Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

10 octobre 2010

Le carré de la vengeance, Pieter Aspe

9782226183873FSVu que j'adore la Belgique en général et Bruges en particulier, je me suis jetée sur ce roman de Pieter Aspe qui se déroule dans cette magnifique ville. Premier de la série qui met en scène le commissaire Van In, ce roman a été publié pour la première fois en Belgique en 1995 et en France en 2008.

Lorsqu'un bijoutier est cambriolé une nuit et que sa collection est dissoute dans un bain d'acide, les enquêteurs pensent à une vengeance. Le commissaire Van In est dépêché sur place pour mener l'enquête.
Mais lorsque son supérieur lui enjoint de ne pas ébruiter l'affaire ni de mener d'enquête approfondie, Van In est interloqué. Aidé d'Hannelore Martens, la substitut du procureur particulièrement à son goût, il décide de mener une enquête parallèle.

Lecture très rapide et très agréable, Le carré de la vengeance est un titre très accrocheur pour débuter une série.
L'intrigue est alambiquée et possède un dénouement imprévisible jusqu'à la dernière ligne (au sens propre !), les événements s'enchaînent sur un rythme rapide qui ne laisse aucun temps mort à la narration et les personnages sont tous dotés d'une psychologie intéressante.
Le commissaire Van In, le héros de ce roman, possède un anti-conformisme ravageur et un sens de la répartie rare. Son sale caractère et ses manies de vieux célibataire le dotent d'un potentiel comique qui fait de lui l'enquêteur par excellence : aussi doué dans sa vie professionnelle que gauche dans sa vie personnelle et sentimentale.
Bref, un très bon moment de lecture malgré une petite déception : Bruges n'est pas un personnage à part entière de ce roman et rares sont les descriptions qui permettent de s'immerger au cœur de cette ville... C'est bien dommage !

Une chronique de soukee rangée dans Romans policiers - Vos commentaires [11] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,