlant - l'auteur ne l'exploite que peu, et sombre dans bien des écueils.
Si je vous dis qu'à la page 350 précisément, j'ai découvert l'identité du criminel, son mobile et sa situation personnelle... J'ai poursuivis néanmoins (et non sans vaillance !) cette lecture longue et parfois éculée pensant, à tord, qu'un retournement de situation improbable et inespéré  allait renverser  l'intrigue et donner à ce roman la portée qui lui manquait... Peine perdue ! Je me suis à moitié endormie sur la fin, tant ce retournement n'était en fait qu'un leurre de mon imagination désespérée qui a persévéré pour rien...
Bref, vous l'aurez compris, un rendez-vous complètement manqué, que je ne vous conseillerais même pas pour le contexte historique ou cinématographique tant il s'agit d'une toile de fond insipide.

Je tiens néanmoins à remercier Club_Libfly et les seuil pour ce roman policier reçu dans le cadre d'un partenariat.

Une chronique de soukee rangée dans Polars historiques - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,



Vos commentaires

  • bon, ben je ne le note pas alors!!

    Posté par c.l!ne, 24 avril 2011 à 19:14 | | Répondre
  • Beaucoup avait aimé le premier tome et c'est vrai que la quatrième était alléchante. Bon, je passe.

    Posté par Manu, 24 avril 2011 à 20:50 | | Répondre
  • J'attendrai ton prochain coup de cœur, alors!

    Posté par mango, 25 avril 2011 à 09:57 | | Répondre
  • Ça a le mérite d'être clair comme point de vue !

    Si à la moitié du roman on sait tout, quel intérêt ??? Je passe aussi, même si le contexte me plaisait.

    Posté par Lae, 25 avril 2011 à 14:23 | | Répondre
  • je ne savais pas que libly faisait des partenariats... bien longtemps que je n'y suis pas allé..
    bonne prochaine lecture

    Posté par mazel, 25 avril 2011 à 14:26 | | Répondre
  • @c.l!ne : Disons que je ne peux vraiment pas te le conseiller !^^

    @Manu : Je n'avais pas eu d'écho du premier opus, mais j'ai été grandement déçue par celui-là...

    @Mango : Il vaut mieux !

    @Lae : Je pensais te le conseiller et te le prêter, mais finalement je renonce... Je t'ai passé d'autres titres qui t'intéresseront davantage je pense soeurette !

    @Mazel : Et si, c'est Le Club Libfly ! Bonne journée à toi aussi Mazel et à bientôt !

    Posté par soukee, 25 avril 2011 à 16:06 | | Répondre
Nouveau commentaire