Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




06 juillet 2011

L'affaire du Trompinoptère, Eddie Campbell

9782916207476FSL'affaire du Trompinoptère est le quatrième tome de la série autobiographique d'Eddie Campbell et est considéré comme une référence du roman graphique anglo-saxon. Alors que dans les précédents tomes, Eddie Campbell se cachait derrière le personnage d'Alec MacGarry, c'est sous sa véritable identité qu'il écrit ici.

C'est à travers une série d'histoires courtes - parfois une seule planche - qu'Eddie Campbell aborde dans cet album les problèmes qu'il rencontre à l'approche de la cinquantaine : ses doutes existentiels, son métier de père/mari, son travail de dessinateur. Très intimes, ces histoires mettent en scène l'auteur et son quotidien, et donnent à voir sa vision de la vie, ses excentricités artistiques comme ses réflexions métaphysiques.

Certains savent que je suis passée complètement à côté de From Hell il y a peu, et s'étonneront que je réitère mon expérience avec Eddie Campbell qui n'a pas su me charmer par le passé. En fait, j'ai eu l'occasion de recevoir cette BD grâce à l'opération Masse Critique de Babelio, et je n'avais pas retenu, lorsque j'ai coché les titres qui m'intéressaient, qu'Eddie Campbell était l'auteur de From Hell...extrait_l-affaire-du-trompinoptere
Bref, vous l'aurez compris, ce titre confirme mon manque d'attrait pour l'oeuvre de cet auteur. Est-ce parce que je n'accroche absolument pas avec son style ? Est-ce parce que ce dernier est difficile d'accès et que je ne suis pas encore assez spécialiste de la BD pour l'appréhender dans sa complexité ? Est-ce parce que j'avais quelques appréhensions quant à ce titre et son lien avec From Hell ? Quelles qu'en soient les raisons, L'affaire du Trompinoptère n'a pas su me charmer. J'ai peiné dans ma lecture de ces tranches de vie un peu barrées, un peu trop personnelles pour qu'elles me séduisent. Encore une fois, je n'ai pas du tout été conquise par l'univers graphique de l'auteur (et pourtant, je ne suis pas réfractaire au travail en noir et blanc, en témoigne mon attrait pour Chabouté !).Une lecture à côté de laquelle je suis de nouveau passée. C'est bien dommage...     

Je tiens néanmoins à remercier à   logo2 et les Éditions  Ca et làpour ce livre reçu dans le cadre de l'Opération Masse Critique.

L\'Affaire du Trompinoptère par Eddie Campbell

   Et voici ma dix-huitième participation
à la BD du mercredi de
Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1


Et ma dixième au Top BD des blogueurs de Yaneck !
(note : 8/20)

Logo_top_bd_2011

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [13] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,


03 juillet 2011

Théo et l'énigme des diamants, Didier Leterq

9782746505353FSDidier Leterq est ingénieur au Commissariat à l'Energie Atomique et aux Énergies Alternatives (CEA). Passionné par la science et les énigmes, il écrit depuis peu pour la jeunesse. Théo et l'énigme des diamants est son second roman.

En rentrant du collège, Théo, onze ans, trouve dans une poubelle une étrange enveloppe cachetée. A l'intérieur, une énigme et un symbole. Excité, l'adolescent se rend chez son grand-père, pour que celui l'aide à résoudre ce mystère. Les deux acolytes se rendent très vite compte que chaque énigme résolue en appelle une nouvelle. Mais où cela va-t-il les mener ?

Théo et l'énigme des diamants est un court roman au rythme très rapide. Chaque nouveau jour est synonyme d'une nouvelle énigme pour Théo et son grand-père. Les péripéties sont nombreuses et l'intrigue avance bien.
Cette collaboration inter-générationnelle n'est pas sans me rappeler celle de Verte avec sa grand-mère, dans le roman de Marie Desplechin. J'aime beaucoup cette idée de complicité entre un aïeul et un ado. Dans ce roman, c'est à la fois émouvant et bien traité. Didier Leterq ne donne pas à voir une personne âgée fantasmée, mais un grand-père héroïque à sa façon, très humain, qui se plaît à aider son petit-fils dans sa lubie d'enquête. Ce tandem de personnages, s'il n'est pas courant en littérature de jeunesse, offre ici un souffle particulier à cette intrigue originale bien qu'un peu prévisible. Mon intérêt n'aurait pas été autant éveillé avec une énième enquête menée par un tandem de héros adolescents...
Un roman pour les enfants dès 11 ans. Un roman qui leur plaira pour sa vraisemblance alliée au côté excitant d'une enquête à mener.

Je tiens à remercier Jérôme, Lire_pour_le_plaisir et les Éditions Pommier pour ce petit roman reçu dans le cadre d'un partenariat.

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [11] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

30 juin 2011

Swap Partners in Crime : les binômes !

Partners_in_Crime

Chers enquêteurs, 

vous avez dû recevoir le questionnaire de votre binôme.
Lisez-le attentivement.
Mais parce que je sais qu'en fin limier vous cherchez à avoir tous les indices,
voici donc en exclusivité la liste des enquêteurs qui travailleront ensemble à l'occasion de ce swap.

zoom-75934-theiere-solitaire-cerisier-noir-origine-thailandeAlex-Mot-à-Mots et Argali

215854482633Anne et  Jeneen

zoom-75934-theiere-solitaire-cerisier-noir-origine-thailandec.l!ne et Violette

215854482633Ciboulette et Gaëlle

zoom-75934-theiere-solitaire-cerisier-noir-origine-thailandelatite06 et lucie

215854482633nesto et soukee

zoom-75934-theiere-solitaire-cerisier-noir-origine-thailandeStemilou et yoshi73

215854482633Valbouquine et Océane 


Que chauffent les théières !
Que bouillent les méninges !
Qu'aboutisse votre enquête !
Le crime est notre affaire... Les biscuits secs sont avec nous !

Bon swap à toutes !


Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [16] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

29 juin 2011

La boîte noire, Jacques Ferrandez et Tonino Benacquista

9782070788040La boîte noire est une nouvelle de Tonino Benacquista publiée en 2001 dans un recueil intitulé Tout à l'ego. Elle a été adaptée en BD la même année et portée à l'écran en 2005 par Richard Berry avec José Garcia dans le rôle titre. Ayant passé un excellent moment avec L'Outremangeur, de Benacquista et Ferrandez, j'ai eu envie de découvrir une autre BD de ce tandem.

Arthur Seligman est victime d'un grave accident de voiture qui lui provoque une amnésie partielle. Janine, une des infirmières qui s'occupent de lui, lui confie à sa sortie d'hôpital un carnet dans lequel elle a noté les paroles qu'il a proférées lors de son coma. Un accès à sa boîte noire, en somme, dans laquelle se trouvent consignés ses désirs, ses peurs et ses fantasmes...planche_boinoire_1106975097_dd557

Avec cette nouvelle, Benacquista donne à voir à son lecteur une partie fascinante du cerveau humain : celle du subconscient, celle à laquelle nous n'aurons pas accès, et qui contient nos désirs les plus profonds. Qui n'a jamais eu envie de percer à jour son propre cerveau ?
Bien entendu, le risque de confondre fantasme et réalité est grand, et Benacquista n'en fait pas l'impasse. Son personnage tente coûte que coûte de comprendre les méandres de sa mémoire, entre vrais souvenirs et réminiscences tronquées ou faussées, au risque de se perdre...
Le trait de Ferrandez accompagne ces flous dans la mémoire du personnage. Les plongées dans la boîte noire d'Arthur, en particulier, frôlent l'abstrait, et les couleurs vives utilisées illustrent à merveille sa confusion mentale.
J'avais lu cette nouvelle plus jeune, mais je n'en ai aucun souvenir. Cette lecture était donc comme une découverte, plutôt agréable, même si j'ai été moins charmée par le travail de Ferrandez que dans L'Outremangeur, première collaboration de ces deux auteurs en BD.

  Et voici ma dix-septième  participation 
à la BD du mercredi de
Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1


Et ma neuvième au Top BD des blogueurs de Yaneck!
(note : 14/20)
qui présente le Top BD du moi de juin aujourd'hui !
Logo_top_bd_2011





Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [14] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

27 juin 2011

Lettres de l'Atlantide, Robert Silverberg

book_cover_lettres_de_l_atlantide_52752_250_400Sitôt reçu, sitôt lu ! Lettres de l'Atlantide était en effet glissé dans le colis que j'ai reçu lors du Swap Continents Perdus, colis réalisé par l'organisatrice du swap elle-même, Lhisbei ! Elle avait percé à jour mon envie de lire des récits sur cette cité engloutie par les eaux... Merci encore Lhisbei ! 

XXIe siècle. Le voyage dans le temps fait partie des découvertes de ce nouveau millénaire. Envoyé en 18862 av. J.C., Roy atterri dans l'esprit du prince Ram, héritier du trône atlante. Ravi de découvrir cette civilisation perdue, Roy relate dans ses lettres à Lora, sa compagne, ce qu'il découvre de cette cité merveilleuse. Progrès technologiques, système politique et traditions lui sont peu à peu révélés. Mais le prince Ram, à l'intérieur du corps duquel il voyage, se croit possédé par un démon. La cohabitation des deux esprits dans le même corps s'avère rapidement difficile...

Premier récit que je lisais sur la fantasmée cité de l'Atlantide, ce roman m'a vraiment séduite. En 150 pages seulement, Robert Silverberg nous dresse un portrait détaillé de cette civilisation oubliée. Architecture, économie, politique, etc., les descriptions abondent pour permettre au lecteur la création d'une image mentale précise.
Le procédé narratif utilisé - l'échange épistolaire unilatéral - offre une dimension particulière au récit du personnage. En effet, si le récit de Roy souffre d'un décalage temporel avec l'action, puisqu'il est relaté dans une lettre, il n'en demeure pas moins palpitant car dépendant de la soumission du prince. Pour être plus claire, à chaque fois que Roy, le voyageur du XXIe siècle, veut écrire une lettre, il est obligé d'endormir le prince Ram pour prendre possession de son corps et rédiger sa correspondance. La scène peut donc être interrompue par une intervention extérieure...

Ce choix narratif permet, en outre, de découvrir l'Atlantide par le biais du héros, Roy, et de participer à son étonnement quant à ses découvertes. Cette focalisation sur le personnage principal offre une dimension intime à ce voyage dans le temps.
Je me suis donc délectée de cette courte lecture, la trouvant riche à souhait ! Un excellent prélude à une autre lecture sur l'Atlantide!  

Une chronique de soukee rangée dans SF - Vos commentaires [9] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,


25 juin 2011

Des fleurs pour Algernon, Daniel Keyes

9782290312957Des fleurs pour Algernon est le roman le plus connu de Daniel Keyes. Publié la première fois en 1959 sous forme de nouvelle, il s'est vu décerner le Prix Hugo de la meilleure nouvelle en 1960 puis le Prix Nebula du meilleur roman en 1966, lors de sa sortie en roman.

Charly Gordon est simple d'esprit. Rejeté par sa famille, il travaille dans une boulangerie. Le jour où des scientifiques décident de tester sur lui une expérience censée modifier son cerveau et le rendre intelligent, la vie de Charly bascule. Comme Algernon, la souris-test de l'expérience, Charly voit son quotidien se modifier à la lueur de son acuité nouvelle. Il prend conscience que sa vie n'a été rythmée que par les moqueries des personnes qui l'entourent et la condescendance de ceux qui ne s'abaissent pas à ces railleries. Plus le temps passe, plus l'intelligence de Charly se développe et l'écart avec son entourage se creuse. Chargé de consigner son ressenti par écrit, Charly tient scrupuleusement un journal de bord de l'expérience.

Ouvrir ce roman, c'est pénétrer dès la première page dans la tête du héros, Charly Gordon. Dès la première page, dès même le premier mot ("Conte randu N°1"), nous, lecteur, prenons place dans cette expérience scientifique de grande envergure du point de vue de ce personnage simple d'esprit.
Daniel Keyes a eu l'excellente idée d'adopter la forme narrative du journal (Charly consigne par écrit ce qu'il ressent en regard de l'opération subie) ce qui permet de voir évoluer le personnage tant au niveau psychologique que dans son écriture. En effet, le premières pages du roman sont difficiles d'accès car écrite dans l'orthographe quasi phonétique du personnage. Cette brillante idée permet de suivre au fur et à mesure de la lecture les changements qui s'opèrent chez lui et déceler les étapes de cette transformation. Cette intimité avec le personnage est troublante, voire gênante, lorsque celui-ci prend conscience qu'il a constamment été rejeté voire raillé, et qu'il n'était pas capable de le percevoir.
Si l'idée de bricoler un être humain à coup de scalpels n'est pas en soi originale - pensez au docteur Frankenstein et à sa créature composée d'organes récupérés - et si l'idée d'une intelligence infinie est un des fantasmes de l'humanité, Daniel Keyes appréhende néanmoins ces thèmes avec intelligence. Charly est un personnage très finement étudié, dont la psychologie évolutive est brillament esquissée. Mais l'aspect le plus audacieux dans ce roman réside, à mon sens, dans la forme narrative adoptée, celle du journal intime, qui permet de se glisser dans l'intériorité du personnage et subir, par l'intermédiaire de la lecture, l'expérience scientifique dont il est le cobaye.

Un excellent roman qui m'a conquise et qui m'a permis de réfléchir sur la notion d'intelligence. Un classique à découvrir, sans hésitation !

Challenge La littérature fait son cinéma 3e catégorie
Et comme ce roman a donné lieu à une adaptation cinématographique par Ralph Nelson en 1966 (mais dont je n'ai pas réussi à trouver la bande-annonce), voici ma cinquième participation au Challenge La littérature fait son cinéma de Will.

Une chronique de soukee rangée dans SF - Vos commentaires [22] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

23 juin 2011

Le Légionnaire de Lata Petra, Paul Christophe Abel

000409521Vous connaissez mon attrait pour l'antiquité romaine ? Vous avez suivi mon conseil et regardé ou enregistré Le Destin de Rome sur Arte samedi ? Vous ne serez donc pas étonnés que je vous présente aujourd'hui Le Légionnaire de Lata Petra, premier roman du passionné d'histoire antique Paul Christophe Abel.

IIème siècle de notre ère. Lata Petra est une communauté celtique située dans les forêts vosgiennes. Aulus Dagillius Lupulus y est né, et comme bon nombre de jeunes citoyens romains, il décide de s'engager dans la légion. Pour voyager un peu, et connaître des aventures qu'il pourra raconter ensuite, à son retour...

Le Légionnaire de Lata Petra est un roman historique comme je les aime : foisonnant en détails sur le contexte historique et porté par une intrigue haute en couleurs. Amour, déceptions, combats... L'intrigue de ce roman est riche, c'est certain !
Paul Christophe Abel réussit adroitement à nous transposer dans cette époque fascinante, grâce à une intrigue très bien ficelée. La mise en abyme du parcours de Aulus Dagillius Lupulus, le héros, grâce à la lettre qu'il envoie à son petit-fils, donne une profondeur intéressante à la narration : le recul personnage sur son expérience permet au lecteur d'aujourd'hui de mieux l'appréhender.

Roman initiatique, quête de soi et apprentissage personnel, Le Légionnaire de Lata Petra aborde des thèmes universels, à ceci près que le contexte historique, richement développé, offre à l'intrigue une dimension toute particulière.
Enfin, les différentes cartes disposées en début de roman permettent de situer géographiquement le périple du héros. Une excellente idée ! 
Une lecture qui a su me séduire et me faire voyager dans l'Europe de cette époque. Un roman historique que je ne saurais que conseiller.

 Je tiens à remercier Pierre et les Éditions 64606378_p pour ce roman.

Une lecture que j'inscris bien entendu dans
le Défi Au coeur de la Rome antique !

Logo_2

Une chronique de soukee rangée dans Romans historiques - Vos commentaires [2] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

22 juin 2011

Kaamelott tome 2 Les sièges de Transport, Alexandre Astier, Steven Dupré

Kaamelott_tome_2J'ai beaucoup ri avec la série TV et le premier tome de la BD Kaamelott. J'ai donc poursuivi ma lecture de cette série qui compte à ce jour cinq tomes (le dernier étant paru en novembre 2010), avec Les Sièges de Transport, le deuxième opus.

Perceval et Karadoc sont chargés par Arthur de chercher dans la forêt un tabouret magique qui permet de se téléporter sur un autre tabouret. Mais ils ne sont pas les seuls à la recherche de cet objet : Haki, le chef viking, veut lui aussi s'en emparer et envahir l'île de Bretagne.20080629231256_t2

Quel plaisir de retrouver l'ambiance de Kaamelott avec cette BD ! Si certains la trouvent éloignée de la série ou encore pas assez fidèle à celle-ci, je ne peux qu'affirmer le contraire.
Je trouve justement que l'intérêt de cette BD réside dans la réussite de sa transposition dans ce genre à partir de la série TV, sans toutefois utiliser les mêmes intrigues. Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre... Il n'est pas facile de changer de média, et cette fois, passer de l'écran au livre s'est fait avec brio !
Je me suis esclaffée avec cette lecture (particulièrement avec le gag de la chambre/bureau du roi Arthur) comme je ris devant la série. Le trait de Steven Dupré, tout en rondeur et en détails, offre un rendu visuel assez proche de l'atmosphère de la série, tandis que l'humour d'Alexandre Astier suinte à chaque réplique. Truculent, je vous le dis ! 
Pour être brève : Kaamelott en BD, c'est un condensé d'humour à ne pas négliger, surtout en ces temps moroses !
L'avis de Yaneck sur ce tome.

 Et voici ma seizième participation
à la BD du mercredi de Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1


Et ma huitième au Top BD des blogueurs de Yaneck
(note : 15/20) !
Logo_top_bd_2011

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [19] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

21 juin 2011

Challenge Des notes et des mots d'Anne

En ce beau et pluvieux jour de la Fête de la musique,
je n'ai pas pu résister au Challenge Des notes et des mots organisé par Anne.
Lire toutes sortes de livres en rapport avec la musique, quelle bonne idée !

Trois niveaux de difficulté :

- Musicien amateur : au moins un livre et un film ou un CD
- Mélomane averti : au moins 3 livres et un film ou un CD
- Soliste international : au moins 5 livres et deux films et/ou CD.

Soyons fous ! Je me suis inscrite en tant que soliste internationale...
(facile, vu que ce challenge est rétroactif !) et j'ai déjà publié 4 billets :

Le palanquin des larmes de Chow Chin Lee
     Le swing des marquises  de Muriel Bloch et Marie-Pierre Farkas 
     La samba des marquises de Muriel Bloch et Marie-Pierre Farkas 
     Le souffle des marquises de Muriel Bloch et Marie-Pierre Farkas 


Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

19 juin 2011

Calendrier des lectures communes

Lectures communesJ'inaugure un billet récapitulant mes lectures communes, que je mettrai à jour au fil du temps.

Si vous désirez vous inscrire à l'une d'elles, n'hésitez pas à le faire en me laissant un commentaire.

Et si vous souhaitez en proposer une nouvelle, allez jeter un coup d'oeil à ma PAL !

Edit : Devant de trop nombreux abandons en silence, voire de retards sans explication, les lectures communes ont moins de saveur pour moi...
L'idée étant de partager à un instant t un livre, merci de ne vous inscrire que si vous voulez vraiment le lire. Et en cas de retard, merci de me contacter (nous publierons ensemble notre billet plus tard). Sinon, les lectures communes n'ont de communes que leur appellation...

 

  • 23 avril 2011 : Le Mandala de Sherlock Holmes de Jamyang Norbu avec Hilde
  • 27 avril 2011: India Dreams T.3 de Maryse et Jean-François Charle avec L'Ogresse de Paris et Hilde
  • 7 mai 2011: Noces indiennes de Sharon Maas avec Elea 23
  • 2 juin 2011: Une passion indienne de Javier Moro avec Elea 23
  • 16 juin 2011: Geisha d'Arthur Golden Golden avec Yoshi73
  • 25 juin 2011 : Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes avec Cynthia, Emma et Marion
  • 10 juillet 2011 : Blonde de Joyce Carol Oates avec L'Ogresse et c.l!ne
  • 15 août 2011 : Raison et sentiments de Jane Austen avec Cynthia, Marion, Sofynet, Mélusine, L'Ogresse de Paris, Frankie, Reveline, Sabbio et Missycornish
  • 10 septembre 2011 : Pierre de Lune de Wilkie Collins avec Céline
  • 15 septembre 2011 : Tokyo de Mo Hayder avec Manu, estellecalim, Canel et Sophie
  • 8 novembre 2011 : Le rocher de Montmartre de Joanne Harris avec L'or des chambres, TiphanieMango et Fransoaz
  • 22 janvier 2012 : Argentina, Argentina... de Christophe Léon avec Eidole
  • 1er avril 2012 : Tarja de Jean-Noël Sciarini avec Eidole
  • 15 mai 2012 : Julie & Julia de Julie Powell avec CottageMyrtille
  • 15 octobre 2012 :  L'Historienne et Drakula T.1 d'Elizabeth Kostova avec CottageMyrtille
  • 11 novembre 2012 :  L'Historienne et Drakula T.2 d'Elizabeth Kostova avec CottageMyrtille 
  • 13 décembre 2012 :  Tante Mame de Patrick Dennis avec Manu
  • 31 janvier 2013 :  La Dame en Blanc de Wilkie Collins avec CottageMyrtille (je suis très très en retard !)
  • 21 mai 2013 : Incarceron T.1 de Catherine Fisher avec SvCath
  • 30 septembre 2013 : Pompéi de Maja Lundgren avec CottageMyrtille
  • 30octobre 2013 : Firmin
    Savage, Sam Firmin, autobiographie d'un grignoteur de livres - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2011/05/01/21017395.html#sthash.awtKi1Bw.dpuf
    , autobiographie d'un grignoteur de livres de Sam Savage avec CottageMyrtille annulé ==> abandon de lecture
  • 28 novembre 2014 :
    Retour à Little Wing,
    Retour à Little Wing de Nikolas Butler avec Tiphanie
    Pompéi de Maja Lundgren

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [36] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,