Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

05 novembre 2014

Lecture-croisée avec Malo, petit lecteur-test de 2 ans et Alice, sa maman

Je l'avais déjà fait il y a quelques temps avec Eva, petite lectrice-test de 3 ans - et je vais sous peu le refaire avec ma presque-nièce - mais voici l'heure de vous parler de ma lecture-croisée de trois albums avec Malo, 2 ans et sa maman, Alice.
Ledit petit lecteur adorant les animaux et les transports, le choix s'est tout naturellement porté vers trois titres du catalogue de Tourbillon pour mener ma petite expérience : La petite caravane d'Edouard Manceau, Oseras-tu chatouiller le loup ? et De quelle couleur est le cochon ? d'Emiri Hayashi. Ces trois titre sont parus en février 2014.

La petite caravaneLa petite caravane est un album cartonné sans texte, dans lequel un ourson sur un scooter trimballe un poisson rouge dans un bocal. De pages en pages, les amis de l'ourson rejoignent l'aventure, chacun avec un engin différent. Mais où vont-ils ? Là est la question...

Comment Malo a réagi

Premier des trois albums à être choisi par Malo, La petite caravane a su séduire cet apprenti lecteur qui a aimé chercher le poisson dans chaque double page et nommer les moyens de transport représentés. Il s'est beaucoup amusé tout au long de sa lecture et a appréhendé l'album comme un jeu de recherche du fameux poisson dans son bocal.

L'avis d'Alice, sa maman

Alice a trouvé cet album à la fois poétique et sombre, car l'intrigue se déroule de nuit. Les couleurs utilisées, assez foncées, offrent un contraste visuellement intéressant et adapté aux tout-petits. L'absence de texte, si elle laisse libre cours à l'imagination, ôte une certaine linéarité à l'ensemble et Alice a eu l'impression que Malo appréhendait chaque double page davantage de façon indépendante des autres que dans la continuité. Mais finalement, qu'importe ?

Mon avis

Cet album aux épaisses pages cartonnées est tout à fait adapté aux enfants dès deux ans en terme de forme, mais l'expérience de lecture de Malo semble montrer que l'enfant ne perçoit pas nécessairement la linéarité de l'intrigue. Mais cela ne nuit pas à la lecture et confère à l'album un aspect évolutif. Un petit lecteur pourra s'amuser à chercher le poisson, nommer les engins de transports ou reconnaître les animaux représentés, tandis qu'un lecteur un petit peu plus âgé sera peut-être plus à même de s'inventer une histoire et de palier l'absence de texte grâce à son imagination. 

Planche 1 La petite caravane 

 

Oseras-tu chatouiller le loupOseras-tu chatouiller le loup ? et De quelle couleur est le cochon ? sont deux albums premier âge (dès 12 mois) de la collection Coucou caché de Tourbillon, qui fonctionnent sur un principe de volets à soulever.

Dans le premier, il s'agit aussi bien d'une plante à arroser que d'une plume sur laquelle souffler, une lettre à glisser dans une boîte aux lettres ou encore un chaton mouillé à sécher.

Comment Malo a réagi

Malo a eu beaucoup de mal avec cet album, pourtant destiné aux enfants dès 1 an. Il a éprouvé des difficultés à saisir le rapport entre la relation de cause à effet, l'action à réaliser et le résultat représenté en images. Il est souvent resté devant une page sans comprendre que faire.

 

L'avis d'Alice, sa maman

 Alice n'a pas trouvé cet album adapté à son fils, pourtant gros lecteur car celui-ci n'a pas réussi à saisir ce qu'il devait faire en tant que lecteur.
De plus, certaines actions à faire par l'enfant ne sont pas concrètes (comme glisser l'enveloppe dans la boîte aux lettres par exemple, alors qu'il n'y a pas de fente ni de lettre à proprement parler).

 

Mon avis

Malgré des dessins tout en rondeurs et des couleurs douces, cet album me semble d'un abord assez compliqué pour le lectorat visé.
Pourtant friand des albums à volets et des personnages à retrouver dans des dessins (cf. le petit poisson rouge dans l'album précédent), Malo n'a pas du tout été sensible à cet album et a été dérouté par sa lecture. De là à en conclure qu'aucun enfant n'en percevra le sens, non, mais l'expérience n'a pas été concluante pour mon petit lecteur-test !

Planche 1 Oseras-tu chatouiller le loup 

 

De quelle couleur est le cochon De quelle couleur est le cochon ?, enfin, est un album qui propose à l'enfant d'identifier les couleurs à travers des exemples animaliers.

Comment Malo a réagi

Si Malo sait, à deux ans, nommer les couleurs, il ne sait pas encore les reconnaître. Ce qui a posé d'évidentes difficultés lors de la lecture et l'a dérouté...

L'avis d'Alice, sa maman

Cet album n'a pas séduit Alice car, comme avec le précédent, Malo n'en a pas saisi le sens. Alors que le principe même de l'album repose sur un système de contradictions, notre petit lecteur ne l'a pas compris. Quand sa maman lui a demandé la couleur du crocodile, Malo, qui l'a vu rose sur la première planche, a répondu rose...
A première vue, l'album qui semblait être le plus facile d'accès pour Alice, s'est avéré compliqué à expliquer à son fils.

Mon avis

Là encore, malgré un abord qui semble évident aux adultes - et m'a largement induite en erreur -cet album recèle des subtilités imperceptibles de prime abord.
La découverte de cet album avec Malo a fait émerger des problématiques que nous n'avions pas perçues, Alice et moi. Préconisés pour les petits dès 12 mois, il nous est clairement apparu que ces deux albums, malgré leurs fonctionnements pourtant simples, étaient adaptés à un public plus grand, à même de saisir les relations de cause à effet et le décalage texte-image.
Si ces deux rencontres sont davantages en demi-teinte que la lecture de La petite caravane, elles n'en demeurent pas moins intéressantes. Et Alice, si elle a laissé ces livres à disposition de Malo dans sa petite bibliothèque personnelle, y reviendra un peu plus tard avec lui.

 

Voilà donc ma deuxième expérience de lecture-croisée avec un mini-lecteur. La prochaine sera avec Loulou, dix mois, à Noël ! Bon, je me fonderai sur les sourires et les gestes de cette toute-mini lectrice et j'essaierai de vous traduire ce langage non verbal en chronique des plus littéraires... Oui, je sais, un beau défi en perspective !

Un grand merci à Julie et aux éditions   pour ces trois albums.
Et bien entendu, merci à Alice de s'être prêtée au jeu de cette lecture-croisée avec Malo !

 

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [2] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,


12 juin 2013

Les Fables de l'Humpur T.1 Les Clans de la Dorgne, Bordage et Roman

Les Fables de L'HumpurLes Fables de l'Humpur est à l'origine un roman de Pierre Bordage paru en 1999. Adapté en BD dans la collection Cherche Futurs chez Soleil, le premier tome est paru en avril 2013 et a été scénarisé par Pierre Bordage lui-même et illustré par Roman.

Les fables de l'HumpurLes êtres humains ont disparu, laissant la place à des êtres hybrides, mi-humains mi-animaux. Véhir, un homme-cochon, refuse les lois de sa communauté et décide de s'enfuir. Dans la vallée de la Dorgne, il rencontre Jarrit, un homme-cochon qui, comme lui, a fui sa communauté il y a quelques années. Ce dernier lui apprend comment survivre face aux multiples prédateurs qui rôdent et lui révèle l'exisence des dieux humains. Commence alors pour Véhir une longue quête pour retrouver l'humanité perdue par les siens.

Je connaissais de nom, depuis longtemps, le roman de Bordage. Encore une fois, j'ai fait les choses à l'envers, préférant découvrir l'adaptation BD avant le roman originel.
Et je dois avouer que j'ai été assez déroutée par cette lecture. Si les dessins de Roman m'ont séduite et permis de me glisser dans cet univers de fantasy situé en Dordogne, l'histoire en elle-même, et surtout la langue employée, m'a mise en difficulté. J'ai eu du mal à accrocher aux tournures de phrases ("Demain la moisson, bientôt le Grut, Orn a promis que s'ra ma première et ma seule..." p.4) et si ce détail peut sembler n'en être qu'un, il a quand même rendu ma lecture laborieuse.
Je n'ai pas été conquise, du coup, par le propos plus général de l'intrigue. Cette histoire de créatures hybrides en quête de leur humanité perdue n'a pas su retenir mon attention. Un rendez-vous manqué, comme il arrive parfois, mais qui ne m'empêchera pas de lire d'autres livres de Bordage.

Je tiens néanmoins à remercier Bénédicte et les Éditions pour cette lecture.

   Voici ma 54e participation
 à la BD du mercredi de Mango
    Et ma 43e au Top BD des blogueurs de Yaneck
(note 13/20)

Top BD

              Planche 2 Planche 1

 

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [16] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

05 juin 2013

Abélard, Renaud Dillies et Régis Hautières

Abélard T Abélard T

Abélard est un dyptique de BD paru chez Dargaud en 2011, imaginé par Renaud Dillies et dessiné par Régis Hautière.

Abélard est un petit poussin rêveur. Sa vie s'écoule en douceur dans son marais, en compagnie de ses amis, jusqu'au jour où la belle Epilie surgit. Sous le charme, Abélard décide d'aller voir le monde. Quitter ses amis, ses repères, pour voir l'ailleurs et conquérir le coeur de sa belle en lui décrochant la lune. En route pour l'Amérique où, paraît-il, une machine permettant de voler vient d'être inventée !

Abélard est une série de BD régulièrement chroniquée sur la blogosphère depuis sa parution. Les très nombreux avis élogieux ne m'ont pas laissée insensible. Et j'ai bien fait ! J'ai dévoré les deux tomes de cette série en un rien de temps, émue comme jamais par cet adorable poussin.
Difficile d'en parler tant ces albums m'ont touchée. Ce drôle de poussin tout rond, toujours coiffé d'un chapeau plus gros que sa tête, découvre le monde avec une naïveté émouvante.
Le dessin de Régis Hautière, que je découvrais avec cette lecture, possède un charme surrané par ses contours flous et ses couleurs chaudes. Le lecteur est plongé, dès les premières pages, dans l'univers singulier et philosophique d'Abélard.
L'intrigue de Renaud Dillies est simple sur le papier mais possède une force redoutable. Je défie quiconque de ne pas adhérer au charme d'Abélard ! La poésie qui se dégage de l'histoire de ce poussin est inouïe et porte un elle une universalité certaine. L'anthropomorphisme permet une fois encore de faire naître des émotions bien singulières.

Détail poétique supplémentaire : chaque jour, le chapeau d'Abélard lui délivre une maxime permettant à ce dernier de se construire et de réfléchir à sa vie et au monde qui l'entoure. L'amitié, la mort, le silence, les blessures de la vie, le chapeau permet au petit poussin de se nourrir de ses aventures et réfléchir.
Vous l'aurez compris, je suis sous le charme d'Abélard et ne sors pas indemne de cette lecture toute en finesse.

 Voici ma 54e participation
 à la BD du mercredi de Mango
    Et ma 43e au Top BD des blogueurs de Yaneck
(note 19/20)

Top BD

D'autres avis sur ce diptyque : ChocoFleur, Jérôme, Joëlle, Lasardine, Lire pour le plaisir, MarionMo', NouketteOliv', Yvan, Yaneck etc.

Planche 1 Abélard Planche 2 Abélard

Abélard Carte

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [24] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

01 juin 2012

Hermux Tantamoq T. 1 Le temps ne s'arrête pas pour les souris, Michael Hoeye

Hermux Tantamoq THermux Tantamoq est une série du romancier américain Michael Hoeye. Le premier tome, Le temps ne s'arrête pas pour les souris, est paru en 2002 chez Albin Michel. A ce jour, la série compte 4 tomes.

Hermux Tantamoq est horloger. Il mène une vie paisible entre son travail, son goût pour le fromage, les pauses café et sa coccinelle, Terfèle. Mais le jour où il apprend la disparition de Linda, une de ses clientes, Hermux revêt sa casquette de détective et se lance à la recherche de la belle aventurière. Mais pour une souris habituée à une vie paisible, une enquête n'est pas de tout repos et les ennuis pointent vite le bout de leur nez...

C'est Faelys qui m'avait tentée, il y a quelques temps, avec ce petit roman jeunesse. Elle évoquait, dans un billet ultérieur, l'hédonisme d'Hermux et sa drôle de manie de remercier la vie.
J'avais aimé cette idée, et m'étais procuré ce premier tome dans la foulée. Et je ne suis pas déçue. Les aventures d'Hermux ont un côté réconfortant et rassurant qu'il est bon de retrouver, parfois. Malgré une enquête mouvementée et de nombreuses péripéties, l'univers d'Hermux retrouve bien vite un équilibre et le calme est restauré. Oui, c'est un peu manichéen, mais c'est bien tourné et l'intrigue fonctionne, emmenant même son lecteur dans une direction assez étonnante...
Le héros, souris de son état, est attendrissant dans ses manies et son quotidien rythmé comme une horloge. Mais ce qui prévaut, c'est sa capacité à saisir chaque minute de bonheur dans son quotidien et s'en délecter. Une véritable ode à l'optimisme que ce roman !
Mon seul regret : ne pas avoir eu ce livre entre les mains plus jeune. Je me serais vraiment régalée... A conseiller donc aux plus jeunes !

Je ne résiste pas à l'envie de vous mettre, en guise de citation, les premiers remerciements à la vie que fait Hermux. Le concept ? Chaque soir, le héros note dans un carnet ce qui a embelli sa journée et remercie pour cela.

"Avant tout, merci pour l'amitié. Merci pour les boutons de manchette. Et pour les alouettes cantatrices costumées en noctuelles de carnaval. Merci pour les salles de théâtre obscures. Et même pour les souricières. Merci pour Terfèle. Pour les draps en coton, les oreillers moelleux et le jus de pomme. Merci pour le fromage." (p.96)

  Pour prolonger cette lecture et en savoir plus sur cet univers merveilleux,
rendez-vous sur
le site officiel d'Hermux.

Hermux

 

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [20] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

11 mai 2011

Blacksad T.1 Quelque part entre les ombres, Juan Díaz Canales et Juanjo Guarnido

728_Blacksad1Blacksad  est une série policière en quatre tomes (le quatrième étant sorti fin 2010), qui met en scène des animaux antropomorphes.

New York, années 1950. L'enquêteur Blacksad, héros éponyme de la série, est appelé sur une scène de crime. La victime, une actrice de renom, est une de ses anciennes conquêtes. Pour Blacksad, ce meurtre ne doit pas être pris à la légère, et malgré les préconisations de ses supérieurs, la tentation d'enquêter est grande. blacksad_tome1_2b

Je n'aime pas beaucoup les livres mettant en scène des animaux antropomorphes, leur reprochant certainement une naïveté enfantine.
Ce n'est pas le cas ici. Heureusement que je suis passée outre cet aspect pour déguster ce premier tome qui est une véritable merveille ! Non seulement l'intrigue policière est très bien menée, mais elle est magistralement rendue par les dessins de Juanjo Guarnido. Les animaux possèdent des expressions faciales troublantes de réalisme.
Porté par des tons sépia et des couleurs pastel, Blacksad est un réel plaisir pour les yeux ! L'atmosphère sombre permet de recréer avec brio l'univers du roman noir. Les plans choisis possèdent un caractère cinématographique indéniable et offrent à ce premier tome un grand dynamisme.
Une très belle découverte que je conseille à tous. Même si vous n'aimez pas les BD, même si les animaux antropomorphes vous laissent de marbre, même si l'atmosphère des romans noirs ne vous intéresse pas. Essayez ce premier tome, nous verrons ensuite...

Et voici ma dixième participation 
à la BD du mercredi de
Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1

 

Et ma deuxième au Top BD des blogueurs de Yaneck !
(note : 19.5/20)
Logo_top_bd_2011

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [29] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,