Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.




22 juin 2011

Kaamelott tome 2 Les sièges de Transport, Alexandre Astier, Steven Dupré

Kaamelott_tome_2J'ai beaucoup ri avec la série TV et le premier tome de la BD Kaamelott. J'ai donc poursuivi ma lecture de cette série qui compte à ce jour cinq tomes (le dernier étant paru en novembre 2010), avec Les Sièges de Transport, le deuxième opus.

Perceval et Karadoc sont chargés par Arthur de chercher dans la forêt un tabouret magique qui permet de se téléporter sur un autre tabouret. Mais ils ne sont pas les seuls à la recherche de cet objet : Haki, le chef viking, veut lui aussi s'en emparer et envahir l'île de Bretagne.20080629231256_t2

Quel plaisir de retrouver l'ambiance de Kaamelott avec cette BD ! Si certains la trouvent éloignée de la série ou encore pas assez fidèle à celle-ci, je ne peux qu'affirmer le contraire.
Je trouve justement que l'intérêt de cette BD réside dans la réussite de sa transposition dans ce genre à partir de la série TV, sans toutefois utiliser les mêmes intrigues. Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre... Il n'est pas facile de changer de média, et cette fois, passer de l'écran au livre s'est fait avec brio !
Je me suis esclaffée avec cette lecture (particulièrement avec le gag de la chambre/bureau du roi Arthur) comme je ris devant la série. Le trait de Steven Dupré, tout en rondeur et en détails, offre un rendu visuel assez proche de l'atmosphère de la série, tandis que l'humour d'Alexandre Astier suinte à chaque réplique. Truculent, je vous le dis ! 
Pour être brève : Kaamelott en BD, c'est un condensé d'humour à ne pas négliger, surtout en ces temps moroses !
L'avis de Yaneck sur ce tome.

 Et voici ma seizième participation
à la BD du mercredi de Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1


Et ma huitième au Top BD des blogueurs de Yaneck
(note : 15/20) !
Logo_top_bd_2011

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [19] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,


21 juin 2011

Challenge Des notes et des mots d'Anne

En ce beau et pluvieux jour de la Fête de la musique,
je n'ai pas pu résister au Challenge Des notes et des mots organisé par Anne.
Lire toutes sortes de livres en rapport avec la musique, quelle bonne idée !

Trois niveaux de difficulté :

- Musicien amateur : au moins un livre et un film ou un CD
- Mélomane averti : au moins 3 livres et un film ou un CD
- Soliste international : au moins 5 livres et deux films et/ou CD.

Soyons fous ! Je me suis inscrite en tant que soliste internationale...
(facile, vu que ce challenge est rétroactif !) et j'ai déjà publié 4 billets :

Le palanquin des larmes de Chow Chin Lee
     Le swing des marquises  de Muriel Bloch et Marie-Pierre Farkas 
     La samba des marquises de Muriel Bloch et Marie-Pierre Farkas 
     Le souffle des marquises de Muriel Bloch et Marie-Pierre Farkas 


Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

19 juin 2011

Calendrier des lectures communes

Lectures communesJ'inaugure un billet récapitulant mes lectures communes, que je mettrai à jour au fil du temps.

Si vous désirez vous inscrire à l'une d'elles, n'hésitez pas à le faire en me laissant un commentaire.

Et si vous souhaitez en proposer une nouvelle, allez jeter un coup d'oeil à ma PAL !

Edit : Devant de trop nombreux abandons en silence, voire de retards sans explication, les lectures communes ont moins de saveur pour moi...
L'idée étant de partager à un instant t un livre, merci de ne vous inscrire que si vous voulez vraiment le lire. Et en cas de retard, merci de me contacter (nous publierons ensemble notre billet plus tard). Sinon, les lectures communes n'ont de communes que leur appellation...

 

  • 23 avril 2011 : Le Mandala de Sherlock Holmes de Jamyang Norbu avec Hilde
  • 27 avril 2011: India Dreams T.3 de Maryse et Jean-François Charle avec L'Ogresse de Paris et Hilde
  • 7 mai 2011: Noces indiennes de Sharon Maas avec Elea 23
  • 2 juin 2011: Une passion indienne de Javier Moro avec Elea 23
  • 16 juin 2011: Geisha d'Arthur Golden Golden avec Yoshi73
  • 25 juin 2011 : Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes avec Cynthia, Emma et Marion
  • 10 juillet 2011 : Blonde de Joyce Carol Oates avec L'Ogresse et c.l!ne
  • 15 août 2011 : Raison et sentiments de Jane Austen avec Cynthia, Marion, Sofynet, Mélusine, L'Ogresse de Paris, Frankie, Reveline, Sabbio et Missycornish
  • 10 septembre 2011 : Pierre de Lune de Wilkie Collins avec Céline
  • 15 septembre 2011 : Tokyo de Mo Hayder avec Manu, estellecalim, Canel et Sophie
  • 8 novembre 2011 : Le rocher de Montmartre de Joanne Harris avec L'or des chambres, TiphanieMango et Fransoaz
  • 22 janvier 2012 : Argentina, Argentina... de Christophe Léon avec Eidole
  • 1er avril 2012 : Tarja de Jean-Noël Sciarini avec Eidole
  • 15 mai 2012 : Julie & Julia de Julie Powell avec CottageMyrtille
  • 15 octobre 2012 :  L'Historienne et Drakula T.1 d'Elizabeth Kostova avec CottageMyrtille
  • 11 novembre 2012 :  L'Historienne et Drakula T.2 d'Elizabeth Kostova avec CottageMyrtille 
  • 13 décembre 2012 :  Tante Mame de Patrick Dennis avec Manu
  • 31 janvier 2013 :  La Dame en Blanc de Wilkie Collins avec CottageMyrtille (je suis très très en retard !)
  • 21 mai 2013 : Incarceron T.1 de Catherine Fisher avec SvCath
  • 30 septembre 2013 : Pompéi de Maja Lundgren avec CottageMyrtille
  • 30octobre 2013 : Firmin
    Savage, Sam Firmin, autobiographie d'un grignoteur de livres - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2011/05/01/21017395.html#sthash.awtKi1Bw.dpuf
    , autobiographie d'un grignoteur de livres de Sam Savage avec CottageMyrtille annulé ==> abandon de lecture
  • 28 novembre 2014 :
    Retour à Little Wing,
    Retour à Little Wing de Nikolas Butler avec Tiphanie
    Pompéi de Maja Lundgren

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [36] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

18 juin 2011

Mon colis du Mini Swap Continents perdus !

cartonSouvenez-vous... Je m'étais inscrite au Mini Swap Continents Perdus organisé par Lhisbei. Aujourd'hui, c'est présentation collective des colis ! Revenons donc sur le jour où j'ai reçu ce fameux paquet...

Samedi dernier, alors que je dormais paisiblement, ma factrice a eu la bonne63796784 idée de distribuer le courrier à 8h11 et de sonner à mon interphone de façon assez insistante... Comprenez bien, à 8h11, le weekend, c'est rare que je sois déjà levée. Je sais, c'est cruel parce que certains travaillent, mais moi je travaille les autres jours et me lève tôt, donc le samedi, souvent, je dors un peu...
Bref, le temps que je balbutie à l'interphone que je lui ouvrais, que je passe (plus ou moins) rapidement une tenue (plus ou moins) présentable, la voilà, rapide comme jamais, à frapper à ma porte ! Oui je sais... Quand j'ai à peine le temps d'enfiler un tee-shirt et un pantalon, ma factrice, elle, gravit à vitesse grand v les deux étages qui nous séparent. C'est sûr, elle est plus dynamique que moi ! Bref, à moitié endormie, dans le flou plus qu'artistique de ma myopie, je réceptionne ledit colis et décide de l'ouvrir sur le champ, trop excitée pour mettre ne serait-ce que mes lentilles !

Quelle a été ma surprise de voir que ma swapeuse n'était autre que Lhisbei, organisatrice en chef du swap !

P1020275

Et, on peut le dire, celle-ci m'a bien gâtée !

P1020280Pour les livres :

*Lettres de l'Atlantide de Robert Silverberg (merci Lhisbei pour ce livre déjà dévoré et que je chroniquerai la semaine prochaine !)

*D'obsidienne et de sang, Les Chroniques Aztèques T.1 d'Aliette de Bodard, dédicacé, qui plus est, par l'auteur, lors des Imaginales. Merci infiniment !

Pour les gourmandises :

*Le thé Fleur de Geisha du Palais des Thés, thé que j'ai longtemps désiré et jamais acheté. Là encore, tu es très bien tombée. Il est divin... et a parfaitement accompagné ma lecture de Geisha d'Arthur Golden !

*Des caramels artisanaux absolument délicieux !

Et pour l'objet, enfin, un talisman contre les forces du mal, fait à la main en Lamali-Lokta, papier utilisé autrefois pour les manuscrits religieux du Népal, du Bouthan et du Tibet. Traduction : une magnifique guirlande rouge suspendue illico dans ma chambre !

Le tout, accompagné d'une carte gris et rose, dans laquelle Lhisbei m'explique ses choix...

Un grand merci à toi pour l'organisation de ce mini swap et pour ton colis qui a su vraiment me séduire. J'ai été ravie de participer ! Je te tiendrai au courant de ma lecture D'obsidienne et de sang.

        P1020281 P1020282 P1020284

Et comme ce swap était un swap en chaîne, j'ai moi même swapé un autre blogueur.
Pour voir le colis que j'ai fait à Efelle, mon swapé, c'est par ici !

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [16] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

17 juin 2011

Le destin de Rome de Fabrice Hourlier

Logo 2Je n'ai pas pour habitude d'écrire des billets sans allusion aux livres ou le monde de la littérature, mais je fais une exception aujourd'hui (et ce ne sera peut-être pas la dernière) pour vous signaler la diffusion sur Arte d'un excellent docu-fiction sur la Rome antique. En tant qu'organisatrice du défi Au coeur de la Rome antique, je ne pouvais pas passer à côté de cette info sans vous la diffuser !

Le destin de Rome, réalisé par Fabrice Hourlier, retrace les quinze ans séparant l'assassinat de Jules César du suicide de Marc Antoine et Cléopâtre, et sera diffusé en en latin sous-titré, pour davantage de vraisemblance ! Quelle bonne idée ! Moi qui me désole de voir la série Rome en anglais... A ne pas louper !

 Le Destin de Rome

Samedi 18 juin 2011 à 20h40 sur Arte

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [11] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,


16 juin 2011

Geisha, Arthur Golden

GeishaGeisha est le livre qui a rendu célèbre le romancier américain Arthur Golden. Publié aux États-Unis en 1997, il s'est vendu à plus de 4 millions d'exemplaires en anglais avant d'être adapté au cinéma en 2005 par Rob Marshall. J'avais vu et aimé ce film. J'ai eu envie de lire le roman originel.

Chiyo a neuf ans lorsqu'un marchand l'arrache à sa maison ivre, perchée sur une falaise. Sa mère est mourante, son père, trop pauvre pour les élever, elle et sa soeur. Elles sont donc vendues à Kyoto. La petite Chiyo se retrouve seule, à servir dans une okiya, lieu de vie des geishas. La vie est dure pour elle : ses incroyables yeux gris attisent la haine d'Hatsumomo, la geisha qu'elle sert, mais suscitent l'admiration des autres. Dans cet univers impitoyable, à l'aube de la Seconde Guerre mondiale, la jeune fille va suivre à la lettre les instructions de celle qui va la faire devenir geisha, Mameha. Cérémonies du thé, danses et musiques sont au programme.

Quel roman ! Je n'avais que quelques images en tête en souvenir du film de Rob Marshall. J'ai donc pu débuter cette lecture comme si je ne connaissais pas l'histoire.
Je me suis laissé emporter dans ce Japon d'entre-deux guerres, bercée par le quotidien de ces femmes fantasmées autant que jalousées. Je connaissais beaucoup d'éléments de la vie des geishas, depuis ma lecture de Mon journal de Geisha de Komono, le récit vrai d'une jeune geisha de Kyoto, mais j'ai aimé me plonger dans le destin fictif de Chiyo, devenue Sayuri une fois geisha.
La discipline imposée à ces jeunes filles dès leur plus jeune âge, leurs obligations envers leurs clients, la fatigue de leur train de vie... Arthur Golden dévoile ici un pan souvent méconnu de la vie de ces femmes.

coup_de_coeur_2011Geisha est un roman extrêmement bien documenté, empreint d'une certaine poésie. Il s'inspire de réalités pour créer une fiction intelligente, sans faux-semblants ni hypocrisie. Un roman à découvrir ou à redécouvrir sans faute ! Un septième coup de coeur pour 2011, que je relirai avec plaisir dans quelques temps...

Lectures communesGeisha était une lecture commune avec Yoshi73.

D'autres avis sur ce livre : Evy, Achille49, Karine, L'Ogresse de Paris et Esmeraldae.
Voici ma quatrième participation au Challenge La littérature fait son cinéma de Will.

 

Challenge La littérature fait son cinéma 3e catégorie

 

Une chronique de soukee rangée dans Littérature américaine - Vos commentaires [34] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

15 juin 2011

L'Outremangeur, Jacques Ferrandez et Tonino Benacquista

9782203365063FSTonino Benacquista, auteur de romans et scénariste pour le cinéma et la BD, s'est associé à Jacques Ferrandez, connu pour sa série Les Carnets d'Orient, pour réaliser à quatre mains L'Outremangeur, une intrigue policière ayant pour thème les troubles alimentaires.

Séléna est inspecteur de police. Séléna est obèse et souffre de compulsion alimentaire : à la moindre contrariété, il se rue sur la nourriture pour apaiser ses angoisses. Son poids le fait souffrir, autant physiquement que moralement, et son cardiologue ne lui prédit que deux années à vivre. Engoncé dans ses problèmes, Séléna se débat avec son passé, à l'origine de ses troubles. Mais lorsqu'il est chargé d'une enquête pour meurtre et qu'une jeune fille entre dans sa vie, celle-ci prend un tout autre tournant.

Benacquista et Ferrandez nous offrent ici une BD très riche. Non seulement elle possède une intrigue policière bien ficelée, mais elle traite avec finesse la question du poids et des troubles alimentaires dans notre société. L'intrigue est contemporaine et se déroule à Paris, ce qui permet une certaine vraisemblance.G_1093_3
Le choix d'un personnage masculin confronté à ces pulsions alimentaires est à la fois osé et intelligent car il casse l'image ô combien misogyne mais pourtant reflet de notre société, des femmes uniques objets des troubles alimentaires. Statistiquement, elles sont plus concernées que les hommes, mais le mal-être de ces derniers est trop souvent passé sous silence. Parce que les hommes n'ont pas le droit d'être en surpoids. Parce que c'est peut-être moins communément admis. Parce qu'il y a beaucoup de non-dits. Pourtant, la souffrance est réelle.
Les deux auteurs de cette BD abordent donc ce délicat problème de société avec intelligence, sans pour autant mâcher leurs mots. L'inspecteur Séléna est victime de bien des moqueries qui semblent dures, mais qui ne sont, à mon sens, que le miroir de ce qui se dit en aparté sur les gens en surpoids. Le sujet est difficile à traiter sans tomber dans le pathos, sans être consensuel ni moraliste. Benacquista et Ferrandez franchissent certaines limites en nous montrant des scènes de compulsion alimentaire - Séléna assis devant la porte de son frigo - rarement représentées de BD.
L'intrigue policière sert ce sujet et lui donne une dimension toute particulière. Elle apporte une justification aux troubles alimentaires de Séléna tout en insufflant une atmosphère de franche virilité qui détonne avec la prétendue superficialité toute féminine des problèmes de poids.
Une BD forte, qui m'a furieusement séduite. C'est osé, c'est grand ! Bravo ! Violette aussi avait été conquise par cette BD.

Une adaptation ciné de cette BD, saluée par les deux auteurs,
a été réalisée en 2003 par Thierry Binisti,
avec Cantonna dans le rôle-titre. 

 Et voici ma quinzième participation
à la BD du mercredi de Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1


Et ma septième au Top BD des blogueurs de Yaneck
(note : 18/20) !
Logo_top_bd_2011

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [21] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

13 juin 2011

Bartleby le scribe, Herman Melville

9782070401406FSBartleby le scribe est une nouvelle d'Herman Melville publiée en 1853 dans un périodique, puis intégrée en 1856 dans le recueil de nouvelles Contes de la véranda.

Le narrateur, homme de loi de Wall Street, raconte les relations qu'il avait avec Bartleby, l'homme qu'il avait engagé pour occuper la fonction de scribe dans son étude. D'un naturel très discret, Bartleby passait ses journées derrière son bureau. Mais lorsque le narrateur lui demandait la moindre chose, il répondait « Je préfère pas »(« I would prefer not to »). Le narrateur, surpris, ne se résolut pourtant pas à renvoyer cet homme qui ne sortait jamais de l'étude (il y dormait même) mais sans rien faire.

Lecture très courte et amusante, Bartleby le scribe a été une source d'inspiration pour les écrivains de l'absurde du XXe. Atypique s'il en est, le personnage de Bartleby est tout sauf un personnage : il possède une psychologie minimale, ou tout du moins imperceptible, ses actions se résument à refuser toute action, et sa vie entière se borne à l'étude qu'il occupe jour et nuit. Le narrateur, choqué par son attitude puis décontenancé, culpabilise face à ce personnage de papier.
Une lecture drôle, que j'ai beaucoup aimée pour son absurdité et que Pennac résuma ainsi : « Qui a lu cette longue nouvelle sait de quelle terreur peut se charger le mode conditionnel. Qui la lira saura. »Challenge La littérature fait son cinéma 3e catégorie
Une lecture que j'inscris dans le Challenge La littérature fait son cinéma de Will en tant que troisième participation, car plusieurs adaptations cinématographiques de cette nouvelle ont été réalisées. Voici la bande-annonce de la version réalisée en 2001 par Jonathan Parker, avec Crispin Glover dans le rôle de Bartleby.

Une chronique de soukee rangée dans Littérature américaine - Vos commentaires [10] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

10 juin 2011

Décès de Lilian Jackson Braun

lLilian Jackson Braun était une auteure américaine née en 1913, mondialement connue pour sa série de romans policiers "Le chat qui...", qui mettent en scène le personnage de James Qwilleran et de ses deux chats siamois, Koko et Yum Yum qui, par leur flair et leurs étranges facultés félines, aident leur maître à résoudre des énigmes...

Lilian Jackson Braun avait trouvé une échappatoire dans l'écriture, le jour où l'un de ses voisins, ne supportant plus les miaulements de son chat, avait jeté celui-ci du haut de l'immeuble.

Lilian Jackson Braun  s'est éteinte samedi 4 juin, à l'âge de 97 ans.
Elle restera à jamais associée au stage que j'ai effectué à Romford, en banlieue londonienne, il y a 3 ans, à l'occasion duquel j'ai découvert et dévoré une partie de ses romans.

  976101755  2055750423_small_1 9782264031211

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [26] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

J'adore cette petite robe noire, Robyn Johnson

couv-9-278x370Je vous ai parlé il y a peu du coffret J'adore ce chapeau, que j'avais adoré découvrir. Voici un autre coffret cartonné en velours très réussi : J'adore cette petite robe noire.

Les plus grands noms de la mode vous le diront : la petite robe noire est LE vêtement indémodable que chaque femme doit avoir dans sa penderie pour être élégante en toutes circonstances. (Je vous dis ça alors que je me suis rendu compte que je n'avais pas de petite robe noire et que ma penderie criait famine !)

Depuis 1926 et le modèle dessiné par Coco Chanel pour flatter toutes les silhouettes féminines, la petite robe noire est considéré comme une des pièces à avoir obligatoirement dans son dressing. Qu'elle soit en dentelle ou en coton, décolletée ou à sequins, la robe sera noire ou ne sera pas.
Magnifique ode à ce vêtement élégant s'il en est, ce coffret est encore une fois une petite merveille que l'on dévore des yeux ! Les photos présentées mettent à l'honneur les différentes époques qui ont marqué son évolution  et permettent de découvrir des modèles audacieux et innovants. Bref, un régal que les cartes offertes accompagnent grandement !

dbl"L'élégance ne serait-elle pas l'oubli total de ce que l'on porte ?" (Yves Saint Laurent)

"Aucune femme n'est jamais trop - ou pas assez - habillée avec une petite robe noire." (Karl Lagarfeld)

"Vous devez porter des robes assez serrées pour montrer que vous êtes une femme et assez amples pour montrer que vous êtes une dame." (Edith Head)

"La robe idéale doit être comme une clôture en fil de fer barbelé : interdire sans bloquer la vue."  (Sophia Loren)

Je tiens de nouveau à remercier Inès Adam et Tornade pour la découverte de ce très beau coffret.

fashionUne nouvelle lecture à inscrire dans le Challenge Read me, I'm fashion de l'Irrégulière, et à la demande de qui (entre autres) je vous présente mon "Arbre des Merveilles", ou mon présentoir home made à boucles d'oreilles !

P1020273

                                      Oui, j'ai beaucoup de boucles d'oreilles,
                                       et oui, elles sont, pour la plupart, volumineuses !

Une chronique de soukee rangée dans Beaux Livres - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,