Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

30 août 2017

La petite librairie des gens heureux, Veronica Henry

La petite librairie des gens heureux, Veronica HenryLa petite librairie des gens heureux est un roman de la journaliste et romancière britannique Veronica Henry paru en février 2017 aux éditions La City.

Lorsque son père disparaît, Emilia revient à Peasebrook, le village des Cotswolds de son enfance, pour reprendre sa librairie. Nightingale, c'est le nom de cette petite librairie, est une sorte de cocon où chacun vient chercher un peu de chaleur humaine et de bienveillance à travers les livres et les échanges. Emilia trouve très rapidement sa place dans l'univers créé par son père mais peine à maintenir à flot la boutique. Et lorsqu'un promoteur peu scrupuleux lui tourne autour pour racheter son bien, la jeune femme hésite. Mais cela serait sans compter les nombreux clients de la boutique qui, chacun à sa manière, offrent à Emilia de jolis enseignements.

Encore un livre qui se déroule dans les Cotswolds, où mes pas m'ont menée cet été ! La vie est décidément bien faite... Feel good book par excellence, La petite librairie des gens heureux met en scène une galerie de personnages en proie à une question, un problème, et qui se retrouvent liés au destin de la petite librairie. Les livres comme échappatoire, comme lien social, comme évasion, l'idée n'est pas nouvelle mais elle est toujours agréable à croiser.

Agréable à lire, très léger (j'avais besoin de ça quand je préparais mes cartons), ce roman fait penser à un mélange de The Holidays (pour le côté doudou de l'Angleterre) et Vous avez un message pour toute la difficulté de faire vivre une petite librairie aujourd'hui. J'ai passé un bon moment, feel good à souhait. Et même si l'ensemble est prévisible à souhait, que les personnages sont un peu caricaturaux et que l'auteure force un peu sur le côté bienveillant de la petite communauté de Peasebrook, j'ai tout pardonné et me suis glissée avec plaisir dans ces pages qui aurait été parfaites comme lecture d'automne.

Un roman feel good que j'ai partagé en lecture commune avec Tante Fi !

107123471

 

Une chronique de soukee rangée dans Littérature anglaise - Vos commentaires [14] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,


19 septembre 2012

Des livres, des livres !

Vous connaissez ma grande raisonnabilité en matière d'achats de livres... 
Il est en effet difficile de dévaliser les librairies quand son appart regorge d'ouvrages non lus, 
que les étagères débordent de façon non esthétique 
et que les 2/3 de mes livres m'attendent sagement chez mes parents, confinés en carton...

Bref, il m'arrive cependant parfois de craquer, comme ce weekend... 
Mais comme vous pouvez le constater, pas de rentrée littéraire ici :
j'achète au gré de mes pérégrinations, de ce que j'ai repéré sur les blogs 
et des livres qui rencontrent mon chemin en librairie. 
Vive la sérendipité comme dirait l'autre !

P1050070

-Le Lonely sur L'Ouest Américain, en vue d'une prochaine escapade...

-Rien n'est trop beau de Rona Jaffe, repéré chez Cynthia il y a peu qui m'a fait succomber en annonçant sa sortie en poche le 29 août (quelle vile tentatrice, mais passons...)

-Jayne Mansfiled 1967 de Simon Liberati, pour me mettre au fait sur une actrice dont j'ignore presque tout.

-La revue trimestrielle Feuilleton numéro 3 du printemps 2012, largement tentée par Zarline dans mon billet sur XXI, je n'ai pas hésité longtemps. Je l'ai feuilleté et, si pour le moment les thèmes et chartes graphiques de ces deux trimestriels culturels me semblent proches, je n'ai pas encore d'opinion sur Feuilleton. Affaire à suivre !

-La vie sexuelle des super-héros de Marco Mancassola, parce qu'en ce moment je suis en mode super héros. Ne me demandez pas pourquoi, surtout moi qui ai longtemps ricané de ces gens en collants moulants qui tentent de sauver l'Amérique le monde... Peut-être que le hors série des Inrocks qui leur était destiné m'a fait voir ces personnages autrement, et que Mythe et Super Héros chez les Moutons électriques a porté le coup de grâce. Donc un achat imprévu mais auquel je n'ai pas su résister !

-Nouvelles Chroniques de San Francisco saison 2 d'Armistead Maupin. J'ai dévoré le premier tome de ce feuilleton sur le San Francisco des années 70 et je n'ai pas pu m'arrêter...

Voilà donc les livres qui ont rejoint ma PAL.  
Je ne pense pas qu'ils vont y rester longtemps : 
je suis déjà plongée dans les Nouvelles Chroniques de San Francisco en parallèle de Rien n'est trop beau, et j'ai bien attaqué le Lonely...

Et vous, des achats ? Des nouvelles lectures en perspective ?

 

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [19] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

21 novembre 2011

Le treizième conte, Diane Setterfield

Le treizième conte, paru en 2006 chez Plon, est le premier roman de l'universitaire anglaise Diane Setterfield.

La vie de Margaret Lea se résume à son emploi dans la librairie familiale et son amour des livres et de la lecture. Peu sociable, la jeune femme préfère de loin la compagnie des livres à ceux de ses contemporains.
Quelle n'est pas sa surprise d'être contactée par Vida Winter, auteure de best-sellers. Celle-ci lui demande de rédiger sa biographie. Mais bien connue pour faire de sa vie un conte et d'inventer à chaque journaliste une version fantasque de son existence, la vieille dame n'inspire aucune confiance à Margaret. Cette dernière se rend néanmoins dans la vieille maison du Yorkshire où elle réside, à l'article de la mort. Commence alors une collaboration entre les deux femmes pour démêler le vrai du faux.

Le treizième conte est un roman étrange qui possède une grande force de séduction. Passé les premières pages, le lecteur est entraîné dans l'univers gothique de Diane Setterfield et ne peut cesser sa lecture. L'ambiance est lourde, pesante, au manoir de Vida Winter. Le calme règne dans la maison capitonnée et seules résonnent les paroles de la vieille femme. Dans ce huis-clos étrange, la vérité est mise en doute à chaque instant : et si Miss Winter mentait à Margaret ? Car cette vie distillée au compte-gouttes ressemble à s'y méprendre à un conte et semble faire écho à la vie de Margaret elle-même. De cette dernière, nous ne saurons que le minimum. Aucun ancrage temporel, c'est inutile, aucune précision sur sa vie en dehors de ses lectures. Margaret semble être un truchement pour permettre au conte à l'intérieur du conte d'éclore.
Tout converge vers le face-à-face entre les deux femmes, avec la mort qui rôde dans un silence étouffant. Les deux intrigues se mêlent progressivement, les frontières s'abolissent et le lecteur est happé par cette intrigue qui n'est pas sans rappeler Jane Eyre (roman auquel il est fréquemment fait référence).
Je suis tombée dans le piège moi aussi. Je n'avais qu'une hâte : que Vida Winter raconte sa vie aux multiples rebondissements. Son enfance au manoir d'Angerfield. Et Diane Setterfield l'a bien compris : qu'importe Margaret et sa vie en dehors de ce travail de biographe, l'intrigue se déroule presque exclusivement dans la maison de la vieille dame et dans ses souvenirs. Et c'est là l'essentiel.

coup de coeur 2011Un roman incroyablement bien construit, d'une originalité rare. Une ode aux livres et aux personnages avec de nombreuses mises en abîme. Une lecture qui m'a envoûtée, hypnotisée.  Un régal... Un coup de coeur, c'est certain !

Repéré chez Lalou et L'or des chambres mais elles l'ont lu aussi et l'ont adoré : Alex-mot-à-motsBladelor, Catherine, Choupynette, Esmeraldae, FondantOchocolat, George, Mango...

Une chronique de soukee rangée dans Littérature anglaise - Vos commentaires [41] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

28 avril 2011

Encore des nouveaux titres dans ma bibliothèque !

Et pourtant, je me fais violence vue la taille de mon appartement...
Mais en virée à Toulouse,
je n'ai pas pu résister à la librairie Ombres Blanches,
véritable caverne d'Ali Baba remplie de livres...

Geisha

Geisha d'Arthur Golden

(j'ai vu l'adaptation ciné mais je n'ai pas lu ce roman...
Hop ! Un titre de plus pour le Challenge de Will)

9782264041579_gLa fille qui marchait sur l'eau de Siddharth Dhanvant Shanghvi

Un titre de plus pour notre Challenge sur l'Inde !

 

9782266161305FS

Pompéi de Robert Harris

Et un autre pour le Défi Au coeur de la Rome Antique !
(je ne perds pas le Nord vous me direz...)

 

Raison_et_Sentiments

Raison et sentiments de Jane Austen

Je me prévois une journée "So British" demain,
avec cup of tea, mariage princier et Jane Austen...    

drapeau_angleterre

jane_austen_orgueil_et_prejuges_10_18_

Orgueil et préjugés de Jane Austen

(cf. le livre précédent)

 

9782253112822_g

La Chambre des Parfums d'Inderjit Badhwar

Et encore un roman pour notre Challenge sur l'Inde !

 

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [11] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

08 janvier 2011

Des petits nouveaux dans ma bibliothèque...

Je vous l'avais annoncé,
mais je ne l'avais pas encore fait...

Je vous présente les nouveaux livres qui ont rejoints
ma bibliothèque grâce à Noël (et à mes gentils proches !)

Livres_en_cadeaux

En détail :

*Pérégrinations dans l'Empire Romain de Bliesbruck-Reinheim et Jean-Claude Golvin (pour mon défi "Au coeur de la Rome Antique")

*Le petit théâtre des grands gâteaux de Christophe Adam et Thomas Baas (un magnifique pop-up que je vais vous présenter très prochainement !)

*Anna Karénine de Tolstoï, en édition collector rose (c'est un auto-cadeau... Je n'ai pas pu résister ! Il va si bien avec mon Lolita en fourrure rose ! ;) )

*La dernière concubine de Lesley Downer

*Le chant du Troll de Pierre Bottero et Gilles Francescano (un roman graphique publié de façon posthume)

*L'étrange vie de Nobody Owens (Neil Gaiman et moi, je crois que c'est une grande histoire d'amour depuis Coraline...)

*Les étranges talents de Flavia de Luce d'Alan Bradley

*Tokyo Sanpo (Arrrrggg !! Génial !!!! Le premier carnet de croquis de Florent Chavouet, dont je vous ai beaucoup parlé lors de mon compte-rendu de Montreuil grâce à son second opus, Manabé Shima...)

*84, Charring Cross Road d'Helene Hanff (que j'aurais dû lire pour Le challenge Livraddict 2010...)

*L'arbre d'Halloween de Ray Bradburry (repéré chez Hilde lors de son challenge Halloween)

*Réflexologie chez soi (j'avoue, j'adore !)

J'ai déjà dévoré trois d'entre eux et suis en train de terminer le quatrième.
Un grand merci à tous ceux qui m'ont offert ces lectures qui me tentaient beaucoup
et merci à ceux qui se sont risqués à sortir de ma liste pour me surprendre :
c'est réussi, et de façon très positive !
Encore de belles lectures en perspective pour cette année.

Et vous, avez-vous eu des livres à Noël ?

 

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [13] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,