Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

06 janvier 2010

Quiproquo, Philippe Delerm

32027_2787091Voilà un de mes cadeaux de Noël, dévoré le soir même !!
J'adore Philippe Delerm depuis La sieste assassinée et La Première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules.
J'ai découvert avec Quiproquo un court roman publié aux magnifiques éditions Le Serpent à Plumes en 2005.

Comment ne pas trop en dire. Ce roman fait tout juste 85 pages et m'oblige donc à la concision...

Le narrateur, journaliste dans le Nord de la France, décide un jour de tout plaquer et se retrouve presque par hasard dans un petit village du Sud de la France.
Là, il y fait la connaissance d'une troupe de comédiens qui officie dans une petite auberge. La vie est douce et coule au rythme de la Garonne et des longues soirées d'été.

Un petit régal grâce à la plume de Delerm, imagée et poétique. Une douceur de vivre, une ode au Sud, au soleil, à l'été...
Un plaisir par ce froid !! Je n'en dirai pas plus...
Trois citations truculentes pour vous mettre en appétit j'espère !

"A l'onctuosité presque trop profuse de cette campagne normande, où les herbages plongent jusqu'à la mer, avait succédé bientôt un paysage plus austère, qui n'avait pas la  mélancolie de ces petites plages désuètes où les Parisiens viennent promener les amours tristes, le long des cabines de bain abandonnées : Cayeux, Le Crotoy..." p.10

"Derrière l'objectif de l'appareil photo, derrière les phrases rituelles pour déplorer la rareté des spectateurs au concert baroque ou souligner la convivialité du bal de la police, on est quelqu'un que les autres ne savent pas." p.11

"J'avais en moi cette brique du Nord qui s'attache si bien les soirs à bière, les petits matins de pluie et de mélancolie. Ici la brique était tout autre chose, une aquarelle patinée par la douceur du temps." p22-23

Merci Tosty de ce cadeau !!! Il confirme mon goût pour cet auteur...

Une chronique de soukee rangée dans Littérature française - Vos commentaires [10] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,