Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

06 octobre 2015

Les Contes Macabres, Edgar Allan Poe et Benjamin Lacombe

Les contes macabresLes contes Macabres est un album de Benjamin Lacombe paru en 2009 dans la collection Métamorphoses des Éditions Soleil.

Piochant sept nouvelles dans les recueils Histoires extraordinaires et Nouvelles histoires extraordinaires publiés en 1839 par l'auteur américain Edgar Allan Poe, Benjamin Lacombe les met en scène et les illustre avec le talent qu'on lui connaît. Ainsi, c'est Bérénice, Le Chat noir, L'Ile de la fée, Le Coeur révélateur, La Chute de la maison Usher, Le portrait ovale et Morella qui prennent vie sous le crayon du jeune et talentueux illustrateur français.

L'album en lui-même est un petit bijou, comme chaque album de Benjamin Lacombe, et chaque détail est particulièrement soigné, permettant au lecteur de s'immerger dans l'imaginaire sombre et torturé de Poe. Dès la couverture, le ton est donné, et celui-ci se poursuit au fil des pages, mêlant habilement le talent de Poe et celui de Lacombe. Ce dernier joue avec les couleurs de pages, se réapproprie tout, y compris les typographies, pour mieux rendre hommage au maître du romantisme américain. La traduction de Baudelaire accompagne ce duo et parfait le tout.

A la fin de l'album, une courte biographie des trois auteurs de cet album - respectivement Poe, Baudelaire et Lacombe - mêle les genres et les époques pour un rendu savoureux.

Je ne suis pas objective en ce qui concerne Benjamin Lacombe car j'apprécie tout particulièrement son trait et même si l'on peut lui reprocher de toujours offrir la106229515 même esthétique à ses albums - ce qui par ailleurs pourrait être une grande qualité aussi - j'avoue avoir éprouvé beaucoup de plaisir à la découverte de cet album longtemps remisé dans ma PAL. Après La Petite Sorcière, Grimoire de Sorcières, Notre Dame de Paris et Léonard et Salaï, Benjamin Lacombe m'enchante toujours autant...Et voici ma deuxième participation au Challenge Halloween organisé par Lou et Hilde. (si on considère mon Read-a-Thon d'Halloween de dimanche comme la première !)

Poe par LacombeAutoportrait de Lacombe

Planche 3

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [22] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,


19 janvier 2012

Notre Dame de Paris, Victor Hugo et Benjamin Lacombe

Notre Dame de ParisBenjamin Lacombe s'est penché sur le chef-d'oeuvre de Victor Hugo... Le résultat ? Un projet audacieux en deux volets et un premier tome paru en novembre 2011 chez Soleil.

Inutile de vous présenter ici l'histoire bien connue de la belle Esmeralda et de ses prétendants, dans un Paris en pleine effervescence.

Je souhaite davantage m'attarder sur le projet de cet album et sa réalisation. Si les adaptations de classiques en albums ou en  bandes dessinées sont courantes de nos jours, rares sont celles qui présentent le texte intégral.
C'est le cas ici. Benjamin Lacombe illustre les mots de Victor Hugo et leur offre un univers pictural singulier. J'aime beaucoup son travail, en général, et là encore je n'ai pas été déçue. Si l'on retrouve son trait habituel, Benjamin Lacombe nous donne à voir avec cet album un autre aspect de son talent et offre un bel hommage au texte d'Hugo. Trahison car interprétation par l'image, certes, mais respect de celui-ci, complémentarité même. Les illustrations ne prennent pas le pas sur le texte mais viennent le compléter sans jamais l'écraser.
Un très bel objet qui permet d'aborder le texte originel d'une autre manière. Un choix graphique réussi qui donne l'impression au lecteur d'avoir entre les mains un manuscrit ancien (grâce aux enluminures, à l'épaisseur du papier, à sa teinte...) Un album à réserver aux plus grands, pour bien appréhender les subtilités du texte hugolien, ou à feuilleter avec les plus jeunes pour en apprécier l'esthétique.
Un magnifique album que j'ai adoré découvrir. Il ne reste plus qu'à attendre le second volet ! Un grand merci à Bénédicte et aux Éditions Soleil pour la découverte de cet album.


        Esmeralda  Quasimodo

 

                                                     Préface

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [22] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

18 janvier 2012

Alice au Pays des Merveilles, David Chauvel et Xavier Colette

AliceAujourd'hui, je vous présente une adaptation en BD du célèbre roman de Lewis Carroll, signée David Chauvel pour l'adaptation du texte et Xavier Colette pour les dessins. Parue en 2010 chez Drugstore, elle a attisé ma curiosité dans les rayons de ma bibliothèque.

L'histoire de la petite Alice est bien connue : un lapin blanc, une folle course-poursuite, des personnages tous plus loufoques les uns que les autres, un procès injuste et de l'absurde à chaque page...

Cet album signe mon retour au rendez-vous hebdomadaire de Mango, que j'ai un peu déserté ces derniers temps. Par manque de temps, justement, mais surtout d'envie. J'ai eu une baisse de lecture ces derniers mois, et en particulier de BD.
Mais me voici de nouveau ! Et ce retour se fait avec un album à l'intrigue facile car connue mais aux dessins audacieux. En alternant avec brio onirisme et noirceur, Xavier Colette nous offre une adaptation très personnelle du roman de Carroll. La petite Alice n'est pas d'une blondeur candide, le Chat du Cheshire est plus inquiétant que jamais et la Reine de Coeur a tout d'une marâtre affamée sortie de l'univers d'Edvard Munch. Très loin des illustrations de John Tenniel, d'Arthur Rackham ou encore de l'univers Disney ! Les planches alternent les compositions et créent une jolie dynamique de lecture.
J'ai aimé me plonger dans cet univers ambivalent, entre rêve et cauchemar, qui fait la part belle au non-sense et à l'absurdité du rêve d'Alice au détriment du côté plus édulcoré souvent dépeint. Un album dans lequel on plonge, telle la jeune Alice de la couverture...


          Alice 1 Alice 2

               Alice 3  Alice 4   

 Et voici ma 32e participation
à la BD du mercredi de
Mango

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1

 Et ma 23e au Top BD des blogueurs de Yaneck
(note 17/20)

Avec un peu de retard, voici les 10 premiers titres
du Top BD des blogueurs du mois de décembre :

 

  1.  Gaza 1956, Joe Saco, Futuropolis   
  2. Persépolis, Marjanne Satrapi, L'Association                         
  3. Maus, Art Spiegelmann, Flammarion                                            
  4. Tout seul, Christophe Chabouté, Vents d'Ouest                       
  5. Les ignorants, Etienne Davodeau, Futuropolis                  
  6. Le journal de mon père, Jiro Taniguchi, Casterman  
  7. Idées Noires, Franquin, Fluide Glacial                                  
  8. Elmer, Gerry Alanguilan, Ca et là                                              
  9. Black Hole, Charle Burns, Delcourt                                 
  10. NonNonBâ, Shigeru Mizuki, Cornélius                                 

...

Pour la suite, rendez-vous chez Yaneck !


Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [30] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

01 novembre 2011

De l'autre côté du miroir, Lewis Carroll

9782070628971FSDe l'autre côté du miroir (Through the Looking-Glass, and What Alice Found There) est un roman de Lewis Carroll paru en 1871, et qui, à défaut d'en être une suite chronologique, s'inscrit dans la continuité d'Alice au Pays des Merveilles.

Alice est dans son salon, avec ses chats, à penser à haute voix. Mais à quoi donc ressemble le monde qui se trouve de l'autre côté du miroir ? Alice décide d'aller voir. La voilà donc, traversant le miroir, et partant à la rencontre de la Reine Rouge, la Reine Blanche, Bonnet Blanc et son frère, le lion et la licorne et bien d'autres personnages encore. 

De l'autre côté du miroir est un roman bien plus absurde encore que le premier tome des aventures de la petite Alice. Dans son curieux voyage dans le monde de l'autre côté du miroir, la petite fille progresse de personnages en personnages, assaillie par eux de questions métaphysiques ou logiques, le tout bercé par une douce musique d'absurde, le célèbre non-sense de Lewis Carroll. Certains protagonistes oscillent à la limite de la raison et entraînent la jeune Alice dans leur monde intérieur.
Onirique et merveilleux, ce roman a ouvert la voie en matière de merveilleux et de monde parallèle. Un petit délice à redécouvrir. Alice rêve-t-elle ? Rien n'est moins sûr !

Premier texte que je lisais sur mon Kindle, De l'autre côté du miroir m'a permis d'expérimenter la lecture surLu sur mon Kindle écran. Verdict ? Un confort de lecture grâce à l'encre Lecteurs numériquesélectronique, le plaisir de découvrir en même temps les illustrations originales en noir et blanc avec la légèreté de l'objet en prime. Bref,  un régal disponible gratuitement ici en PDF illustré et ma première expérience pour le Club des lecteurs numériques.

 

Alice  echecs  Jumeaux

 

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [22] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,

28 octobre 2011

Notre Dame de Paris, Benjamin Carré

9782848016122_1_75Publié en 1831, Notre-Dame de Paris est un des grands succès populaires de Victor Hugo. Maintes fois adapté à la télévision et au cinéma, il ne cesse d'inspirer.

Tout le monde connait l'histoire tragique de la belle Esmeralda et des hommes qui gravitent autour d'elle. L'archidiacre Claude Frollo et son sonneur de cloches le bossu Quasimodo mais aussi Phoebus, capitaine de la garde.

Parce que Notre-Dame de Paris est un roman foisonnant, Thomas Leclère l'a adapté à un jeune lectorat. Le résultat ? Un magnifique album illustré par Benjamin Carré (dont j'avais déjà admiré l'adaptation de Peter Pan).
Le texte de Thomas Leclère respecte le style hugolien tout en le rendant accessible aux plus jeunes. Les illustrations de Benjamin Carré sont une nouvelle fois majestueuses et offrent à l'intrigue des images à la fois modernes et vraisemblables. Un album magnifique, à dévorer des yeux et un jeune illustrateur à découvrir absolument.

Je remercie grandement Inès et les Éditions siteon0_130x51, spécialisées en littérature de jeunesse, pour cette belle découverte !

notre-dame-de-paris-illustration page147-305x370

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [9] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,


07 mars 2011

Cendrillon, Alexandra Huard (d'après Charles Perrault)

id_5960cendrillon1J'aime beaucoup découvrir des albums de contes classiques. Qu'ils soient fidèles au texte originel ou s'en détournent, ce sont des lectures qui me ravissent à chaque fois.
La collection Tam Tam du Monde des Editions Tourbillon est parfaite pour ça puisqu'elle propose un catalogue d
e contes du monde entier, dans un petit format carré à couverture cartonnée.
Le Petit Poucet côtoie ainsi Kerwan et le dragon de l’océan ou encore Le dernier noël des trolls.

Pour ma part, j'ai été ravie de découvrir Cendrillon illustré par Alexandra Huard, une jeune illustratrice originaire d'Annecy primée pour son projet d'illustration à la carte à gratter au festvial d'illustration de Bologne en 2010.c_illustration2w

Ses illustrations aux tonalités sombres ont su moderniser ce conte de Perrault tout en se détachant sensiblement des illustrations courantes qu'il a occasionnées. J'ai été séduite par la précision de son trait tant dans son traitement des personnages que dans ses décors. Un album que j'ai adoré découvrir...

Je tiens à remercier une nouvelle fois Inès Adam et les Éditions siteon0_130x51, spécialisées en littérature de jeunesse, pour cette belle découverte !

Et pour en savoir plus sur cette jeune illustratrice de talent,
on file sur son blog !

Capture

  Et voici ma huitième participation au Challenge Des contes à rendre de Coccinelle !

 

 

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [7] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

17 décembre 2010

Peter Pan, James Matthew Barry illustré par Benjamin Carré

couv_PETER_pan_300x334Redécouvrir l'histoire de Peter Pan en album... Chouette ! Moi qui avais salivé devant les illustrations de Benjamin Carré au Salon de Montreuil. Je suis ravie...

L'histoire de Peter Pan est connue de tous : celui qui ne voulait pas grandir, pénètre un soir dans la chambre de Wendy et ses frères pour récupérer son ombre. Il les convainc de les suivre au Pays Imaginaire, et bientôt, tous s'envolent à ses côtés rejoindre les Enfants Perdus et le Capitaine Crochet.

Les dessins de Benjamin Carré, à la fois minutieux et oniriques, sont un appel à la rêverie et illustrent parfaitement l'univers merveilleux inventé par J.M. Barrie.
Ils allient, à chaque page, réalisme et fantaisie, offrant ainsi au texte un écho très intéressant.
J'ai été ravie de découvrir cet album, et bien que je connaisse déjà le texte de J.M. Barrie, le relire avec ces illustrations a été un vrai plaisir. Je regrette seulement qu'il n'y ait pas davantage d'illustrations de B. Carré, vraiment doué dans ce domaine.

Je tiens à remercier une nouvelle fois Inès Adam et les Éditions siteon0_130x51, spécialisées en littérature de jeunesse, pour cette belle découverte !

clochette_305x370  duel2_305x370

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

07 juillet 2010

L'Ile au trésor, Robert Louis Stevenson, Vincent Dutrait

couv_ileautresor_300x348Et dire que je n'avais jamais lu ce roman maintes fois copié et parodié, et qui fait partie de l'imaginaire collectif sur la piraterie... Le découvrir en album en version abrégée a été une belle opportunité !

Le jeune Jim Hawkins seconde sa mère à l'auberge de l'Amiral Benbow. Le jour où un vieux marin à la mine patibulaire prend une chambre chez eux,  le jeune garçon se voit plongé dans une aventure rocambolesque. Un trésor caché sur une île lointaine ? Des pirates ivres et sanguinaires ? Les aventures commencent pour le jeune garçon...

Cet album est une excellente occasion de découvrir l'œuvre de Robert Louis Stevenson. De format carré, il offre un confort de lecture très agréable. Le texte est ponctué d'illustrations hautes en couleurs absolument magnifiques. Pour ma part, je me suis laissée porter par cette intrigue de piraterie et j'ai eu l'impression de voguer aux côtés du jeune Jim, en compagnie du célèbre Long Silver et du Capitaine Flint.
L'intrigue de Stevenson, bien qu'abrégée ici, est pleine de rebondissements. La richesse des descriptions permet au lecteur de recréer l'ambiance de piraterie du roman et de se plonger avec délice dans cette histoire de trésor caché. Les personnages masculinisent encore cet univers, sans pour autant le mettre hors de portée du public féminin. Les pirates sont décrits avec leurs célèbres vices - cupides, violents, alcooliques, niais, parfois- et ces traits de caractère permettent de dédramatiser certaines situations parfois difficiles.

Je vous l'avoue, j'ai vraiment passé un excellent moment de lecture avec ce magnifique album. Tant le texte que les illustrations m'ont permis de m'immerger complètement dans cette intrigue. J'entends encore les mouettes, au loin...

dbl4dbl2_56dbl3_10

Je tiens à remercier une nouvelle fois Inès Adam et les Éditions siteon0_130x51  (Cliquez ici pour découvrir le catalogue de cette maison d'édition spécialisée en littérature de jeunesse) pour cet album magnifique !

50241489_pJ'inscris cette lecture dans mon Challenge Je lis aussi des albums d'Herisson.

10/11
 

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [15] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

12 juin 2010

Alice au Pays des Merveilles, Lewis Carroll, illustré par Arthur Rackham

ALICE_couv_241x282Redécouvrir des classiques de mon enfance adaptés en albums ? Ce sont des lectures que j'adore... Surtout quand il s'agit du célèbre Alice de Lewis Carroll, dont la lecture récente avait été un véritable plaisir...

Inutile de résumer ici l'intrigue de cette nouvelle dont la célébrité a supplanté celle de son auteur. Autant s'attacher à vous parler de cette adaptation en album, dotée d'illustrations de l'artiste britannique Arthur Rackham datant de 1907.
De format carré, ce livre est à lui seul un plaisir pour les yeux. Les pages blanc cassé font écho aux illustrations pâles au charme suranné de Rackham qui ne sont pas sans rappeler celles de Mucha ou de Doré.
On se plonge avec délice dans l'histoire d'Alice, oubliant l'interprétation édulcorée et criarde de Disney et ses raccourcis pour profiter pleinement du texte originel et de son célèbre nonsense. La plume de Carroll est autant imaginative que loufoque et c'est en lisant son texte que l'on peut en appréhender toutes les subtilités, et par là-même, le talent.
L'héroïne imaginée par Rackham au début du XXe porte en elle la douceur et l'insouciance de l'enfance tandis que les créatures merveilleuses qu'elle rencontre oscillent entre naturalisme et fantasmagorie.
Qu'il est bon de coeur
s'évader un temps avec les personnages nés de l'imagination de Carroll et portés par les illustrations de Rackham !
Allez, j'avoue, huitième coup de cœur pour moi cet année, que je vous conseille vivement de découvrir. Une petit aperçu de certaines illustrations pour vous donner l'eau à la bouche !


image2_250x357 image1_250x358 chenille 

Je tiens à remercier chaleureusement Inès Adam et les Éditions siteon0_130x51  (Cliquez ici pour découvrir le catalogue de cette maison d'édition spécialisée en littérature de jeunesse) pour cet album et cette belle découverte ! Moi qui ne connaissais pas Arthur Rackham, j'ai devant moi de belles lectures en perspectives (cet artiste a notamment illustré Peter Pan et Les Contes des frères Grimm)

50241489_pJ'inscris cette lecture dans mon Challenge Je lis aussi des albums d'Herisson. 9/11
 

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

10 décembre 2009

Contre-enquête sur la mort d'Emma Bovary, Philippe Doumenc

doumencVoilà une de mes récentes découvertes que j'ai dévorée d'une traite ! Surfant sur la même vague que Pierre Bayard, évoqué dans le billet précédent, Contre-enquête sur la mort d'Emma Bovary est un roman de Philippe Doumenc (et non un essai, pour ceux que ça rebute !!), publié chez Actes Sud en 2007, qui se penche sur le décès de l'héroïne éponyme de Flaubert.

L'intrigue démarre à la mort de celle-ci, connue pour son célèbre suicide au cyanure.
Mais sur le corps de la jeune femme, des marques d'ecchymoses.
Deux enquêteurs sont dépêchés sur place pour interroger les villageois. Et si Emma Bovary ne s'était pas suicidée ? Et si derrière l'intrigue de Flaubert se tramait une autre histoire ? Et si cet empoisonnement au cyanure était improbable ?

Savoureux comme les réflexions de P.Bayard, ce roman est un délice. Très rapide (180 pages), sa lecture est fluide et agréable.
Prenant appui sur le texte originel, Philippe Doumenc créé une fiction intéressante. Il reprend chacun des personnages créés par Flaubert et en dresse un autre portrait. La pauvre Emma est, elle aussi, passée au crible et semble bien loin de l'héroïne flaubertienne...
L'enquête est menée avec brio par un jeune policier, qui fait passer à chaque villageois un interrogatoire, rythmant ainsi la narration.

Ce roman n'est pas une autre lecture de l'œuvre de Flaubert mais se propose plutôt comme un prolongement, comme si Flaubert lui-même n'avait pas tout dit, ou que les personnages, dotés de vie, lui avaient menti...
Pour ceux qui ont envie de savoir ce qui aurait pu réellement se passer à Yonville...

Une chronique de soukee rangée dans Pastiches - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,