Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




09 décembre 2012

Le Guide du monde de Bilbo, Stefan Servos

Le Guide du Monde de BilboLe Guide du Monde de Bilbo : dans les coulisses du film de Peter Jackson est un ouvrage de Stefan Servos paru aux éditions de L'Archipel le 5 décembre 2012.

Le néo-zélandais Peter Jackson, après la trilogie Le Seigneur des Anneaux, porte à l'écran une nouvelle oeuvre de J.R.R. Tolkien : Bilbo le Hobbit. Malgré la brièveté du roman destiné à la jeunesse, une trilogie cinématographique est d'ores et déjà prévue.
Alors que la sortie mondiale du premier volet, Le Hobbit : un voyage inattendu, est prévue entre le 12 et le 14 décembre selon les pays, Stefan Servos nous propose, dans cet ouvrage, de nous pencher sur la genèse de ce projet cinématographique. En quatorze chapitres, l'auteur se penche sur la question des droits cinématographiques, sur la bataille quant au lieu de tournage, sur le choix des comédiens, etc. Une mine d'informations pour les fans !

J'ai adoré la trilogie du Seigneur des Anneaux et j'attendais avec impatience cette nouvelle adaptation cinématographique, même si la lecture de Bilbo ne m'a pas particulièrement marquée il y a quelques années.
J'ai donc découvert avec beaucoup de plaisir ce beau livre à couverture souple aux nombreuses photos. Le chapitrage permet de scinder le propos de Stefan Servos et de s'attarder sur différents détails des films à venir. On apprend ainsi que Peter Jackson a bien failli ne pas être le réalisateur de ce projet et avait été remplacé par Guillermo del Toro, que le tournage a failli ne pas se faire en Nouvelle-Zélande à cause d'une grève d'un syndicat, que les droits de ce roman sont passés d'un studio à un autre, que Peter Jackson a été inspiré par une adaptation en dessin animé du Seigneur des Anneaux à l'âge de dix-sept ans, etc. Les détails sont nombreux et ce documentaire se lit très rapidement en offrant des précisions intéressantes.
Un bémol néanmoins : cet ouvrage s'attarde lourdement sur la production du film et peut lasser ceux qui ne sont pas adeptes de Tolkien. D'un autre côté, si vous n'êtes pas fan du grand homme, aucune raison que vous n'ouvriez ce livre consacré à l'adaptation d'un de ses romans !

Je tiens à remercier Julie de Langage et Projets et les éditions L'Archipel pour la découverte de ce livre.

P1050741 P1050746

P1050752 P1050754

 

Une chronique de soukee rangée dans Documentaires - Vos commentaires [14] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,


09 mai 2012

Le Viandier de Polpette T.1 L'ail des ours, Olivier Milhaud et Julien Neel

Le viandier de Polpette TLe Viandier de Polpette est une nouvelle série imaginée par Olivier Milhaud et dessinée par Julien Neel, le créateur de la série Lou !. Le premier tome, L'ail des ours, est paru en mai 2011 chez Gallimard.

Imaginez un décor féerique : une petite auberge, nichée sur une falaise, avec un ruisseau qui coule, un moulin, une nature verdoyante etc. Son propriétaire, le comte Fausto de Scaramandra, y a été envoyé par son père alors qu'il était enfant. Oisif, le jeune homme profite du calme de son nid douillet et de ses occupants : Polpette, ancien cuistot dans l'armée, qui officie désormais à l'auberge du Coq Vert, Biryani, le serviteur qui s'est occupé de lui depuis son enfance, Alméria, la jeune femme qui gère la chaufferie des termes... La vie y est paisible. Jusqu'au jour où le père de Fausto décide de rendre visite à son fils qu'il n'a pas vu depuis quinze ans.

Le Viandier de Polpette, c'est une bouffée d'air frais. Les dessins, assez naïfs, entraînent le lecteur dans un univers édulcoré rassurant et fantaisiste.  
Le ton est décalé et
l'humour, omniprésent - surtout avec le personnage égocentrique et naïf de Fausto - offre à l'intrigue une note particulière. Et si cette dernière ne possède pas une profondeur extraordinaire en apparence et semble simpliste, détrompez-vous, il n'en est rien. Cet album possède une fraîcheur indéniable et offre une belle histoire d'amitié, d'entraide et de solidarité, portée, entre autres, par ses dessins enfantins aux couleurs douces.
Mais
Le Viandier de Polpette ne serait pas un viandier (référence au plus ancien livre de cuisine connu, attribué à Guillaume Tirel au 14e sièle - fin de la minute culture, bonsoir) sans les nombreuses recettes qui complètent le récit. En effet, chaque fois qu'il est fait mention d'un plat préparé par Polpette, ce dernier est présenté et sa préparation explicitée. Oeufs aux foies de volaille, prego, beignets d'épinard et d'agneau, etc. Je n'ai pas pu m'empêcher de faire le parallèle avec Le Gourmet solitaire de Taniguchi...
Enfin, le petit plus que j'ai adoré : la légende de l'auberge, à la fin de l'album, qui indique où chacun des personnages vit et assure ses fonctions... Une manière de prolonger l'intrigue et de visualiser davantage encore ce havre de paix qu'est l'auberge du Coq Vert !

Planche 1 Planche 2

J'ai donc été séduite par cette lecture. Les nombreux personnages croisés dans ce 1er tome laissent à penser que la suite des aventures de Polpette et de ses amis sera riche. Je serai au rendez-vous du prochain tome, sans hésiter !
Ils ont lu ce 1er tome du Viandier de Polpette :
Faelys, Jérôme, Canel, Kikine...

 Et voici ma 39e participation
à la BD du mercredi de
Mango

 Et ma 30e au Top BD des blogueurs de Yaneck
(note 18/20)

Top BD

 

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [27] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

16 novembre 2011

Dwarf T.2 Razoark, Shovel

Dwarf 2Le deuxième tome de la série Dwarf, Razoark, est sorti en septembre 2011 chez Delcourt. J'avais vraiment apprécié le premier, Wyrïmir. J'ai donc continué avec plaisir la lecture de cette série de fantasy.

Öth, le jeune nain héritier du trône de la Landée, accompagné de Guénïel, la Sylve et d'Albin de Morteflaque, le crapaud-magicien, cherche à entrer dans la citadelle de Traurig afin de récupérer la couronne du royaume des nains. Pendant ce temps, à l'extérieur du château, Sylves, Humains et Nains tentent de préserver  l'harmonie entre les peuples. Mais chacun a des intérêts personnels en jeu...

Dans ce second volet des aventures du jeune Öth et de ses compagnons, Shovel prend le parti de complexifier son intrigue en brodant plusieurs intrigues annexes à partir des personnages secondaires. C'est foisonnant, et Planche Dwarf Tje dois avouer que j'ai parfois eu du mal à suivre tous ces personnages et leurs intérêts personnels. C'est dommage car l'histoire principale, développée dans le premier tome, est un peu perdue de vue au profit de ces nouvelles intrigues développées, et ce second volet fonctionne davantage comme une scène d'exposition à la série à venir que comme un opus qui fait avancer l'intrigue.
C'est dommage car Shovel avait su donner vie à un univers d'heroïc-fantasy attachant qui m'avait complètement séduite dans le premier tome. Et cet univers passe quasi au second plan des intrigues de ce second volet.
Une petite déception, donc, car ce tome détonne vraiment par rapport au premier. Mais sa lecture, si elle est parfois confuse, demeure néanmoins très agréable et laisse présager une série épique très bien ficelée.

 

Et voici ma 28e participation
à la BD du mercredi de Mango

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1


Et ma 19e au Top BD des blogueurs de Yaneck
(note 14/20)

Logo_top_bd_2011

 

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [4] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

30 mars 2011

Okko Le Cycle de l'eau T.1, Hub

9782847891645g1

Voilà une série de BD qui me tentait beaucoup, et pour laquelle j'ai succombé il y a peu... Prévue en dix tomes réunis en diptyque autour des cinq éléments, l'Eau,  la Terre, le Feu, le Vent et le Vide, la série compte à ce jour six tomes.

Nous sommes en l'an 1108 du calendrier du Pajan. Plusieurs clans s'entredéchirent pour le pouvoir. A la tête d'un groupe de chasseurs de démons, Okko, accompagné de son acolyte Noburo et du moine Noshin, parcourt les terres de l'Empire. Lorsque la jeune geisha Petite Carpe est enlevée par des pirates, Tikku, un jeune pêcheur, fait appel à Okko pour la retrouver...

Si j'ai vraiment aimé l'univers graphique de ce premier tome, j'ai peu apprécié l'intrigue, l'ayant trouvée assez simple et prévisible. Autant les couleurs et le style de Hub m'ont vraiment séduite et entraînée dans ce Japon fantasy fantasmé, autant l'intrigue m'a clairement fait penser à un scénario de jeu vidéo... Les scènes de combat possèdent une esthétique vraiment travaillée mais ne m'ont pas séduite outre mesure. Peut-être que les autres tomes me plairont davantage ? (j'ai acheté le second tome du cycle)

 Et voici ma quatrième participation 
au rendez-vous hebdomadaire de
Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1

 

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

25 septembre 2010

Dwarf T.1 Wyrïmir, Shovel

couverture

Je m'intéresse tout particulièrement aux BD en ce moment, sûrement car je reconnais ouvertement mes limites dans ce domaine.
Lorsque Babelio a lancé la nouvelle édition de son opération Masse Critique il y quelques semaines, j'ai donc postulé pour cette BD, premier tome d'une série que je pense très prometteuse...

Résumé de l'éditeur :
Oth, un jeune nain, marqué le jour de sa naissance par la marque funeste, a été désigné traître à sa race. La loi aurait voulu que son père le tue de ses propres mains mais ce dernier a bravé la colère du roi et des dieux, et a été contraint de fuir dans la forêt. Élevé en secret, quelle n'est pas la surprise du proscrit lorsqu'un crapaud lui annonce qu'il est l'héritier du trône de Landée...

1
Autant vous le dire tout de suite : je suis accro à cette BD ! Je n'ai pas pu m'empêcher de la dévorer, me laissant emporter dans son intrigue riche et ses graphismes magnifiques...
Je ne suis pas experte en fantasy mais j'ai pris beaucoup de plaisir avec cette lecture qui, si elle s'inscrit directement dans cette lignée, ne manque pas pour autant d'originalité.
Shovel montre ici un échantillon de l'univers qu'il a imaginé, tout en distillant un suspense très efficace. La preuve : je guette avec impatience la sortie du deuxième tome !
Une réussite totale : l'intrigue est poignante, les graphismes soignés et oniriques, les personnages et diverses créatures drôles et dotés d'une dimension tragique.
Bref, une lecture qui vaut un grand détour et une série qui risque de faire grand bruit !

Merci encore à logo2et aux éditions delcourt_logo pour cette belle découverte !

Dwarf tome 1 Wyrimir par Shovel

Dwarf tome 1 Wyrimir
Shovel

Critiques et infos sur Babelio.com

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [10] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

17 septembre 2010

Les aventuriers du dimanche T.1 Le tour des donjons, Jean-Philippe Boudart

9782359760064_cgRien de telle qu'une BD pour se détendre... Surtout quand il s'agit de commencer une nouvelle série !

Les aventuriers du dimanche sont de drôles de créatures assez peu téméraires qui consacrent leurs dimanches à piller des donjons pour récupérer des trésors.
Mais ce dimanche, leur périple hebdomadaire et routinier va être bouleversé : les aventuriers se perdent dans les bois...

En voilà une lecture sympathique ! Pas besoin de lire la quatrième pour voir que l'auteur s'inspire directement des jeux en ligne tel Warcraft et autres univers d'heroïc fantasy.
Ses personnages sont comiques tant ils incarnent des anti-héros, leur témérité n'ayant d'égale que leur vénalité et leur sens de la répartie (les répliques sont souvent tordantes !)
Les9782359760064_pg illustrations, loin d'un tracé net et de détails à foison, participent de la confusion des personnages et de leur perte de repères dans la forêt. Les couleurs utilisées, souvent chaudes, donnent à l'intrigue une atmosphère réconfortante et chaleureuse, malgré les
dangers multiples.

On rigole donc e
n lisant cette BD, même si on reste sur sa faim une fois la dernière page (très frustrante !) atteinte... J'attends donc le deuxième tome avec impatience...

Je tiens à remercier grandement bob et  Manolosanctispour cette  BD reçue dans le cadre d'un  partenariat.

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [0] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

07 juin 2010

Fablehaven T.2 La menace de l'étoile du soir, Brandon Mull

9782092525647FSConquise par le premier opus de la saga Fablehaven, j'ai décidé de poursuivre ma découverte de ce sanctuaire secret pour créatures merveilleuses avec le deuxième tome, La menace de l'étoile du soir.

Le roman débute à la fin de l'année scolaire, près d'un an après les événements du premier tome. Kendra et son frère Seth ont repris une vie normale mais les deux adolescents sont encore marqués par les événements auxquels ils ont assisté avec leur grand-père.
Dès le début des vacances estivales, ils retournent à Fablehaven pour aider leurs grands-parents dans leur tentative de sauvegarder le sanctuaire face à la menace de la société de l'étoile du soir. A leurs côtés, un maître des potions, un c
ollectionneur d'objets magiques et une chasseuse de créatures maléfiques... Le temps presse ! Il  leur faut préserver l'artéfact caché dans Fablehaven des griffes de l'étoile du soir !

Autant j'ai passé un excellent moment de lecture avec Le Sanctuaire secret, le premier tome de la saga, autant ce deuxième opus m'a déçue. Le début du roman est long, très long, trop long à mon goût. Les deux héros sont au collège et attendent avec impatience la fin de l'année, tel le lecteur qui attend que les péripéties débutent et que l'action se situe de nouveau dans le fabuleux sanctuaire.
L'intrigue met du temps à se mettre en place et se perd en détails souvent inutiles. J'ai cru plusieurs fois que le livre allait me tomber des mains, tant mon entrain s'émoussait au fil des pages.
Les personnages n'ont pas gagné en épaisseur psychologique et voient leurs défauts exacerbés avec cette suite. Seth est toujours aussi inconscient malgré ses erreurs passées et le moralisme associé, tandis que Kendra, sa sœur, est un personnage insipide et fade, dont le caractère ne se révèle qu'à partir de la moitié du roman.
Je me suis ennuyée avec cette lecture, n'y trouvant ni la fraîcheur et la nouveauté du premier tome ni d'intérêt pour l'intrigue manichéenne et simpliste. Le roman semble structuré de façon caricaturale, et la scène finale n'en est que davantage un archétype. Même la révélation du dénouement n'a pas su aiguiser ma curiosité et me donner envie de poursuivre plus loin ma lecture.
C'est vraiment dommage car le premier tome était réellement prometteur, notamment avec cette idée de réserve pour créatures merveilleuses quelles qu'elles soient, bénéfiques ou maléfiques. Son côté à la fois fascinant et innovant avait su me conquérir malgré certaines lourdeurs dans la narration. Avec ce deuxième tome, j'ai eu l'impression de n'avoir que des aspects négatifs et de ne pas retrouver l'imagination et l'attrait du Sanctuaire Secret.

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

14 mai 2010

Fablehaven T.1 Le Sanctuaire Secret, Brandon Mull

fablehavenIl y a quelques temps sur la blogosphère, le premier tome de cette saga a fait couler beaucoup d'encre... Laissant passer cet engouement, je me suis intéressée cette semaine au premier tome de la série Fablehaven, ou "refuge des créatures fabuleuses", intitulé Le Sanctuaire Secret.

Alors que leurs parents partent en croisière en Scandinavie Kendra, treize ans, et son frère Seth, onze ans, sont confiés à leurs grands-parents paternels. Leur vieille maison,  au beau milieu de la nature, semble d'un ennui mortel pour les deux adolescents.
Mais des phénomènes étranges se produisent peu à peu et conduisent leur grand-père à leur avouer qu'il est le gardien de Fablehaven, un refuge pour créatures fabuleuses. Fascinés, les deux enfants regardent d'un autre œil la forêt qui environne la propriété, remplie de ces êtres incroyables. Le jour où leur grand-père est enlevé et l'équilibre de la réserve remis en question par une sorcière maléfique, les deux jeunes héros passent à l'action !

Autant le dire tout de suite : j'aurais adoré ce roman plus jeune ! L'univers merveilleux de Brandon Mull n'a certes rien d'innovant puisqu'il a directement puisé dans la fantasy ses personnages, mais il est une invitation à l'évasion et à l'imagination. Les personnages boivent un lait produit par une vache géante pour voir les rares créatures fabuleuses autorisées à se promener dans le jardin de la vieille demeure, telles les fées. Sans ce lait, le jardin semble peuplé d'insectes en tous genres, mais la forêt, où toutes sortes de créatures plus ou moins bienveillantes évoluent, est moins effrayante...

L'intrigue a un schéma assez classique - deux adolescents doivent rétablir un équilibre mis à mal par des forces occultes - et est souvent assez manichéenne, mais fonctionne bien. Les trouvailles de Brandon Mull - notamment l'idée de préserver la diversité des espèces fabuleuses, ode à nos préoccupations actuelles - permet de revisiter l'aspect fantasy du roman. Les ogres côtoient les sorcières, naïades et autres satyres pour mieux vanter l'importance de cette diversité.

Petit bémol à mon goût, la psychologie des personnages qui, si elle est assez bien détaillée,  est parfois assez grossière : je n'ai pas pu m'empêcher d'être agacée par le personnage de Seth, à la fois égoïste et inconséquent. Son attitude donne trop souvent lieu, à mon goût, à des leçons de morale consensuelle dans le roman, donnant à ce dernier un ton édifiant et moralisateur parfois lourd...

Pour conclure néanmoins, j'ai passé un très bon moment de lecture, m'évadant avec plaisir à Fablehaven, et, comme je viens d'acheter le deuxième tome de la série, La menace de l'étoile du soir, vous aurez très vite mon avis sur ce roman !

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,