Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

02 avril 2011

Doubles-jeux # 2 Le rituel d'anniversaire (Livre II), Sophie Calle

419BPTJZVPLDeuxième rendez-vous du samedi de mon cycle consacré à Sophie Calle et son projet Doubles-jeux, voici le deuxième livre du coffret (coffret que je vous avais présenté dans ce billet), Le rituel d'anniversaire.

Petit rappel du projet artistique :

Paul Auster, dans Leviathan, s'est inspiré de la vie de Sophie Calle pour créer le personnage de Maria. Sophie Calle, séduite, a décidé de transformer cette inspiration en jeu artistique et de mêler, à son tour, réalité et fiction en jouant avec le roman de Paul Auster en déclinant son projet artistique en 7 livres (accompagnant à l'époque une exposition au Centre National de la Photographie).

Alors que dans le premier livre Sophie Calle avait épousé les manies du personnage de Maria (un régime chromatique et des journées placées sous le signe de certaines lettres de l'alphabet), dans ce deuxième livre (et jusqu'au livre VI), elle nous présente les moments de sa vie qui ont influencé Paul Auster dans la création de Maria.
sophie_calle_rituelAinsi, Le rituel d'anniversaire
donne à voir la façon dont Sophie Calle a abordé ses anniversaires de 1980 à 1993. Soucieuse que ses proches ne l'oublient pas ce jour-là, elle avait institué, dès 1980, un rituel, une sorte de règle du jeu : inviter autant de convives que son âge, (avec un convive inconnu choisi par un de ses invités) et ne jamais utiliser les cadeaux reçus à ces occasions. Malgré quelques entorses (avouées comme il se doit), Sophie Calle se tient à ce projet étrange et nous présente ici en photo les cadeaux reçus de vingt-sept à quarante ans, disposés dans une armoire.

Lecture drôle s'il en est, ce deuxième livre est vraiment un régal non seulement par ses photos, mais aussi par ses textes. Les mises en scènes des objets et les explicatifs les accompagnant permettent de pénétrer cette intimité propre aux fêtes d'anniversaire.
D'une lecture très rapide, Le rituel d'anniversaire est une illustration du fait que Sophie Calle transforme sa vie et son quotidien en projet artistique, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs.

 IMG_0827_copie

  Coffret doubles-jeux, composé de 7 livres,
publié chez Actes Sud.

Une chronique de soukee rangée dans Beaux Livres - Vos commentaires [5] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,


26 mars 2011

Doubles-jeux # 1 De l'obéissance (Livre I), Sophie Calle

calleVous savez sans doute à quel point j'aime le travail de Sophie Calle et j'admire cette femme. Je vous avais déjà présenté Prenez soin de vous, ou comment elle avait transformé une odieuse rupture  par mail en projet artistique, accompagnée par 107 femmes.

Aujourd'hui, j'ouvre un cycle de billets dédié à son projet intitulé Doubles-jeux.
Le principe ? Paul Auster, dans Leviathan, s'est inspiré de la vie de Sophie Calle pour créer le personnage de Maria. Sophie Calle, séduite, a décidé de transformer cette inspiration en jeu artistique et de mêler, à son tour, réalité et fiction en jouant avec le roman de Paul Auster. Elle s'inspire ainsi de ce double littéraire et fictif imaginé par Paul Auster et décline ce jeu en sept livres, réunis dans un joli coffret carton, accompagnant une exposition au Centre National de la Photographie (en 1998, lors de la parution du coffret).

Aujourd'hui, je vous présente le premier livre, De l'obéissance, ou comment Sophie Calle a décidé de se prêter au jeu des manies du personnage de Maria. Paul Auster lui za imaginé deux rituels : des semaines où elle suit un régime chromatique, et des journées entières basées sur certaines lettres de l'alphabet.
Le résultat ? Le menu chromatique de Sophie Calle, et des textes qui commencent par la lettre B, C ou W.

J'ai dévoré ce premier livre comme il se doit hier soir, charmée par l'imagination incroyable de cette artiste étonnante. Perfectionniste dans ce projet, elle avait même proposé à Paul Auster de diriger sa vie pendant une année entière, obéissant à ce qu'il décidait pour elle. Ce dernier a refusé, ne souhaitant pas assumer la responsabilité des conséquences de cette année entre réalité et fiction.
coup_de_coeur_2011Pour moi, ce projet dans son entièreté m'a séduite de bout en bout. J'aime être surprise par des idées aussi loufoques que géniales. Bien entendu, c'est un gros coup de coeur pour moi, le troisième en 2011. Je ne peux que vous encourager très vivement à découvrir ce coffret et ces sept livres. Et je remercie comme il se doit celui qui m'a offert cette perle à l'occasion du premier anniversaire de mon blog...

IMG_0827_copie

Coffret doubles-jeux, composé de 7 livres,
publié chez Actes Sud.

Une chronique de soukee rangée dans Beaux Livres - Vos commentaires [7] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

18 mars 2011

Ma boîte à poèmes, anthologie réalisée par Michel Piquemal

9782848015637Du 7 au 21 mars, partout en France, c'est le Printemps des poètes. Le thème de cette année ? "Infinis paysages". L'occasion de se replonger avec délice dans la poésie sous toutes ses formes !

Et pour initier les plus jeunes, Michel Piquemal propose, aux éditions Tourbillon, une anthologie poétique dans un joli coffret cartonné composé de 80 fiches classées par thèmes. Et pour clore en beauté cette initiation poétique, un atelier d'écriture permet aux plus jeunes de s'initier aux joies des jeux langagiers, à travers diverses contraintes linguistiques.

piquemal_michel_boite_poemes_L_v4KqGBOutre l'aspect de ce coffret vraiment réussi (tant les illustrations de Julia Wauters que les couleurs utilisées), j'ai vraiment adoré son contenu ! 
Le classement et la numérotation des fiches permet de naviguer facilement dans le coffret, tandis que les couleurs rendent leur rangement facilité.
 
Enfin, la présence de bribes de textes sous forme d'aimants à assembler au gré des envies est une idée vraiment géniale pour stimuler la fibre poétique des plus petits...
Une excellente façon d'initier les enfants à la poésie !

 Je remercie grandement Aurélie et les Éditions siteon0_130x51, spécialisées en littérature de jeunesse, pour cette belle découverte !

 

Deux haïkus, pour le plaisir :

"Debout sur la cime
Le corps lavé par la marche
Vivre nous respire."

(Patrick Jonquel)

 

"Un monde de douleur
et de peine
Alors même que
les cerisiers
Sont en fleurs."

(Issa)

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [11] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

03 mars 2010

Conte de fées à l'usage des moyennes personnes, Boris Vian

9782253146964_GOffert par Tinusia lors du fameux SwapÔContes dont je vous parle sans cesse depuis quelques jours, je me suis jetée sur ce Conte de fées à l'usage des moyennes personnes écrit par Boris Vian dans sa jeunesse et illustré par lui et l'un de ses amis.

L'histoire débute comme un conte de fées des plus classiques : "Il était une fois un prince beau comme le jour. Il vivait entre son chien et son cheval, à l'orée d'un bois, dans un château aux murs gris et au toit mauve." Mais Vian apporte à ce récit loufoque jeux de mots et références multiples, détournant parfois des scènes types de contes de fées et présente ici un texte très original...

D'une lecture très agréable, notamment grâce aux illustrations souvent cocasses, ce conte pour les "moyennes personnes" est une œuvre très drôle. Les calembours s'enchaînent, nécessitant parfois un temps de réflexion pour les comprendre, et la loufoquerie des situations suscite le rire.
Difficile d'en dire plus sur un texte aussi court sans le paraphraser. Je laisse donc aux curieux le soin de le découvrir si l'envie les prend.
L'auteur lui-même, visiblement insatisfait de la première version de ce conte écrit pour sa femme convalescente, eut le projet de le réécrire en condensant certains passages.  Ce projet inabouti, ainsi que le premier jet, sont présentés dans ce court livre.
Un grand merci à Tinusia pour m'avoir fait découvrir cette œuvre de Vian que je ne connaissais pas !

Deuxième participation au Challenge Des contes à rendre de Coccinelle !

Une chronique de soukee rangée dans Contes - Vos commentaires [15] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

23 février 2010

Prenez soin de vous, Sophie Calle

sophie_calleSans_titre_2Véritable coup de cœur lorsque nous l'avons acheté il y a 2 ans, Prenez soin de vous est une petite merveille à laquelle m'a fait penser notre précédent billet sur Mots d'amour secrets...

Sophie Calle est une artiste. Le jour où elle reçoit un mail de rupture d'un amant, elle décide de transformer cette blessure en objet d'art :

"J'ai reçu un mail de rupture. Je n'ai pas su répondre.
C'était comme s'il ne m'était  pas destiné.
Il se terminait par les mots : Prenez soin de vous.
J'ai pris cette recommandation au pied de la lettre.
J'ai demandé à 107 femmes - dont une à plumes
et deux en bois -, choisies pour leur métier, leur talent,
d'interpréter la lettre sous un angle professionnel.
L'analyse, la commenter, la jouer, la danser, la chanter.
La disséquer. L'épuiser. Comprendre pour moi.
Parler à ma place.
Une façon de prendre le temps de rompre.
A mon rythme.
Prendre soin de moi. "

Ce mail de rupture est donc observé sous tous les angles par ces femmes, certaines connues comme Marie Desplechin, Amira Casar, Yolande Moreau, Arielle Dombasle, ou encore Victoria Abril, d'autres non, mais dont la profession fait sens pour ce projet : linguiste, cruciverbiste, philologue, clown, tireuse à la carabine, consultante en matière de savoir-vivre, exégète talmudique ou bien avocate, etc. Chacune se l'approprie, le dissèque et l'analyse, le rendant limpide à travers le prisme de sa profession. La rupture est désacralisée, dédramatisée, et chacune prend soin de Sophie, et par là même d'elle, grâce à ce projet.
La lecture de ce bel ouvrage est un régal ! Chaque page correspond (ou presque, certaines sont plus loquaces...) à une femme et donne à voir son interprétation de ce drame personnel. Une esthétique rare. Une originalité à couper le souffle. Une réussite !
La mail de rupture, présenté en début sert de base à ce travail de réflexion et le résultat n'en est que plus étonnant : danse, chant, nouvelle, réécriture, analyse de texte, etc. Les productions sont nombreuses et aussi drôles les unes que les autres.

Bref, un incontournable dans mon salon, que j'aime à feuilleter en passant, et, au détour d'une page, sourire d'une interprétation... Ce projet a donné lieu à une exposition à la Biennale De Venise et à la BNF en 2007... Un beau livre à offrir ou se faire offrir (N.B. c'est un  livre grand format avec des DVD)

Une chronique de soukee rangée dans Beaux Livres - Vos commentaires [17] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

22 février 2010

Mots d'amour secrets, Jacques Perry-Salkow et Frédéric Schmitter

9782757816448Voilà un joli livre  très drôle, reçu dans le cadre d'un partenariat spécial pour la Saint Valentin organisé par 47286893 et les Éditions Points, qui proposait à plusieurs couples de lire conjointement ce livre et d'en faire une critique commune... Merci à eux deux pour cette belle initiative !

Mots d'amour secrets est un recueil de lettres d'amour fictives, inspirées du célèbre billet que George Sand écrivit à Alfred de Musset, et dont la lecture, une ligne sur deux, révélait un texte caché...
Acrostiches, contrepèteries, rébus typographiques, homophonies, boustrophédons et autres paronymes sont donc distillés dans ces belles lettres d'amour pour le plus grand plaisir du lecteur...

Critique de soukee

Lecture à deux, donc de ce recueil, fous rires multiples et réflexion intense pour décoder ces lettres. Les auteurs proposent un livre très drôle, dont chaque jeu de mot est une prouesse littéraire et syntaxique. Les références culturelles sont nombreuses, les jeux de mots ingénieux et très signifiants, bref, un régal de lecture à haute voix !
Dans la droite lignée de Queneau et son Exercice de style, ces lettres d'amour sont classées par catégories - les cinglantes, les comiques, les clandestines, les charmantes et les coquines - tandis qu'un glossaire en fin d'ouvrage nous renseigne sur ces figues de style parfois intimistes.
Très bon moment de lecture en tout cas, et cette possibilité d'ouvrir le recueil au hasard et de lire une lettre en se creusant les méninges pour en comprendre la logique est une possibilité grisante !


Critique de Tosty

Pris à l’endroit, de simples billets, lettres, dialogues, comptes rendus… bref, des fragments

Indiscrets de correspondances diverses et variées. Retournons le livre, et le livre se fait autre:

Nouveau texte, nouvelle lecture. Les auteurs livrent, pour les plus paresseux d’entre nous (et

Oui, j’en suis), de véritables formules comme autant de sésames, qui n’ont pas à rougir devant

Un casse-tête polychrome que je n’ose nommer tant il a frustré des générations entières. Joie !

Tout devient lumineux ! Rameutez les amateurs ! de la littérature clandestine ! À coup de

Traits langagiers savamment affûtés, les auteurs font ressurgir ce qu’on croyait disparu : 

Osons, le dire, le goût des mots et la franche drôlerie dans les livres. Tour à tour cinglants,

Sexuellement décomplexés, comiques ou charmants, les mots cachés se font jour pour

Toujours nous donner l’appétit de ceux qui nous résistent. Un régal ! 

 

Pour vous faire réfléchir, voici une de ces lettres :

Un faux pli

"Chère cliente, j'ai fait suivre ces jours-ci votre
commande d'un costume en soie pour votre
mari. Mes conclusions, découlant de plusieurs
enquêtes réalisées au sein de nos diverses
filatures sont assez pessimistes. Votre mari est
malchanceux, une épidémie désastreuse sévit
actuellement en Europe, avec six ou sept
millions de cocons contaminés. Drame de ces
créatures que je qualifierai de trop légères !
Des kilomètres de fil de soie à jamais perdus !
Madame, mon conseil est le suivant : faites-en
votre deuil. La soie japonaise vous satisfera
autant. Et s'il vous faut un partenaire pour la
transaction, car la soie est loin d'être une
bagatelle, je reste votre serviteur.
" (p.43)

Alors, qui devine le message secret ???


Une chronique de soukee rangée dans Épistolaire - Vos commentaires [18] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,