Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

25 mars 2016

Le coeur entre les pages, Shelly King

Le coeur entre les pagesLe coeur entre les pages est un roman de l'américaine Shelly King paru aux éditions Préludes en mai 2015.

Depuis son licenciement, Maggie est complètement désoeuvrée. Pour la jeune femme habituée à travailler dans des start-up branchées de la Silicon Valley, la lecture est la seule échappatoire. Maggie passe ainsi tout son temps libre au Dragonfly, une petite librairie de livres d'occasion où elle a ses habitudes. Lorsqu'elle découvre par hasard, dans une ancienne édition de L'amant de Lady Chatterley, une correspondance amoureuse, Maggie se prend à rêver. Mais qui sont donc ces deux amoureux qui s'écrivent et se répondent dans les marges de ce roman ?

Promesse d'un moment un peu doudou, caricature du roman feel good par excellence, Le coeur entre les pages s'annonçait une lecture parfaite pour terminer l'hiver en douceur en accompagnant Maggie au milieu des livres, dans cette petite librairie étriquée au nom enchanteur.

Mais la magie n'a pas opéré pour moi. Je me suis clairement ennuyée au milieu de ces personnages caricaturaux, dans cette intrigue ô combien éculée et qui peine à avancer. L'auteure s'égare entre les allusions au monde de la Silicon Valley qui est le sien et l'ambiance un brin surannée qu'elle tente d'instaurer autour de sa librairie. Tout semble avoir déjà été dit ailleurs, écrit ailleurs, et Le coeur entre les pages ressemble à un vague melting-pot d'intrigues déjà vues à la saveur un peu rance. Du meilleur ami homosexuel à l'excentrique libraire loufoque, en passant par l'héroïne trentenaire paumée à la vie sentimentale en dents de scie, tout a un goût de déjà vu. Ce n'est ni le style plat de l'auteure ni le petit retournement de situation final qui m'ont convaincue. Une rencontre complètement ratée, qui en a séduit d'autres. Et je vous avoue que la déception est d'autant plus grande que j'attendais certainement autre chose en ouvrant ces pages.  Je crois que ce que j'ai préféré dans ce livre c'est le chat sur la couverture. C'est dire...

D'autres lecteurs de ce roman : HildeLouMyrtille, Shopgirl, etc.

Voilà une nouvelle participation au Challenge Feel Good que j'organise

RSS

Une chronique de soukee rangée dans Littérature américaine - Vos commentaires [14] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,


15 septembre 2010

Mariage à l'indienne, Kavita Daswani

mariage Une nouvelle lecture sur l'Inde... Cela faisait quelques temps que je n'avais pas succombé...

Anju est une jeune indienne trentenaire et célibataire. Partie faire ses études à New York, elle a décidé de rester dans cette ville pour se lancer dans le monde de la mode. Mais entre ce modèle occidental et les traditions de son enfance, la jeune femme est tiraillée... Surtout quand sa famille se morfond de la voir toujours célibataire.

La couverture de ce livre semblait me prévenir : attention, roman à l'eau de rose... Pourtant, j'ai décidé de me lancer, intriguée par le résumé de l'éditeur et pensant (à tord) que l'intrigue allait détromper cette couverture guimauve.

En réalité, il s'agit bien d'un roman sentimental comme je déteste, où la mièvrerie et les considérations égocentriques et ô combien inutiles suintent à chaque page. L'héroïne, Anju, est l'archétype de la trentenaire célibataire qui subit la pression de son entourage pour rentrer dans la norme en se mariant.

Malheureusement, cette version indienne de Bridget Jones n'a su en rien me séduire. Le récit est centré sur ce personnage qui n'est en rien attachant et l'intrigue suit un schéma trop prévisible.

La recherche de l'homme parfait qui saura aimer cette jeune femme Logoindépendante et moderne n'a rien d'original, et les  soupçons de détails sur l'Inde et ses traditions sont si maigres qu'il n'ont pas réussi à retenir mon attention. J'ai bien failli arrêter ma lecture en cours, me disant au fur et à mesure que je tournais les pages: "Mais, c'est de la chick-lit en fait..." Mais vu qu'il s'agissait d'une lecture commune, je suis allée au bout, sans surprise ni intérêt... Dommage.

A l'occasion de notre Challenge Bienvenue en Inde, j'avais lancé l'idée de cette lecture commune avec paikanne, mamzellebulle,Elea23, Stellade. Allez donc voir ce qu'elles en ont pensé ! 


Vignette_LC

Une chronique de soukee rangée dans Littérature indienne - Vos commentaires [9] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,