Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




21 novembre 2012

Résultat du concours Thérèse Desqueyroux

Il est l'heure de vous révéler les 4 gagnants du tirage au sort organisé  
à l'occasion de mon troisième bloganniversaire
p
our gagner 2 places de cinéma pour le dernier film de Claude Miller, Thérèse Desqueyroux.

Thérèse Desqueyroux

Roulement de tambour... 
Le premier nom à être sorti de mon chapeau est Marion suivie de près par Mo, Coralie et Liliba.
Bravo à toutes les quatre ! Vous remportez chacune 2 places pour aller voir ce film ! 
Envoyez-moi vos coordonnées grâce à l'onglet "Contact" pour recevoir votre lot.

Un grand merci à Raphaël pour l'organisation de ce concours, et merci à tous de votre participation.
Bon film aux heureuses gagnantes !

Thérèse Desqueyroux, Claude Miller

Thérèse Desqueyroux, Claude Miller
Sortie au cinéma : 21 novembre 2012

Une chronique de soukee rangée dans Concours - Vos commentaires [10] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,


12 novembre 2012

Bloganniversaire + Concours Thérèse Desqueyroux

3 ans !Lundi 9 novembre 2009 naissait mon blog Bienvenue à Bouquinbourg. 
Trois ans, plusieurs bannières, 539 messages et près de 8500 commentaires plus tard,  
il continue son petit bonhomme de chemin...

Merci à vous de passer ici, en toute discrétion ou en me laissant des petits mots. 
Merci à vous de me donner des idées de nouvelles lectures et de faire grandir ma PAL. 
Merci à vous de faire de cet espace d'échange ce qu'il est devenu au fil des ans.

***

Comme à chaque bloganniversaire, un petit concours pour vous remercier s'impose. 
Mais une fois n'est pas coutume, et ce par manque de temps, 
je profite d'une proposition de concours au lieu de vous préparer un petit lot personnel...

Le dernier film de Claude Miller, Thérèse Desqueyroux, sortira le 21 novembre sur nos écrans, avec Audrey Tautou et Gilles Lellouche dans les rôles titres. 
Je vous propose un tirage au sort pour gagner 
quatre places de cinéma pour deux personnes.

Thérèse Desqueyroux, Claude MillerComment participer ? En postant un commentaire sur ce billet m'indiquant que vous souhaitez participer.

Règlement :

  • Ce concours est ouvert du 12 au 20 novembre minuit, à toute personne, blogueur ou non, résidant en France métropolitaine et en Europe ayant posté au moins un commentaire sur ce blog.
  • Le gagnant sera tiré au sort.
  • L'annonce des résultats se fera le 21 novembre après-midi sur mon blog.

Je vous laisse avec la bande-annonce du film...

Bonne chance à tous !

 

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [44] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

30 octobre 2012

Rebecca, Daphné du Maurier

Rebecca, Daphné du MaurierRebecca est le quatrième roman de l'écrivain britannique Daphné Du Maurier, publié en 1938. Trois des oeuvres de cette romancière furent portées à l'écran par Hitchcock : L'Auberge de la Jamaïque (1939), Rebecca (1940) et Les Oiseaux (1952).

A Monte Carlo avec Mrs Van Hopper qui la forme pour devenir dame de compagnie, la narratrice rencontre M. de Winter, qui vient de perdre son épouse. Elle tombe immédiatement sous le charme de cet homme plus âgé qu'elle et l'épouse rapidement. Mais lorsqu'ils rejoignent Manderley, la demeure des Winter, la jeune narratrice se rend compte que Rebecca, la défunte épouse de son mari, continue d'exercer une forte influence sur la maison et ses occupants. Pour la jeune narratrice, le quotidien devient vite suffocant dans cette imposante demeure envahie par le fantôme de la précédente maîtresse de maison.

Difficile de parler d'un tel monument de la littérature. Tant d'autres l'ont fait avant moi et avec certainement plus de talent. Avec Rebecca, Daphnée Du Maurier signe un véritable chef-d'oeuvre, et je ne suis bien entendu pas la première à le dire. Le mot n'est pas trop fort pour désigner ce roman à l'atmosphère peu commune dans laquelle le lecteur est littéralement happé. Pour ma part, il a retenu mon attention lors du dernier Read-a-Thon (et ce malgré Hermux, la terreur de la lecture !)
L'intrigue est savamment construite et s'enclenche dès l'arrivée à la demeure familiale. Manderley est l'archétype du manoir de famille et la narratrice surgit dans ce microcosme bien huilé sans en percevoir les rouages ni en comprendre les codes. L'actuelle Mrs de Winter se heurte à Rebecca, l'ancienne Mrs de Winter, et sa personnalité. Cette dernière, pourtant absente puisque décédée avant le début du roman, hante ses pages. Sa présence suinte à chaque instant et devient obsédante pour la narratrice comme pour le lecteur. Son fantôme rôde à Manderley, et il est difficile de savoir si c'est au sens propre ou au figuré.
L'engrenage se met en place. Le roman devient angoissant au fil des pages, et la solitude de la narratrice dans ce grand domaine ne fait qu'accentuer le sentiment de malaise dû à Rebecca. Cette femme magnifique et talentueuse aux dires de ceux qui l'ont connue, pervertit le quotidien de la nouvelle épouse de Max de Winter. La tension monte crescendo... jusqu'à la révélation finale.

Rebecca fait partie de ces romans dont la lecture vous captive littéralement. Une rencontre rare, portée par une plume imagée à souhait. Bref, un pur régal  tout à fait de saison !

La bande-annonce du film d'Hitchock, lors de sa sortie en 1940.

 

Halloween 2012, Halloween, challenge de lecture

Voilà ma quatrième participation Challenge Halloween 2012  organisé par Hilde et Lou et ma troisième participation au Challenge La littérature fait son cinéma 2 de Will.

 

 

Une chronique de soukee rangée dans Littérature anglaise - Vos commentaires [30] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

15 mai 2012

Julie & Julia, Julie Powell

Julie & JuliaJulie & Julia est un best-seller autobiographique américain, tiré du blog culinaire de son auteure, Julie Powell. Paru en 2005 aux États-Unis, il est sorti en 2008 aux Éditions du Seuil. En guise de résumé, le billet posté par Julie sur son blog pour annoncer au monde son projet...

"Le livre 
L'art de la cuisine française. Première édition, 1961. Louissette Bertholle. Simone Beck. Et, bien sûr, Julia Child, la femme qui a appris à l'Amérique à faire la cuisine et à manger. Nous croyons aujourd'hui vivre dans le monde créé par Alice Waters, mais à l'origine de tout il y a Julia Child, et personne ne peut l'égaler.

La candidate 
Fonctionnaire peu motivée le jour, gastronome amateur le soir. Trop vieille pour le théâtre, trop jeune pour avoir des enfants et trop aigrie pour tout le reste, Julie Powell se cherchait un défi. Elle le trouva dans le projet Julie/Julia. Risquant sa vie de couple, son emploi et le bien-être e ses chats, elle a signé pour un contrat insensé. 365 jours. 524 recettes. Une fille dans une minable cuisine de banlieue. Jusqu'où ira-t-elle, nul ne peut le dire..."(p.34-35)

J'avais aimé le film du même nom, avec Meryl Streep parfaite dans le rôle de Julia Child. J'ai eu envie de découvrir le livre à l'origine, ainsi que le projet de Julie Powell. Et FondantOchocolat, à l'occasion du Swap Chocolat et Cinéma m'a fait le plaisir de me l'offrir ! Merci beaucoup ! Julie Powell
Qu'une américaine se lance dans le défi de la cuisine française, c'est vrai que c'est audacieux ! Raconter en détails les différentes façons de tuer un homard, de retourner tout son quartier pour trouver un os à moelle, etc.... Cela peut nous paraître dérisoire, mais l'écard culturel entre nos deux pays et nos gastronomies permet à l'humour d'être très présent. Pour un américain moyen, déguster de aspics ou des oeufs pochés au vin rouge, c'est assez conceptuel ! Suivre Julie dans ses tentatives pour tenir bon son défi et réaliser l'intégralité des recettes du livre de Julia Child est un plaisir.
Je n'ai pas pu m'empêcher d'établir un parallèle assez évident sur la condition de  blogueur. Julie décrit son rapport à la blogosphère avec justesse et met en lumière ce que nous pouvons vivre au quotidien, nous blogueurs. Notre addiction à notre blog, à ceux de nos amis-blogueurs, et l'incompréhension de la plupart de nos proches quant à notre rapport à notre écran... J'ai souri, bien entendu. Et je me suis dit que depuis 2004 - année du défi de Julie - cela n'avait fait que s'accroître. 
Lectures communesJ'ai passé un très bon moment de lecture. Si j'ai craint, au début de ma lecture, un roman un peu mièvre, frôlant la chick-litt (le sous-titre Sexe, blog et boeuf bourguignon et très peu engageant...), mes craintes se sont vite évanouies grâce à un récit biographique authentique et bourré d'humour.        

 J'ai lu ce roman dans le cadre d'une lecture commune avec CottageMyrtille. Je file voir de ce pas ce qu'elle en a pensé !

Et voilà ma première participation au Challenge La littérature fait son Cinéma que Will reconduit pour la deuxième année consécutive et ma troisième participation au Challenge  Biographie organisé par Alinéa.

                                              Challenge Biographie

 Edit du 23 mai : Syl. a eu raison de moi : je m'inscris à son Challenge Les Livres Gourmands,
catégorie Tutti Frutti et je commence illico avec ce roman !

Les livres gourmands de Syl

Comme d'habitude, je ne résiste pas à l'envie de vous glisser la bande-annonce du film
réalisé en 2009 par Nora Ephron.

 

Une chronique de soukee rangée dans Biographies et écritures du moi - Vos commentaires [34] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

09 avril 2012

Sherlock Holmes : de Baker Street au grand écran, Natacha Levet

Sherlock Holmes de Baker Street au grand écranSherlock Holmes : de Baker Street au grand écran est un essai de Natacha Levet,  maître de conférences en littérature à l'université de Limoges, paru en janvier aux éditions Autrement. 

Natacha Levet se penche avec application, en 211 pages, sur le personnage imaginé par Conan Doyle. Elle passe au crible la naissance littéraire du mythique enquêteur britannique, sa personnalité, les inspirations littéraires de son auteur, le triomphe quasi immédiat de ses aventures, mais aussi leurs adaptations multiples à la TV, au cinéma, au théâtre, en littérature...

Vous ne connaissiez de Sherlock Holmes qu'une silhouette portant une cape, un deerstalker et une pipe ? Vous pensiez que Robert Downey Jr. était le seul interprète de talent du célèbre enquêteur ? Pire : vous n'avez jamais lu d'aventure de Sherlock Holmes et vous avez regardé d'un oeil distrait l'une ou l'autre adaptation de Guy Ritchie sans vous poser aucune question ? Vous pensez donc ne pas être concerné par ce livre. Faux, absolument faux : cet essai est fait pour vous !
Sherlock Holmes : de Baker Street au grand écran
est un livre rudement bien documenté, qui saura séduire les novices holmésiens comme les plus aguerris. Non seulement il permet d'apporter un éclairage nouveau au personnage et à ses aventures - en passant par son célèbre acolyte Watson - mais en outre il offre une analyse très fine sur ce qui a précédé l'oeuvre de Doyle et ce qui lui a succédé. Une étude très complète qui permet de réviser ses classiques tout en approfondissant certains points.
Natacha Levet revient ainsi aux origines du célèbre enquêteur : le contexte de son écriture par Conan Doyle, tant historique que biographique,  mais aussi les figures d'enquêteurs littéraires célèbres qui ont influencé son créateur : le chevalier Dupin et l'inspecteur Lecoq, personnages imaginés respectivement par Edgar Poe et Emile Gaboriau. On apprend ainsi qu'Holmes est loin d'être le premier enquêteur flanqué d'un acolyte à qui il conte ses exploits, à avoir des capacités de déduction et de logique hors du commun, voire un don pour le déguisement...
Natacha Levet prolonge sa réflexion en listant les adaptations littéraires, cinématographiques et théâtrales des aventures de Sherlock Holmes, et leurs influences sur le mythe holmésien et ses représentations et clôt sa réflexion sur une bilbiographie et une filmographie des plus complètes ! 
Une lecture très enrichissante donc, très abordable en terme de contenu, qui permet d'en savoir plus sur un personnage mondialement connu, devenu en quelques années un mythe littéraire.

"Le public du XIXe siècle est friand de récits de crime et la presse exploite abondamment ce goût en développant la rubrique des faits divers et la fiction criminelle. Il s'agit moins d'une fascination morbide que de l'expression de nouvelles angoisses face à un monde qui change très vite." (p.6)

"Arthur Conan Doyle n'invente pas une forme littéraire, mais il en exploite le potentiel et en fixe un modèle possible, perfectionnant le genre de récit en récit. " (p.7)

"Les aventures de Sherlock Holmes offrent un écho aux controverses et aux grandes interrogations médicales de l'époque." (p.75)

"C'est la combinaison d'un héros tout-puissant, d'une aventure et d'une parole théâtralisée qui constitue la base d'un fonctionnement mythique du récit." (p.94)

"[Watson] est surtout le double naïf du lecteur, attendant la révélation de la parole holmésienne, incapable de se livrer à la même analyse alors même qu'il possède les mêmes informations que le détective." (p.97-98)

"Sherlock Holmes théâtralise sa parole, mais il a besoin pour cela du medium narratif qu'est Watson afin d'accompagner le lecteur dans le brouillard des signes, avant de tout expliquer d'une parole magique qui éclaire et révèle." (p.99)

Et pour les plus réticentes,
Robert et Jude sauront vous convaincre...
(autre version : Rachel saura vous convaincre...)

 

 

Une chronique de soukee rangée dans Essais - Vos commentaires [18] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,


24 mars 2012

Mary Poppins, Pamela Lyndon Travers

Mary PoppinsMary Poppins est le premier roman de Helen Lyndon Goff, publié sous le pseudonyme de Pamela Lyndon Travers en 1934. Adapté au cinéma en 1964 par les studios Disney avec Julie Andrews dans le rôle titre, ce roman est le premier à mettre en scène la célèbre nurse anglaise. Suivront cinq aventures de Mary Poppins.

Allée des Cerisiers, chez la famille Banks. Katie, la gouvernante des enfants, est partie sans prévenir M. et Mme Banks. Ces derniers, désemparés, rédigent une annonce pour lui trouver une remplaçante. Et par un frais matin bercé par le vent d'est, Mary Poppins fait son apparition dans la famille...

Ayant été bercée par Julie Andrews et ses chansons dans l'adaptation de Disney, j'étais depuis quelques temps taraudée par le roman originel. Dans un premier temps, je me suis rendu compte que l'oeuvre avait supplanté son auteur puisque j'étais incapable de citer de mémoire le nom de cette dernière et que personne autour de moi n'a pu m'aider (pas même ma libraire !)
Cette mince difficulté contournée, j'ai acheté ce livre et j'ai plongé dans ses pages. Et force est de reconnaître que Pamel Lyndon Travers dresse dans son roman un portrait de Mary Poppins moins sympathique que le personnage de Disney. J'ai été déroutée par sa froideur, son égocentrisme et sa suffisance, et je n'ai pas retrouvé la gentillesse et la bonté qui émanaient du personnage de Julie Andrews. Bon, de la part de Disney, je ne suis pas non plus très surprise de cette édulcoration, mais j'ai été assez déroutée par le personnage...  
Au fil des pages, sa froideur s'atténue pour se transformer en rigueur professionnelle, et le brin de folie du personnage émerge. Et le mystère s'épaissit quant à sa réelle identité. Qui est finalement Mary Poppins, qui utilise son jour de congé pour rendre visite à son ami peintre de trottoir ? Cette femme qui ne manque pas une occasion de regarder sa mise dans une vitrine ? Qui fête son anniversaire au zoo en compagnie des animaux ? Qui fait faire le tour du monde aux enfants qui se lèvent grognons, en l'espace de cinq minutes ? Mystère... 
J'ai passé un très bon moment en compagnie des enfants Banks et de leur nannyPamela Lyndon Travers possède une imagination très onirique et développe dans ce roman des archétypes de rêves enfantins : voler, rentrer dans un tableau, rencontrer des animaux qui parlent, etc.  J'aurais aimé lire ce roman plus jeune, car bien des chapitres ne sont pas développés dans le film de Disney et m'auraient séduite.
Une sympathique découverte donc, qui a comblé mes attentes. Une romancière à redécouvrir, pour son univers merveilleux, son humour et son côté un brin désuet.

Je ne résiste pas à l'envie de vous ajouter la bande-annonce du film...


Mary Poppins - Bande-annonce 



Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [19] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

17 mars 2012

Swap Chocolat et Cinéma : les colis !

Alors que les beaux jours arrivent à grand pas,
voilà le moment tant attendu du déballage des colis reçus lors
du
Swap Chocolat et Cinéma que j'ai organisé en janvier.

La finalité de ce swap ? Cocooner sa binômette à grand
renfort de livres, films et douceurs
en attendant la fin des frimas...

Mais je ne vous fais pas languir plus longtemps !
Regardons d'abord les colis des participantes.

     Mrs Pepys SvCath

Océane    Noukette

sofynet  Yoshi73

 Nesto   Violette

Lounima   Saraswati

Sabbio  Céline


Pour ma part, ma binômette de choc n'était autre que FondantOchocolat
qui, pour son premier swap, a su tomber très juste !
                  Mon colis P1030478

Dès l'ouverture de mon colis, j'étais conquise : une multitude
de paquets, tout colorés et plein de post-it à lire... Génial !  

 P1030480 P1030487

Une fois tout sorti du joli colis, voilà le résultat...
Et c'est parti pour le déballage !

P1030490

J'avoue, j'ai été très gâtée... Merci chère binômette !!
En détail, voilà ce que ça donne :

P1030685

2 DVD
L'Histoire sans Fin, adapté du roman de Michael Ende et Odette Toulemonde, adapté du roman d'Eric-Emmanuel Schmitt

1 roman
Julie & Julia de Julie Powell (j'ai adoré le film )

1 livre de répliques cultes du cinéma
(j'ai offert  un livre similaire à ma binômette !)

1 livre de recettes
La world food des paresseuses (très drôle)

P1030687

LA recette cultissime de FondantOchocolat : 
la tarte chèvre tapenade !
Elle tombe à pic car j'adore la tapenade et le chèvre
et je suis définitivement plus salé que sucré ! Merci !

P1030689

Une adorable lettre pour tout m'expliquer, décorée avec soin...

P1030691 P1030494

Des petites douceurs pour me régaler lors de mes soirées DVD
(M&M's, hérissons guimauve, caramels, Shokons bons, thé...)

et de quoi prendre soin de moi : un gel douche à la mauve (une tuerie !),
une coccinelle pour m'avertir quand ma tarte est cuite, un aimant très gourmand et un carnet
violet pour noter de nouvelles recettes, ou mes impressions sur les films regardés...

Bref, un colis fantastique qui a su me ravir en tous points !
Merci, merci et merci encore Fondant pour toutes ces attentions et pour nos échanges.
Je me suis régalée lors de ce swap et j'espère qu'il en a été de même pour toi.

Et pour voir le colis que j'ai concocté à ma chère binômette, .
FondantOchocolat,
rendez-vous ici !

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [28] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

11 janvier 2012

Swap Chocolat et Cinéma

 L'hiver est loin d'être terminé.
Il fait froid, humide, et l'envie de rester au chaud à bouquiner
ou regarder un film est grande.
Tout comme celle de grignoter quelques douceurs ou de cuisiner...
Voilà l'occasion rêvée de lancer mon deuxième swap !

Swap Chocolat et cinéma

Précisions sur le thème du swap

Loin de moi l'idée de centrer ce nouveau swap uniquement sur le chocolat, mais j'aimais l'idée d'associer les deux mots « chocolat » et « cinéma », deux mots qui évoquent pour moi des moments agréables et du plaisir.
Je vous propose en réalité un swap qui tourne autour de l'univers culinaire et du cinéma. Parce que, de façon tout à fait égoïste, j'aime cuisiner et que j'adore le cinéma. Parce que cinéma et littérature ont toujours été des arts qui se sont interpénétrés au fil des ans. Parce qu'en littérature, il est facile de trouver des références à la gastronomie et à la cuisine. Parce que l'hiver, il est agréable de rester chez soi à regarder un film ou lire un bon roman plutôt que de sortir. Parce que prendre soin de soi, c'est bien. Parce que prendre soin de soi et prendre soin de son binôme, c'est bien aussi.
Pour toutes ces raisons, et pour bien d'autres encore, je lance donc ce nouveau swap.

  Contenu du colis

*1 roman adapté en film (à voir à ce sujet : la biblio réalisée par Babelio)

*1 roman « gourmand » : un roman qui tourne autour de l'univers de la cuisine ou de la gastronomie comme un roman dont le titre fait référence à un aliment ou à l'univers culinaire (ex. : Beignet de tomates vertes de Fannie Flagg ou Le cuisinier de Martin Sutter), ou encore un roman gastronomique (ex. : Meurtre au potager du Roy de Michèle Barrière ou Le chocolat de Joanne Harris). Les possibilités sont nombreuses ! Et pour vous aider, je réaliserai une bibliographie.

*1 livre de recettes

*votre recette fétiche, celle que normalement vous ne donnez à personne et que vous ne pensiez transmettre que sur votre lit de mort. Raté ! Vous la transmettrez à votre binôme, pour son plus grand bonheur, dans la joie et l'allégresse s'il vous plait ! (et sans erreur sur les proportions...)

*1 objet pour mitonner un petit plat, bouquiner ou regarder un film confortablement installé (ustensile de cuisine, coussin, joli carnet pour prendre des notes, etc.)

*Quelques douceurs à grignoter salées ou sucrées

A noter, inutile de se ruiner ! Les livres de poche font parfaitement l'affaire pour les romans, les éditeurs de livres de cuisine sortent des petits modèles peu onéreux, etc.

  Inscriptions

Les inscriptions se font en commentaire. Elles sont ouvertes à toute personne ayant un blog actif consacré aux livres ou ayant au moins une catégorie consacrée à ceux-ci.
Je n'accepterai que les blogueurs que je connais ou qui me sont recommandés par un blogueur que je connais.

Organisation et calendrier

Les envois se font en binôme. Si vous souhaitez directement vous inscrire en binôme, n'hésitez pas à me le signaler. Sinon je formerai moi-même des binômes à partir du questionnaire que vous aurez rempli.
Vous recevrez votre questionnaire à remplir dès que j'aurai reçu votre inscription. 

Le 25 janvier : Date limite d'inscription au swap

Le 28 janvier : Date limite de retour des questionnaires

Le 31 janvier : Réception du questionnaire de son swapé

Du 13 février au 5 mars : Envoi des colis

Le 11 mars : Présentation collective des colis (Edit du 3 mars : modification, la présentation collective se fera le 17 mars)


Binômes

Mrs Pepys   SvCath

FondantOchocolat  moi

Océane     Noukette

sofynet     Yoshi73

 Nesto   Violette

Lounima   Saraswati

Sabbio  Céline

 

Inscriptions closes

 

Des gourmands cinéphiles volontaires ?


      

Saraswati

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [66] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

08 janvier 2012

Mort sur le Nil, Agatha Christie

9782253029342FSMort sur le Nil est un célèbre roman policier de la non moins célèbre Agatha Christie, publié pour la première fois en 1937.

Deux amies, un prétendant volé et un mariage dans la foulée : ainsi débute ce roman. La riche et belle héritière Linnet Ridgeway ainsi que son époux, Simon Doyle, convolent en voyage de noces en Égypte. Mais leur bonheur est gâché par la présence de Jacqueline de Bellefort, la jeune fiancée délaissée.
Lorsqu'ils s'embarquent tous les trois, en compagnie d'autres clients de l'hôtel, sur le vapeur S.S. Karnak pour une croisière sur le Nil, ils ne se doutent pas que la mort rôde. Mais Hercule Poirot veille au grain. Et quand Linnet et retrouvée assassinée et que les soupçons pèsent sur Jacqueline, son ancienne amie, le détective belge s'adonne à son activité favorite : mener l'enquête.

Avec Mort sur le Nil, Agatha Christie signe un roman policier original, qui allie étude de moeurs et réflexion sur son temps. Grande voyageuse, la Reine du crime est en effet habituée aux voyages en Orient avec son premier mari. Et l'intrigue de son roman prend racine dans cette société aisée du 19e siècle dont elle fait partie. Les personnages dépeints font tous (ou presque) partie de cette élite sociale qui occupe son temps en plaisirs et détentes, sans s'occuper d'autre chose que des convenances.
On plonge dans ce roman avec l'envie d'un exotisme lié à ce mode de vie si loin de notre quotidien, sans préoccupation financière ni professionnelle. Mais Agatha Christie, bien qu'appartenant à cette société, en dresse un portrait moins candide qu'il n'y paraît. Et tous ses personnages n'ont pas la chance d'avoir une vie d'oisiveté. Et c'est là que le drame survient.
Une lecture très agréable en ces temps pluvieux. Il fait chaud, sous le soleil égyptien. Et Hercule Poirot excelle à faire tomber les masques, dans le huis-clos étouffant de ce bateau... A lire ou à relire, au choix.Challenge La littérature fait son cinéma 3e catégorie

Voici ma dixième et dernière participation au Challenge La littérature fait son cinéma de Will, avec l'unique adaptation cinématographique de ce roman à ce jour, réalisée par John Guillermin en 1978 avec Peter UstinovJane Birkin, Lois Chiles, Bette Davis, Mia Farrow...

 

 
 
Et voici ma cinquième participation au Mois anglais de Lou, Cryssilda et Titine
et une participation rétroactive à mon Voyage dans l'Egypte antique
 
tea2 
 

Une chronique de soukee rangée dans Romans policiers - Vos commentaires [15] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

02 novembre 2011

Marilyn Monroe, les archives personnelles, Cindy de la Hoz

9782700030099Marilyn Monroe, les archives personnelles  est un ouvrage paru en septembre 2011 aux éditions Gründ.

Ce grand format se présente comme une biographie de Marilyn Monroe, augmentée de 170 photos d'elle et d'une vingtaine de fac-similés.

Si je n'ai pas pu résister à ce grand format lorsque mes yeux se sont posés sur lui en librairie, il ne me laissera pas pour autant un souvenir impérissable.
Oui, les photos sont belles (certaines sont d'André de Dienes et de George Barris), mais cet aspect mis à part, le livre n'offre que peu d'intérêt. La biographie de Marilyn est assez légère et ne semble s'appesantir que sur les aspects les plus médiatiques de son existence. J'ai bien conscience que ce n'est pas peut-être pas la visée de l'auteure de proposer une biographie détaillée de l'actrice mythique, mais en tant qu'historienne du cinéma, Cindy de la Hoz aurait pu s'attarder sur des points plus singuliers de la vie de Marilyn.
Enfin, les fac-similés ne présentent que très peu d'intérêt, à moins d'être un fan inconditionnel de la belle. Personnellement, un chèque pour son psy ou une facture de pressing m'émeuvent autant qu'une cuillère à café.
Bref, un livre intéressant pour ses photos, au texte assez incertain (j'ai relevé un nombre important de coquilles et de traductions hasardeuses). A réserver aux amateurs ! 


Une nouvelle lecture pour le Challenge Marilyn de George.

challenge-marilyn-monroe-c3a9crit

  

58985246 58985255

 

Une chronique de soukee rangée dans Beaux Livres - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,