Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

07 juin 2017

Aliénor Mandragore T.2 Trompe-la-Mort, Séverine Gauthier et Thomas Labourot

Aliénor 2

Trompe-la-Mort est le second tome des aventures d'Aliénor Mandragore, la série imaginée par Séverine Gauthier et Thomas Labourot. Il est paru en juin 2016 aux éditions Rue de Sèvres.

Merlin est toujours mort, tué par le cri d'une mandragore déterrée par sa fille Aliénor dans le premier tome. Mais si son corps se décompose petit à petit dans la chaumière familiale, son fantôme erre dans les parages. Aliénor décide d'en finir avec cette situation et décide d'aller à la rencontre de l'Ankou, le collecteur d'âmes, et de faire revenir son père à la vie. Aidée de Lancelot, elle se lance à l'aventure !

J'avais adoré le premier tome des aventures d'Aliénor et je n'avais qu'une hâte : découvrir la suite. Ce deuxième album s'inscrit parfaitement dans la lignée du premier, drôle et bien construit. L'intrigue de Séverine Gauthier se complexifie habilement, portée par les dessins de Thomas Labourot. Le cycle arthurien est toujours la toile de fond de cette épopée rocambolesque dans laquelle les personnages principaux - Lancelot, la Dame du Lac, Merlin, etc. - gagnent en épaisseur psychologique. L'ensemble est toujours aussi drôle et les références nombreuses.Planche 1

Un régal que cette nouvelle aventure d'Aliénor. J'attends le tome 3 qui sort ce mois-ci avec impatience ! Un grand merci aux Éditions Rue de Sèvres pour cet album.

 

image

Cette semaine chez Moka !

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , , , , , ,


13 janvier 2016

La Cité des dieux sauvages, Isabel Allende

La Cité des dieux sauvagesLa Cité des dieux sauvages est le premier tome d'une trilogie de romans jeunesse écrits par l'écrivaine chilienne Isabel Allende, paru en 2003 chez Grasset.

Sa mère gravement malade, Alexander Cold est envoyé chez sa grand-mère paternelle à New York. Pour l'adolescent, la découverte de la ville et la vie avec cette femme excentrique et froide est un choc. Mais il apprend bien vite qu'il doit suivre celle-ci, en plein coeur de l'Amazonie, pour se lancer sur les traces d'une créature gigantesque, probablement humanoïde, qui sème la mort sur son passage. Alex et sa grand-mère se joignent alors à l'expédition dirigée par un célèbre anthropologue et se lancent à la poursuite de la Bête. Alex n'est pas au bout de ses surprises.

Cela faisait quelques temps que j'avais envie de découvrir l'oeuvre d'Isabel Allende - et notamment La maison aux souvenirs - et l'occasion m'a été donnée il y a peu de découvrir ce roman, offert pour l'achat de deux autres.
Originellement destiné à un lectorat adolescent, ce premier tome combine tous les ingrédients d'un roman d'aventure : un jeune héros qui sort de son environnement habituel, une quête, un danger qui rôde sous la forme de cette étrange créature, des péripéties en chaîne et un suspense croissant quant à la loyauté des membres du groupe. La quête initiatrice est là, elle aussi, et possède des relents de Jules Verne. 
Si l'intrigue est bien ficelée, ce roman s'apparente néanmoins clairement à une cène d'exposition et joue parfaitement son rôle de premier tome d'une trilogie. Isabel Allende distille ce qu'il faut comme détails pour offrir à sa série une densité intéressante, tout en permettant à ce premier tome de fonctionner de façon indépendante.
Si j'ai apprécié l'ensemble (j'adore absolument tout ce qui a trait aux expéditions scientifiques, témoignage évident de mon désir secret de jouer à Indiana Jones !),
je n'ai pas été séduite au point de souhaiter poursuivre la lecture de cette trilogie. Cela tient peut-être à mon absence relative de goût pour les romans en série, ou au fait que le charme n'a pas opéré autant que je l'aurais souhaité avec cette intrigue et ses personnages. Je persiste néanmoins dans ma volonté de découvrir La maison aux esprits et le reste de l'oeuvre de cette auteure.

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,

07 octobre 2015

Aliénor Mandragore T.1 Séverine Gauthier et Thomas Labourot

Aliénor Mandragore TAliénor Mandragore est le premier titre d'une collaboration entre Séverine Gauthier pour le texte et Thomas Labourot pour les dessins, paru en février chez Rue de Sèvres.

Merlin et sa fille Aliénor vivent paisiblement dans la forêt de Brocéliande. Merlin, en mycologue passionné, tente d'enseigner à sa fille comment devenir une druidesse accomplie. Mais lors d'une leçon dans la champignonnière, Merlin meurt foudroyé par le cri d'une Mandragore et réapparaît en fantôme, suppliant sa fille de le ressusciter. Aliénor n'a d'autre choix que de demander de l'aide à la Dame du Lac et à Morgane pour l'aider dans sa quête.

Ce premier tome revisite avec un humour certain le cycle arthurien et le fait avec brio. Si l'intrigue se centre sur la quête de la jeune Aliénor - personnage inventé par le tandem d'auteurs, qui hésite entre devenir druidesse et apprendre la magie des fées -  elle n'en demeure pour autant pas dénuée de références à la légende arthurienne. Le jeune duo d'auteurs s'en empare pour mieux se l'approprier et la tourner en dérision. Comment ne pas rire devant la Dame du Lac se déplaçant dans sa baignoire pour toujours être en contact avec les eaux de son lac ou devant Morgane, l'ennemie jurée de Merlin, transformée en apicultrice émérite ? L'essentiel est néanmoins là et les relations originelles entre les personnages sont respectées (notamment le contentieux entre Morgane et Merlin) et une planche présentant les personnages permet en début d'album de s'approprier cette légende.
Les dessins de Thomas Labourot possèdent une rondeur enfantine qui sied parfaitement à l'univers enchanteur de l'intrigue et lui offre une dimension merveilleuse des plus appréciables. Les planches se suivent et ne se ressemblent pas dans leur découpage, leur organisation ou encore leurs teintes. Quel régal que de parcourir cet univers aux côtés d'Aliénor !
L'intrigue est bien menée et efficace - alternant entre quête identitaire et roman initiatique - et met en scène un personnage qui suscite d'emblée une forte sympathie, Aliénor, face à une figure paternelle écrasante et ridicule à la fois. Merlin ainsi raillé... Quel plaisir !
Un premier tome très réussi et prometteur ! Espérons que la belle énergie qui transpire dans ces pages se poursuive dans les tomes suivants... Je les attends en tout cas avec impatience !

Un grand merci à Coline et aux Éditions Rue de Sèvres pour la découverte d'Aliénor et de son univers.

 Planche 2 Aliénor Planche 1 Aliénor

Planche 3 Aliénor

Et zou ! Une nouvelle lecture à inscrire au Challenge Halloween organisé par Hilde et Lou

et ma BD de la semaine, aujourd'hui chez Yaneck !

106229515  image

 

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [14] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,

12 juin 2013

Les Fables de l'Humpur T.1 Les Clans de la Dorgne, Bordage et Roman

Les Fables de L'HumpurLes Fables de l'Humpur est à l'origine un roman de Pierre Bordage paru en 1999. Adapté en BD dans la collection Cherche Futurs chez Soleil, le premier tome est paru en avril 2013 et a été scénarisé par Pierre Bordage lui-même et illustré par Roman.

Les fables de l'HumpurLes êtres humains ont disparu, laissant la place à des êtres hybrides, mi-humains mi-animaux. Véhir, un homme-cochon, refuse les lois de sa communauté et décide de s'enfuir. Dans la vallée de la Dorgne, il rencontre Jarrit, un homme-cochon qui, comme lui, a fui sa communauté il y a quelques années. Ce dernier lui apprend comment survivre face aux multiples prédateurs qui rôdent et lui révèle l'exisence des dieux humains. Commence alors pour Véhir une longue quête pour retrouver l'humanité perdue par les siens.

Je connaissais de nom, depuis longtemps, le roman de Bordage. Encore une fois, j'ai fait les choses à l'envers, préférant découvrir l'adaptation BD avant le roman originel.
Et je dois avouer que j'ai été assez déroutée par cette lecture. Si les dessins de Roman m'ont séduite et permis de me glisser dans cet univers de fantasy situé en Dordogne, l'histoire en elle-même, et surtout la langue employée, m'a mise en difficulté. J'ai eu du mal à accrocher aux tournures de phrases ("Demain la moisson, bientôt le Grut, Orn a promis que s'ra ma première et ma seule..." p.4) et si ce détail peut sembler n'en être qu'un, il a quand même rendu ma lecture laborieuse.
Je n'ai pas été conquise, du coup, par le propos plus général de l'intrigue. Cette histoire de créatures hybrides en quête de leur humanité perdue n'a pas su retenir mon attention. Un rendez-vous manqué, comme il arrive parfois, mais qui ne m'empêchera pas de lire d'autres livres de Bordage.

Je tiens néanmoins à remercier Bénédicte et les Éditions pour cette lecture.

   Voici ma 54e participation
 à la BD du mercredi de Mango
    Et ma 43e au Top BD des blogueurs de Yaneck
(note 13/20)

Top BD

              Planche 2 Planche 1

 

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [16] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

05 mai 2010

Les p'tites poules album collector 2, Christian Jolibois et Christian Heinrich

9782266187787FSJ'ai découvert il y a quelques années la série des Ptites poules, imaginée par Christian Jolibois et illustrée par Christian Heinrich. J'avais été charmée par ces personnages drôles et ces histoires toutes plus rocambolesques les unes que les autres.
La particularité de cette série ?? Faire intervenir, à chaque épisode, un personnage célèbre, historique ou fictif. Ainsi, Christophe Colomb, le Chat Botté ou encore le Minautore apparaissent dans les aventures de ces charmants gallinacées.
Je n'ai donc pas pu résister à cet album collector qui contient 4 aventures de nos héros :
*Charivari chez les P'tites Poules
*Les P'tites Poules, la Bête et le Chevalier
*Jean qui dort et Jean qui lit
*Sauve qui poule !

Une lecture vraiment agréable, pour les plus petits comme pour les adultes. Un texte imagé, avec de nombreux jeux de mots et truffé de références culturelles, littéraires et cinématographiques. Des illustrations toujours très riches, jouant sur l'organisation de la double page, donnant sens au texte,  ou le contredisant parfois.
Un comique aussi bien dans les textes que dans les illustrations, ponctue tout l'album...
Bref, un double niveau de lecture très appréciable et des albums que je lis toujours avec beaucoup de plaisir !

080207heinrich_a_montsevelier


50241489_p

J'inscris bien entendu cette lecture dans le cadre du Challenge Je lis aussi des albums ! d'Herisson08.

8/11


Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [7] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,