Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.




21 janvier 2019

Inspiration du jour : mes podcasts préférés

Bonjour à tous,

En cette froide et lumineuse matinée d'hiver, je voulais vous parler d'une habitude qui est entrée dans ma vie progressivement et qui m'accompagne aujourd'hui au quotidien, celle d'écouter des podcasts. Je m'y suis mise petit à petit, en déménageant en Lorraine et en habitant à 45mn de mon lieu de travail. Moi qui ne suis pourtant pas auditive, j'ai pris l'habitude, en voiture près de 6h par semaine, d'écouter des podcasts inspirants. Je voulais vous présenter mes préférés aujourd'hui.

 

Change ma vie

Change ma vie est un podcast qui propose des outils pour l'esprit : loi de l'attraction, accords toltèques, indépendance émotionnelle, etc. Clotilde Dusoulier, ancienne auteure culinaire et aujourd'hui coach, accompagne ses auditeurs en les faisant réfléchir aux situations du quotidien. D'un format court (20mn environ), les épisodes sont rythmés et efficaces.

Les plus :

* hebdomadaire : publié tous les jeudis

* le cahier de l'indépendance émotionnelle disponible en s'inscrivant à la newsletter

*86 épisodes disponibles à l'écoute

Les bémols :

* la publicité présente souvent en début de podcast

* une impression d'avoir une traduction des podcasts de Brooke Castillo (voir podcast suivant)

The Life Coach School Podcast

The Life Coach School est un podcast de l'américaine Brooke Castillo (en anglais, donc !). D'une durée de 30mn environ, il aborde des thématique variées de développement personnel : l'échec, la peur, les émotions négatives, les limites, le succès, le bonheur, etc. Très connue dans le milieu du coaching de vie (elle a fondé une école avec son mari), c'est Brooke qui a formé Clothilde Dusoulier. Ne vous laissez pas impressionner par le fait que le podcast soit en anglais, Brooke Castillo s'exprime en articulant beaucoup et est largement compréhensible.

Les plus :

* hebdomadaire : publié tous les jeudis

* très clair, précis, enjoué et humble, c'est mon podcast préféré !

*251 épisodes disponibles à l'écoute

Le bémol :

* en anglais

Simplicité, bonheur & slowpreneur

Simplicité, bonheur & slowpreneur est un podcast de la canadienne Josée-Anne Sarazin-Côté un peu différent des deux premiers. Il aborde à la fois des questions de développement personnel - s'aimer, les lois de l'attraction, se fixer des objectifs, etc.- mais aussi des questions plus ésotériques comme celle de la carte du ciel, du féminin sacré, de l'éveil spirituel, de Mercure en rétrograde ou du Grandaddy power period ou encore des questions plus pratiques - voyager avec un bébé, être minimaliste, le slow living, etc.

Les plus :

* authentique, sans montage, plein de joie et de rires

*20 épisodes disponibles à l'écoute

* une chaîne Youtube un peu barrée et drôle, pour suivre cette famille nomade (Josée-Anne, Stan et Clara)

* 3 programmes gratuits sous forme de newsletters : 2 semaines pour arrêter de niaiser, 30 jours vers le minimalisme et Faites le ménage de votre business

* Ouitch : des publications pour révéler le pouvoir féminin en chaque femme

Les bémols :

* rythme de parution irrégulier

* peut paraître confus, un peu brouillon, mais c'est ce qui rend Josée-Anne attachante

From the heart

Lancé en mars 2017, From the heart - Conversation with Yoga girl est vite devenu un incontournale dans le monde du yoga. Rachel Brathen - alias Yoga Girl - est professeure de yoga à l'international et y aborde chaque semaine des sujets tels l'image du corps, la poursuite du bonheur, les blessures personnelles, la vulnérabilité, la culpabilité des mères, la méditation, le yoga, etc. Elle invite régulièrement des invités pour discuter avec elle de ces questions et n'hésite pas à partager son expérience personnelle.

Les plus :

* hebdomadaire : publié tous les vendredis

* un podcast qui sent l'authenticité, où Rachel parle à coeur ouvert (spoiler : le premier raconte son accouchement !)

* une chaîne Youtube pleine de vie qui parle de méditation, de yoga, de recettes vegan, etc.

Les bémols :

* un angais plus rapide et plus américain dans ses expressions : ouvrez bien les oreilles !

* la publicité au milieu du podcast

***

Voilà. Quatre femmes, quatre podcasts qui m'accompagnent au quotidien. Si j'ai commencé avec Clothilde et Change ma vie, j'avoue l'avoir délaissé depuis plusieurs mois maintenant, lui préférant Brooke Castillo. Mais je tenais à vous présenter Change ma vie quand même car il m'a beaucoup aidée quand j'ai commencé à l'écouter (et en plus il est en français !). J'ai découvert les trois autres podcasts il y a quelques mois et je les adore. J'espère que vous ferez vous aussi de belles découvertes avec. Avez-vous d'autres podcasts dans ce genre à me proposer ?

Passez une belle journée !

 

Jour 21 du Challenge Feel Good 

  Retrouvez toutes les informations et l'agenda sur la page du challenge !

       

 Mes podcasts préférés

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [10] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,


18 janvier 2019

Inspiration du jour : découvrir la méditation

Bonjour à tous,

Je vous en avais déjà parlé dans mon post sur mes rituels bien-être, mais la méditation fait vraiment partie de ma vie au quotidien depuis plusieurs années. Elle me permet à la fois de me détendre, me recentrer, m'apaiser, trouver des réponses et faire taire mon agitation intérieure. Les expériences menées sur Matthieu Ricard ont permis de prouver scientifiquement les bienfaits de la méditation et aujourd'hui, il est simple de se lancer tout seul, de chez soi, même si une pratique de groupe est vraiment conseillée.

La méditation est une pratique spirituelle qui entraîne l'esprit à ne pas s'attacher aux pensées qui l'occupent, à les laisser filer, à lâcher prise. Quand j'ai commencé la méditation, le maître tibétain qui nous l'enseignait nous avait dit que dans les premiers temps, le méditant parvient à ne pas suivre ses pensées durant une seconde seulement, avant souvent d'être entraîné par elles. Il doit alors se recentrer et réessayer pour parvenir à tenir deux secondes, puis trois, etc. L'image du méditant qui s'installe et réussit la première fois à méditer durant une heure est donc bien loin de cette réalité. Et l'air de rien, ça fait du bien de le savoir et de se sentir humble face à sa pratique. 

Aujourd'hui, je voulais vous donner quelques conseils pour méditer mais aussi vous conseiller quelques outils qui m'ont aidée ou qui m'aident encore dans ma pratique.

 

Meditation

 

***

Pour commencer, pour méditer il faut que vous choisissiez un endroit calme, où vous ne serez ni interrompu ni dérangé.   
Mettez une tenue confortable afin qu'aucun de vos vêtements ne contraigne votre corps.    
La méditation ne requiert aucun matériel. Ne succombez donc pas à l'appel de la surconsommation que l'industrie du bien-être va essayer de vous vendre. On imagine souvent les méditants en posture de lotus, les jambes croisées et les doigts joints sur les genoux, les yeux clos. Sortez cette image de votre tête ! Vous pouvez tout aussi bien méditer assis sur une chaise, allongé sur un tapis ou encore assis sur un coussin au sol, à vous de choisir une position confortable qui ne nécessite aucun effort de votre part (de mon côté j'apprécie aujourd'hui de méditer sur mon zafu, mon coussin de méditation, mais j'ai fait sans pendant longtemps).   
Vous pouvez fermer les yeux ou non (il existe plusieurs écoles sur la question). Si vous les fermez, attention à ne pas vous assoupir avec la détente du corps ; si vous souhaitez les garder ouverts, fixez un point au sol devant vous dans le prolongement de votre nez, ce qui vous permettra d'avoir les yeux baissés et de ne pas être distraits par votre environnement. Certaines méditations se font en regardant un support, comme une bougie, d'autres non. A vous de voir ce qui vous inspire.   

Pour vous guider dans votre méditation, je vous conseille deux applications, qui m'ont été utiles et que j'utilise encore, et qui existent toutes deux en version gratuite ou payante : Petit Bambou et Insight Timer. J'ai été abonnée deux ans à Petit Bambou et aujourd'hui j'utilise plutôt Insight Timer, mais les deux applis sont intéressantes.

F

Petit Bambou

Les plus :

*une appli ergonomique, très visuelle

*les vidéos qui mettent en scène les enseignements

*le classement des méditations (temps, émotions, lâcher-prise, etc.)

*8 séances gratuites

Les moins :

*limitant en version gratuite

*un catalogue pas assez développé sur chaque thème

EA 

Insight Timer

Les plus : 

*10 000 méditations gratuites, en anglais ou français (entre autres !)

* un programme gratuit sur sept jours pour apprendre à méditer

*un timer avec des sons de bols tibétains et des musiques d'ambiance pour pratiquer seul

Les moins :

*une appli un peu moins intuitive

*un catalogue énorme, pas classé

*une majorité de méditations en anglais

 

Voilà mes quelques conseils pour débuter la méditation. J'espère qu'ils vous seront utiles et que vous trouverez l'apaisement et la sérénité que j'ai gagnés en la pratiquant.

Belle soirée à tous.

 

 

Jour 18 du Challenge Feel Good 

  Retrouvez toutes les informations et l'agenda sur la page du challenge !

       

 

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [15] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

17 janvier 2019

La meilleure des vies, J.K. Rowling

La meilleure des viesLa meilleure des vies est la retranscription du discours annuel de la cérémonie de remise des diplômes de fin d'année de l'Université de Harvard prononcé par J.K. Rowling le 5 juin 2008. Il a été publié en France chez Grasset en 2017.

Quand une femme que j'admire et une romancière que j'adore prononce un discours dans une des plus prestigieuses universités américaines, et qu'elle vante les mérites de l'échec et de l'imagination, je ne peux que l'admirer d'autant plus.
J.K. Rowling - dont on sait tous qu'elle a connu des heures sombres avant la success story d'Harry Potter - a fait le choix, devant un parterre d'étudiants parmi les plus brillants des États-Unis, d'évoquer ces deux concepts que sont l'échec et l'imagination. Et elle le fait avec une éloquence dont elle n'a pas à rougir, malgré le trac lié à cet exercice oratoire dans ce lieu mémorable. Les mots sont choisis, mesurés, pesés, les anecdotes personnelles glissées çà et là pour teinter l'ensemble d'intime, et le discours de prendre une ampleur singulière. Drôle d'idée, de parler d'échec à ces étudiants talentueux, sur le point d'avoir une carrière prestigieuse ? Pas tant que ça. J.K. Rowling nous offre ici une belle leçon d'humilité et d'humanité. A lire et à faire lire autour de soi, pour que l'échec ne soit plus stigmatisé comme il l'est. 
"Au fond, à chacun sa définition de l'échec, mais le monde n'a de cesse de vous imposer certains critères bien spécifiques, si vous lui en laissez le loisir." (p.29)

 "Ne vous inquiétez pas, je n'ai pas l'intention de vous expliquer que l'échec est une expérience merveilleuse. Ce fut pour moi une époque de ténèbres, et j'étais alors loin de me douter que j'en sortirais bientôt à la faveur de circonstances dignes d'un conte de fées, comme a pu depuis le raconter la presse. Je ne savais absolument pas jusqu'à quand je resterais dans l'obscurité, et pendant longtemps, la lumière au bout du tunnel fut un espoir plus qu'une réalité tangible. Pourquoi, alors vous parler des bienfaits de l'échec ? Tout simplement parce qu'il vous permet de vous dépouiller de tout ce qui n'est pas essentiel. (p.32-33)

 "Être conscient d'avoir surmonté des épreuves et d'en être sorti grandi, plus sage et plus fort, signifie que vous aurez foi à jamais en votre aptitude à survivre. On ne se connaît jamais vraiment soi-même, pas plus qu'on ne peut être assuré de la solidité des liens tissés avec autrui, tant que l'on n'a pas été confronté à l'adversité. Fût-il acquis dans la douleur, c'est là un savoir précieux, qui a plus de valeur à mes yeux que n'importe quelle qualification." (p.37)

 "Nous n'avons pas besoin de magie pour transformer notre monde ; nous portons déjà en nous tout le pouvoir dont nous avons besoin : nous avons le pouvoir d'imaginer mieux. (p.67) 

Jour 17 du Challenge Feel Good 

  Retrouvez toutes les informations et l'agenda sur la page du challenge !

       

Une chronique de soukee rangée dans Essais - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

16 janvier 2019

Literary life : scènes de la vie littéraire, Posy Simmonds

Literary lifeLiterary life est un one shot de la dessinatrice de presse et écrivaine britannique Posy Simmonds. Il est paru en 2014 aux éditions Denoël.

Parues sous forme de chroniques hebdomadaires dans The Gardian Review entre 2001 et 2005, ces 90 planches croquent avec un humour acerbe la vie littéraire anglaise du début du XXIe siècle. Posy Simmonds dévoile les coulisses de ce monde singulier, où derrière une oeuvre se cache un écrivain, un humain à l'ego parfois surdimensionné, mal placé, blessé, et en proie aux affres du commerce de son art.

Entre Posy Simmonds et moi, c'est une grande histoire d'amour, unilatérale, certes, mais non moins grande. J'avais découvert la britannique avec sa réécriture de Flaubert, Gemma Bovery, puis étais tombée sous le charme quelques temps après de Tamara Drewe et sa critique sociale acerbe autant que fine. J'étais donc très enthousiaste à l'idée de découvrir ces chroniques sur le monde littéraire.   
Et je n'ai pas été déçue par ses planches truculentes qui croquent sans filtre le monde littéraire. Posy Simmonds n'épargne personne, ni les auteurs, ni les éditeurs, pas même les attachés de presse ou les libraires, et tout ce beau monde en prend pour son grade et se voit épinglé avec un humour féroce. Les jalousies entre auteurs, les egos surdimensionnés, les sourires de façade lors des signatures, Posy Simmonds nous livre l'envers du décor de ce monde auquel elle appartient 
avec humour et sans fard.    
Le dessin est simple, souvent en noir et blanc, parfois en couleurs, et chaque planche nous livre une réflexion hebdomadaire de la britannique sur l'univers dont elle fait partie. Un peu à la manière du photographe Martin Parr et de ses séries documentaires souvent ironiques sur ses concitoyens, Posy Simmonds nous offre une belle plongée dans la vie littéraire en général, anglaise en particulier. Pas forcément l'album le plus facile d'accès de la britannique mais une bonne critique sociale à l'humour féroce. J'adore !

Planche 3Planche 2

Planche 1

La BD de la semaine

Cette semaine, c'est Stephie qui accueille le rendez-vous des amoureux des bulles !

 

Jour 16 du Challenge Feel Good 

  Retrouvez toutes les informations et l'agenda sur la page du challenge !

       

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [30] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , ,

15 janvier 2019

Inspiration du jour : rituels bien-être

Bonsoir à tous,

Un post un peu tardif aujourd'hui pour aborder la question du rituel de bien être. Ma journée de travail a été intense et je me suis emmêlé les pinceaux dans l'agenda du Challenge Feel Good et j'avais oublié de préparer mon billet...  
Qu'importe, c'est un peu tard, ce soir, alors que nous rentrons d'un petit repas en amoureux avant deux jours de séparation, que je m'attèle à mon bureau pour vous écrire ce post. Je n'y avais pas vraiment réfléchi de la journée, mais une fois devant mon ordi, plusieurs rituels me sont venus spontanément. Je vous les partage donc ici.

1) Le premier rituel dont je voulais vous parler - et vous allez reconnaître la grosse lectrice derrière - c'est ma matinée hebdomadaire de lecture au lit avec une tasse de thé. J'ai la chance de ne travailler que 3 jours par semaine cette année, et donc d'avoir énormément de temps libre. J'en profite, au moins une fois par semaine, pour m'adonner à ce qui me repose le plus et recharge mes batteries. Une fois réveillée, j'ouvre mes volets, je me prépare un thé brûlant et retourne me coucher avec ma lecture en cours. S'enchaînent alors les heures de lecture, tandis que le jour se lève et que l'agitation extérieure me rappelle la chance que j'ai d'être chez moi, un lundi ou un vendredi. Chachat est bien souvent avec moi et nous partageons cette matinée tous les deux, au calme. J'en ressors toujours pleine d'énergie, plus créative, moins agitée, et après une bonne douche - souvent vers midi - prête à abattre mille chantiers !

2) Le deuxième rituel que je voulais partager c'est la méditation. J'ai commencé depuis plus de six ans maintenant, seule, puis en centre bouddhiste, puis lors de retraites, et désormais je médite quasi tous les jours. C'est devenu une évidence dans mon quotidien, une pause qui m'apaise, me permet de lâcher prise et d'être dans l'instant présent. Après une séance de yoga et avec mon bol tibétain, durant ma pause déjeuner au travail, dans mon lit avant de m'endormir ou encore à tout instant de ma journée, en faisant la vaisselle, en cuisinant, en dessinant, la méditation m'accompagne. C'est un formidable outil dont je ne me passerais plus désormais.

3) Enfin, le dernier rituel que je voulais aborder ce soir c'est celui de poser des intentions. J'ai découvert la question des intentions il y a quelques années avec Le défi des 100 jours de Lilou Macé. Depuis, quasi pas un seul jour ne passe sans que je pose une intention pour ma journée. Poser une intention signifie donner une direction à son cerveau, afin que celui-ci travaille en arrière-plan, comme une appli, et cherche à s'en approcher. Elle peut être posée pour une journée - comme par exemple passer une journée sereine, avoir une nourriture saine, être en joie, plein.e d'énergie, etc. - ou pour une date ultérieure, comme ce que propose Lilou Macé avec ses défis des 100 jours. Dans ce cas-là, il peut s'agir de cultiver la joie au quotidien, de faire une reconversion professionnelle, de renouer avec une alimentation équilibrée, d'avoir une relation amoureuse épanouie, de faire la paix avec son corps, etc. Poser ainsi une sorte de but permet au cerveau de travailler dessus et de chercher tous les signes qui vont dans cette direction. Ainsi, si vous vous focalisez sur le négatif dans une journée, votre cerveau va être comme un radar pour le repérer. Mais l'inverse est aussi vrai ! Si vous posez l'intention que vous allez passer une belle journée - même si celle-ci s'annonce difficile - votre cerveau va chercher toutes les raisons pour vous donner une confirmation et vous allez voir tout le positif qui émaille votre journée et à côté duquel vous seriez peut-être passé sinon : le sourire d'un.e inconnu dans la rue, la collègue qui vous attend pour vous tenir la porte, l'attention de votre conjoint.e qui a préparé le dîner, etc. En changeant juste de point de vue et d'intention, vous changez de regard sur la vie, vous rayonnez du positif et la vie vous le renvoie au centuple. Ça peut laisser dubitatif dit comme ça, mais essayez, vous verrez... 

Voilà mes trois rituels principaux - il y en a d'autres mais la liste serait trop longue - ceux qui me font du bien et vers lesquels je me tourne au quotidien pour me retrouver, me recentrer, m'apaiser. Et vous, avez-vous des rituels de bien-être ?

Belle soirée à tous.

 Méditation avec un bol tibétain

 

Jour 15 du Challenge Feel Good 

  Retrouvez toutes les informations et l'agenda sur la page du challenge !

      

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,


14 janvier 2019

Au petit bonheur la chance ! Aurélie Valognes

Au petit bonheur la chance Aurélie ValognesAu petit bonheur la chance ! est le quatrième roman d'Aurélie Valognes, auteure française qui s'est fait connaître du grand public avec son premier roman Mémé dans les orties.

Eté 1968. Alors que Jean n'a que six ans Marie, sa mère, quitte son père en pleine nuit et le dépose chez sa grand-mère, Lucette. La jeune femme n'arrive plus à gérer sa vie et décide de laisser son fils à Granville et tenter sa chance à Paris. Le petit garçon ne se doute pas que ce qui devait être une situation temporaire va s'étirer en longueur. Lucette et Jean vont donc devoir s'apprivoiser !

J'avais passé un bon moment entre les pages des précédents romans d'Aurélie Valognes, Nos adorables belles-filles et Minute papillonJ'attendais donc de cette nouvelle lecture de la détente, du feel good et un brin de vintage. 
Mais la magie n'a pas opéré. Aurélie Valognes signe ici un roman plus grave qu'il n'y paraît et ce qui aurait pu être une belle histoire de relation inter-générationnelle entre Jean et Lucette se transforme en enfance malheureuse pour le petit garçon qui souffre du manque de sa mère, malgré l'amour de sa grand-mère. Tout au long du roman, je me suis demandée où l'auteure comptait nous emmener. Pas de feel good ici, les rires de l'enfance et les joies des étés entre cousins sont effacés par la lourdeur des perspectives du jeune héros. 
Ce n'est qu'une fois le roman terminé qu'Aurélie Valognes explique celui-ci : il est inspiré de l'enfance de son père, abandonné par sa mère et élevé par sa grand-mère. La postface explique cette lourdeur et cette enfance malmenée mais n'a pas réussi à me faire changer d'avis sur ce roman.  
Un bon conseil : ne vous fiez pas à la couverture fleurie comme une robe d'intérieure de nos grands-mères, vous ne trouverez pas dans ces pages une enfance heureuse et une mamie gâteau mais un petit garçon abandonné et une grand-mère qui peine à l'élever avec ses maigres moyens et se cache derrière ses sentiments. Bref, un avis en demi-teinte et un roman pas si feel good que ça.

Jour 14 du Challenge Feel Good 

  Retrouvez toutes les informations et l'agenda sur la page du challenge !

      

Une chronique de soukee rangée dans Littérature française - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , ,

11 janvier 2019

Read-a-Thon Feel Good

Bonsoir à tous,

Quel plaisir, en ce froid weekend de janvier, de m'accorder une pause, un temps pour moi, en m'octroyant un weekend entier de Read-a-thon de lectures feel good ! Le temps s'y prête à merveille (il fait froid et il neigeotte), je n'ai aucun impératif, juste celui de profiter et avancer dans mes lectures du Challenge Feel Good.

J'ai préparé pour l'occasion une petite PAL qui m'enthousiasme beaucoup, en piochant dans celle constituée pour le challenge. La voici en image :

MA PAL pour le Read-a-thon feel good

Au programme ce weekend :

  • Au petit bonheur la chance d'Aurélie Valognes (à terminer, j'en suis à la page 175)
  • Rendez-vous au cupcake café de Jenny Colgan
  • Les mots sont des fenêtres de Marshall Rosenberg
  • Planète Vegan d'Ophélie Véron
  • Respire et Psychologie positive

Et comme les Read-a-thon (RAT, pour les intimes) c'est à chaque fois un grand moment de partage et d'échanges, n'hésitez pas à aller jeter un oeil sur les blogs des autres participantes : Blandine, Nath, Myrtille lit, L'Or et Lou !

Allez c'est parti, je déclare le premier Read-a-Thon Feel Good  ouvert !

***

Vendredi

21h25 : Après une journée bien remplie, je prend le temps de me préparer un frugal mais réconfortant repas pour débuter ce RAT (un RAT digne de ce nom est toujours accompagné de bons petits plats, même si ce soir c'est vraiment très simple à la maison !^^) : un bol de riz avec du tamari et des graines de sésame, un yaourt coco avec une cuillère de crème de marron (les deux faits maison !) et deux clémentines. Le tout accompagné d'une tisane bien chaude, et c'est parti pour la lecture d'Au petit bonheur la chance ! d'Aurélie Valognes (j'ai déjà lu les 175 premières pages !) A plus tard !

Ouverture du RAT !     

22h55 : Après avoir répondu aux commentaires en attente et avoir fait un petit tour sur Insta, j'ai avancé dans ma lecture d'Au petit bonheur la chance ! Je n'accroche pas tant que ça à cette histoire de petit garçon abandonné par sa mère et élevé par sa grand-mère en Normandie dans la fin des années 60. J'en suis à la page 233 sur 333. Je file au lit me reposer et lire encore quelques pages pour être en forme demain matin et le poursuivre. Belle soirée et nuit à tous et à demain !

Samedi

8h55 : Après une bonne nuit de sommeil, sans lecture finalement pour m'endormir, je me réveille en douceur. LaIMG_20190112_092248 maisonnée dort encore donc j'en profite pour lire au lit avec ma mini-lampe de lecture et continuer Au petit bonheur la chance !

10h46 : Le temps de lire une trentaine de pages (entre temps j'ai répondu à des commentaires et des messages, j'avoue...) et il est temps de petit-déjeuner ! Autant à la maison la semaine on n'accorde pas beaucoup de temps au petit déjeuner, autant le weekend, c'est sacré ! Ce matin, ça sera thé, croissants et pain frais au sésame. Miam ! Et ce sera l'occasion de faire une petite pause dans ma lecture et de commencer à regarder L'art du rangement avec Marie Kondo (j'avais adoré son livre La magie du rangement, je suis curieuse de décourir cette série Netflix et ce weekend s'y prête bien !). A plus tard !

(bande-annonce en français ici !)

13h55 : Bon on a regardé deux épisodes de L'art du rangement avec Marie Kondo. C'est pas mal mais vraiment rapide par rapport au livre (normal, sinon personne ne l'achèterai !) et un peu voyeuriste. Comme la méthode Konmari est vraiment expédiée en quelques minutes, l'épisode se concentre plus sur le côté voyeuriste et mis en scène de la télé-réalité, avec pleurs, tensions, etc. Bref, c'est pas fifou mais ça a eu le mérite de nous donner envie de continuer à ranger la maison (et que mon partner in crime se rende compte que je range déjà mes vêtements selon Konmari !^^) et de poursuivreMa lampe de luminothérapie le tri, pour éliminer encore plus. Donc c'est positif !       
Sinon ici il fait extrêmement sombre aujourd'hui. Donc je viens de mettre en marche ma lampe de luminothérapie et je vais terminer Au petit bonheur la chance ! - qui ne m'enthousiasme toujours pas plus que ça- puis commencer une autre lecture.

16h : Je viens de terminer le roman. Malgré la postface de l'auteure, je n'en ressors pas convaincue... Mais pas du tout... Bref, j'ai mis de côté cette déception pour étudier un peu et terminer ma première semaine de cours du MOOC Introduction à la psychologie, proposé sur FUN. Je me suis régalée ! J'ai déjà appris pas mal de choses sur la recherche en psychologie à proprement parler, les différentes méthodes utilisées, etc. J'ai hâte de découvrir la suite ! Je vais aller faire un petit tour sur les blogs des copinautes de RAT et sortir faire un tour en ville pour prendre l'air et acheter le guide de voyage de notre prochain trip en sac à dos... Suspense... Je vous en dis plus tout à l'heure !

22h : Le tour en ville a été un peu plus long que prévu et nous a permis de prendre l'air malgré la pluie et la fraîcheur.... et d'acheter notre guide pour Bali ! Et oui, fin du suspense : après mûre réflexion, nous partons 3 semaines à Bali cet été ! Vous imaginez mon excitation ! Au programme : découverte de l'île, de sa culture, de son histoire, snorkeling, balade en scooter les cheveux au vent, yoga et détente. Ça va nous faire le plus grand bien !

 IMG_20190112_220333     

Bon tant et si bien qu'après tout ça, on a grignoté, regardé encore un épisode de L'art du rangement avec Marie Kondo et jeIMG_20190112_220359 ne reprends que maintenant ma lecture. Je m'attaque à un essai qui a rejoint ma PAL depuis peu : Planète Végane d'Ophélie Véron, connue aussi sous le pseudo Antigone XXI sur son blog du même nom. Je poursuis ma réflexion, j'avance pas à pas, je me nourris de diverses lectures et celle-ci va faire sens, je le sais. Et parce que ce weekend est aussi placé sous le signe du cocooning, je file me glisser dans un bain avec des sels de bains maison à la lavande. Je vous retrouve tout à l'heure ! 

Minuit : L'heure de terminer cette journée et d'aller me reposer ! J'ai lu le premier chapitre de Planète Végane (49 p.) et je me suis régalée. Ophélie Véron revient aux origines du véganisme, de l'Inde et son principe d'ahimsa - la non violence - à la Genèse, de Plutarque à Pythagore en passant par Rousseau, les Cathares ou encore Bentham. Trente siècles que l'homme s'interroge sur la question animale. De quoi faire taire les mauvaises langues qui pensent le végétarisme comme une mode du XXIe siècle ! Extrêmement documenté tout en étant véritablement accessible, cet essai est vraiment une mine de réflexion sur la question et une référence solide sur le sujet. Je pars me coucher avec, et me plonge dans le deuxième chapitre consacré à l'éthique animale. Belle nuit à tous et à demain !

 

Dimanche

9h50 : Encore une bonne nuit de sommeil bien réparateur ! Hier soir je me suis endormie après quelques pages du chapitre sur l'éthique animale de Planète Végane. Je le reprends donc ce matin, avec une bonne tasse de thé vert. Ici il fait très sombre et il pleuviote : le weekend parfait pour un read-a-thon feel good ! Je vais aller faire un petit coucou aux autres participantes et voir où elles en sont. A tout à l'heure ! 

12h44 : Je me régale avec la lecture de cet essai sur le veganisme ! J'ai quasi terminé le chapitre sur l'éthique animale ceNotre coin yoga avec le nouveau vélo matin puis j'ai fait une petite pause pour aller faire un achat de seconde main. La reprise de la course ces derniers temps a fragilisé ma cheville gauche qui a déjà subi deux entorses.        
Du coup j'ai décidé d'investir dans un vélo d'appartement pour me permettre d'allier cardio et sécurité pour mon articulation. Une petite recherche sur Leboncoin et j'ai trouvé mon bonheur, pour 30€, à 15mn de chez moi. Le monsieur était ravi de désencombrer sa maison, et moi je suis heureuse de pouvoir continuer ma routine physique avec plus de respect pour mon corps, sans pour autant acheter neuf. Le système d'économie circulaire a vraiment tout bon : moins de déchet, lever le pied sur la consommation, donner une autre vie aux objets. J'adore ! La semaine dernière j'ai vendu mon ancien simulateur d'aube à une dame ravie car le sien venait de tomber en panne, en novembre c'est moi qui ai acheté ma lampe de luminothérapie à une dame qui l'avait utilisé deux fois et ne s'en servait pas et cette semaine j'ai vendu sur Vinted une robe et une jupe à deux acheteuses ravies de leurs trouvailles !       
Du coup, notre espace yoga s'est enrichi d'un nouvel élément et en fin d'après-midi, j'inaugurerai le tout par une séance de cardio suivie d'une séance de yoga maison.        
Sur ce, on va faire une petite pause pour déjeuner et je continuerai ensuite ma lecture de Planète Végane, je suis fascinée par cette lecture. A plus tard !

 My agenda 36520h : Une excellente après-midi de lecture, ponctuée d'un goûter bi-goût - cf. Insta ! -, de sport - vélo et yoga, comme prévu - et de journaling. J'ai en effet pris le temps de remplir les pages de mon agenda My agenda 365, un agenda 100% français, en papier recyclé et couverture FSC, fabriqué dans une démarche écologique globale de réduction des déchets, d'impact environnemental minimum et de recyclage. Bref, mon chouchou depuis que je l'ai et dont je n'arrête pas de parler autour de moi ! Cet après-midi donc, j'ai rempli ma roue de satisfaction pour faire le point dans 8 domaines de ma vie et organisé la deuxième partie de mon mois de janvier. Ça fait du bien d'avoir une vue d'ensemble ! Le tout accompagné d'un petit verre de kéfir de fruits maison, mon allié santé depuis plus d'un an maintenant, qui me permet d'avoir quotidiennement une dose de probiotiques qui booste mon système digestif et mes défenses immunitaires par là même !

Roue de satisfaction - My agenda 365

J'ai bien avancé dans la lecture de Planète Végane d'Ophélie Véron (129 p.) et j'ai attaqué la deuxième partie de l'ouvrage, celle consacrée à devenir végane à proprement parler. Je stagne depuis plus d'un an maintenant - après avoir réussi pendant quelques mois à être totalement végétalienne - à éliminer définitivement le fromage de mon alimentation. Je n'en ai plus chez moi (tout comme le lait, les oeufs, la viande et le poisson) mais il m'arrive d'en manger en extérieur. Les astuces qu'Ophélie Véron indique pour bien gérer la transition me donnent des idées ! Du coup, sur ma lancée, et en prévision de nos futurs voyages  (Londres et les Studio Harry Potter en avril et Bali cet été !) j'ai enfin téléchargé l'appli Happy Cow sur mon smartphone pour trouver des endroits vegan où manger en voyage.   

     

Le magazine RespireEnfin, sur mon vélo, j'ai pris le temps de lire l'article du dernier Respire consacré à la reconversion professionnelle... Ceux qui me suivent sur Insta ont bien compris que c'est de ça dont il s'agit ces derniers mois, et si je sais déjà exactement ce que je veux faire et comment, les doutes et peurs surgissent néanmoins ça et là. Du coup, ça fait du bien de lire des articles sur le sujet (tout comme le dossier du 1 consacré à changer de vie paru en août dernier). Bref, je vous parlerai de tout ça en temps voulu !          
Pour l'heure, je vais aller répondre aux commentaires en attente, filer faire un tour chez les copines de RAT et m'installer confortablement, après une douche bien chaude, devant Happy, avec un plaid et mon pyjama doudou pilou du moment.
 

 

23h46 : Quel chouette documentaire ! Happy nous entraîne au coeur de la question du bonheur et parcourt le monde pour y réfléchir. De l'Inde au Bhoutan en passant par la Namibie, le Danemark ou encore Okinawa, les exemples de personnes heureuses sont nombreux et les études sont formelles, pour être heureux, il suffit de peu : jouer, vivre de nouvelles expériences, avoir des amis et de la famille, faire des choses qui ont un vrai sens et apprécier ce que l'on a. Rien de plus. Il n'est jamais question d'apparence, de possessions matérielles ou encore d'argent mais bien de liens sociaux, de partage, d'échange. On s'en doutait, mais ça fait du bien que la science le confirme !          
Un documentaire qui regorge de positif et donne une sacrée pêche. Je suis ravie d'avoir terminé mon RAT feel good en le regardant, cela avait énomément de sens.          
Sur ce, je vais me coucher et continuer à lire Planète végane. Je n'aurais pas explosé le nombre de pages lues ce weekend, mais c'était pas l'objectif. Je voulais plutôt vous parler de tout un tas de choses positives et qui me font du bien et, sans avoir rien préparé en amont, je crois que c'est ce que j'ai réussi à faire. J'espère que ça vous a plu. Je vous souhaite une belle nuit et je reviens demain faire le bilan de ce premier read-a-thon feel good. Merci à tous, bonne nuit et à demain matin !

Bilan

En ce lundi matin, il est l'heure de faire un petit bilan de ce weekend de RAT. Je me doute (et vous aussi !) que je n'ai pas explosé les scores niveau pages lues. Faisons quand même le point :

  • Au petit bonheur la chance ! d'Aurélie Valognes : 158 pages lues
  • Planète Végane d'Ophélie Véron : 163 pages lues
  • Respire n°12 : 2 pages lues

Ce qui nous fait un total de 323 pages lues sur le weekend. Je ne suis pas mécontente du résultat, quand on sait que je suis plongée dans un essai et qu'il demande un chouïa plus de concentration que d'autres lectures !          
Mais ce weekend, j'ai surtout pris le temps de faire des choses que j'aime et qui ont du sens pour moi : du yoga, de la méditation, du sport, acheter de seconde main, apprendre avec un MOOC, réfléchir à mon implication en tant que citoyenne du monde pour le bien-être de la planète, trier et ranger selon Konmari, écrire dans mon journal, regarder un film qui étudie le bonheur, bref tout un tas de choses qui me font du bien et dont je voulais vous parler. J'espère que cela vous aura plu. Comme d'habitude, j'ai pris un plaisir immense à partager ici avec vous et de suivre le weekend feel good de mes copinautes Blandine, Nath, Myrtille lit, L'Or et Lou. Un RAT ne serait pas un RAT sans les formidables échanges qui en découlent.           
Sur ce, je vais aller prendre une douche après mon sport et mon yoga matinal et rédiger mon billet d'Au petit bonheur la chance ! Je vous souhaite une très belle journée à tous et un joli début de semaine. 

 

Une chronique de soukee rangée dans Read-a-Thon - Vos commentaires [68] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

10 janvier 2019

Inspiration du jour : magazines

Inspirations du jour magazines

Aujourd'hui, dans le cadre du Challenge Feel Good, je voulais vous parler des trois magazines que je lis régulièrement et qui ont trait au domaine du bien-être : Flow, Psychologie Positive et Respire

Flow

" L'avenir appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves"

8 n° par an - 7,50€

D'origine néerlandaise, Flow est une invitation à ralentir, rêver, créer et s'évader avec un objet magazine à l'iconographie soignée et poétique. Les sujets sont abordés à travers quatre thématiques - le temps, les gens, les images et la vie - et  invitent à réfléchir. Petit plus : chaque numéro s'accompagne d'articles de papeterie : éphéméride, carnet, stickers, pochettes cadeaux, poster, etc. et d'illustrations à détacher et encadrer. 

Pourquoi ce magazine ? Je suis abonnée à Flow depuis le numéro 1 en France, il y a de cela 4 ans. Le recevoir est toujours un réel plaisir tant pour la forme que pour le fond. J'adore feuilleter chaque nouveau numéro et découvrir son identité graphique, les illustrateurs qui ont travaillé sur le numéro, etc. Le petit cadeau de papeterie me séduisait beaucoup au début. Aujourd'hui, dans une logique minimaliste, j'ai du mal à recevoir des objets dont je n'ai pas l'utilité donc je les donne régulièrement. 

Pour en savoir plus sur Flow : le site internet du magazine et son compte Insta.

 

Respire

 "Créer du temps pour soi"

6 n° par an - 5,95 € 

Respire invite son lecteur à un temps de recentrage pour partir à la découverte de son moi véritable. Organisé en cinq parties - bien-être, art de vivre, pleine conscience, créativité et évasion - Respire est une invitation à l'introspection. Beaucoup plus sobre que Flow, il n'en demeure pas moins chaleureux grâce à ses jolies photos et illustrations.

Pourquoi ce magazine ? Découvert il y a quelques mois, Respire est vite devenu mon magazine chouchou (détrônant par là-même Flow, qui a longtemps détenu ce titre). Moins superficiel que celui-ci, Respire aborde les sujets en profondeur et donne beaucoup plus de clés à son lecteur pour aller plus loin. Les articles, variés et fouillés, sont de grande qualité.

Pour en savoir plus sur Respire : le site internet du magazine et son compte Insta

 

Psychologie positive

6 n° par an - 5,50€

Psychologie positive est une bouffée de positif et d'empathie, une parenthèse qui entraîne son lecteur dans un véritable voyage intérieur, à la découverte de soi. Fruit de la recherche en psychologie, il propose des méthodes nouvelles pour gagner en sérénité et en épanouissement. Cahier d'activité, cartes pour apprendre à mieux se connaître, quiz, test, etc. chaque mois permet au lecteur de faire un point et d'avancer dans la connaissance de soi.

Pourquoi ce magazine ? Découvert également il y a peu, Psychologie positive est vite devenu un incontournable à la maison. Articles clairs et structurés, documentés et en lien avec la recherche actuelle, il vulgarise le champ de la psychologie en évitant l'écueil des stéréotypes du genre. Pas de magazine girlie et léger, donc, mais une revue accessible au plus grand nombre qui traite en profondeur de sujets variés : retrouver une estime de soi, trouver une alternative naturelle aux anti-dépresseurs, réfléchir à son rapport à l'argent, comprendre les liens familiaux, vivre avec son hypersensibilité, gérer sa culpabilité, redonner du sens à son travail, etc. chaque mois apporte son lot de réflexion et d'analyse toujours plus fine. Un incontournable si, comme moi, le champ de la psychologie vous passionne ! 

Pour en savoir plus sur Psychologie positive le site internet du magazine son compte Insta

***

Jour 10 du Challenge Feel Good 

  Retrouvez toutes les informations et l'agenda sur la page du challenge !

      

 

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [22] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

09 janvier 2019

L'anniversaire de Kim Jong-Il, Aurélien Ducoudray et Mélanie Allag

L'anniversaire de Kim-Jon IlL'anniversaire de Kim Jong-Il est un album écrit par Aurélien Coudray et mis en image par Mélanie Allag. Il est paru en août 2016 aux éditions Delcourt. 

Jun Sang a huit ans et vit en Corée du Nord. Sa fierté ? Etre né le 16 février, le même jour que Kim Jong-Il. Pour le petit garçon, le patriotisme représente toute sa vie et c'est avec fierté qu'il joue avec ses camarades à tuer l'ennemi Sud-Coréen et son allié américain. Mais le jour où la famine imposée par le régime devient trop rude, la famille décide de fuir en Chine. Arrêtés à la frontière, Jun Sang, ses parents et sa soeur sont déportés dans le camp de concentration de Yodok, réservé aux opposants au régime. Là-bas, ils connaîtront les coups, les travaux forcés, le rationnement, l'humiliation, la peur. Et Jun Sang perdra ses idéaux patriotiques.

Sur la Corée du Nord, j'avais adoré la BD documentaire de Guy Delisle, Pyongyang. Choquée par le récit de l'illustrateur québécois, j'ai eu envie d'en savoir plus et de découvrir cet album fictif. Et je dois dire que la claque a été grande. J'ignorais tout des camps de concentration de la Corée du Nord et de Yodok - camp qui retiendrait aujourd'hui 50 000 hommes, femmes et enfants soupçonnés d'être opposés au régime - et je ne mesurais pas l'oppression dans laquelle vivent les nord-coréens aujourd'hui. 

Sur fond d'insouciance enfantine et de légèreté, Aurélien Ducoudray nous entraîne dans une intrigue qui s'assombrit rapidement, au rythme des désillusions du jeune héros. Les illustrations de Mélanie Allag, rondes et colorées au début de l'album, s'assombrissent rapidement dans une bichromie en noir et blanc à l'image des moments vécus dans les camps. Les personnages se transforment également, des rides et des cernes apparaissant sur leur visages, leurs corps se décharnant. L'album marque donc clairement la fin de l'enfance de Jun Sang et sa confiance dans son pays et son dirigeant.

Dénonciation d'un état totalitaire et de sa propagande, L'anniversaire de Kim Jong-Il est un excellent album sur la Corée du Nord. Malgré le côté fictif, il est aisé d'imaginer le quotidien des nord-coréens aujourd'hui, entre photos du père de la patrie et de son fils accrochées partout, statues monumentales, chants patriotiques et médias bridés (les téléviseurs sont réglés sur la chaîne nationale par un technicien lors de l'achat et bloqués ensuite, chercher d'autres chaînes étant illégal et sévèrement réprimé), une vie de sacrifices au nom d'un pays qui possède l'un des plus bas niveau de droits de l'homme au monde et d'un dirigeant qui maintient son peuple dans un état de précarité avancé. Bref, un album dur mais essentiel. 

Planche 1 Planche 2

Planche 3 Planche 4

La BD de la semaine

C'est reparti pour la BD de la semaine et aujourd'hui c'est Noukette qui accueille le rendez-vous des amoureux des bulles !

 

Jour 9 du Challenge Feel Good 

(ce n'est pas feel good en apparence, je vous l'accorde, mais aujourd'hui le thème était une BD engagée et je pense que je rentre totalement dans la catégorie avec ce album !)

 Retrouvez toutes les informations et l'agenda sur la page du challenge !

       

 

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [38] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , ,

07 janvier 2019

Inspiration du jour : films inspirants

IMG_20190107_152246

Auourd'hui je voulais vous parler de trois films qui ont changé ma vie. Trois films qui ont changé mon regard sur le monde et permis d'engager des changements. Des changements dans mes habitudes de vie, de consommation, de regard porté sur le monde mais aussi sur moi. Bref, trois films qui me sont incontournables et que je tenais absolument à vous présenter.

Image associée

Be happy réalisé par Mike Leigh (2008)

Professeure des écoles en Angleterre, Poppy est une jeune femme pétillante et pleine de vie. En collocation avec son amie Zoe, ses journées sont rythmées par sa classe, ses cours de trampoline, de flamenco, ses sorties au pub avec ses amies mais aussi une histoire d'amour naissante. Un jour, Poppy décide décide de passer son permis mais les leçons ne se déroulent pas au mieux avec Scott, instructeur colérique et aigri.

Pourquoi ce film ? Tout simplement parce que Sally Hawkins crève l'écran par sa fantaisie, son enthousiasme et son énergie. Elle représente une sorte de phare pour moi, une personnalité lumineuse, légère et fantasque tout en étant réaliste et bien ancrée dans sa vie. Poppy gère toutes les situations avec humour et réussit à dédramatiser le quotidien. Un personnage que j'adore et une film que je regarde au moins une fois par an, comme un shoot de positif et de bienveillance.

 

Demain réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent (2015)

Face aux crises écologiques, économiques et sociales, Cyril Dion et Mélanie Laurent ont décidé de parcourir le monde, caméra à la main, pour voir les solutions qui existent. Montrer le positif, l'existant, les solutions déjà mises en place et qui ont fait leurs preuves.

Pourquoi ce film ? Parce qu'au milieu des nombreux documentaires alarmistes sur notre monde, Demain se démarque par son optimisme tant dans sa forme que dans son contenu. Sous forme de road-trip à travers dix pays du monde, les deux réalisateurs enquêtent, questionnent, s'interrogent, et donnent à voir toute la beauté de l'Homme et de la nature, face aux changements qui s'opèrent. Une bouffée d'air frais qui donne envie de faire sa part, d'oeuvrer à son échelle pour un monde meilleur. 

 

 

Earthlings réalisé par Shaun Monson (2005)

Earthling : terriens. A l'aide de caméras cachées et d'images inédites, Shaun Monson jette un gros pavé dans la mare de l'exploitation animale par l'humain. Découpé en cinq chapitres - animaux domestiques, nourriture, vêtements, divertissement, science - ce documentaire dit tout haut ce qu'on tait tout bas dans notre consommation quotidienne. L'horreur des élevages à fourrure ou à cuir, des exploitations animales pour l'alimentation, des tests de laboratoire, des animaux de cirques, de corridas, de zoos, du destin des animaux domestiques non identifiés. Rien n'est passé sous silence.

Pourquoi ce film ? Parce que je voulais arrêter de me voiler la face. Parce que je voulais savoir ce que sous-tendait de porter des Uggs ou des bottes en cuir, de manger encore un peu de fromage, d'avoir encore un vieux bidon d'adoucissant testé dermatologiquement, bref, je voulais ouvrir les yeux. Pour ne plus accepter. Pour ne plus cautionner. Je vous préviens, il y a un avant et un après. Plus de deux mois après le visionnage, ces images me hantent encore. Mais elles m'ont permis d'agir et de mettre mes pratiques plus en accord avec mon éthique. Mathieu Ricard, dans son Plaidoyer pour les animaux, dénonce le fait que ce documentaire ne soit pas diffusé sur les chaînes publiques pour informer le plus grand nombre. Un incontournable, à ne pas mettre de côté, de peur d'être choqué. Assumons ce que nous faisons, ouvrons les yeux sur ce que nous engendrons. Et prenons les décisions en conséquence. C'est extrêmement dur à voir, ça fait souffrir, mais c'est nécessaire.

***

Trois films, trois inspirations différentes mais qui se rejoingent néanmoins sur l'envie d'un monde meilleur, respectueux de tous, dans l'harmonie et la non violence. Trois films à découvrir, si ce n'est pas déjà fait.

***

Jour 7 du Challenge Feel Good 

 Retrouvez toutes les informations et l'agenda sur la page du challenge !

      

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,