Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

29 janvier 2014

Les Carnets de Cerise T.2 Le livre d'Hector, Joris Chamblain et Aurélie Neyret

Les Carnets de Cerise TLe Livre d'Hector est le second tome de la série Les Carnets de Cerise, imaginée par Joris Chamblain et dessinée par Aurélie Neyret, paru en novembre 2013 chez Soleil dans la collection Métamorphose.

Cerise a grandi et va entrer au collège. Mais pas question pour elle de cesser d'observer le monde qui l'entoure... Alors que ses amies partent durant l'été, Cerise est intriguée par une vieille dame qui se rend chaque semaine à la bilbiothèque pour emprunter systématiquement le même livre. Il ne lui en faut pas plus pour vouloir percer ce mystère ! Aidée de la bibliothécaire, la fillette se lance dans cette aventure... au détriment de ses amies et de sa mère.

Quel bonheur de retrouver Cerise et son univers ! Une nouvelle fois, Joris Chamblain a su me charmer avec une intrigue qui laisse la part belle aux relations humaines et à la réflexion. 
Le personnage de Cerise évite de sombrer dans la caricature de la pré-ado mal dans sa peau et apporte une fraîcheur à l'intrigue. La vraisemblance est là, néanmoins, cristallisée par les mésententes entre l'héroïne et ses amies, désintéressées de ses enquêtes farfelues, et les relations compliquées entre Cerise et sa mère, dépassée par l'attitude de celle-ci.
Les dessins d'Aurélie Neyret offrent une nouvelle fois une tonalité à part à cette intrigue. Les couleurs douces et le trait rond sont une ode à l'enfance et à la candeur de ces doux moments où l'innocence domine et où l'insignifiant se transforme en extraordinaire.
Le mélange des genres - entre carnet intime et bande-dessinée - découvert dans le premier tome, confère à l'album un style à part, toujours aussi séduisant et original. L'intrigue, qui se déroule principalement à la bibliothèque municipale, rend hommage au monde des livres et fait écho aux velléités d'écriture de la jeune héroïne. Un album qui m'a enchantée, vous l'aurez compris. Et comme lorsque j'ai découvert cette série, j'ai hâte de lire la suite ! 
Un grand merci à Bénédicte et aux
Éditions   pour cet album.

Voici ma 61e participation à la organisée par Mango et ma 50e au Top BD des blogueurs de Yaneck.

Top BD

imaginée par Joris Chamblain et illustrée par Aurélie Neyret, publiée dans la collection Métamorphose de chez Soleil. - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2013/01/12/26127751.html#sthash.tPGIiYcv.dpuf

Planche 1  Planche 2

Planche 3

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [34] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,


22 janvier 2014

Le puits des histoires perdues, Jasper Fforde

Le puits des histoires perduesLe puits des histoires perdues est le troisième tome de la série Thursday Next imaginée en 2001 par l'écrivain britannique Jasper Fforde, paru en 2006 en France chez Fleuve Noir.

La détective littéraire Thursday Next n'a jamais droit à une minute de repos ! Alors qu'elle luttait il y a peu contre la multinationale Goliath, la jeune femme est désormais contrainte de se cacher dans un livre pour éviter ceux qui désirent sa perte. 
Recluse dans Les Hauts de Caversham, un navet jamais publié, la jeune femme, enceinte d'un homme éradiqué par Goliath, essaie de se reposer durant sa grossesse. Mais ça serait sans compter la mission qui lui a été confiée dans le puits des histoires perdues, une bibliothèque qui regroupe toutes les histoires jamais publiées.

Lire un roman de Jasper Fforde, c'est plonger dans un univers barré dans lequel perdre ses repères est essentiel pour apprécier le texte. Le puits des histoires perdues ne déroge pas à cette règle, bien au contraire. Ce troisième tome de la série est une sorte de condensé de loufoqueries et de fantaisie et si Jasper Fforde ne perd jamais son lecteur, bien habile celui qui saura dire où il veut l'emmener. 
En apparence, l'intrigue est simple : Thursday se replie dans un livre pour attendre tranquillement la fin de sa grossesse. Ça, c'est l'intrigue principale, le pourquoi du comment, et la disparition de Landen, son mari, le fil conducteur de la série. Se greffe à ça une foultitude d'intrigues et de personnages secondaires qui offrent au roman un aspect totalement déjanté. Thursday se retrouve embringuée contre son gré dans de nombreuses aventures qui finissent toutes par se rejoindre. Et c'est là que Jasper Fforde excelle. Malgré l'aspect labyrinthique de ses oeuvres et les nombreuses mises en abyme, la cohérence demeure. 
Jasper Fforde poursuit son hommage à la littérature anglaise en truffant son roman de références et d'intertextualités. Cette érudition contraste avec la dinguerie de l'intrigue et semble là pour la contrecarrer et prouver au lecteur, s'il en doutait, que l'auteur maîtrise son sujet et s'amuse de la littérature pour mieux lui rendre hommage et s'interroger.
Encore une lecture truculente, aussi barrée que la couverture du poche chez 10/18, comme d'ordinaire très représentative. A découvrir d'urgence, cela s'entend. Et pour ceux qui n'ont toujours pas sauté le pas d'ouvrir le premier tome, je ne sais vraiment pas ce que vous attendez...

Voilà une nouvelle lecture à inscrire dans The Thursday Next Challenge d'Alice.

Une chronique de soukee rangée dans Littérature anglaise - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,

21 janvier 2014

Des contes dans mon assiette, Madeleine Deny

Des contes dans mon assietteDes Contes dans mon assiette est un coffret composé d'un livre de recettes accompagné de trois emporte-pièces, paru aux éditions Tourbillon en juin 2013.

Avouez-le : n'avez-vous jamais rêvé devant les douceurs évoquées dans les contes de votre enfance ? Devant le gâteau que confectionne Peau d'Ane pour son prince, les scones que déguste Alice lors de sa rencontre avec le Chapelier ou encore la galette du Petit Chaperon rouge... Grâce à ce coffret, vous allez pouvoir vous replonger dans ces contes et réaliser facilement leurs recettes.

Comment résister à un tel coffret ? De mon côté, la tentation a été grande, même si j'ai pleinement conscience de ne pas faire véritablement partie du lectorat visé (hum hum...)
Disons que j'ai adoré découvrir ce coffret, parcourir les extraits de contes qui fragmentent l'album et tester certaines recettes et que je me suis sentie investie d'une mission d'adulte testeuse. Verdict ? J'ai été conquise et j'aurais adoré avoir ce livre de recettes il y a vingt ans. Oui, dit comme ça, ça fait vieux, mais que voulez-vous, je vais arrêter de nier que j'ai vingt ans et de très grosses poussières maintenant !
Pour les enfants, à qui s'adresse ce coffret, ce petit album coloré a tout pour plaire : un sommaire classé par contes, des précautions d'usage avant de commencer (comme laisser la cuisine propre et rangée après l'avoir utilisée... si si, c'est écrit !), des recettes claires et bien expliquées, le tout illustré par des photos très alléchantes et oniriques. De quoi permettre aux cuistots en herbe de concocter de beaux et bons petits plats aux grands ! 
Des contes dans mon assiette, ou comment prolonger le rêve des récits de l'enfance en passant en cuisine...

Un grand merci aux éditions pour cette découverte qui m'a, une fois encore, enchantée. J'inscris cette lecture dans le Challenge Des contes à rendre de Coccinelle.

Les gâteaux arc-en-ciel de Peau d'Ane Les muffins à la citrouille de Cendrillon

Les tartines-édredons de la Princesse au petit pois

Pour vous tenter une bonne fois pour toutes, voici ma recette fétiche, réellement délicieuse.


Les scones d'Alice, ou un goûter dément Les mini-scones du thé d'Alice

Ingrédients (pour une douzaine de scones)

  • 2 verres de farine (= 240g)
  • 1 paquet de levure chimique
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 50g de beurre
  • 1 oeuf
  • 1 cuillère à soupe de lait

Préchauffe le four à 210° (thermostat 7)

  1. Dans un saladier, verse la farine, la levure, le sucre et le sel.
  2. Ajoute le beurre coupé en petits morceaux et écrase-le entre tes doigts tout en le mélangeant à la préparation, jusqu'à obtenir une pâte qui ressemble à du sable.
  3. Ajoute l'oeuf et le lait pour obtenir une pâte souple.
  4. Aplatis la pâte à la main sur une planche farinée, puis au rouleau à pâtisserie, sur une épaisseur de 2cm.
  5. Découpe des ronds à l'aide d'un verre et dépose-les sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé.
  6. Enfourne pour 15mn de cuisson.

On comprend mieux pourquoi Alice prend le thé avec le Chapelier...  Des scones, toujours des scones...

Alors, séduits ? Affamés ?

 

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [32] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

14 janvier 2014

Certaines n'avaient jamais vu la mer, Julie Otsuka

Certaines n'avaient jamais vu la mer, Julie OtsukaCertaines n'avaient jamais vu la mer est un roman de l'écrivaine américaine Julie Otsuka paru en 2012 et couronné du Prix Femina étranger la même année.

Elles s'appellent Katsuno, Chiye, Kiyono, Iyo, Misuyo ou encore Hanako. Elles ont quitté leur Japon natal, ont pris un bateau qui les a conduites aux Etats-Unis. Elles s'y sont mariées. Ont rêvé d'une vie. En ont subie une autre. C'est leur histoire, leur exil, leurs souffrances et leurs frustrations qui sont racontés ici.

Julie Otsuka signe ici un roman magistral. Une sorte d'oeuvre chorale qui donne à entendre les multiples voix de ces femmes exilées. Comme un bruissement, comme un chuchotement, ces femmes se confondent pour mieux se raconter. Et de leurs voix qui s'élèvent naît un portrait changeant, un nous collectif tantôt heureux, tantôt mélancolique, un destin brisé parfois, un amour perdu, l'esquisse d'une femme universelle peut-être, dans sa résignation et son courage.
En moins de 140 pages, Julie Otsuka nous emmène à l'aube de ce XXe siècle naissant. Elle nous entraîne dans le sillage de ces femmes qui ont tout quitté pour partir à la découverte d'un homme, d'un pays, d'une culture. Qui ont tout quitté pour la photo d'un homme et des rêves de vie meilleure.
C'est émouvant, dur parfois, authentique toujours. A travers les étapes de la vie de ces femmes - leur rencontre avec leur mari, leur nuit de noces, la naissance de leurs enfants, la Seconde Guerre mondiale - le lecteur suit leurs vies multiples aux croisements certains et découvre un pan de l'Histoire.
Une lecture bouleversante, révoltante, dont on aurait tort de se priver.

D'autres avis : Canel, Miss Alfie, Lili Galipettes, Theoma, Jérôme...

"Sur le bateau, nous étions presque toutes vierges. Nous avions de longs cheveux noirs, de larges pieds plats et nous n'étions pas très grandes. Certaines d'entre nous n'avaient mangé toute leur vie durant que du gruau de riz et leurs jambes étaient arquées, certaines n'avaient que quatorze ans et c'étaient encore des petites filles. Certaines venaient de la ville et portaient d'élégants vêtements.[…] Certaines descendaient des montagnes et n'avaient jamais vu la mer, sauf en image, certaines étaients filles de pêcheur et elles avaient toujours vécu sur le rivage. Parfois l'océan nous avait pris un frère, un père, ou un fiancé, parfois une personne que nous aimions s'était jetée à l'eau par un triste matin pour nager vers le large, et il était temps pour nous, à présent, de partir à notre tour." (p.11)

Un bonheur supplémentaire : écouter Julie Otsuka parler de son roman

Une chronique de soukee rangée dans Littérature américaine - Vos commentaires [28] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

01 janvier 2014

Welcome 2014... My year 2013

Envolée 2013, il est l'heure d'accueillir comme il se doit 2014 !

image

C'est également l'occasion de faire un point sur cette année écoulée, les lectures qui m'ont marquée et les résolutions livresques prises pour 2013 (c'était  ici). En fille super organisée que je suis, je vous ai prévu un billet  en trois parties (j'en vois qui baillent au fond...)  

Où je fais le point sur les résolutions de l'année écoulée 

  1. Chroniquer mes lectures dès qu'elles sont terminées :  première résolution, et non des moindres, et échec cuisant ! 2013 a été pire que 2012 et les livres non chroniqués s'entassent...
  2. Mettre à jour plus régulièrement ma PAL, ma wish-list et mon index de livres lus : c'est bien simple, je ne me souviens pas de la dernière fois que j'ai mis l'une de ces listes à jour. Et là, j'ai honte...
  3. Acheter des livres tous les mois : check ! Mais finalement, était-ce une si bonne résolution que ça pour ma PAL ? Le mystère reste entier...
  4. Lire plus sur mon Kindle : là encore, ce n'est pas totalement réussi. En réfléchissant bien, je crois avoir lu 2 romans sur ma liseuse cette année...
  5. Récupérer tous mes livres, dispatchés pour l'instant entre chez moi et chez mes parents : chose possible que si je déménageais mais pas de déménagement en 2013, donc pas de récupération de mes livres... Je crois que c'est la résolution non tenue qui me traumatise le moins.

Sur cinq résolutions, une seule tenue : celle d'acheter des livres tous les mois. J'en entends qui ricanent... et ils ont raison ! Décision est prise pour 2014 : arrêter de faire semblant de prendre des résolutions pour ne pas les tenir du tout. Voilà, c'est dit. Que cette nouvelle année m'apporte ce qu'elle souhaite en matière de livres et de lectures.

 

Où je fais un tour d'horizon des lectures marquantes en 2013

2013 n'aura pas été une année marquante en terme de lecture. Seuls 3 romans et 2 BD ont trouvé grâce à mes yeux et méritent un focus sur eux. Si vous me lisez régulièrement, vous n'avez pas pu passer à côté. Sinon, c'est l'occasion de jeter un oeil à mes billets en cliquant sur les couvertures.

  Rien n'est trop beau, Rona Jaffe

Le singe de Hartlepool   

  

Où je vous fais un "Moi après mois... Spécial 2013"

C'est ambitieux et dans le même temps irréaliste : je ne peux pas résumer une année en quelques fragments piochés ça et là mais je vais essayer quand même. Florilège concis de mon année 2013, en vrac.

Kiffe kiffe Amsterdam / Des amitiés qui croissent, qui croissent / Une nouvelle passion : la couture / Un été formateur / Un Ipad et un smartphone pour rester encore plus connectée / Un boulot enrichissant / Des jupes, courtes, mais des jupes quand même / Des errements, des égarements, et finalement une route qui s'ouvre / Rome ? Edimbourg ? Istanbul ? Qu'importe, du moment que c'est avec toi / Des évidences / Des vacances messines qui ont fait tout basculer / Des rêves, toujours / Des erreurs qui font grandir / Des mains tendues aux noms d'Alice, Sandrine, Flo, Eugénie, Hélène, Manuella, Emeline, Marie, Pauline... Merci / Des mots qui meurent sur mes lèvres pour mieux grandir dans ma tête / Un Hermux essentiel / Les livres, au centre de ma vie mais moins présents cette année / Des soirées qui renforcent des liens / Une rencontre, déroutante / Une année qui écorche et fait mal pour mieux grandir / Une renaissance /

 

Je vous souhaite une très belle année 2014

 

Une chronique de soukee rangée dans Bilan de lecture - Vos commentaires [60] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,


24 décembre 2013

Merry Christmas

Hermux

Il est enfin arrivé, ce moment tant attendu...
Celui qui fait trépigner les enfants.
Celui qui plonge les adultes dans les souvenirs des Noëls passés.
Celui qui fait de décembre un mois réconfortant, en plein coeur de l'hiver.

Le sapin est fièrement dressé.
L
es paquets patientent au pied de l'arbre décoré.

Les guirlandes illuminées offrent une douce lumière à la pièce.
Une délicieuse odeur de biscuits flotte dans la maison.

Hermux s'est faufilé à pas de loup sur la cheminée éclairée pour faire partie de ma photo
et se réaffirmer en tant que mascotte de Bouquinbourg.

Je vous souhaite à tous un beau et doux Noël.

 

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [44] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

21 décembre 2013

Histoire véridique du Père Noël, du traîneau à la hotte, Karin Ueltschi

Histoire véridique du Père Noël, du traîneau à la hotte, Karin UeltschiHistoire véridique du Père Noël, du traîneau à la hotte est un essai de l'universitaire spécialisée en langue et littérature médiévale Karin Ueltschi paru en 2012 chez Imago.

La fête de Noël véhicule avec elle nombre de symboles et se cristallise autour de la figure du Père Noël. Mais qui se cache vraiment derrière le vieillard au manteau rouge, à la longue barbe et à la hotte débordante que nous connaissons aujourd'hui ? D'où lui viennent ses attributs et à quelle époque ont-ils fait leur apparition pour mieux s'immiscer dans l'inconscient collectif ? Karin Ueltschi se propose de nous éclairer sur ce sujet.

Voilà un essai diablement bien construit et qui épuise son sujet sans jamais sombrer dans l'écueil d'un document élitiste et rébarbatif. Flo, qui me l'a offert, me connaît vraiment bien... je me suis régalée !
L'auteure aborde son sujet en dépouillant le Père Noël de ses attributs et en analysant, à la lumière des différentes époques et cultures, ce qui constitue la figure du vieil homme à la hotte que nous connaissons aujourd'hui.
Ainsi, savez-vous que ses clochettes annoncent à la fois la mort qui guette l'homme au fond de la nuit et symbolisent dans le même temps la dimension sacrée du mystère de la vie ? Que son habit rouge n'est pas une invention de Coca-Cola mais découle de différentes traditions ? Que le sapin en tant qu'arbre de Noël symbolise le triomphe de la vie sur la mort - la mort de la nature en hiver, notamment - et que les décorations dont nous le parons ne servent qu'à accentuer ce message d'optimisme et d'espoir ?
Grâce à une réflexion très documentée, Karin Ueltschi nous entraîne à travers les âges et dans différentes civilisations afin d'appréhender la figure du Père Noël dans sa complexité. C'est riche, très riche !

Lire cet essai, c'est se plonger dans une étude soignée au titre paradoxalement évocateur. C'est regarder différemment tous ce qui nous entoure à cette période de l'année. C'est comprendre d'où tout cela vient pour mieux en comprendre la portée. C'est aimer Noël davantage. Merci encore Flo pour ce beau cadeau !

Petit florilège des figures qui participent du mythe du Père Noël et de ses représentations

Arlequin, empereur de la lune, Lucien Watteau Knecht Ruprecht

 

Yule goat by John Bauer Merry old Santa Claus by Thomas Nast

Saint Nicolas en tournée nocturne

Une chronique de soukee rangée dans Essais - Vos commentaires [14] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

16 décembre 2013

La mode sous toutes les coutures, Florence Pinaud

La mode sous toutes les couturesLa mode sous toutes les coutures est un album de Florence Pinaud paru en novembre 2013 chez Actes Sud Junior.

Le jour où l'être humain a eu l'idée de recouvrir son corps pour se protéger des éléments extérieurs et des conditions climatiques est loin. Depuis, le vêtement dit beaucoup de celui qui le porte et se fait messager de bien des codes sociétaux. La mode ? Un concept auquel personne n'échappe, pas même les plus récalcitrants. Et si chaque époque est porteuse de nouvelles tendances, bien malin celui qui peut prétendre passer au travers. Entrez dans le monde merveilleux de la mode et découvrez, au fil des pages de cet album, ses évolutions et ses adaptations.

Avec un grand format rappelant celui du mythique magazine Vogue, La mode sous toutes les coutures offre une approche à la fois historique, sociologique et technique de la mode. Scindé en deux parties - Le vêtement pour maîtriser la situation et La mode s'empare des dressings - il offre un panorama intéressant sur le sujet et balaye un large spectre qui permet une première approche très séduisante.
Le lecteur suit ainsi l'évolution des tendances - de la mode garçonne durant les Années folles aux velléités environnementales des créateurs actuels - tout en découvrant les fonctions premières des matières utilisées par l'Homme pour se couvrir. Grands créateurs tels Madeleine Vionnet, périodes marquantes, pièces phares comme le corset ou le jean, marques de prêt-à-porter à l'instar de H&M, la lecture de cet album permet une plongée dans cet univers fascinant qui touche tout un chacun. 
Les nombreuses photos et illustrations rendent hommage à l'évolution de la mode et font de cet album un très bel objet à consulter. J'ai adoré en parcourir les grandes pages, me laisser surprendre au détour d'une anecdote, sourire à l'évocation de certains styles vestimentaire, rêver avec certains noms. Une lecture très agréable, cela va sans dire, que je ne peux que vous conseiller, et un album qui gagne à être lu.

Voici une nouvelle participation
au défi Read me, I'm Fashion de L'Irrégulière. - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2013/10/25/28287410.html#sthash.ujv9mjYs.dpuf

Voici une nouvelle participation
au défi Read me, I'm Fashion de L'Irrégulière. - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2013/10/25/28287410.html#sthash.ujv9mjYs.dpuf

Un grand merci à Babelio  et aux éditions Capture pour cet album reçu dans le cadre de l'Opération Masse Critique.

 

La mode sous toutes les coutures double page 2

La mode sous toutes les coutures double page

 

fashion

Voici une nouvelle participation au Challenge Read me, I'm fashion de L'Irrégulière.

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

11 décembre 2013

L'encre et le sang, Franck Thilliez et Laurent Scalese

L'encre et le sangL'encre et le sang est une nouvelle co-écrite par deux auteurs de romans policiers français, Franck Thilliez et Laurent Scalese, parue en juin 2013 chez Pocket.

Hong Kong, ville tentaculaire et démesurée. William Sagnier, écrivain raté, y traîne son spleen dans un seul but : tuer Cassandra, son ancienne maîtresse, qui a provoqué sa perte en lui volant son manuscrit pour le faire publier sous le nom de l'homme qu'elle aime. 
Au détour d'une rue d'antiquaires, William tombe sur une vieille machine à écrire qui l'aimante littéralement. Il l'achète, sans hésitation, et découvre bien vite qu'elle possède un étrange pouvoir : tout ce qui est tapé dessus se produit dans la réalité. William y voit immédiatement une façon de se venger de ceux qui l'ont détruit...

Franck Thilliez et Laurent Scalese signent ici une nouvelle efficace fondée sur une intrigue paradoxalement simple et retorse. Si le fantastique semble poindre dès le début de l'intrigue avec cet objet - fascinant s'il en est - qui offre à celui qui s'en sert une omnipotence indéniable, l'histoire bascule bien vite dans une autre dimension et offre à son lecteur un retournement des plus intéressants.
Je me garderais bien de vous en dire davantage, mais sachez qu'en 118 pages - et c'est une gageure - les deux romanciers parviennent à ficeler une intrigue originale qui ne vous laissera pas insensible.
Leurs styles se mélangent pour aboutir à une écriture dynamique très cinématographique. Le suspense est maîtrisé d'une main de maître et le lecteur sent bien vite que cet apparent cadeau venu du ciel pour orchestrer une vengeance est bien plus dangereux qu'il n'y paraît.

Une lecture rapide et rafraîchissante que je ne saurais que vous conseiller. Imaginez : et si vous aussi vous possédiez cette fascinante machine à écrire, qu'en feriez-vous ? Pour ma part, bien après avoir refermé ce livre, je continue à m'interroger...

Franck Thilliez et Laurent Scalese

Une chronique de soukee rangée dans Thrillers - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,

05 décembre 2013

Bilan de lecture : novembre 2013 [joke inside]

Roulements de tambour...
Et la Palme d'or du mois le plus catastrophique en matière de lectures ET de billets
est accordée à l'unanimité au mois de novembre 2013 !

« Je remercie ma famille, qui m'a toujours soutenue... »

Pour la première fois depuis la naissance de ce rendez-vous mensuel,
je n'ai qu'un livre à vous présenter dans la catégorie "Les livres déjà chroniqués". 
Vous pouvez rire.
Et la catégorie "Les livres en attente d'une chronique" n'est pas mieux...
Oui, je sais. Et je n'ai même pas honte en plus.

Même que j'ai hésité à écrire ce billet-bilan assez ironique.
Mais soyons fous : le ridicule ne tue pas !

Bilan de lecture 2

L'unique livre chroniqué ce mois-ci

(cliquez sur la couverture pour lire mon billet)

Les livres en attente d'une chronique

 

                                                    Les livres en attente d'une chronique

Bilan

Que dire de ce mois de lecture ? Pas grand chose en fait. J'ai peu lu, peu eu le temps de chroniquer mes rares lectures. Encore moins de rattraper le retard accumulé dans la rédaction de mes billets. Parfois la vraie vie nous entraîne dans un tourbillon incontrôlable... et ce n'est pas plus mal ! Espérons que décembre me laisse davantage le temps de souffler... et de lire . Et avec les vacances qui approchent à grands pas, il y a de grandes chances que ce soit le cas.

Et vous, votre mois de lecture ?
L'hiver vous a-t-il donné une envie frénétique de vous plonger dans un bon livre,
ou êtes-vous entré en hibernation livresque comme moi ?

 

Une chronique de soukee rangée dans Bilan de lecture - Vos commentaires [16] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,