Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




03 mars 2011

India Dreams T.1 Les Chemins de Brume, Maryse et Jean-François Charles

india_dreams_tome_1_les_chemins_de_brume_7965111India Dreams est une série de BD composée de 6 tomes, publiée chez Casterman et présentée ainsi :

"Londres, décembre 1944. Emy déteste les Indes. 16 ans plus tôt, elle y a perdu ses parents. Et voilà que resurgit le passé. De façon fortuite, Emy prend connaissance du journal intime de sa mère, Amélia, jeune femme résignée, à peine sortie des principes de l’Angleterre Victorienne, et confrontée, au travers d’une Inde dite impudique, au réveil de sa propre sensualité. "India Dreams" nous permettra de connaître son incroyable destin."

Le premier tome de la série, Les Chemins de Brume, débute à Londres en 1944. Emy découvre le journal intime d'Amélia, sa mère. Celle-ci, jeune anglaise éduquée par les codes de l'Angleterre victorienne, s'embarque en 1930 pour Bombay avec sa fille, afin de rejoindre Thomas, son mari, capitaine dans l'armée des Indes au Radjasthan. Mais les retrouvailles entre les deux époux sont décevantes. Thomas semble avoir changé, et Amélia a bien du mal à s'accoutumer au climat et aux traditions indiennes.

Vignette_LCLe premier tome de cette BD était une lecture commune avec Hilde (vous trouverez son avis dans ce billet). Pour ma part, j'ai été absolument enchantée par cette lecture.
Non seulement les illustrations sont tout bonnement magnifiques (finesse
des traits et soin du détails), mais les couleurs utilisées sont très subtiles et participent de l'immersion dans cette région de l'Inde à la chaleur suffocante. L'alliance des deux offre beaucoup de sensualité à ce premier tome.planche_pg
L'intrigue développée est très bien ficelée et l'alternance d'époque (1930 et 1944) la dynamise. Ce premier tome fonctionne réellement comme le pilote d'une série en posant un cadre et des personnages tout en multipliant les ficelles de l'intrigue.
L'Inde n'est pas une toile de fond utilisée comme élément exotique : ses traditions et son Histoire font partie de l'intrigue et l'aspect colonial y est très bien décrit.

logo_Inde

Bref, une lecture qui m'a ravie et que je compte bien poursuivre avec la lecture des autres tomes.

J'inscris cette lecture comme première participation au Challenge "L'Inde en fêtes", à l'occasion de Shivaratri.
Découvrez les avis de Irrégulière, Yoshi et Nane sur ce premier tome.

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,


01 octobre 2010

Le chemin de Sarasvati, Claire Ubac

sarasvatiAyant reçu ce roman en cadeau pour mon anniversaire en avril dernier, je n'avais pas encore pris le temps de le lire... Honte à moi ! Ce retard m'a permis d'organiser avec Hilde et paikanne une lecture commune !

A la mort de sa mère, Isaï
se retrouve seule avec son oncle et sa tante. Depuis le départ mystérieux de son père, la jeune fille était le souffre-douleur de l'épouse cruelle et méprisante de son oncle.
Voulant à tout prix retrouver son père, la jeune fille s'enfuit et décide de traverser son pays pour comprendre pourquoi ce père si aimant les a abandonnées, sa mère et elle. En compagnie de Murugan, un jeune garçon de la caste des intouchables, elle part sur les routes.

Quel roman prenant ! Destiné à un public adolescent, ce roman est une lecture vraiment agréable. L'intrigue développée est intéressante, les personnages ont une psychologie bien esquissée et le rythme de la narration est très bien dosé.
Les connaissances de Claire Ubac sur l'Inde sont assez poussées et permettent d'avoir un bon aperçu sur ce pays, l'organisation de sa société et ses traditions.
Bref, encore une fois, Claire Ubac m'a charmée !
inde

Vignette_LCPuisqu'il s'agissait d'une lecture commune, je vous invite à aller lire l'avis d'Hilde et Paikanne sur ce roman. Pour ma part, j'inscris bien entendu cette lecture dans notre Challenge Bienvenue en Inde et je remercie grandement les êtres chers qui m'ont offert ce roman après avoir su que j'avais adoré Le fruit du dragon de la même auteure...
 

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [7] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

15 septembre 2010

Mariage à l'indienne, Kavita Daswani

mariage Une nouvelle lecture sur l'Inde... Cela faisait quelques temps que je n'avais pas succombé...

Anju est une jeune indienne trentenaire et célibataire. Partie faire ses études à New York, elle a décidé de rester dans cette ville pour se lancer dans le monde de la mode. Mais entre ce modèle occidental et les traditions de son enfance, la jeune femme est tiraillée... Surtout quand sa famille se morfond de la voir toujours célibataire.

La couverture de ce livre semblait me prévenir : attention, roman à l'eau de rose... Pourtant, j'ai décidé de me lancer, intriguée par le résumé de l'éditeur et pensant (à tord) que l'intrigue allait détromper cette couverture guimauve.

En réalité, il s'agit bien d'un roman sentimental comme je déteste, où la mièvrerie et les considérations égocentriques et ô combien inutiles suintent à chaque page. L'héroïne, Anju, est l'archétype de la trentenaire célibataire qui subit la pression de son entourage pour rentrer dans la norme en se mariant.

Malheureusement, cette version indienne de Bridget Jones n'a su en rien me séduire. Le récit est centré sur ce personnage qui n'est en rien attachant et l'intrigue suit un schéma trop prévisible.

La recherche de l'homme parfait qui saura aimer cette jeune femme Logoindépendante et moderne n'a rien d'original, et les  soupçons de détails sur l'Inde et ses traditions sont si maigres qu'il n'ont pas réussi à retenir mon attention. J'ai bien failli arrêter ma lecture en cours, me disant au fur et à mesure que je tournais les pages: "Mais, c'est de la chick-lit en fait..." Mais vu qu'il s'agissait d'une lecture commune, je suis allée au bout, sans surprise ni intérêt... Dommage.

A l'occasion de notre Challenge Bienvenue en Inde, j'avais lancé l'idée de cette lecture commune avec paikanne, mamzellebulle,Elea23, Stellade. Allez donc voir ce qu'elles en ont pensé ! 


Vignette_LC

Une chronique de soukee rangée dans Littérature indienne - Vos commentaires [9] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

18 juin 2010

Au bord du Gange et autres nouvelles, Rabindranath Tagore

9782070406043FSCela faisait un petit moment que ce recueil de nouvelles me narguait en librairie, avec sa couverture rouge vraiment très accrocheuse... Je n'ai pas su résister, bien entendu !

Six nouvelles composent ce recueil. Chacune dresse le portrait d'un personnage, dans une Inde intemporelle. Cela pourrait être aujourd'hui, mais il s'agit probablement du début du XXème, qu'importe. Ces intrigues à la fois mystérieuses et vraisemblables emmènent le lecteur au coeur de ce pays à la culture foisonnante.

Une lecture agréable, trop courte à mon goût. Encore une fois, il est difficile d'en parler sans en dire trop...
La plume de Tagore est à la fois poétique et incisive. On suit avec plaisir le destin de ses personnages. On s'émeut, on s'insurge, on s'indigne parfois, mais toujours avec plaisir.
Du fantôme du jeune fille malheureuse en amour à la légende de l'avare qui enterre un de ses proches et
son argent pour mieux retrouver ce dernier dans une autre vie en passant par l'histoire d'un amour impossible entre deux amants ou encore l'amour d'une soeur pour son frère aîné et son courage pour le défendre, ces nouvelles ont le don de faire voyager son lecteur dans le pays des traditions et de l'imagination. Un petit bonheur !  Je suis vraiment ravie d'avoir découvert (enfin !) Tagore, et je ne compte pas m'arrêter là dans la découverte de son œuvre !

Ce recueil de nouvelles faisait l'objet d'une lecture commune avec Pickwick et Delphine dans le cadre de notre Challenge Bienvenue en Inde ! Allez donc voir ce qu'elles en ont pensé. Et une lecture de plus pour le Challenge 2 euros, imaginé par Cynthia !

Vignette_LC 48925717_p 52639973_p

Une chronique de soukee rangée dans Littérature indienne - Vos commentaires [13] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

15 juin 2010

Ma soeur, mon amour, Chitra Banerjee Divakaruni

masoeurDepuis que j'ai découvert Chitra Banerjee Divakaruni avec La maîtresse des épices et La reine des rêves, j'apprécie vraiment beaucoup cette auteure. C'est donc tout naturellement que je me suis inscrite à une lecture commune dans le cadre de notre Challenge Bienvenue en Inde pour découvrir ce titre.

Sudha et Anju sont cousines. Orphelines de pères, elles ont été élevées à Calcutta par trois femmes : leurs mères rerspectives et une de leurs tantes. Inséparables et complices, les deux jeunes filles se rêvent un avenir professionnel et sentimental moderne. Mais dans l'Inde traditionnaliste, tout n'est pas si simple... Et quand il est temps pour elles de se marier, leurs voix auront peu de poids dans la balance des castes et des mœurs indiennes.

Encore un roman de
Chitra Banerjee Divakaruni que j'ai lu d'une traite et adoré. Contrairement aux deux précédents romans que j'avais lus de cette auteure, l'Inde ne joue pas un rôle primordial dans cette fiction. C'est une toile de fond peu étayée qui sert à contextualiser l'intrigue sans pour autant permettre au lecteur novice d'en savoir plus sur les codes de ce pays ou encore ses traditions. C'est peut-être mon unique déception avec ce roman.
J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre le parcours de ces deux jeunes filles - puis jeunes femmes - même si celui-ci est malheureusement semé d'embûches et empesé par le poids des traditions. L'alternance de points de vue à chaque chapitre entre les personnages de Sudha et Anju permet de suivre chacune des héroïnes dans son destin singulier sans perdre de vue ce qui se trame pour l'autre.
Vignette_LCBref, une excellente lecture, encore une fois, qui a fait l'objet d'une lecture commune pour notre Challenge Bienvenue en Inde. Allez donc voir les avis d'Hilde (qui a coorganisé ce challenge avec moi !), de Séverine et de L'Or des chambres sur ce roman.

52639973_p

Une chronique de soukee rangée dans Littérature indienne - Vos commentaires [16] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

02 mai 2010

Lectures communes "Challenge Bienvenue en Inde"

logo_indeLectures communes "Challenge Bienvenue en Inde"Logo
Organisées par Hilde et moi

Vignette_LC

Avis à ceux qui sont inscrits à notre challenge et aux autres, si vous voulez participer à des lectures communes entre blogueurs sur le thème de l'Inde, ce billet est pour vous !

Une lecture commune ?? Une lecture commune c'est quand plusieurs blogueurs décident de lire au même moment un livre et de publier à une date choisie leur billet de lecture.
Quel intérêt ? Partager davantage autour de l'Inde et de sa littérature et connaître les avis d'autres participants (ou d'autres curieux !) sur un livre que nous venons de lire.

Lectures communes : mode d'emploi (inspiré de Neph)

  1. Postez le titre que vous souhaitez proposer pour une lecture commune dans les commentaires.

   2. Une date devra être choisie à partir de deux inscrits.

   3. Pour les autres, il suffit de s'inscrire à une lecture commune en postant un commentaire.

  4. Plusieurs dates pour un même roman peuvent-être proposées si tout le monde ne peut participer à la première lecture commune.

Calendrier des prochaines lectures communes :

N'hésitez pas à vous inscrire !

Les fabuleuses aventures d'un Indien malchanceux qui devint milliardaire de Vikas Swarup (30 Juillet) Anne-Sophie. Hilde. Manu

Mes sacrées tantes de Bulbul Sharma (11 août) Séverine. Liyah

Mariage à l'indienne de Kavita Daswani
 (15 septembre) paikanne. mamzellebulle. Eloa. Stellade.Briggy13. soukee.

Le chemin de Sarasvati de Claire Ubac  Hilde

Le roman de l'Inde insolite de Catherine Golliau Hilde

Le vendeur de saris de Rupa Bajwa (Début Juillet) Stemilou

Un homme meilleur d'Anita Nair

Planning familial de Karan Mahajan

Princesse de l'ombre d'Indu Sundaresan Clara
  

 D'autres envies de lectures communes ??

9782264036070FS 9782809701319FS 1034664425 137423229 216311336
9782211097321FS 9782268068893FS 447825457 51527631_p

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [20] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

08 mars 2010

Junk, Melvin Brugess

9782070396924FSNous avions lancé l'idée d'une lecture commune avec Tinusia pour ce roman qui me tentait depuis un certain temps... C'est chose faite !Sans_titre_2
Junk est un roman paru en 2002 aux éditions Gallimard dans la collection Scripto, pour les adolescents. Ce détail explique mon choix de le classer en littérature de jeunesse, malgré la couverture que je présente ici (la version adulte, parue en 2009 dans la collection Folio).

Nico est un jeune adolescent mal dans sa peau : avec une mère alcoolique qui ne tient plus debout et un père violent, sa vie est dure. Heureusement il a Gemma, une fille de son âge avec qui il sort. Un peu paumée aussi, en rébellion surtout.
Le jour où Nico décide de fuguer, il rencontre Richard, un homme étrange et profondément philanthrope, qui récupère des maisons abandonnées pour ouvrir des squats pour les jeunes sans toit. Nico s'installe donc dans un squat où Gemma le retrouve, ayant fuguée elle aussi, mais par désœuvrement. Les deux adolescents débutent alors une vie de pseudo liberté, où tout est simple. Mais le jour où deux jeunes de leur âge arrivent et leur proposent de venir vivre dans leur squat, l'enfer de la drogue se referme sur eux...

Cinquième coup de cœur de cette année, Junk est un livre que l'on n'ouvre pas sans conséquences et qui résonne longtemps après en avoir tourné la dernière page...
L'auteur présente les événements relatés comme inspirés de ce qu'il a vu et côtoyé lorsqu'il vivait à Bristol dans les années 80. La misère et la drogue vont souvent de paire et se referment sur de nombreux jeunes telle la gueule d'un loup.
Nico et Gemma, les deux personnages principaux, ont l'innocence et la candeur de leur âge, à peine quinze ans, et se croient naïvement plus forts que leurs paradis artificiels. Leur histoire est très dure, mais reflète une triste réalité que l'on ne peut ignorer. La narration alternée, adoptant à tour de rôle le point de vue des différents protagonistes, permet d'avoir non seulement une vue d'ensemble de l'intrigue mais aussi des opinions diverses sur celle-ci. Certains personnages subissent leur addiction sans en avoir conscience, tandis que d'autres, plus lucides, tentent en vain de décrocher, ou tout du moins de baisser leur consommation. Les relations entre les personnages sont réalistes, la psychologie de ces derniers très bien étudiée, l'intrigue bien menée...

Bref, j'ai eu du mal à refermer ce livre, prise dans le tourbillon infernal de cette histoire, souffrant avec les personnages, espérant en même temps qu'eux, anticipant, parfois, leurs déconvenues et leurs rechutes. L'enfer de la drogue est décrit avec précision par l'auteur qui l'argumente ainsi : « Je pense qu'il est préférable que les jeunes n'entendent pas parler de la drogue pour la première fois le jour où quelqu'un essaiera de leur en vendre. » Les mots sont durs, les sensations décrites en détails, les phrases font sens douloureusement et dangereusement. On est emportés par cette lecture noire, repoussant l'inextricable dénouement, tentant de fuir cet engrenage déjà enclenché.

Une lecture coup de poing dont vous ne sortirez pas indemne. A ne pas mettre entre toutes les mains, certes, mais en gardant à l'esprit la visée de l'auteur...

Lectures communes

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [26] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,