Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

22 décembre 2016

Le chat à l'orchidée, Kwong Kuen-Shan

Le chat à l'orchidéeLe chat à l'orchidée est un album de l'illustratrice chinoise Kwong Kuen Shan paru en octobre 2015 aux éditions de l'Archipel.

C'est un véritable voyage dans la culture chinoise, au côté de chats que propose ce petit album. A chaque double page, une aquarelle très poétique et épurée et une citation issue de la culture chinoise. Calme et sérénité enveloppent ces pages où le chat règne, en maître silencieux et inspirant, accompagné de fleurs.

J'ai beaucoup aimé cette promenade méditative et poétique en compagnie d'un animal cher à mon coeur et dans un pays que j'ai aimé découvrir. Ce qui me rappelle que j'ai Le chat zen de cette même auteure à découvrir, offert par quelqu'un qui a compris très vite mon amour des chats, il y a de cela deux ans...

Un grand merci à Ines de Langage&Projets et aux Editions de l'Archipel pour cet album.

Le chat à l'orchidée 1

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [2] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,


16 septembre 2015

Eloge de la névrose en 10 syndromes, Leslie Plée

Eloge de la névroseEloge de la névrose en 10 syndromes est le dernier album de l'illustratrice parisienne Leslie Plée paru en août dans la collection Tapas chez Delcourt.

Du syndrome de l'adultisme à celui de l'imposteur procrastinateur en passant par celui du fardeau, Leslie Plée croque avec humour les petites névroses du quotidien.

J'ai découvert Leslie Plée il y a cinq ans à l'occasion de la lecture de Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses, le petit album dans lequel elle racontait avec un humour féroce son expérience de "libraire" dans une grande surface de produits culturels. A cette occasion, même, je lui avais posé quelques questions pour en savoir un peu plus sur elle et son métier d'illustratice (mon interview ici). Je n'avais jusque là pas eu l'occasion de rouvrir un de ses albums. J'étais donc enthousiaste à l'idée de découvrir cet éloge de la névrose. 

Leslie Plée nous offre encore une fois une analyse des plus fines de notre société et de ses petits travers psychologiques, le tout dans un condensé d'humour qui laisse difficilement indifférent. La jeune illustratrice n'hésite pas à se mettre une nouvelle fois en scène pour illustrer ses propos sur les névroses diverses et variées qui hantent nos quotidiens, inventées par ses soins ou bien réelles. De l'auto-dérision, donc, et pas qu'un peu, de la psychologie, aussi, Michel, son chat obèse et mascotte de ses albums, et un dessin minimaliste pour illustrer le tout. J'ai été conquise !

L'humour est toujours aussi décapant, parfois engagé (notamment pour la condition féminine avec le syndrome des règles bleues), jamais méchant. Leslie Plée est avant tout la cible de son humour et c'est très agréable de retrouver son personnage un peu gauche et complexée mais qui assume désormais ses névroses. L'ensemble est un peu fantasque, entre syndromes réels, syndromes réels mais adaptés par Leslie Plée et pure imagination de cette dernière. Une petite bouffée d'air frais que cet album sans langue de bois dont la lecture va sûrement occasionner chez vous une identification. Alors, êtes-vous atteint par le syndrome du nicodépendant anxieux ou par le syndrome de l'adultisme ? Ouvrez cet album pour le savoir !

Merci beaucoup à Mélanie et aux éditions Delcourt pour cet album.

Planche 2 planche 3

Le blog de Leslie Plée

Leslie Plée

image

 C'est ma BD de la semaine, aujourd'hui chez Noukette.

 

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [30] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , ,

26 février 2015

Journal intime d'un chat acariâtre, Frédéric Pouhier et Susie Jouffa

Journal intime d'un chat acariâtre

Journal intime d'un chat acariâtre est un petit livre paru en février 2014 aux éditions First.

Edgar est un chaton de six mois lorsqu'il est adopté. Mais pour ce petit chat hautain, la vie avec les humains est loin d'être la panacée. Alors chaque jour, Edgar raconte dans son journal sa vie impossible dans sa famille, sa vie en captivité, comme il la qualifie.

Voilà un petit livre à offrir aux amoureux des chats ! Histoire de rire sur les félins et leurs petites habitudes. Car si Edgar est hautain et parfois méprisant avec sa famille, il n'en demeure pas moins la caricature du chat domestique, indolent et paresseux, câlin quand il en a envie et gourmand, chasseur à ses heures perdues et avide de confort.  
La forme du journal intime permet de prendre le lecteur à partie et fait naître davantage d'humour encore, car Edgar exagère bien souvent, tout en pensant être de bonne foi. Et le lecteur de suivre ses aventures - sa captivité, comme il la définit - et de reconnaître sous les traits de ce félin un brin acariâtre, son  propre chat.   
Pour ma part, j'ai bien ri avec ce petit livre qui se lit très rapidement, et j'ai souvent retrouvé Chachat...

Petit florilège pour que vous cerniez Edgar...

"Les chats ne s'excusent jamais. Ils laissent ça aux chiens." (p.34)

"Cher journal, je viens de découvrir avec effroi que j'étais un animal domestique. Oui, vous l'avez bien lu : do-mes-tique, du latin domesticus. Mais pour qui me prennent-ils ? Pour la femme de chambre d'un hôtel particulier où vit un couple de bourgeois ? Moi, un animal domestique ? Jamais je ne ferai partie d'une quelconque domesticité. Je me considère plus ou moins comme un prince déshérité ayant trouvé le gîte et le couvert chez un couple de gueux qui ne me méritent pas." (p.36)

"Quand je m'ennuie, je mange. Quand je suis heureux, je mange. Quand je suis triste, je mange. Mais qu'on ne vienne pas me dire que je suis gourmand, ça va m'énerver, et quand je suis énervé, je mange." (p.74)

"Je ne crois pas aux relations longues distances. C'est pourquoi, cette nuit, j'ai déplacé mon lit à côté du réfrigérateur." (p.97)

Un grand merci à ceux qui se reconnaîtront de m'avoir offert ce livre pour Noël ! Chachat ne ressemble heureusement pas à Edgar (quoique...).  
Et comme ça fait bien longtemps qu'il n'est pas apparu ici, voici en exclusivité le grand fauve qui fait une tentative de camouflage sur une peau de mouton, tout en faisant semblant de dormir d'un oeil. Je le laisse faire ou je lui dis que noir sur blanc, c'est légèrement visible ??

 WP_20150215_008 WP_20150215_005 WP_20150215_004 WP_20150215_015

WP_20150215_010 WP_20150215_011 WP_20150215_013 WP_20150215_014

Une chronique de soukee rangée dans Littérature française - Vos commentaires [22] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

24 décembre 2013

Merry Christmas

Hermux

Il est enfin arrivé, ce moment tant attendu...
Celui qui fait trépigner les enfants.
Celui qui plonge les adultes dans les souvenirs des Noëls passés.
Celui qui fait de décembre un mois réconfortant, en plein coeur de l'hiver.

Le sapin est fièrement dressé.
L
es paquets patientent au pied de l'arbre décoré.

Les guirlandes illuminées offrent une douce lumière à la pièce.
Une délicieuse odeur de biscuits flotte dans la maison.

Hermux s'est faufilé à pas de loup sur la cheminée éclairée pour faire partie de ma photo
et se réaffirmer en tant que mascotte de Bouquinbourg.

Je vous souhaite à tous un beau et doux Noël.

 

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [44] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

25 septembre 2013

The New Yorker : L'humour des chats

The New Yorker, L'humour des chatsThe New Yorker : L'humour des chats est un recueil de dessins humoristiques parus dans le célèbre magazine américain depuis 1925, publié en 2010 aux éditions Arènes. Sélectionnés et traduits par Jean-Loup Chiflet, les 300 dessins présentés dans ce bel album rose ne laisseront pas insensibles les amoureux des chats !

Ouvrez cet album au hasard, et vous ne pourrez plus le refermer ! L'album regroupe les gags par thématique et qu'il s'agisse de la psychologie du chat, son éducation, son rapport aux chiens ou encore son usage de la chatière, le félin et son comportement son étudiés sous toutes les coutures par de grands noms de la BD.
Le mélange des styles des dessinateurs est très intéressant et le lecteur peut deviner, grâce à certains détails d'une vignette ou le style d'humour employé, l'époque de parution du gag. Petit plus : Un index des artistes, en fin d'album, permet une entrée différente dans le livre.

Un album pour les amoureux des chats et les autres. Histoire de sourire et se rassurer de ne pas être un cas isolé quand votre chat creuse le dos pour éviter que vous ne le caressiez...

Et voilà ma 57e participation à la de Mango et ma 46e au  Top BD des bloggueurs organisé par Yaneck (16/20)

Top BD

Voici ma 56e participation à la BD du mercredi de Mango

Et ma 45e participation au Top BD des blogueurs

initié par Yaneck

Voici(note 18/20)Top BD

Top BD

- See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/bd_et_romans_graphiques/index.html#sthash.lIagkeQz.dpuf

 

Voici(note 18/20)Top BD

Top BD

 

Voici(note 18/20)Top BD

Top BD

Un grand merci à ma copine Flo pour cette belle surprise qui a su me faire sourire à plus d'un titre.

 

The New Yorker 3

The New Yorker 2

The New Yorker

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [20] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,


28 septembre 2012

L'élément qui nous manquait...

Cela fait longtemps que cela nous taraudait, mais nous nous mettions des freins  
(notre parquet, nos voyages, nos emplois du temps...)  
Mais il faut quand même l'avouer, c'est un élément essentiel avec des livres,
et nombreux sont les grands auteurs à en avoir eu. Pour l'inspiration peut-être ? 
Alors on a craqué...

Je vous présente Hermux, 2 mois et 846g !

P1050094Bon là je l'ai fait poser avec des livres, mais en temps normal il préfère les mordiller...
Hum hum, y'a du boulot !

 Cela fait 2 jours que nous l'avons adopté, et comme vous pouvez le constater,  
l'acclimatation semble s'être faite en douceur.

C'est une petite machine à ronronner qui adore jouer sur le canapé, 
manger les coins des coussins (et des livres), et courir à travers l'appart. 
Nous sommes ravis, et lui semble plutôt bien dans son nouveau foyer...

                      P1050084 P1050086

 

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [66] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

21 septembre 2011

Joséphine l'intégrale, Pénélope Bagieu

9782350132389_1_75Cela faisait quelques temps que je n'avais pas lu de BD de blogueuse-dessinatrice, comme Margaux Motin ou encore Diglee. J'ai donc succombé à l'appel de l'intégrale de Joséphine, regroupant les 3 tomes des aventures du personnage éponyme imaginé par Pénélope Bagieu.

Joséphine a la trentaine. Joséphine est célibataire. Joséphine se pose un milliard de questions quant à sa vie, son avenir, son chat, etc. Entre un collègue lourdingue et des copines toujours prêtes à la sortir de son célibat, Joséphine cherche l'homme de sa vie...

Dit comme ça, Joséphine semble être une BD destinée à un public féminin, à la limite de la chick-lit... Mais en réalité, et parce que je ne supporte par l'idée d'un public visé selon son sexe, malgré un personnage féminin égocentré et des préoccupations somme toutes assez superficielles, cet album aborde des thématiques plus larges que celles du célibat des femmes de trente ans et des poussières. L'humour y est omniprésent et si toutes les planches ne se valent pas, elles ont au moins le mérite de m'avoir fait sourire à plus d'un titre. josephine (1)
Le trait de Pénélope Bagieu est assez minimaliste, comme toujours, mais l'utilisation des couleurs prend tout son sens ici, créant des univers particuliers à chaque planche. Pénélope Bagieu soigne les ambiances de ses vignettes, offrant à celles-ci une atmosphère à chaque fois singulière.
Joséphine est un personnage attachant dans ses failles et ses doutes et évolue au fil de ces trois tomes (clairement distingués au sein de cet album intégral).
Si le troisième tome m'a un peu déçue - sans vous en révéler la teneur, j'évoquerais seulement le conformisme dans lequel tombe le personnage, conformisme qui ne colle pas à la psychologie développée dans les deux précédents tomes - j'ai néanmoins passé un bon moment de lecture. Rien de mémorable, certes, mais une détente appréciable parfois.

Elles ont lu aussi Joséphine : C.l!neKikine, Yoshi73, Stemilou.   

   Et voici ma 23e participation
à la BD du mercredi de
Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1

 

Et ma 14e au Top BD des blogueurs de Yaneck!
(note : 14/20)

Logo_top_bd_2011

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [17] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

10 juin 2011

Décès de Lilian Jackson Braun

lLilian Jackson Braun était une auteure américaine née en 1913, mondialement connue pour sa série de romans policiers "Le chat qui...", qui mettent en scène le personnage de James Qwilleran et de ses deux chats siamois, Koko et Yum Yum qui, par leur flair et leurs étranges facultés félines, aident leur maître à résoudre des énigmes...

Lilian Jackson Braun avait trouvé une échappatoire dans l'écriture, le jour où l'un de ses voisins, ne supportant plus les miaulements de son chat, avait jeté celui-ci du haut de l'immeuble.

Lilian Jackson Braun  s'est éteinte samedi 4 juin, à l'âge de 97 ans.
Elle restera à jamais associée au stage que j'ai effectué à Romford, en banlieue londonienne, il y a 3 ans, à l'occasion duquel j'ai découvert et dévoré une partie de ses romans.

  976101755  2055750423_small_1 9782264031211

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [26] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

06 juin 2011

Petit meurtre et menthe à l'eau, Cécile Chartre

1249449330Cécile Chartre est bibliothécaire jeunesse à Pau. Petit meurtre et menthe à l'eau est son troisième roman paru aux Éditions du Rouergue.

Philibert, 13 ans, est tout sauf ravi de passer son mois d'août à la montagne avec son père et Magali, sa belle-mère. Rando et sac à dos ne passionnent pas le collégien. Ainsi, lorsqu'il voit au Shopi une annonce pour garder un chat pendant une semaine, il saute sur l'occasion. Non seulement il pourra avoir une semaine de tranquillité loin des randonnées familiales, mais en plus il se fera de l'argent de poche !

Cécile Chartre prend le pas, dans ce court roman, de donner la parole à un jeune adolescent en pleine crise. Philibert, le narrateur, a tout de l'ado insupportable que tout rebute, sans pour autant être antipathique. Sa psychologie, finement étudiée, n'est pas sans me rappeler son pendant féminin Adélaïde, chez Geneviève Brisac, dans Angleterre, découvert il y a peu.
Évitant l'écueil du parler djeunes, Cécile Chartre réussit à se glisser dans la peau de son héros et le rendre attachant. Alternant doutes et coups de gueule, Philibert est un ado de 13 ans bien campé !
Une lecture courte, à la douce saveur de la menthe à l'eau, qui se lit d'une traite, et se termine avec une jolie pirouette ! A conseiller dès 9-10 ans ! L'avis en demi-teinte de Manu.               

Je tiens à remercier Jérôme, Lire_pour_le_plaisir et les Éditions rouergue pour ce petit roman reçu dans le cadre d'un partenariat.

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [11] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

11 mai 2011

Blacksad T.1 Quelque part entre les ombres, Juan Díaz Canales et Juanjo Guarnido

728_Blacksad1Blacksad  est une série policière en quatre tomes (le quatrième étant sorti fin 2010), qui met en scène des animaux antropomorphes.

New York, années 1950. L'enquêteur Blacksad, héros éponyme de la série, est appelé sur une scène de crime. La victime, une actrice de renom, est une de ses anciennes conquêtes. Pour Blacksad, ce meurtre ne doit pas être pris à la légère, et malgré les préconisations de ses supérieurs, la tentation d'enquêter est grande. blacksad_tome1_2b

Je n'aime pas beaucoup les livres mettant en scène des animaux antropomorphes, leur reprochant certainement une naïveté enfantine.
Ce n'est pas le cas ici. Heureusement que je suis passée outre cet aspect pour déguster ce premier tome qui est une véritable merveille ! Non seulement l'intrigue policière est très bien menée, mais elle est magistralement rendue par les dessins de Juanjo Guarnido. Les animaux possèdent des expressions faciales troublantes de réalisme.
Porté par des tons sépia et des couleurs pastel, Blacksad est un réel plaisir pour les yeux ! L'atmosphère sombre permet de recréer avec brio l'univers du roman noir. Les plans choisis possèdent un caractère cinématographique indéniable et offrent à ce premier tome un grand dynamisme.
Une très belle découverte que je conseille à tous. Même si vous n'aimez pas les BD, même si les animaux antropomorphes vous laissent de marbre, même si l'atmosphère des romans noirs ne vous intéresse pas. Essayez ce premier tome, nous verrons ensuite...

Et voici ma dixième participation 
à la BD du mercredi de
Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1

 

Et ma deuxième au Top BD des blogueurs de Yaneck !
(note : 19.5/20)
Logo_top_bd_2011

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [29] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,