Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




31 octobre 2019

Soeurs Sorcières T.2, Jessica Spotswood

Soeurs sorcières TSoeurs Sorcières est une trilogie de romans jeunesse écrite par l'américaine Jessica Spotswood. Ce deuxième tome est paru en avril 2014 chez Nathan.

Contrainte de rompre ses fiançailles avec Finn et de rejoindre l'ordre des Soeurs à New London, Cate espère protéger ainsi ses deux jeunes soeurs, Maura et Tess
Mais la vie au couvent n'est pas si facile et des tensions règnent entre les sorcières alors que leur doyenne, Cora, est sur le point de mourir
Dehors, les Frères multiplient les persécutions contre les sorcières ou celles qu'ils suspectent de l'être et la tension monte. Certaines Soeurs pensent qu'il faut agir et faire fi de la prudence de Soeur Cora pour libérer les malheureuses enfermées et torturées en prison. Mais Cate n'arrive pas à prendre une décision, alors que ses jeunes soeurs, pour être davantage en sécurité, la rejoignent au couvent.

L'an dernier, au jour près, je me régalais avec le premier tome de cette trilogie ado rondement menée et je n'ai pas résisté à l'idée de dévorer ce deuxième tome lors du Read-a-thon d'Halloween, en début de mois  
Si les ingrédients qui font le charme de cette série sont toujours présents dans celui-ci - le contexte historique soigné, l'évocation des chasses aux sorcières, la sorcellerie - je dois avouer que l'intrigue de ce tome m'a moins séduite. Le rythme est en effet plus lent et le roman de faire office de pivot entre le premier tome - qui pose le cadre de l'intrigue et présente les personnages - et le dernier, qui offrira le dénouement tant attendu.
L'essentiel de l'intrigue repose sur la tension qui monte entre arrestations de sorcières et l'idée d'agir contre les Frères, tandis que Cate s'interroge sur son avenir si elle est l'élue de la prophétie et que les relations avec ses soeurs changent  
Un second tome un peu en dessous, donc, mais nécessaire à faire avancer l'intrigue globale. J'ai néanmoins pris du plaisir à le découvrir et j'ai quand même hâte de connaître le dénouement de cette trilogie ado qui est quand même captivante.

Et voilà ma sixième participation au Challenge Halloween de Lou et Hilde

 Challenge Halloween 2019, logo

 

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [0] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , , ,


24 mars 2019

Le Ver à soie, Robert Galbraith

Le Ver à soie, Robert GalbraithLe Ver à soie est le deuxième tome de la série Les Enquêtes de Cormoran Strike que J.K. Rowling signe du pseudonyme Robert Galbraith. Il est paru en 2014 chez Grasset.

Après avoir résolu le meurtre de Lula Landry, le détective Cormoran Strike croule sous les enquêtes. Mais la plupart du temps, celles-ci s'avèrent être des histoires d'adultères et de tromperies. Le jour où Leonora Quine pousse la porte de son agence, Cormoran décide d'aider cette femme effacée. Son mari, célèbre écrivain, a disparu après avoir terminé son dernier roman, Bombyx Mori, dans lequel il règle ses comptes avec son entourage et le monde littéraire. Personne ne prend Leonora au sérieux, jusqu'à ce que Cormoran découvre le cadavre d'Owen assassiné de façon effroyable. Aidé de Robin, qui devient peu à peu sa coéquipière, Cormoran se lance à la poursuite d'un meurtrier aussi froid que calculateur.

En ce weekend de Read-a-thon du Challenge British Mysteries (auquel je ne peux pas participer malheureusement), je voulais vous parler de ce deuxième tome d'une série qui m'ensorcelle depuis un peu plus d'un mois. J'avais en effet beaucoup aimé L'appel du coucou, premier tome des aventures de Cormoran, et c'est avec un plaisir immense que j'ai ouvert la suite de ses enquêtes.  
Le Ver à soie change complètement de décor car si L'appel du coucou plongeait son lecteur dans un décor de mode et de paillettes, cette nouvelle enquête l'entraîne dans le monde éditorial et littéraire. Cormoran et Robin enquêtent dans un univers où les mots sont plus blessants que les actes et où les égos se mesurent à l'aune du nombre de ventes des livres. J.K. Rowling excelle à décrire cet univers dans lequel elle baigne elle-même - même si le succès de ses oeuvres lui a certainement évité les rivalités entres auteurs peinant à percer - et à décortiquer les émois des acteurs du monde du livre. Les personnages sont encore une fois le point fort de cette nouvelle intrigue. De l'agent aigrie à l'auteur prétentieux, de l'attachée de presse volubile à l'éditeur introverti héritier de la maison familiale en passant par son associé alcoolique et naïf, tous ont virevolté aux côtés d'Owen Quine, cet auteur fat et souvent exécrable..   
L'intrigue avance cette fois-ci plus rapidement - j'avais trouvé quelques longueurs au premier tome - et le roman se dévore à une vitesse folle jusqu'au dénouement, aussi réussi qu'inattendu. L'analyse du microcosme littéraire est intelligente, tout comme les allusions à la guerre - Cormoran est un vétéran d'Afghanistan - et la critique est là, finement sous-entendue, entre les lignes.   
C'est un fait : J.K. Rowling réussit avec brio à s'imposer dans le petit monde des auteurs de polars et signe avec ce deuxième tome un excellent policier contemporain. Vous ne serez pas surpris d'apprendre que je suis déjà plongée dans le troisième tome, La Carrière du Mal, si ?

Une chronique de soukee rangée dans Romans policiers - Vos commentaires [4] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , , , , ,

16 janvier 2019

Literary life : scènes de la vie littéraire, Posy Simmonds

Literary lifeLiterary life est un one shot de la dessinatrice de presse et écrivaine britannique Posy Simmonds. Il est paru en 2014 aux éditions Denoël.

Parues sous forme de chroniques hebdomadaires dans The Gardian Review entre 2001 et 2005, ces 90 planches croquent avec un humour acerbe la vie littéraire anglaise du début du XXIe siècle. Posy Simmonds dévoile les coulisses de ce monde singulier, où derrière une oeuvre se cache un écrivain, un humain à l'ego parfois surdimensionné, mal placé, blessé, et en proie aux affres du commerce de son art.

Entre Posy Simmonds et moi, c'est une grande histoire d'amour, unilatérale, certes, mais non moins grande. J'avais découvert la britannique avec sa réécriture de Flaubert, Gemma Bovery, puis étais tombée sous le charme quelques temps après de Tamara Drewe et sa critique sociale acerbe autant que fine. J'étais donc très enthousiaste à l'idée de découvrir ces chroniques sur le monde littéraire.   
Et je n'ai pas été déçue par ses planches truculentes qui croquent sans filtre le monde littéraire. Posy Simmonds n'épargne personne, ni les auteurs, ni les éditeurs, pas même les attachés de presse ou les libraires, et tout ce beau monde en prend pour son grade et se voit épinglé avec un humour féroce. Les jalousies entre auteurs, les egos surdimensionnés, les sourires de façade lors des signatures, Posy Simmonds nous livre l'envers du décor de ce monde auquel elle appartient 
avec humour et sans fard.    
Le dessin est simple, souvent en noir et blanc, parfois en couleurs, et chaque planche nous livre une réflexion hebdomadaire de la britannique sur l'univers dont elle fait partie. Un peu à la manière du photographe Martin Parr et de ses séries documentaires souvent ironiques sur ses concitoyens, Posy Simmonds nous offre une belle plongée dans la vie littéraire en général, anglaise en particulier. Pas forcément l'album le plus facile d'accès de la britannique mais une bonne critique sociale à l'humour féroce. J'adore !

Planche 3Planche 2

Planche 1

La BD de la semaine

Cette semaine, c'est Stephie qui accueille le rendez-vous des amoureux des bulles !

 

Jour 16 du Challenge Feel Good 

  Retrouvez toutes les informations et l'agenda sur la page du challenge !

       

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [30] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , ,

15 janvier 2019

Inspiration du jour : rituels bien-être

Bonsoir à tous,

Un post un peu tardif aujourd'hui pour aborder la question du rituel de bien être. Ma journée de travail a été intense et je me suis emmêlé les pinceaux dans l'agenda du Challenge Feel Good et j'avais oublié de préparer mon billet...  
Qu'importe, c'est un peu tard, ce soir, alors que nous rentrons d'un petit repas en amoureux avant deux jours de séparation, que je m'attèle à mon bureau pour vous écrire ce post. Je n'y avais pas vraiment réfléchi de la journée, mais une fois devant mon ordi, plusieurs rituels me sont venus spontanément. Je vous les partage donc ici.

1) Le premier rituel dont je voulais vous parler - et vous allez reconnaître la grosse lectrice derrière - c'est ma matinée hebdomadaire de lecture au lit avec une tasse de thé. J'ai la chance de ne travailler que 3 jours par semaine cette année, et donc d'avoir énormément de temps libre. J'en profite, au moins une fois par semaine, pour m'adonner à ce qui me repose le plus et recharge mes batteries. Une fois réveillée, j'ouvre mes volets, je me prépare un thé brûlant et retourne me coucher avec ma lecture en cours. S'enchaînent alors les heures de lecture, tandis que le jour se lève et que l'agitation extérieure me rappelle la chance que j'ai d'être chez moi, un lundi ou un vendredi. Chachat est bien souvent avec moi et nous partageons cette matinée tous les deux, au calme. J'en ressors toujours pleine d'énergie, plus créative, moins agitée, et après une bonne douche - souvent vers midi - prête à abattre mille chantiers !

2) Le deuxième rituel que je voulais partager c'est la méditation. J'ai commencé depuis plus de six ans maintenant, seule, puis en centre bouddhiste, puis lors de retraites, et désormais je médite quasi tous les jours. C'est devenu une évidence dans mon quotidien, une pause qui m'apaise, me permet de lâcher prise et d'être dans l'instant présent. Après une séance de yoga et avec mon bol tibétain, durant ma pause déjeuner au travail, dans mon lit avant de m'endormir ou encore à tout instant de ma journée, en faisant la vaisselle, en cuisinant, en dessinant, la méditation m'accompagne. C'est un formidable outil dont je ne me passerais plus désormais.

3) Enfin, le dernier rituel que je voulais aborder ce soir c'est celui de poser des intentions. J'ai découvert la question des intentions il y a quelques années avec Le défi des 100 jours de Lilou Macé. Depuis, quasi pas un seul jour ne passe sans que je pose une intention pour ma journée. Poser une intention signifie donner une direction à son cerveau, afin que celui-ci travaille en arrière-plan, comme une appli, et cherche à s'en approcher. Elle peut être posée pour une journée - comme par exemple passer une journée sereine, avoir une nourriture saine, être en joie, plein.e d'énergie, etc. - ou pour une date ultérieure, comme ce que propose Lilou Macé avec ses défis des 100 jours. Dans ce cas-là, il peut s'agir de cultiver la joie au quotidien, de faire une reconversion professionnelle, de renouer avec une alimentation équilibrée, d'avoir une relation amoureuse épanouie, de faire la paix avec son corps, etc. Poser ainsi une sorte de but permet au cerveau de travailler dessus et de chercher tous les signes qui vont dans cette direction. Ainsi, si vous vous focalisez sur le négatif dans une journée, votre cerveau va être comme un radar pour le repérer. Mais l'inverse est aussi vrai ! Si vous posez l'intention que vous allez passer une belle journée - même si celle-ci s'annonce difficile - votre cerveau va chercher toutes les raisons pour vous donner une confirmation et vous allez voir tout le positif qui émaille votre journée et à côté duquel vous seriez peut-être passé sinon : le sourire d'un.e inconnu dans la rue, la collègue qui vous attend pour vous tenir la porte, l'attention de votre conjoint.e qui a préparé le dîner, etc. En changeant juste de point de vue et d'intention, vous changez de regard sur la vie, vous rayonnez du positif et la vie vous le renvoie au centuple. Ça peut laisser dubitatif dit comme ça, mais essayez, vous verrez... 

Voilà mes trois rituels principaux - il y en a d'autres mais la liste serait trop longue - ceux qui me font du bien et vers lesquels je me tourne au quotidien pour me retrouver, me recentrer, m'apaiser. Et vous, avez-vous des rituels de bien-être ?

Belle soirée à tous.

 Méditation avec un bol tibétain

 

Jour 15 du Challenge Feel Good 

  Retrouvez toutes les informations et l'agenda sur la page du challenge !

      

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

23 novembre 2018

Ma PAL pour les challenges de Noël

Bonjour à tous,

Les fêtes de fin d'année et Noël approchent, l'occasion rêver de rejoindre Christmas Time et Il était six fois Noël, les challenges de MyaRosa et Chickypoo et Samarian !

 

J'ai fouillé dans ma PAL  et trouvé des livres pour l'occasion. Voilà donc mes lectures à venir : doudou, romance et neige, un beau programme en perspective !

- Noël à la petite boulangerie, Jenny Colgan

- Les contes de Beedle le Barde, J.K. Rowling

- Bjorn le Morphir, Thomas Lavachery

- Broadway Limited, Malika Ferdjoukh

- Le bonheur au pied du sapin, Holly Jacobs

- Noël sur la 5e avenue, Sarah Morgan

- La douce caresse d'un vent d'hiver, Sarah Morgan

 

Ma PAL Challenges de Noël

Belles lectures de Noël à tous !

 

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [27] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,


31 octobre 2018

Soeurs Sorcières T.1 Jessica Spotswood

Soeurs Sorières TSoeurs Sorcières est une trilogie de l'américaine Jessica Spotswood. Son premier tome est paru en juin 2013 chez Nathan. 

Fin XIXe, dans une Nouvelle-Angleterre imaginaire. Cate est l'aînée de trois soeurs. Trois soeurs sorcières. A bientôt dix-sept ans, la jeune fille va devoir choisir lors d'une cérémonie rituelle entre la vie maritale et la vie monacale. Depuis la mort de leur mère, sorcière aussi, Cate tremble que quelqu'un découvre leur secret. A l'aube du XXe siècle, la chasse aux sorcières fait toujours rage. Sur délation ou simple présomption, des dizaines de femmes disparaissent, certaines envoyées dans un obscur pénitencier, d'autres s'évanouissant dans la nature. Alors que la date fatidique de la cérémonie d'annonce approche, Cate hésite. Son ami d'enfance la demande en mariage, tandis que son coeur penche vers le fils de la libraire de la ville. L'arrivée d'Elena, une gouvernante sensée veiller sur les trois soeurs et les introduire en société, va bousculer le fragile équilibre familial.

Je n'avais aucune attente en ouvrant ce roman lors du Read-a-Thon d'Halloween il y a presque quinze jours. J'étais même circonspecte, mon attrait pour la bit lit - la littérature de vampires - étant très très limité. Mais sur les conseils d'une Instagrammeuse que j'apprécie, j'ai sauté le pas. Et je dois dire que j'ai bien fait !  
Jessica Spotswood construit une intrigue intéressante, empruntant à l'Histoire bien des détails. La question de la chasse aux sorcières, de la condition féminine, et de l'éducation des jeunes filles de bonnes familles au XIXe sont ainsi abordées avec finesse, sur fond d'intrigue fantastique. La sorcellerie est là - les trois soeurs faisant l'objet d'une prophétie qui pourrait changer l'Histoire - mais elle n'est finalement qu'un prétexte à la construction de personnages féminins complexes.   
Les trois soeurs entretiennent des relations qui ne sont pas sans rappeler celles d'Elizabeth Bennet et ses soeurs, les héroïnes de Jane Austen, l'aînée devant s'introduire dans le monde et se marier avant ses cadettes.   
Vous l'aurez donc compris, c'est rare que je dise ça  avec de la young adult, mais allez-y les yeux fermés ! De mon côté, je vais rapidement poursuivre avec la lecture du second tome tant cette intrigue m'a envoûtée. Une parfaite lecture d'automne et d'Halloween...

Challenge Halloween 2018, Halloween, logo   

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [24] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , , ,

07 septembre 2018

Ma PAL pour le Pumpkin Autumn Challenge 2018

CLogo Pumpkin Autumn Challengee matin encore, je n'en savais rien. Je finissais tranquillement Frère d'âme de David Diop dans mon lit - un excellent roman de la rentrée littéraire dont je vous parlerai demain - avec une tasse de thé, quand mon attention a été retenue par le Pumpkin Autumn Challenge organisé par Guimause pour la deuxième année. J'hésitais, me demandant si ma PAL correspondrait aux différents menus proposés par Guimause pour corser le tout, mais j'aime vraiment beaucoup cette saison et j'adore l'idée de la célébrer en lecture. En allant jeter un oeil dans ma bibliothèque, je me suis rendu compte que j'avais des livres qui y traînaient depuis des années et qui me permettaient de m'inscrire. Chouette !

Guimause a léché la deuxième édition de son challenge. Voici ses explications en images (ou en vidéo !).

Présentation (1) Menu 2

En furetant dans ma bibliothèque, j'ai trouvé de quoi participer dans la catégorie "Ça s'appelle avoir les crocs" (2 sous-catégories par menu).

Ma PAL pour le Pumpkin Autumn Challenge

Voilà donc ma PAL pour ce challenge

Menu Automne Frissonant

  • Catégorie Le cri de la Banshee avec La Poupée sanglante de Gaston Leroux
  • Catégorie Vous prendrez bien un verre de True Blood avec Sans honte de Gail Carriger


Menu Automne Douceur de vivre

  • Catégorie Pomme au four, tasse de thé et bougie avec Nous irons tous au paradis de Fannie Flagg
  • Catégorie La feuille d'automne emportée par le vent avec Les cinq quartiers de l'orange de Joanne Harris


Menu Automne Ensorcelant

  • Catégorie Cristaux, tarot et encens avec Oksa Pollock T.1 de Anne Plichota et Cendrine Wolf
  • Catégorie Balai Pattes ! avec Harry Potter T.5 de J.K. Rowling


Menu Automne Enchanteur

  • Catégorie Les Métamorphoses avec La porte des Ténèbres de Glenn Cooper
  • Catégorie Au détour de Brocéliande avec Les Contes de Beedle le Barde de J.K. Rowling

Je suis toute contente à l'idée de participer à ce challenge et sortir ces livres de ma PAL (certains y sont depuis presque 10 ans...). Et vous, vous aimez l'automne ? Vous êtes intéressé par ce challenge ?

Sur ce, je vous laisse, je file me préparer une tasse de thé et bouquiner !

 

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [14] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

27 août 2018

De retour d'un bel été

Temple Hida Kokunbunji, Takayama - all pictures are mine

Bonjour à tous,

Me voici de retour ici, après un été très intense, comme je vous l'annonçais dans mon dernier post. Vacances toulousaines, mariage parisien, déménagement messin, road trip japonais en sac à dos pendant 3 semaines, l'été 2018 aura été chargé en événements heureux ! 

Pour l'heure, je reviens avec ce billet pour vous annoncer ce que je vous prépare sur le blog dans les jours à venir :

  • Un billet sur mon voyage au Japon, tout d'abord. Un billet assez attendu par ceux qui m'ont suivie sur Instagram, dans lequel je vous donnerai des conseils et des bons plans pour un premier voyage dans l'archipel nippon, mon itinéraire et quelques photos du voyage. Vu que j'ai tenu un véritable carnet de bord sur Insta avec beaucoup de photos et de vidéos je ne ferai pas doublon ici. Remontez mon feed et vous aurez mon voyage jour par jour et mes impressions à chaud. J'ai également fait des stories que vous retrouverez sur ma page de profil si ça vous tente.
  • Des billets de lectures, ensuite. Je n'ai pas beaucoup lu cet été (vu ce que j'ai fait, c'est plutôt normal !) mais j'ai quelques chroniques qui attendent au chaud d'être publiées. Attendez-vous donc à voir L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea de Romain Puertolas, On regrettera plus tard d'Agnès Ledig, Outlander T.4 de Diana Gabaldon et Les divines glaces à l'italienne d'Anne d'Abby Clements être chroniqués sur le blog dans les jours à venir.
  • Une reprise des Mercredis BD organisés par Moka, Noukette et Stephie dès mercredi prochain. J'aime toujours autant le neuvième art et lui consacre une place à part à Bouquinbourg. Tous les mercredis, je reprendrai mes chroniques de BD que je partagerai avec mes acolytes de ce rendez-vous.
  • Un remaniement du Challenge Feel good pour ses 3 ans, enfin. J'y pense depuis quelques temps, j'ai plein d'idées en tête, je les mets en forme et je reviens rapidement vous les proposer ici (et sur Instagram !).

Voilà ce qui vous attend dans les jours à venir à Bouquinbourg. En attendant, je retourne bouquiner un peu avec une tasse de thé et je vous souhaite de belles lectures !

 

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [22] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

22 janvier 2018

La libraire de la place aux Herbes, Eric de Kermel

la libraire de la place aux herbesLa libraire de la place aux Herbes est un roman du journaliste et éditeur Eric de Kermel paru en février 2017 aux éditions Eyrolles.

Lorsque Nathalie, enseignante de littérature parisienne, apprend que la librairie d'Uzès est à vendre, elle n'hésite pas une seconde à changer de vie et à réaliser son rêve. Alors qu'elle étouffait à Paris, elle redécouvre le temps de vivre dans la petite ville ensoleillée du Gard et débute une nouvelle activité professionnelle ô combien enrichissante. Les lecteurs se succèdent et ne se ressemblent pas, dans la petite librairie de la place aux Herbes.

Eric de Kermel nous offre ici un joli roman positif et gorgé de chaleur dans lequel le lecteur part à la rencontre de dix personnages. Dix lecteurs, dix amoureux des mots qui vont se retrouver autour de ce lieu accueillant et chaleureux qu'est la librairie. A chacun, Nathalie va trouver le livre adéquat, celui qui permet d'avancer, se dépasser, grandir. Un dialogue grâce aux livres s'instaure et la libraire de jouer naturellement son rôle de passeur. Les histoires se déroulent avec langueur, à l'image de la chaleur de la garrigue et de la torpeur de ces après-midi et les personnages se succèdent, chacun porteur de son histoire et de son rapport aux livres. Giono dialogue avec Ruffin, Barrico, Le Clézio ou encore Lévi-Strauss. Les livres sont partout et Nathalie se glisse merveilleusement bien dans son nouveau métier.

La libraire de la place aux Herbes est un roman doux et lumineux, à l'image des relations que tisse Nathalie avec ses lecteurs. Eric de Kermel emmène son lecteur dans cette petite ville du Gard où il semble faire si bon vivre et dans cette librairie si chaleureuse. Les illustrations de Camille Penchinat qui ponctuent les chapitres participent de ce sentiment de beauté et de paisibilité du lieu. Une belle lecture, reçue en cadeau de départ de la région parisienne en juin et que j'ai adoré découvrir.

"Les enfants devenus grands, plus le temps passait, plus j'avais le sentiment de vivre en apnée, obligée de me protéger sous une armure chaque jour plus lourde pour ne pas entendre les bruits, sentir les odeurs, recevoir l'agressivité des regards, des bousculades du métro, de la saleté des rues." (p.3)

"Mettre dans sa tête les mots d'un autre c'est, le temps d'un livre, avoir la possibilité de les faire siens." (p.100)

 107123471

 

Une chronique de soukee rangée dans Littérature française - Vos commentaires [16] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

28 décembre 2017

Mon Best of 2017

Encore une année qui se termine ! Il est l'heure de jeter un oeil à cette année de lecture et de remettre en lumière les livres qui m'ont particulièrement marquée en 2017.

Best of 2017

Mon roman de l'année

Ce n'est certes pas une nouveauté, puisque Watership Down a été écrit par Richard Adams en 1972, mais une nouvelle traduction du chef d'oeuvre de la littérature anglaise par les éditions Monsieur Toussaint Louverture en septembre 2016. Watership Down ou comment l'aventure d'une bande de lapins va vous tenir aux tripes et vous transporter dans une épopée romanesque à la portée universelle. Un chef d'oeuvre.

 

Mes deux albums de l'année

Impossible de départager ces deux albums, parus respectivement en février chez Delcourt et en août chez Rue de Sèvres. L'un aborde le destin d'un personnage condamné à courte échéance et qui décide de profiter du peu de temps qui lui reste, l'autre la question du bonheur à travers l'angle de la philosophie. Deux lectures marquantes, deux lectures que je conseille beaucoup autour de moi. Deux albums à retenir. 

 

Ma série de l'année

Sans conteste Outlander de Diana Gabaldon, qui transporte son lecteur en Ecosse, entre le 18e et le 20e siècle. Voyage dans le temps, roman d'aventure, fresque historique sur fond de romance, de sexe et de violence, un cocktail détonnant que j'adore ! Mon objectif pour 2018 ? Terminer la saga, qui compte 9 tomes.

,  

 

Mon année en livres

39 romans + 34 BD+ 8 romans jeunesse + 3 essais + 1 album  = 85 livres

En préparant ce bilan, j'ai eu peur de me noyer dans mes chroniques, de prendre beaucoup de temps pour départager mes chouchous de l'année... Et en fait non. Pour la simple et bonne raison que j'ai (et je m'en doutais) moins lu de fictions en 2017, et surtout peu de bons romans par rapport aux années précédentes. Si j'ai accordé une place importante aux BD (sachant que je n'ai pas fini de publier mes lectures de cet été...), j'ai clairement pris moins de temps pour lire des romans, et surtout j'ai souvent opté pour la facilité des feel good, voire des romances (deux en décembre !). J'ai manqué de temps, j'ai lu beaucoup d'autres choses en parallèle (dont je parlais dans ce billet), j'ai souvent fragmenté mes lectures donc finalement, heureusement que c'était des lectures prévisibles et faciles !

En 2018, j'ai envie d'être davantage en accord avec mes goûts de lectrice : revenir à la littérature française, certes, mais poursuivre aussi mon exploration de la littérature étrangère, m'attaquer à des monuments littéraires que je n'ai pas encore lus comme Hemingway, sortir de ma zone de confort, ne pas me ménager, et revenir à mes premières amours en élargissant sans cesse mon horizon littéraire. Voilà. Pas de résolutions mais des envies. Des envies de qualité. Des envies de découvrir de nouvelles plumes, de me laisser émouvoir. D'être transportée par la littérature comme j'aime l'être.

Une dernière réflexion, pour terminer. Je l'évoquais lors des 8 ans de Bouquinbourg en novembre mais je m'interroge depuis des mois sur le format du blog. Non je ne deviendrai pas booktubeuse, je suis trop peu à l'aise face à une caméra pour ça, mais j'y réfléchis depuis quelques temps et je pense qu'en 2018 je vais opérer un tournant. Certes, je continuerai à écrire ici, mais je pense que je posterai également mes chroniques sur mon compte Instagram, que beaucoup d'entre vous connaissent. J'aime ce réseau social de photos, j'aime soigner l'esthétique des miennes (merci de ne pas vous moquer !) et j'aime l'idée des fils d'actualité auxquels on s'abonne, sans avoir à sortir du réseau pour aller consulter une page. Cela pourrait être un bon compromis. Voilà. Pas de gros changement ici, donc, mais une nouvelle façon de mettre en valeur mes lectures, là-bas... Sur ce, belle soirée à tous et bonnes lectures !

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [24] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,