Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




25 janvier 2011

Manabé Shima, Florent Chavouet

Manab__Shima2Je vous avais annoncé dans ce billet que je vous parlerai très rapidement du second album de Florent Chavouet. Chose promise, chose due !

Après son séjour de six mois à Tokyo, Florent Chavouet, frustré que son aventure s'arrête, a décidé de partir en solitaire pendant deux mois dans une minuscule île de l'archipel japonais : Manabé Shima.
Dans l'album du même nom sorti en 2010 aux éditions Picquier, le jeune dessinateur nous raconte son expérience personnelle : ses rencontres, ses galères, ses découvertes comme ses incompréhensions (linguistiques ou autres...)
Avec un ton résolument léger et humoristique, Manabé Shima nous transporte dans un petit bout du Japon vraiment pittoresque (Florent Chavouet a, en partie, choisi cette île pour son critère non touristique !)
Le bonus ? A la fin de l'album, une carte gigantesque
de l'île et des lieux décrits  par Florent Chavouet (à découper selon les pointillés...)
Que vous dire de plus si ce n'est courrez feuilleter (voire achet
er...) cette petcoup_de_coeur_2011ite merveille à laquelle je donne sans hésiter une seule seconde le titre de premier coup de coeur de l'année 2011 (avec un nouveau logo pour inaugurer ça !)

Nouvel aperçu des pépites d'illustrations que vous pourrez trouver dans cet album...

manabe_shima_extrait manabe_shima_extrait2


Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,


24 janvier 2011

C'est lundi que lisez-vous ? #4

toggle_log
Quelle bonne idée !

Malou en est à l'origine.
Le principe ?
Faire un point sur nos lectures en cours,
 passées et à venir !
C'est parti pour cette semaine !

Livres lus la semaine dernière

 9782702434925 9782701156545 9782081208162FS 9782701155586FS


Livres en cours


9782917460726FS
9782070379491 9782264028457FS  


Livres à venir

les_etranges_talents_de_flavia_de_luce india_dreams_tome_1_les_chemins_de_brume_7965111


Et vous, que lisez-vous ?

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [10] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés :

22 janvier 2011

L'étrange vie de Nobody Owens, Neil Gaiman

9782226189547Voilà un autre de mes livres reçus à Noël et dévoré illico ! Depuis que j'ai commencé à lire les romans de Neil Gaiman, je me découvre petit à petit une passion pour cet auteur à l'imagination hors norme...

Nobody Owens ressemble à n'importe quel enfant... Sauf qu'il vit dans un cimetière et est élevé par les revenants qui y résident depuis que sa famille a été massacrée  alors qu'il était encore un nourrisson.
Au fil des années, le jeune Nobody ne se satisfait plus de l'enceinte du lieu et veut découvrir ce qu'il y a au-delà des grilles du cimetière, malgré les mises en garde de sa famille ectoplasmique. Mais le danger rôde dehors. Et le meurtrier de sa famille n'est pas loin.

J'ai encore une fois dévoré ce roman d'une traite, m'immergeant complètement dans l'univers paradoxalement sombre et rassurant de Neil Gaiman.
L'étrange vie de Nobody Owens est un roman ténébreux à la poésie rare mettant en scène la vie du jeune Nobody, originale à souhait et absolument imprévisible.
Il réside une part d'innocence totalement déroutante dans l'histoire de ce garçonnet entouré de fantômes.
La psychologie des personnages est très bien esquissée et l'auteur dote ses personnages fantômes d'une humanité profonde qui apporte  au roman une densité dramatique certaine.
Encore une fois, Neil Gaiman tient son lecteur en haleine dans cet univers merveilleux aux codes que lui seul détient de manière à ce que ce dernier se pose jusqu'à la dernière page la question de l'identité du meurtrier des parents de Nobody et les raisons de ce meurtre atroce.
Je n'ai pas pu m'empêcher de rapprocher l'histoire de Nobody à celle de Coraline, l'héroïne phare de cet auteur : deux enfants solitaires dans un monde étrange à la fois sombre et enchanteur qui apporte son lot de dangers...
Une très bonne lecture qui confirme mon goût pour les romans de Neil Gaiman.
Un grand merci à mes gentils donateurs de ce roman à Noël, je suis ravie !

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [21] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

21 janvier 2011

Tokyo Sanpo, Florent Chavouet

tokyo_sanpoJe vous avais parlé dans ce billet des livres que j'avais reçus à Noël. Tokyo Sanpo en faisait partie, pour mon plus grand plaisir !
Je n'ai pas encore pris le temps de vous en parler avant (honte à moi), mais je rattrape cet impair avec cette chronique, future moitié d'un diptyque de billets...


Tokyo Sanpo (littéralement Promenades à Tokyo), pour ceux qui l'ignorent, est un magnifique album publié chez Picquier en 2009 (maison d'édition dont j'apprécie tout particulièrement le catalogue !)
Florent Chavouet, l'auteur de cet album, est parti vivre 6 mois à Tokyo pour suivre sa copine en stage.
Armé de sa bicyclette et de son matériel de dessin, il entreprend de dessiner ce qu'il voit autour de lui : les rues, les habitants, les animaux, les papiers de bonbons, etc.
Le résultat ? Un album absolument magnifique, ode au Japon et à sa culture, oscillant entre carnet de voyage personnel et récit d'aventures.
Florent Chavouet donne vie au Tokyo qui l'entoure grâce à ses crayons de couleurs et à son incroyable habileté au dessin. Une pure merveille, sans aucun doute.
Un album qu'on aime à ouvrir en passant, le temps d'une rêverie au détour d'une page.
J'ai adoré parcourir Tokyo Sanpo, prenant un temps infini à détailler les illustrations de ce jeune homme bourré de talent, décryptant ses légendes parfois minuscules  dissimulées dans le décor. Un grand merci à Tosty pour ce cadeau magnifique que je n'attendais pas et cette lecture déroutante qui marquera mon parcours de lectrice.

Bien entendu, je vous donne rendez-vous cette semaine pour vous parler de Manabé Shima, déjà évoqué dans ce billet, second album de Florent Chavouet dans lequel il relate son voyage en solitaire dans une minuscule île de l'archipel Japonais, sélectionné pour le Festival d'Angoulême où je me rends le weekend prochain.

Je vous laisse avec un petit aperçu du talent de Florent Chavouet...
Et tenter de résister à acheter cet album.
(inutile de lutter, vous ne résisterez pas longtemps...)

tokyo_sanpo_extrait_2 vcha

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [7] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

18 janvier 2011

Cadavre exquis, Pénélope Bagieu

Cadavre_exquisJe continue sur ma lancée des BD humoristiques faites par des blogueuses-illustratrices de talent. Après Margaux Motin, je voulais vous parler aujourd'hui de Pénélope Bagieu et son fameux Cadavre Exquis. Découvert par hasard sur l'étal d'un bouquiniste (??), le titre m'avait alors intriguée, il y a quelques mois de cela.

En pause déjeuner dans un parc Zoé, hôtesse d'accueil, voit un homme l'épier par sa fenêtre. La jeune femme décide d'aller sonner chez lui pour satisfaire un besoin pressant. L'homme qui lui ouvre la porte, très charmant, semble étrangement sur ses gardes...

Je ne vous dévoilerai pas plus de cette intrigue très bien ficelée. J'ai dévoré cette BD en un clin d'œil, la trouvant à la fois drôle et satyrique à souhait.
Pénélope Bagieu signe ici un très bon one shot et permet à la lectrice que je suis d'appréhender son univers graphique et littéraire. Une excellente découverte que je ne peux que grandement vous conseiller !

L'avis de L'Ogresse , très enthousiaste aussi !

N'hésitez pas à aller faire un saut sur le blog très drôle de Pénélope Bagieu : Ma vie est tout à fait fascinante.

penelope

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [11] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,


17 janvier 2011

C'est lundi que lisez-vous ? #3

toggle_log
Quelle bonne idée !

Malou en est à l'origine.
Le principe ?
Faire un point sur nos lectures en cours,
 passées et à venir !
C'est parti pour cette semaine !

Livres lus la semaine dernière

 9782226189547  1421928_8_943e_brune_blonde_catalogue_de_l_exposition_sous 9782871291732FS 9782841725250


Livres en cours


 9782070379491 9782264028457FS 9782702434925 


Livre à venir

les_etranges_talents_de_flavia_de_luce


Et vous, que lisez-vous ?

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [7] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés :

15 janvier 2011

Les Soupers assassins du Régent, Michèle Barrière

barriereJ'ai posé, il y a peu, quelques questions à Michèle Barrière, ce qui n'a pas amoindri  mon envie de dévorer ses romans noirs gastronomiques, bien au contraire ! J'ai donc poursuivi mon périple culinaire avec Les Soupers assassins du Régent, son cinquième roman paru en 2008.

Paris, 1718. La Cour s'entiche du Champagne, dernier vin à la mode, et les bouteilles coulent à flot lors des soirées données par le Régent. Lorsqu'une jeune comédienne est retrouvée empoisonnée après un de ces banquets, la jeune Alixe panique. Son frère, Baptiste, est fournisseur officiel de Champagne à la Cour, et les soupçons se portent très vite sur lui. Et si un complot visait à assassiner le Régent ? Alors que son frère fuit, Alixe plonge dans les méandres du commerce du Champagne pour le disculper.

Quelle lecture savoureuse ! Encore une fois, Michèle Barrière entraine son lecteur dans une intrigue rocambolesque très bien ficelée ! L'engouement de la Cour pour le Champagne à cette époque est l'occasion pour l'historienne de l'alimentation qu'elle est d'abreuver son roman de détails sur ce célèbre breuvage.  De sa concurrence avec les vins de Bourgogne à sa fabrication, en passant par les subtilités de sa mise en bouteille, le Champagne est finalement le personnage principal de ce roman gastronomique.
Encore une fois, Michèle Barrière ancre son roman dans l'Histoire  grâce à l'apparition de personnages illustres : Marivaux et John Law, entre autres, jouent ainsi une partition fictive avec les héros de l'intrigue.

Merci Michèle Barrière pour ces moments de délectation très appréciables à chaque roman. Et merci encore Latite de m'avoir fait découvrir cette auteure que j'apprécie énormément...

Une chronique de soukee rangée dans Polars historiques - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

14 janvier 2011

Tag "Paris Je t'aime"

60284622_pL'Ogresse de Paris lance un Challenge intitulé Paris Je t'aime et m'a taguée dans la foulée, avec ce drôle de portrait chinois ode à cette si jolie ville.

Si j'étais un monument de Paris, je serais...
Le Centre Pompidou, qui offre une vue spectaculaire sur les toits de Paris.
Si j' étais une photo de Paris, je serais... Une vue du Parc du Vert Galant.
Si j'étais une chanson sur Paris, je serais...
"Paris, le Flore" d'Etienne Daho.
Si j'étais un livre dont l'histoire se déroule à Paris, je serais...
Au bonheur des Dames de Zola.
Si j'étais un tableau dont le décor est Paris, je serais...
"Paris, hiver, neige, Boulevard Bonne Nouvelle, au Théâtre du Gymnase" d'Eugène Galien-Laloue (Paris à la Belle époque...)
Si j'étais une rue de Paris, je serais...
La rue Cauchois...
Si j' étais un musée de Paris, je serais...
Le Musée d'Orsay : sa structure me coupe le souffle à chaque fois !
Si j'étais un film tourné à Paris, je serais...
Paris je t'aime, évidement !

Merci L'Ogresse de Paris pour ce tag ! Je tague à mon tour ma copine Héloïse, nouvellement parisienne, si le jeu la tente !  ;)

picture

Paris, hiver, neige, Boulevard Bonne Nouvelle, au Théâtre du Gymnase d'Eugène Galien-Laloue

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

13 janvier 2011

Brune Blonde, la chevelure féminine dans l'art et le cinéma

1421928_8_943e_brune_blonde_catalogue_de_l_exposition_sousÉtant allée ce weekend  à l'exposition à la Cinémathèque de Paris intitulée "Brune Blonde", consacrée à la chevelure féminine dans l'art et le cinéma, je n'ai pas résisté une seule seconde à l'achat du catalogue de l'expo. Et c'est le sujet de mon billet aujourd'hui !

Véritable prolongement de l'exposition, ce livre est une petite merveille. En 200 pages, il dresse un véritable panorama de la chevelure dans l'art en général et le cinéma en particulier à travers les différentes époques
et pays et selon les aléas de la mode.
Bien plus complet au niveau des textes que n'a pu l'être l'expo (un peu légère à ce niveau là par rapport aux documents audiovisuels présentés), Brune Blonde est scindé en deux parties distinctes : la première, plus théorique, aborde divers aspects capillaires, comme les techniques des cinéastes de la chevelure (Bergman, Hitchcock, Bunuel...), les mutations de la blondeur et son hégémonie, les cheveux dans le cinéma asiatique, etc.
La seconde partie se compose d'entretiens avec des acteurs, réalisateurs, professionnels du cheveu (Catherine Deneuve, François Ozon...) et d'un panorama de photos mettant en scène la chevelure.

Magnifique ouvrage s'il en est, Brune Blonde est de ceux que l'on garde à portée de main et que l'on ouvre souvent. Ce grand format est en effet un petit bijou en lui-même : les reproductions de peintures,
les photos ou encore les photogrammes de films sont tous de très bonne qualité et mis en valeur par ce beau format et le grain du papier utilisé.
Dense, unique en son genre, ce livre est une grande découverte pour moi, grande amatrice de cinéma et m'a permis d'approfondir mon intérêt sur le sujet, très éveillé par l'exposition.
Et puis la couverture présentant Pénélope Cruz en perruque blonde dans Étreintes brisées d'Almodovar, quelle bonne trouvaille pour illustrer ce thème ! fashion
En tout cas, je vous préviens, on ne regarde plus les cheveux des femmes dans les films comme avant...
Pour ceux qui veulent en savoir plus, n'oubliez pas l'exposition virtuelle sur le site de la Cinémathèque.

J'inscris cette lecture dans le Challenge "Read me, I'm fashion" organisé par L'Irrégulière .

belledejour_540x380  1286461471 DIAPO_808_92F7

Une chronique de soukee rangée dans Beaux Livres - Vos commentaires [7] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

12 janvier 2011

La théorie de la contorsion, Margaux Motin

motinGrâce au super agenda que m'a offert Hathaway (et que je lui ai offert aussi !) lors du Swap Nouvel An, j'ai découvert l'illustratrice Margaux Motin... Merci chère Hathaway pour cette découverte qui m'a fait rire durant les fêtes !

La théorie de la contorsion est la deuxième BD qu'elle publie (après J'aurais adoré être ethnologue) et dans laquelle elle raconte son quotidien de fille / femme / mère. Beaucoup d'humour, évidemment, dans ses illustrations et ses textes qui racontent des situations drolatiques dans lesquelles chaque lectrice peut se reconnaître. planche

Des petits mensonges au boulot en passant par les priorités de la vie (avoir un soin chez Nuxe) ou encore les bonheurs d'être mère, Margaux Motin décortique, avec beaucoup d'auto-dérision,  son quotidien outrageusement féminin.

A découvrir, pour rire et passer un bon moment ! A découvrir aussi, le blog de Margaux Motin, dans lequel elle publie beaucoup de ses aventures.

Margaux_Motin

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [9] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,