Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.




11 novembre 2018

Sorcières : la puissance invaincue des femmes, Mona Chollet

Sorcières Mona CholletSorcières : la puissance invaincue des femmes est un essai de la journaliste franco-suisse Mona Chollet. Il est paru en septembre 2018 aux éditions Zones.

La sorcière, cette femme âgée, ridée, au nez crochu et aux cheveux fous, volant sur son balai, hante l'inconscient collectif. Persécutée en Europe durant la Renaissance, l'image de la sorcière est aujourd'hui récupérée par les féministes actuelles et étudiée dans cet essai par Mona Chollet  sous quatre angles d'approche : celui de la femme indépendante, de la femme sans enfant, de la femme âgée mais également à travers le prisme de la guerre faite aux femmes et à la nature et la vision du monde qui en a découlé.

Sujet éminemment sensible et intéressant, la place de la femme dans l'Histoire et plus particulièrement des femmes accusées de sorcellerie a retenu toute mon attention.      
Mona Chollet décortique dans cette essai le mythe de la sorcière en le reliant aux combats féministes d'hier et d'aujourd'hui. Elle n'épargne ni l'actuel aspect mercantile de la sorcellerie (aujourd'hui, il existe un réel marché de grigris, bougies, grimoires, cristaux, etc.), ni l'influence de l'industrie cosmétique censée éviter la vieillesse aux femmes, en passant par la question de la non maternité - toujours aussi peu comprise aujourd'hui - mais aussi le désapprobation de l'indépendance féminine, la contraception ou encore la disqualification des femmes  âgées sur le plan sexuel ou amoureux ou la question des écarts d'âge dans les couples.     
Ce qui m'a le plus marqué, c'est cette construction culturelle, dès l'enfance, de la beauté et de la jeunesse comme idéal. Même Walt Disney, en opposant jeunesse et vieillesse, beauté et laideur, participe de cet élan inconscient qui fera tendre les femmes vers un idéal de beauté (et une dépréciation lorsqu'elles s'en éloigne) et de jeunesse, à grands renforts de produits miraculeux. Les références se succèdent et ne se ressemblent pas, permettant d'ouvrir les yeux sur un regard sociétal biaisé et des injonctions diverses faites aux femmes.    
L'essai est dense, Mona Chollet adjoint à sa réflexion de nombreuses et pertinentes références bibliographiques, et amène à réfléchir. Loin d'être indigeste, l'ensemble se lit avec fluidité, interrogeant sans cesse les représentations de la femme à l'aune de l'image de la sorcière. A lire absolument !

"On peut présumer que si, aujourd’hui, les femmes sont réputées se flétrir avec le temps alors que les hommes se bonifient, si l’âge les pénalise sur le plan amoureux et conjugal, si la course à la jeunesse prend pour elles un tour aussi désespéré, c’est largement en raison de ces représentations qui continuent de hanter notre imaginaire, des sorcières de Goya à celles de Walt Disney. La vieillesse des femmes reste, d’une manière ou d’une autre, laide, honteuse, menaçante, diabolique."

"Le seul destin féminin concevable reste le don de soi."

"Un homme qui ne devient pas père déroge à une fonction sociale, tandis qu'une femme est censée jouer dans la maternité la réalisation de son identité profonde."

"Celles qui refusent la maternité sont aussi confrontées au préjugé selon lequel elles détestent les enfants, telles les sorcières dévorant à belles dents de petits corps rôtis durant le sabbat ou jetant un sort mortel au fils du voisin."

Si vous voulez en savoir plus, deux podcasts dans lesquels Mona Chollet est venue parler de son livre :

Sorcières#1 de La Poudre

 


 Du bûcher à #MeToo, la revanche des "sorcières" ? dans l'émission La Grande table idées sur France Culture

Challenge Halloween 2018, Halloween, logo

 

Une chronique de soukee rangée dans Essais - Vos commentaires [14] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , ,


07 novembre 2018

Pome, Magali Le Huche et Marie Desplechin

Pome, Marie Desplechin, Magali Le HuchePome est un album illustré par Magali Le Huche le 10 octobre aux Editions Rue de Sèvres. Il est l'adapation du roman éponyme de Marie Desplechin paru à L'Ecole des Loisirs en 2007, second tome d'une trilogie consacrée à la petite sorcière Verte. 

Tout va pour le mieux pour Verte : la petite fille, aidée de son ami Soufi, a retrouvé Gérard, son papa, et poursuit sa formation de sorcellerie avec Anastabotte, sa grand-mère. Mais ce joyeux équilibre est rompu lorsqu'une nouvelle voisine vient s'installer à côté de chez Gérard. Pome, c'est son nom, permet à Verte de se sentir moins seule, depuis le déménagement de Soufi. Les deux fillettes se ressemblent et leurs prénoms les rapprochent, les rendant rapidement complices. Verte aurait-elle trouvé une meilleure amie capable de la comprendre ? Y compris son côté sorcière ? 

En grande fan de la trilogie de Marie Desplechin - je m'étais régalée avec les romans Pome et Mauve et j'avais adoré découvrir le travail d'adaptation de Magali Le Huche avec Verte, le premier tome de la série - j'étais impatiente de découvrir ce deuxième album.     
Magali Le Huche poursuit son travail d'adaptation avec brio. Les questionnements de Verte, secouée par une pré-adolescence qui pointe le bout de son nez, sont conservés à travers des dialogues savamment choisis et des cartouches pertinents. La psychologie des personnages est préservée et l'intrigue de Marie Desplechin ne perd pas en intensité. Les personnages masculins trouvent progressivement leur place dans cette histoire féminine. Verte a désormais un père et un grand-père - Ray - et trouve peu à peu une harmonie familiale.
Le trait de Magali Le Huche vient parfaire cette ambiance d'enfance 
douce, malgré les chamboulements de la vie. Les traits ronds confèrent aux personnages une douceur inégalable que les couleurs pastels viennent compléter à merveille. Les planches se suivent et ne se ressemblent pas, offrant parfois une succession de vignettes dynamiques avec des plans rapprochés et à d'autres moments une large double page en plan large bourrée de détails à observer. Bref, un deuxième album tout aussi réussi que le précédent. Une série véritablement délicieuse à mettre entre toutes les petites mains (et pas que !). J'attends le troisième tome avec impatience !  

Planche 1 Planche 2

Planche 3 Planche 4

Un grand merci aux éditions Rue de Sèvres pour la découverte de cet album.

  La BD de la semaine

Cette semaine, c'est Moka qui accueille le rendez-vous des amoureux des bulles !

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [32] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,

31 octobre 2018

Soeurs Sorcières T.1 Jessica Spotswood

Soeurs Sorières TSoeurs Sorcières est une trilogie de l'américaine Jessica Spotswood. Son premier tome est paru en juin 2013 chez Nathan. 

Fin XIXe, dans une Nouvelle-Angleterre imaginaire. Cate est l'aînée de trois soeurs. Trois soeurs sorcières. A bientôt dix-sept ans, la jeune fille va devoir choisir lors d'une cérémonie rituelle entre la vie maritale et la vie monacale. Depuis la mort de leur mère, sorcière aussi, Cate tremble que quelqu'un découvre leur secret. A l'aube du XXe siècle, la chasse aux sorcières fait toujours rage. Sur délation ou simple présomption, des dizaines de femmes disparaissent, certaines envoyées dans un obscur pénitencier, d'autres s'évanouissant dans la nature. Alors que la date fatidique de la cérémonie d'annonce approche, Cate hésite. Son ami d'enfance la demande en mariage, tandis que son coeur penche vers le fils de la libraire de la ville. L'arrivée d'Elena, une gouvernante sensée veiller sur les trois soeurs et les introduire en société, va bousculer le fragile équilibre familial.

Je n'avais aucune attente en ouvrant ce roman lors du Read-a-Thon d'Halloween il y a presque quinze jours. J'étais même circonspecte, mon attrait pour la bit lit - la littérature de vampires - étant très très limité. Mais sur les conseils d'une Instagrammeuse que j'apprécie, j'ai sauté le pas. Et je dois dire que j'ai bien fait !  
Jessica Spotswood construit une intrigue intéressante, empruntant à l'Histoire bien des détails. La question de la chasse aux sorcières, de la condition féminine, et de l'éducation des jeunes filles de bonnes familles au XIXe sont ainsi abordées avec finesse, sur fond d'intrigue fantastique. La sorcellerie est là - les trois soeurs faisant l'objet d'une prophétie qui pourrait changer l'Histoire - mais elle n'est finalement qu'un prétexte à la construction de personnages féminins complexes.   
Les trois soeurs entretiennent des relations qui ne sont pas sans rappeler celles d'Elizabeth Bennet et ses soeurs, les héroïnes de Jane Austen, l'aînée devant s'introduire dans le monde et se marier avant ses cadettes.   
Vous l'aurez donc compris, c'est rare que je dise ça  avec de la young adult, mais allez-y les yeux fermés ! De mon côté, je vais rapidement poursuivre avec la lecture du second tome tant cette intrigue m'a envoûtée. Une parfaite lecture d'automne et d'Halloween...

Challenge Halloween 2018, Halloween, logo   

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [22] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , , ,

19 octobre 2018

Read-a-Thon d'Halloween : weekend du 19 au 21 octobre

Coucou tout le monde,

Que je suis heureuse de vous retrouver pour ce weekend tant attendu de Read-a-Thon d'Halloween. Mais qu'est-ce que c'est donc un Read-a-Thon, me diront certains ? (RAT, pour les intimes). Tout simplement - et de façon assez logique vue la construction syntaxique - un marathon de lecture ! Et depuis l'ouverture de ce blog, j'adore les RAT !  
Comme chaque année, Lou et Hilde nous concoctent un effrayant programme pour leur Challenge Halloween et prévoient toujours un RAT.

Pour mon plus grand plaisir, je retrouve ce weekend mes fidèles acolytes de RAT qui sont déjà en piste : Bidib, Chicky Poo, Fondant, Myrtille, L'Or, Lou, Nath et Hilde ! N'hésitez pas à passer chez elles les encourager !

RAT Halloween

Cette année, j'ai décidé d'y participer durant tout le weekend ! Oui oui ! J'ai quelques impératifs mais je vais essayer d'en profiter au maximum pour me reposer et bouquiner. Premier weekend de vacances oblige, je suis un peu fatiguée de la période. Du coup, ce RAT tombe à pic ! J'ai l'excuse parfaite pour bouquiner avec un plaid et une théière brûlante. Oh, et vous savez quoi ? A quelques jours près, Hermux aurait pu reprendre son rôle de mascotte de Read-a-Thon ! Et oui, mon adorable petit chat noir revient vivre avec moi. Mes parents montent à Metz avec lui fin octobre. J'ai désormais un bel espace de vie et un extérieur des plus intéressants pour qu'il puisse s'épanouir. C'est donc avec une grande joie que je le récupère !  

Bon et sinon, parlons peu, parlons bien :  
quel est mon programme pour ce RAT ?

Sorcières, Mona Chollet
Miss Peregrine et les Enfants Particuliers T.2, Ransom Riggs
Harry Potter et l'Ordre du Phénix, J.K. Rowling (relecture, of course !)
Soeurs sorcières T.1, Jessica Spotswood
Le Protectorat de l'ombrelle T.3 Sans honte, Gail Carriger
Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons, Jasper Fforde
La Porte des ténèbres, Glenn Cooper

Une liseuse pleine et seulement un livre papier. Chouette, non ?

Home sweet home

J'ai aussi plein de films doudou  
pour faire une pause :

L'apprentie Sorcière de Robert Stevenson

Les animaux fantastiques de David Yates

Hocus Pocus de Kenny Ortega

La Famille Adams de Barry Sonnenfeld

Ghostbusters d'Ivan Reitman

Niveau gourmandises, je pense que je vais faire soft cette fois-ci (j'adore dire ça alors que peut-être que demain je vais craquer en faisant les courses et acheter 10 000 sucreries !!). Je commence avec un reste de bonbons citrouilles et fantômes de mon goûter Halloween avec mes élèves hier et une tasse de thé. Pour la suite, on verra !

Je vais mettre ce billet à jour au fur et à mesure du weekend avec mes avancées de lecture, mes réflexions à chaud sur celles-ci, mes aventures halloweenesques, donc n'hésitez pas à me laisser un petit mot en passant. Si vous préférez, vous pouvez aussi suivre mes aventures sur Instagram ! Allez, je file terminer quelques petites choses avant de commencer à lire ce soir. A tout à l'heure ! 

Vendredi 19 octobre

j

20h : Une soupe de butternut, une infusion, mon pyjama Harry Potter et je déclare ma participation au Read-a-Thon d'Halloween effective ! Allez, je commence avec Soeurs sorcières T.1 de Jessica Spotswood.

22h40 : Bon, il semblerait que bercée par ma lecture, je me sois légèrement assoupie ! Mon Kindle m'annonce 13% lus (44 pages sur 329 mais ce ne sont pas des pages classiques : il faut que j'en lise plusieurs pour que le chiffre change ! Je préfère le dire parce que sinon vous allez croire que je n'ai rien lu du tout !)L'intrigue se concentre sur l'histoire de trois soeurs adolescentes et sorcières dans une Nouvelle-Angleterre fictive du début du XXe siècle bercée par un contexte religieux fort.  Jusqu'ici, je trouve ça assez divertissant et léger. Allez, il est temps d'aller me reposer un peu. Merci de vos passages ici. A demain matin, bonne soirée et nuit à tous !

Samedi 20 octobre

9h40 : Ouahou, j'ouvre un oeil ! Mode marmotte activé et non pas RAT ! Un petit verre de kéfir, un tour sur le blog des copinautes pour voir où elles en sont et je continue ma lecture de Soeurs sorcières T.1 de Jessica Spotswood. J'en suis à 15% (j'ai lu un peu hier soir !) et j'aime vraiment bien. C'est parfait pour débuter ce RAT !

10h20 : Bon finalement, après être allée chez tout le monde, je fais une halte petit déj. Rien de mieux qu'un croissant et du pain frais pour déguster de délicieuses tartines sanguinolentes (quelle imagination avec de la confiture de fraise !). Miam miam ! Le tout avec une tasse de thé vert brûlant et quelques noix qui ressemblent fortement à des mini cerveaux !

RAT 2

14h15 : Je virevolte un peu, mes pensées m'entraînant dans plein de directions (je fourmille d'idées en ce début de vacances, laRésultat de recherche d'images pour "SOEURS SORCIERES 1" méditation va m'aider à canaliser un peu tout ça et rester dans le ici et maintenant pour éviter de me disperser et mener à bien tout ce que j'ai en tête !) mais j'ai quand même lu depuis ce matin. 28% de Soeurs sorcières T.1 de Jessica Spotswood. L'intrigue prend une tournure intéressante à la fin du chapitre 5 : l'aînée des trois soeurs apprend en lisant le journal de leur mère décédée qu'elle est dotée de pouvoirs bien plus importants que ce qu'elle pensait et qu'elle est l'objet d'une prophétie. Intriguant... En tout cas c'est parfait pour ce RAT ! Je pense que je vais le terminer cet aprèm ! Ce soir, pas de lecture, nous fêtons un anniversaire. Mais demain, j'ai envie de faire écho à cette question de femmes en continuant Sorcières de Mona Chollet, l'essai dont on entend énormément parler en ce moment. J'ai commencé à le lire cette semaine et je me suis régalée... Bon allez, j'y retourne ! Je ferai un petit tour chez les copinautes un peu plus tard. Merci de vos messages, c'est très chouette de vous lire dès que je lève le nez ma liseuse !

 Gâteau17h20 : 35%  de Soeurs sorcières, j'avance doucement mais sûrement. Je passe du bon temps en compagnie de Cate et ses deux soeurs, dans cette Nouvelle-Angleterre auparavant dirigée par les sorcières mais qui leur mène aujourd'hui une véritable chasse. Une petite pause goûter - thé vert, lait de noisette, compote de pommes et moelleux à la noisette vegan - un tour chez les autres participantes du RAT et je m'y remets ! La luminosité baisse doucement, il fait plus frais. Il est l'heure de sortir mes grosses chaussettes et mon plaid. A plus tard !

19h20 : J'en suis à 50% de ma lecture de Soeurs sorcières et je vais m'arrêter là pour aujourd'hui. Un ou deux coups de fil puis une douce soirée vintage devant Hocus Pocus pour clore en beauté cette journée. Autant je n'aime pas les films d'horreur, autant j'adore les films fantastiques des années 1990. Et ça fait bien longtemps que je n'ai pas vu celui-ci, je suis contente ! Je relirai probablement quelques pages avant de me coucher mais rien de fifou je pense ! Belle soirée à tous et à demain si je ne repasse pas ici  !

Image associée

  Dimanche 21 octobre 

7h10 : Et voilà un réveil matinal comme je les aime !🧡 Hier soir, après Hocus Pocus, nous avons regardé le pilote deRésultat de recherche d'images pour "sabrina l'apprenti sorciere" Sabrina, l'apprentie sorcière, la série des 90's, alors que Netflix annonce un reboot de celle-ci qui démarre le 26 octobre. Ça a beaucoup vieilli et j'ai bien ri en voyant Salem, le chat noir aux mille trucages, mais c'était chouette ! Ce matin, je IMG_20181021_070845bouquine tranquillement dans le lit avec ma nouvelle lampe de livre. Je continue ma lecture de Soeurs sorcières. C'est rare que je sois monomaniaque durant un RAT mais là je me régale, donc pourquoi m'en priver ? Bon réveil à tous et à plus tard !

12h25 : Une matinée au lit avec un thé, un de mes petits plaisirs dans la vie... Je viens de terminer Soeurs sorcières, ça y est ! (400 pages). Honnêtement, je n'attendais pas grand chose de cette série de young adult et j'ai finalement vraiment accroché (vous vous en étiez rendu compte, non ?). Impossible pour moi de changer de livre depuis hier, mais maintenant je vais pouvoir passer à la suite de mon programme de RAT. Je le chroniquerai cette semaine pour que vous en ayez un bon aperçu. Allez, un bol de soupe de butternut et une tartine au radis en guise de déjeuner et je file voir où en sont mes acolytes de RAT ! Et ensuite, direction la cueillette pour récupérer notre citrouille d'Halloween. Bon appétit à tous et à tout à l'heure ! 

Déjeuner automnal

15h40 : Cueillette de citrouille, check ! Creusage de citrouille sans y laisser un doigt, check ! Si vous voulez faire lesCueillette curieux, vous pouvez aller jeter un oeil en story sur mon Insta pour voir le modèle que j'ai choisi cette année. Sinon, il faudra attendre ce soir pour la photo illuminée. Ca fait vingt ans que je creuse une citrouille à Halloween, et je prends toujours autant de plaisir à le faire. Cette année, j'ai investi dans un petit kit composé de quatre outils et je ne regrette pas ! Ca a été beaucoup plus rapide que les années précédentes et vraiment plus précis en terme de découpe. Je suis vraiment contente ! Je vais me remettre doucement à la lecture avec l'essai de Mona Chollet Sorcières : la puissance invaincue des femmes. La fatigue m'assaille un peu, j'espère ne pas succomber à l'appel de la sieste...

19h35 : Bon, la fatigue a eu raison de moi et je n'ai pas réussi à lire plus de quelques pages. Du coup, pour éviter de faire une iiiiiimmense sieste, on a regardé La Famille Addams, un de mes films doudou. C'est fou, je peux le voir une fois Résultat de recherche d'images pour "famille addams"par an, je ne m'en lasse pas ! L'humour est grinçant à souhait, les effets spéciaux pas mal du tout et les décors géniaux !  
La nuit est tombée, le froid s'installe doucement et l'automne semble avoir pris définitivement ses quartiers. Hier les oies sont passées. Le froid arrive. J'ai allumé les lumières, enfilé mes grosses chaussettes et pris un plaid. Et puis... Et puis j'ai mis une bougie dans la citrouille que j'ai creusée cet aprèm. Vous reconnaissez le Chat du Cheshire d'Alice au Pays des Merveilles ? Il y a deux ans j'avais sculpté Jack de L'Etrange Noël de Mister Jack de Tim Burton, l'an dernier j'avais opté pour de l'abstrait avec une multitude de petits trous. Cette année, je voulais du figuratif et je me suis beaucoup amusée à le faire ! Elle va décorer le salon cette semaine (et ça tombe bien, j'ai des amies qui viennent pour les vacances !). Allez, je réponds aux commentaires et j'essaie de continuer un peu ma lecture de Sorcières de Mona Chollet. A tout à l'heure, pour un nouveau et peut-être point de ce weekend de RAT !

Halloween Pumpkin - Cheshire Cat

 22h40 : Je me régale avec la lecture de l'essai de Mona Chollet, Sorcières, qui s'intéresse à la question de l'image de la sorcière, et plus généralement de la femme, à travers l'Histoire et les nombreuses persécutions dont elle a été victime. L'auteure s'intéresse autant à la question de l'injonction à la beauté (qui fait écho à son précédent essai, Beauté fatale) qu'à la question de la vieillesse, du droit à ne pas avoir d'enfant ou encore à l'avortement. Excellent ! J'en suis à 22% ce soir (74 pages) et je pense que je vais continuer au lit tant je me régale !   
Ca sera mon dernier passage ici, après un tour sur les blogs des copinautes. Un grand merci à tous de votre présence ici et de vos nombreux messages d'encouragements et de partages. C'était un weekend des plus agréables. Belle nuit à tous et à demain pour le récapitulatif de ce Read-a-Thon d'Halloween !

Bilan de ce Read-a-Thon d'Hallowen

Je me souviens de mes premiers lendemains de RAT, il y a fort fort longtemps, aux débuts de ce blog... J'en ressortais un peu vaseuse, fatiguée d'avoir tant lu mais énergisée, aussi, par les échanges et par tant de temps de lecture. Je faisais des scores de fou, avec un nombre de pages incroyable sur un weekend. Parce que avant, quand je faisais un RAT, je faisais un RAT... Je ne faisais qu'un RAT ! Mon weekend était consacré à la lecture et je ne faisais rien d'autre du tout ! Ceux qui me connaissent bien savent que je suis assez entière et déterminée mais je trouve qu'avec l'âge, quand même, je me suis assagie. Je suis plus modérée, souple, flexible (ça vous donne une idée de l'infini, hein ?).   
Quoiqu'il en soit, pendant ce weekend de RAT d'Halloween, j'ai lu, mais pas que ! Quatre chiffres à retenir de ce weekend :

521 pages lues  
Soeurs Sorcières T.1 en entier et la première partie de Sorcières de Mona Chollet

2 films vus  
Hocus Pocus et La Famille Addams

1 citrouille creusée   
en forme de Chat du Cheshire

1 pyjama tout doux Harry Potter inauguré

Et l'essentiel surtout ça a été tous ces échanges ici, sur mon blog, sur Insta ou sur les blogs des autres participantes. Ces partages autour de nos lectures, nos films, nos recettes, c'est ça le sel des RAT !  
Je remercie donc chaleureusement nos organisatrices de choc, Lou et Hilde, qui nous avaient concocté un super programme - sur les fantômes, vous remarquerez que je n'étais pas vraiment dans le thème - et qui ont su, comme chaque année, instiller une excellente ambiance de RAT. Et je remercie aussi les autres participantes venues m'encourager régulièrement tout au long du weekend, Bidib, Chicky Poo, Fondant, Myrtille, L'Or, et Nath.  
Et bonne nouvelle : Lou et Hilde
ont décidé de prolonger ce RAT avec des billets suivis de nos lectures autour d'Halloween, dans le cadre de leur
Challenge Halloween !

En tout cas, merci à tous de vos passages et messages durant ce weekend !

Une chronique de soukee rangée dans Read-a-Thon - Vos commentaires [136] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,

21 septembre 2018

Outlander T.4 Les tambours de l'automne, Diana Gabaldon

Outlander 4 Les tambours de l'automneLes tambours de l'automne est le quatrième tome de la série Outlander imaginée par Diana Gabaldon. Il est paru la première fois aux Presses de la Cité en 1995 avant d'être réédité chez J'ai Lu en 2015.

1767. Claire et Jamie ont fuit l'oppression anglaise à bord d'un navire qui les a conduits au Nouveau Monde. Il aspirent au calme, à la paix, mais l'Amérique est à l'aube de son Indépendance et les temps sont durs. Échoués en Caroline du Nord, ils décident de s'installer seuls sur des terres léguées en héritage et de recommencer leur vie. Pendant ce temps, leur fille Brianna est restée en 1967, tentant de poursuivre sa vie. Lorsqu'elle découvre que ses parents vont connaître un funeste destin, elle décide de partir les rejoindre pour changer le cours de l'histoire. 

J'adore cette série, qu'on se le dise ! Je mets peut-être pas mal de temps à lire chaque tome, l'entrecoupant d'autres lectures, mais c'est à chaque fois un plaisir de retrouver Claire et Jamie et de suivre leurs aventures.  
C'est en Amérique que Diana Gabaldon nous entraîne cette fois, et le 18e est synonyme de bien des transformations pour le pays, à commencer par les tribus d'indiens qui vont disparaître, anéanties par les colons. La romancière s'intéresse à cette question et même si Claire sait qu'elle ne peut pas changer le cours des choses - le premier tome et la bataille de Culloden en sont les parfaits exemples - elle n'en demeure pas moins horrifiée de connaître le sort qui sera réservé à ceux qu'elle côtoie.  
Ce tome est un peu plus lent que les précédents, l'intrigue alternant toujours entre passé et présent, Claire et Jamie au 18e et Brianna au 20e siècle. Le couple travaille dur pour réaménager des terres et construire une habitation décente en Caroline du Nord, et le lecteur de suivre leurs efforts. Point positif en revanche : Diana Gabaldon a cessé de ponctuer son récit de scènes de sexes simili torrides mais plutôt ridicules entre Claire et Jamie. Et ça, c'est pas plus mal ! J'avais à chaque fois vaguement l'impression de lire un 50 nuances... dix ans plus tôt. 
Un tome qui permet de balayer un nouveau pan de l'Histoire et d'entraîner le lecteur aux débuts de ce Nouveau Monde et de dynamiser l'intrigue en offrant à Brianna une place plus importante. En bref, j'ai hâte de commencer le tome 5, La Croix de feu !

Une chronique de soukee rangée dans Littérature américaine - Vos commentaires [2] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , ,


04 juin 2018

Mauve, Marie Desplechin

Mauve Marie DesplechinMauve est le troisième et dernier tome de la trilogie consacrée à Verte et imaginée par Marie Desplechin. Il est paru une première fois en 2014 avant d'être réédité le mois dernier avec une nouvelle couverture de Magali Le Huche. 

Rien ne va plus ces derniers temps : Verte et Pome sont d'une humeur massacrante et claquent les portes. Serait-ce une crise d'adolescence qui pointe le bout de son nez ? C'est d'un banal et ne ressemble pas aux deux petites sorcières. Mais le jour où Pome revient avec un hématome sur la joue, le doute n'est plus possible : il se passe quelque chose au collège ! Depuis l'arrivée d'une nouvelle, Mauve, tout a changé. Verte et Pome refusent d'en parler car une aura sombre semble planer au-dessus d'elle. Heureusement, Papi Ray, Gérard, Ursule, Clorinda, Anastabotte et son amie Euphronie leur viennent en aide. 

La semaine dernière, je m'étais régalée avec Pome, renouant avec les personnages de Verte et retrouvant avec plaisir le petit univers créé par Marie Desplechin. J'ai tout naturellement enchaîné par la lecture de ce troisième et dernier tome de la série pour en connaître le dénouement.      
Marie Desplechin introduit un nouveau personnage, Mauve, qui incarne le Mal, et met à mal le fragile équilibre que la petite communauté a réussit à trouver, Pome venant régulièrement chez Papi Ray pour être avec Verte et échapper à l'humeur un peu sombre de Clorinda, sa mère, tandis que Verte alterne les semaines chez Gérard, son père et Ursule, sa mère, et les cours de sorcellerie chez sa grand-mère Anstabotte. L'auteure aborde avec finesse des thèmes sensibles comme la séparation des parents, l'amitié, les relations intergénérationnelles, les discriminations aussi - les hommes sont en minorité dans la série et non autorisés à pratiquer la sorcellerie - le harcèlement, aussi, dans ce tome, le tout sous couvert d'une intrigue légère et joyeuse dans laquelle il est agréable, à tout âge, de plonger. Ce tome clôt parfaitement la série tout en lui apportant un dynamisme certain avec le combat contre le MalUne série à mettre entre les petites mains, sans hésiter une seconde - j'aurais adoré la découvrir plus jeune ! - et à relire adulte avec gourmandise.      
Un grand merci aux éditions L'Ecole des Loisirs de m'avoir permis de découvrir ce roman.     

 

Logo Challenge Feel good

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [2] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,

27 mai 2018

Pome, Marie Desplechin

Pome, Marie DesplechinPome est un roman jeunesse signé Marie Desplechin paru originellement en 2007 aux éditions L'Ecole des Loisirs. Une nouvelle édition avec une couverture de Magali Le Huche est paru la semaine dernière. Pome est le deuxième tome de la trilogie formée par Verte et Mauve

Verte est une petite sorcière, comme Ursule et Annastabotte, sa mère et sa grand-mère. A la fin du premier tome, elle a retrouvé Gérard, son père, qui ignore tout de sa condition. Elle partage donc son quotidien entre l'appartement de sa mère et de son père et les enseignements de sorcellerie que sa grand-mère lui délivre le mercredi après-midi. Mais lorsqu'emménage en face de chez son père une fille de son âge, Verte n'est plus seule et trouve illico une amie. Car Pome, c'est son nom, est une sorcière aussi. A elles deux, les deux espiègles vont révolutionner la vie de leurs proches, à commencer par Ray - Papi Ray comme elles l'appellent - le père de Gérard, qui endosse à la perfection le rôle de grand-père idéal en leur préparant de faramineux goûters et de délicieuses frites et en les amenant le mercredi chez Anastabotte.

J'avais adoré Verte, il y a quelques années et j'avais adoré découvrir l'adaptation en BD de ce roman par Magali Le Huche l'an dernier. C'est donc avec un plaisir non dissimulé que je me suis plongée cet après-midi dans Pome, ce deuxième tome.     
Marie Desplechin reprend les ingrédients qui ont fait de Verte un roman jeunesse de référence et en offre une excellente suite. Pome est drôle, les personnages toujours aussi attachants et les thèmes abordés tout autant actuels. Relations intergénérationnelles, amitié, confiance, famille, en un peu plus de 150 pages Marie Desplechin fait mouche avec une simplicité désarmante. L'intrigue est bien ficelée et la narration prise en charge à tour de rôle par les personnages (avec un clin d'oeil à la probable adaptation en BD par Magali Le Huche à chaque chapitre avec un dessin du personnage narrateur), marque de fabrique de la série, offre un rythme dynamique à l'ensemble.
Bref, un must have de la littérature de jeunesse que cette trilogie à lire à tout âge. Elle rejoint mon panthéon des séries jeunesse feel good et bien ficelées avec Sauveur & FilsUn grand merci aux éditions L'Ecole des Loisirs de m'avoir permis de découvrir ce tome. Je vais de ce pas dévorer Mauve, le dernier titre de la série !

"Dans cette vie faite d'événements saisissants, j'ai connu un "avant" et un "après". Ou plutôt un "avant" et un "avec". Avant Pome. Avec Pome. La séparation entre les deux époques est bien visible : "avec" est mon histoire, "avant" ma préhistoire." (p.98)

Logo Challenge Feel good

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [2] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

14 février 2018

Où le regard ne porte pas T.2 Georges Abolin et Olivier Pont

Où le regard ne porte pas TLe second volet du diptyque Où le regard ne porte pas est paru en septembre 2004 chez Dargaud. J'avais adoré le premier, je me suis lancée sans attendre dans le second !

Istanbul, juillet 1926. Le temps a passé. William, Nino, Paolo et Lisa ont grandi et se retrouvent autour de cette dernière, qui vient de perdre l'enfant qu'elle portait. A peine remise de ses émotions, elle demande à ses amis de l'accompagner à la recherche de son amant, un talentueux peintre parti au Costa Rica sur les traces d'un mystérieux livre. Au nom de leur amitié, ils acceptent.

Second volet du diptyque offert par un de mes collègues, ce tome clôt cette belle histoire d'amitié. Les enfants ont grandi, sont devenus de jeunes adultes, mais leurs liens sont toujours aussi forts et c'est sans hésiter qu'ils répondent à l'appel de l'une des leurs. L'intrigue alterne présent et passé, vies antérieures et visions, dans une tourbillonnante quête de sens.

Les dessins magnifiques d'Olivier Pont emmènent cette fois-ci le lecteur dans la luxuriante forêt costa ricaine. Le silence a sa place, comme dans le premier album, pour laisser au personnage comme au lecteur le soin de découvrir certains lieux. Un album haut en couleurs, conclusion poétique à cette histoire d'amitié. Une très belle lecture. Merci J. si tu passes par ici !

Planche 1 Planche 2

Planche 3 Planche 4

BD de la semaine saumon

Cette semaine chez Noukette !

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [46] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , , , ,

23 septembre 2017

Outlander T.3 Le voyage, Diana Gabaldon

Outlander TLe voyage est le troisième tome de la série Outlander imaginée par la romancière américaine Diana Gabaldon.

Cela fait maintenant vingt ans que Claire est revenue de la bataille de Culloden et a quitté l'Ecosse du 18e, laissant derrière elle Jamie. Avec Brianna, leur fille, elle a refait sa vie mais n'a jamais oublié son grand amour. Quand au détour de recherches sur cette époque elle se rend compte que Jamie n'a pas péri à la bataille de Culloden comme elle l'imaginait, le doute s'installe en elle. Et si Jamie était encore en vie dans le passé ? Claire n'a d'autre choix que de traverser une nouvelle fois le cromlech qui la fait voyager dans le temps pour le retrouver, même si cela veut dire laisser sa fille derrière elle. Commence alors pour elle une nouvelle aventure. Retrouvera-t-elle Jamie ? Et les vingt ans qu'ils ont passés séparés les auront-t-ils éloignés ?

Toujours lancée à corps perdu dans cette série (j'avais adoré le premier et le deuxième tome !), j'ai passé une partie de mon été en compagnie de Claire et des autres personnages d'Outlander. Si le début du second tome avait quelque peu refroidi mes ardeurs, il n'en a rien été avec ce troisième tome. Parce que si Claire est dans le présent - en 1968 - au début du roman, elle n'y reste pas longtemps et repart à la recherche de Jamie dans l'Ecosse du 18e. Et Diana Gabaldon réussit à captiver son lecteur avec ce grand roman d'aventure où rien ne sera épargné aux personnages : tempêtes, prophéties, fuites, intrigues politiques, ça n'arrête pas ! On s'aime, on crie, on pleure et le bateau manque de couler mille fois tout au long de cette fresque historique sur fond de romance. J'adore !

L'intrigue de ce troisième tome (malgré ses 1020 pages !) avance tambour battant et ne laisse pas de répit à son lecteur. De l'Ecosse à la mer des Caraïbes, nos héros connaissent d'effroyables périls et font des rencontres qu'ils ne sont pas près d'oublier. Bref, encore une fois je me suis vraiment régalée à découvrir les aventures de notre duo à travers les âges. Et vue la fin de ce troisième tome, j'ai hâte de découvrir Les tambours de l'automne, le quatrième tome de la série !

Une chronique de soukee rangée dans Littérature américaine - Vos commentaires [13] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , ,

14 juin 2017

Où le regard ne porte pas...T.1 Georges Abolin et Olivier Pont

Où le regard ne porte pasOù le regard ne porte pas... est une série en deux tomes imaginée par Georges Abolin et Olivier Pont et parue chez Dargaud en 2004.

1906, Barellito, petit village italien qui prospère grâce à la pêche. Le jour où William et sa famille quittent Londres pour venir s'y installer, ce petit équilibre va être rompu. Car en visionnaire, Alex, le père de William, a décidé d'acheter un bateau et d'aller pêcher au large. Mais les pêcheurs du coin ne voient pas d'un bon oeil cette avancée technique. En parallèle, William fait la connaissance de Lisa, Nino et Paolo, trois enfants de son âge. Ensemble, dans ce paysage paradisiaque, ils se découvrent. Car tous trois semblent liés par leur date d'anniversaire et un étrange objet que détient Lisa.

Un de mes collègues m'a offert les deux tomes de cette série à l'occasion de mon départ (J., si tu passes par ici, merci beaucoup !) et je dois dire qu'après six ans à se conseiller des livres - et notamment des BD -, j'ai ouvert cet album les yeux fermés, certaine d'y trouver la poésie qu'il évoquait dans le petit mot qu'il m'a laissé.

J'ai plongé dans ce petit village italien du début du 20ème siècle, son charme suranné, sa nature sauvage, impétueuse et à la fois envoûtante, ses villageois bourrus et rétrogrades, aussi. J'ai glissé dans l'eau, aux côtés de Williams et de ses amis, menée par le rythme absolument parfait de cette intrigue en apparence simple. Et j'ai aimé. Beaucoup aimé même.

Georges Abolin prend le temps de dérouler patiemment les fils de son histoire, entre suspense et accalmie. Il la jalonne de mystères - les dons étonnants de Lisa, les visions rougeoyantes à la première personne qui émaillent l'intrigue -, de tranches de vie, de difficultés aussi - notamment du côté des adultes de l'intrigue.

Les dessins magnifiques d'Olivier Pont portent ce récit en lui offrant une lumière douce et un rythme semblable à celui des jeux des enfants dans cette nature qui semble insouciante. Ode à l'enfance, à l'amitié, à l'insouciance ce premier tome est un enchantement très poétique, une échappée dans le temps. J'aurais aimé être aux côtés de ces personnages dans ce village où le temps semble s'être arrêté, plonger moi aussi dans ces eaux. Je n'ai qu'une hâte : ouvrir le second tome pour connaître le dénouement de l'intrigue!

Planche 1 Planche 2

image 

Cette semaine chez Noukette !

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [18] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , ,