Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




07 novembre 2019

Cléopâtre, sur les traces d'une femme d'exception, Alberto Angela

Cleopatre Alberto AngelaCléopâtre, sur les traces d'une femme d'exception est le dernier livre du journaliste et vulgarisateur scientifique italien Alberto Angela. Il est paru en octobre chez Harper Collins. 

Cléopâtre, un nom mythique pour une femme qui a tout autant marqué l'Histoire. Alberto Angela se penche sur le destin de cette femme hors du commun et plus particulièrement sur les quatorze dernières années de sa vie, de 44 av. JC à 30 av. JC, alors que la souveraine égyptienne a séduit deux des plus grands noms de l'histoire romaine - César et Marc Antoine - et qu'un royaume est sur le point de s'effrondrer et une page de l'Histoire de se tourner  

J'ai découvert Alberto Angela avec cette biographie de Cléopâtre et autant vous le dire tout de suite : je me suis régalée et cet essai est un véritable coup de coeur ! Alberto Angela réussit en quelques pages à entraîner son lecteur au coeur de cette période sombre mais ô combien essentielle pour l'Occident. Il étudie de près les protagonistes de ces années, avec précaution quand les détails historiques ne nous sont pas parvenus, et n'hésite pas à utiliser le conditionnel pour des situations dont on ignore quasi tout. Les descriptions sont très soignées - Rome et ses ruelles ou Alexandrie, notamment - et permettent une immersion incroyable dans l'époque. Comme s'il portait une caméra à l'épaule, l'auteur nous entraîne dans un long travelling de la vie quotidienne des romains et des égyptiens. Le lecteur voit naître sous ses yeux des bâtiments mythiques aujourd'hui disparus - le phare et la bibliothèque d'Alexandrie en tête, mais pas que -, tandis que les effluves des différentes échoppes lui parviennent aux narines ou que le tumulte d'une journée à Rome ou à Alexandrie monte dans ses oreilles. L'effet est saisissant et l'écriture cinématographique de l'auteur n'y est pas pour rien.  La précision historique est recherchée, les thèses des différents historiens proposées, laissant le champ libre au lecteur d'adhérer davantage à l'une ou l'autre.
Cléopâtre n'est pas décrite comme une femme magnifique - pour la simple et bonne raison qu'il ne reste aucune représentation d'elle ni aucune description - mais plutôt comme une femme consciente de sa sensualité, vive d'esprit, très cultivée et au fait de la vie politique. Alberto Angela la dépeint en visionnaire, en femme indépendante et sûre de son pouvoir de séduction, mais qui pense avant tout à son peuple et à ses enfants, notamment Césarion qu'elle souhaite mettre sur le trône d'Egypte après sa mort.

Un essai aussi passionnant qu'accessible qui permet de se pencher sur ces années qui ont marqué l'Histoire, un page-turner incroyable bourré de suspense (j'ai eu beaucoup de mal à lâcher le livre dès le début, alors que la conjuration contre César est en marche et que l'issue nous est déjà connue) et une très belle découverte.

Un grand merci aux éditions Harper Collins pour la découverte de ce livre qui est une très belle idée de cadeau pour les fêtes !

Une chronique de soukee rangée dans Biographies et écritures du moi - Vos commentaires [0] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , , ,