Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

06 avril 2011

La Licorne T.1 Le Dernier Temple d'Asclépios, Mathieu Gabella et Anthony Jean

9782756004150_cgJe connaissais cette BD depuis quelques temps, mais ne l'avais pas encore lue. Avoir acheté les trois premiers tomes pour le lycée ne m'a plus donné aucune excuse pour ne pas la lire...

1565. Plusieurs anatomistes de renom sont retrouvés morts dans d'affreuses conditions. A Paris, Ambroise Paré, chirurgien du roi, voit l'un d'eux mourir sous ses yeux. Il décide de mener l'enquête, malgré les médecins de la Faculté qui le dénigrent. Mais plus son enquête avance, plus il découvre d'étranges phénomènes autour de lui : des mystérieuses et inquiétantes  créatures, des tapisseries que tout le monde recherche...

J'ai été littéralement conquise par ce premier tome ! Non seulement les illustrations d'Anthony Jean correspondent parfaitement à ce que j'aime,  tant dans leur trait que dans les couleurs pâles utilisées, mais le scénario de Mathieu Gabella est vraiment original : il mêle Histoire et fantastique avec brio. 9782756004150_pg
Prendre comme cadre le XVIe siècle et sa recherche médicale est une idée vraiment intéressante, et le détourner avec des créatures imaginaires pour amorcer une réfléxion sur les avancées dans ce domaine est un sujet qui m'a vraiment séduite !
Vivement la lecture des tomes 2 et  3 (que j'ai heureusement empruntés dans la foulée !)

 Et voici ma cinquième participation 
au rendez-vous hebdomadaire de
Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1

 

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [16] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,


30 mars 2011

Okko Le Cycle de l'eau T.1, Hub

9782847891645g1

Voilà une série de BD qui me tentait beaucoup, et pour laquelle j'ai succombé il y a peu... Prévue en dix tomes réunis en diptyque autour des cinq éléments, l'Eau,  la Terre, le Feu, le Vent et le Vide, la série compte à ce jour six tomes.

Nous sommes en l'an 1108 du calendrier du Pajan. Plusieurs clans s'entredéchirent pour le pouvoir. A la tête d'un groupe de chasseurs de démons, Okko, accompagné de son acolyte Noburo et du moine Noshin, parcourt les terres de l'Empire. Lorsque la jeune geisha Petite Carpe est enlevée par des pirates, Tikku, un jeune pêcheur, fait appel à Okko pour la retrouver...

Si j'ai vraiment aimé l'univers graphique de ce premier tome, j'ai peu apprécié l'intrigue, l'ayant trouvée assez simple et prévisible. Autant les couleurs et le style de Hub m'ont vraiment séduite et entraînée dans ce Japon fantasy fantasmé, autant l'intrigue m'a clairement fait penser à un scénario de jeu vidéo... Les scènes de combat possèdent une esthétique vraiment travaillée mais ne m'ont pas séduite outre mesure. Peut-être que les autres tomes me plairont davantage ? (j'ai acheté le second tome du cycle)

 Et voici ma quatrième participation 
au rendez-vous hebdomadaire de
Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1

 

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

23 mars 2011

India Dreams T.2 Quand revient la mousson, Maryse et Jean-François Charles

9782203390157g1J'ai commencé la série India Dreams il y a peu, et la lecture du premier tome ayant été une très bonne découverte, j'ai poursuivi de façon très enthousiaste avec le deuxième tome, Quand revient la mousson.

L'intrigue débute en mai 1945. Au coeur d'un été étouffant, Emy et Jarawal tentent de comprendre ensemble ce qui s'est passé durant leur enfance en Inde. Seul M. Lowther, leur ancien professeur, semble à même de leur apporter des réponses. Les deux personnages se lancent à sa poursuite à travers l'Inde du Nord, s'aimant passionnément tout au long de cet été caniculaire.

Je ne vais pas être difficile : si vous n'avez pas lu cette série et que l'Inde vous intéresse, n'hésitez pas une minute ! Le deuxième tome confirme ce que j'avais ressenti pour le premier tome. Non seulement les illustrations de Jean-François Charles sont d'une beauté à couper le souffle, mais l'intrigue en elle-même est passionnante. Si le premier tome nous avait emmenés dans l'Inde colonialiste des années 1930, ce deuxième tome aborde une époque charnière pour ce pays, précédant la partition Inde-Pakistan et met en relief les tensions sous-jacentes à ces conflits.

logo_Inde

Une bande dessinée de toute beauté, portée par un trait tout en finesse et des couleurs chatoyantes au possible, que j'inscris bien entendu comme deuxième participation au Challenge "L'Inde en fêtes" organisé par Hilde et moi.

 

 Et voici ma troisième participation 
au rendez-vous hebdomadaire de
Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1


Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [10] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

16 mars 2011

Le gourmet solitaire, Jiro Taniguchi et Masayuki Kusumi

leGourmetSolitaireJ'ai découvert Jiro Taniguchi avec Quartier Lointain, un de mes coups de coeur en 2010. Malgré cette rencontre si fructueuse, je n'avais pas poursuivi jusqu'alors ma découverte de ses bandes dessinées... Jusqu'à la lecture du Gourmet solitaire. Et en ces périodes douloureuses pour le Japon, j'ai eu envie de vous parler de ce titre aujourd'hui.

Le personnage de cette bande dessinée est un solitaire dont on apprend le minimum : il travaille dans le commerce d'articles de mode, est célibataire et vit à Tokyo.
Au fil de ses déplacements professionnels, il déambule dans les quartiers de la mégalopole et de ses alentours. A chaque fois, c'est l'occasion pour lui de déjeuner dans un lieu différent, goûtant aux spécialités de la maison, découvrant de nouvelles saveurs, ou se laissant emporter par l'attitude des habitués...

C'est simple : ouvrir cette BD, c'est s'exposer à avoir faim immédiatement ! Jiro Taniguchi fait faire à son lecteur un vrai marathon culinaire des spécialités japonaises, en poussant le vice jusqu'à les dessiner ! A chaque début de chapitre, le titre du plat que son personnage va découvrir au détour d'une ruelle.legourmetsolitaire1
La plume de Taniguchi nous emporte dans cette ode à la gastronomie japonaise et finalement, qu'importe la vie de son personnage, l'important réside dans son rapport à ses petites gargotes dans lesquelles il s'arrête et les petites merveilles qu'il y découvre.
On a plaisir à prendre le temps, comme lui, de déguster chaque vignette, de le voir savourer chaque assiette et se laisser porter par l'ambiance du lieu.
Encore une fois une lecture vraiment délicieuse (facile, je sais...) que je vous conseille avidement !

Et voici ma deuxième participation 
au rendez-vous hebdomadaire de
Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [25] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

09 mars 2011

J'aurais adoré être ethnologue..., Margaux Motin

j_aurais_ador_tre_ethnologue_22905441J'avais découvert Margaux Motin avec La théorie de la contorsion et, ayant beaucoup ri, j'ai décidé de lire la première BD qu'elle avait faite : J'aurais adoré être ethnologue...

Une nouvelle fois, Margaux Motin nous livre ici des planches à l'humour féroce, alternant blagues potaches et réflexions sur la vie d'une jeune femme-mère-fashion qui aurait adoré, si elle n'avait pas été illustratrice, être ethnologue... (cf. l'illustration de la couverture, très probante !)
Les illustrations sont toujours aussi réussies et donnent au texte de Margaux Motin un dynamisme certain. La jeune illustratrice avait 
déjà fait preuve de sa verve humoristique avec ce premier tome qui n'a rien à envier à sa suite évoquée plus haut.
planche_j_aurais_adore_etre_ethnologue1275482381_f115cBref, encore une fois j'ai beaucoup ri avec cette BD, peut-être un peu plus vulgaire que la seconde, mais cela participe du charme de Margaux Motin... Que c'est bon, d'ouvrir une BD comme celle-ci et de rire à gorge déployée ! Merci Margaux Motin pour ces instants précieux !
Les avis de
c.l!ne et Héloïse, enthousiastes aussi !

Et voici ma première participation au rendez-vous hebdomadaire de Mango!

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [18] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,


03 mars 2011

India Dreams T.1 Les Chemins de Brume, Maryse et Jean-François Charles

india_dreams_tome_1_les_chemins_de_brume_7965111India Dreams est une série de BD composée de 6 tomes, publiée chez Casterman et présentée ainsi :

"Londres, décembre 1944. Emy déteste les Indes. 16 ans plus tôt, elle y a perdu ses parents. Et voilà que resurgit le passé. De façon fortuite, Emy prend connaissance du journal intime de sa mère, Amélia, jeune femme résignée, à peine sortie des principes de l’Angleterre Victorienne, et confrontée, au travers d’une Inde dite impudique, au réveil de sa propre sensualité. "India Dreams" nous permettra de connaître son incroyable destin."

Le premier tome de la série, Les Chemins de Brume, débute à Londres en 1944. Emy découvre le journal intime d'Amélia, sa mère. Celle-ci, jeune anglaise éduquée par les codes de l'Angleterre victorienne, s'embarque en 1930 pour Bombay avec sa fille, afin de rejoindre Thomas, son mari, capitaine dans l'armée des Indes au Radjasthan. Mais les retrouvailles entre les deux époux sont décevantes. Thomas semble avoir changé, et Amélia a bien du mal à s'accoutumer au climat et aux traditions indiennes.

Vignette_LCLe premier tome de cette BD était une lecture commune avec Hilde (vous trouverez son avis dans ce billet). Pour ma part, j'ai été absolument enchantée par cette lecture.
Non seulement les illustrations sont tout bonnement magnifiques (finesse
des traits et soin du détails), mais les couleurs utilisées sont très subtiles et participent de l'immersion dans cette région de l'Inde à la chaleur suffocante. L'alliance des deux offre beaucoup de sensualité à ce premier tome.planche_pg
L'intrigue développée est très bien ficelée et l'alternance d'époque (1930 et 1944) la dynamise. Ce premier tome fonctionne réellement comme le pilote d'une série en posant un cadre et des personnages tout en multipliant les ficelles de l'intrigue.
L'Inde n'est pas une toile de fond utilisée comme élément exotique : ses traditions et son Histoire font partie de l'intrigue et l'aspect colonial y est très bien décrit.

logo_Inde

Bref, une lecture qui m'a ravie et que je compte bien poursuivre avec la lecture des autres tomes.

J'inscris cette lecture comme première participation au Challenge "L'Inde en fêtes", à l'occasion de Shivaratri.
Découvrez les avis de Irrégulière, Yoshi et Nane sur ce premier tome.

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

21 février 2011

Les Aigles de Rome livre 1, Marini

aiglesJe vous avais dit dans ce billet sur Murena que j'avais très envie de découvrir une autre série de BD se passant au temps de l'Antiquité romaine : Les Aigles de Rome. C'est chose faite avec le premier tome.

Nous sommes en 9 av. J.C. L'Empire romain vient de soumettre les tribus germaniques. Des jeunes princes issus de familles nobles sont faits prisonniers et donnés à Rome. Parmi eux, Ermanamer.
Éduqué en bon romain par Titus Valerius, un ancien militaire, le jeune Ermanamer se heurte très vite à Marcus, le fils de ce dernier, du même âge que lui. Malgré les  fréquentes disputes, les années passent et les deux jeunes hommes deviennent vite inséparables...

jpg_aiglesderome_t1_08Si les illustrations m'ont véritablement charmée, j'avoue ne pas avoir été complètement conquise par cette BD.
L'Histoire de Rome est complètement secondaire et ce premier tome n'est finalement consacré qu'à la rencontre entre les deux personnages principaux, Ermanamer et Marcus, et à la naissance de leur amitié. L'auteur ne donne nullement à voir des événements historiques ni un quelconque aperçu de la période historique.

De plus, ce qui m'a vraiment gênée et qui ne m'a pas permis de m'immerger complètement dans cette période, c'est l'usage des insultes et autres gros mots actuels à quasiment toutes les pages. Loin d'être facilement impressionnable à ce niveau là (je côtoie des ado à longueur de journée, les insultes font donc partie de mon quotidien), j'ai trouvé ce choix linguistique totalement inapproprié au contexte de la série.
Si les Romains usaient certainement de gros mots et pouvaient être vulgaires, ils le faisaient dans leur langue, en latin donc, et ne se traitaient pas de "connard" à tout bout de champ... C'est vraiment dommage car ces anachronismes linguistiques apparaissent dès le début de la BD et sont si fréquents qu'ils ont vraiment gâché  ma découverte de celle-ci...

J'ai finalement eu l'impression de lire une BD contemporaine relatant une amitié entre deux adolescents, saupoudré d'uLogo_1n décor de Rome antique...
Je ne sais pas encore si je vais poursuivre ma découverte de la série... Quelqu'un connait-il cette BD et peut-il me dire ce qu'il en est du deuxième tome ?
J'inscris cette lecture comme septième participation au Défi Au cœur de la Rome Antique.

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [9] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

06 février 2011

Murena T.2 De sable et de sang, Dufaux, Delaby

9782871291732FSJ'ai découvert la série Murena il y a quelques temps et j'avais été charmée par cette histoire de l'antiquité romaine retranscrite en BD.  Alors que le tome 8 est paru en novembre, je poursuis de mon côté mon petit bonhomme de chemin avec la lecture du deuxième opus, De sable et de sang.

Nous sommes en 54 av. J.C. L'empereur Claude vient de mourir empoisonné. Néron, nommé nouvel empereur, s'éprend d'une jeune esclave mais s'attire les foudres du jeune Pallus, lui aussi sous le charme de la belle. Pour se venger de Néron, ce dernier transmet à Britannicus, le fils du défunt empereur, un document attestant la volonté de Claude de répudier Néron et faire accéder Britannicus au trône. Aux intrigues politiques se nouent peu à peu les histoires personnelles des personnages...

Je suis encore une fois tombée sous le charme de cette BD historique ! Porté par des illustrations au réalisme surprenant, ce deuxième opus plonge le lecteur dans les méandres du pouvoir et les affres de la politique de cette époque, le tout sans être ronflant ni encyclopédique. Chapeau !
Très fidèle historiquement, cette BD permet d'appréhender la Rome antique sous un autre angle, voire de la découvrir pour ceux qui connaissent peu cette époque.
Pour ma part je suis conquise et poursuis ma lecture avec le troisième tome,  La meilleure des mères.
aigles
Mais Murena n'est pas la seule BD consacrée à l'histoire de l'antiquité romaine. Les Aigles de Rome est une autre série de BD (en 2 tomes pour
59955902_p l'instant) qui s'intéresse à la Rome d'Auguste, au 1er siècle av. J.C.  Je vais succomber je crois...

Et voici ma sixième participation au Défi Au cœur de la Rome Antique. Les avis de petite noisette  et cl!ne sur ce tome, très enthousiastes aussi !

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

25 janvier 2011

Manabé Shima, Florent Chavouet

Manab__Shima2Je vous avais annoncé dans ce billet que je vous parlerai très rapidement du second album de Florent Chavouet. Chose promise, chose due !

Après son séjour de six mois à Tokyo, Florent Chavouet, frustré que son aventure s'arrête, a décidé de partir en solitaire pendant deux mois dans une minuscule île de l'archipel japonais : Manabé Shima.
Dans l'album du même nom sorti en 2010 aux éditions Picquier, le jeune dessinateur nous raconte son expérience personnelle : ses rencontres, ses galères, ses découvertes comme ses incompréhensions (linguistiques ou autres...)
Avec un ton résolument léger et humoristique, Manabé Shima nous transporte dans un petit bout du Japon vraiment pittoresque (Florent Chavouet a, en partie, choisi cette île pour son critère non touristique !)
Le bonus ? A la fin de l'album, une carte gigantesque
de l'île et des lieux décrits  par Florent Chavouet (à découper selon les pointillés...)
Que vous dire de plus si ce n'est courrez feuilleter (voire achet
er...) cette petcoup_de_coeur_2011ite merveille à laquelle je donne sans hésiter une seule seconde le titre de premier coup de coeur de l'année 2011 (avec un nouveau logo pour inaugurer ça !)

Nouvel aperçu des pépites d'illustrations que vous pourrez trouver dans cet album...

manabe_shima_extrait manabe_shima_extrait2


Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

21 janvier 2011

Tokyo Sanpo, Florent Chavouet

tokyo_sanpoJe vous avais parlé dans ce billet des livres que j'avais reçus à Noël. Tokyo Sanpo en faisait partie, pour mon plus grand plaisir !
Je n'ai pas encore pris le temps de vous en parler avant (honte à moi), mais je rattrape cet impair avec cette chronique, future moitié d'un diptyque de billets...


Tokyo Sanpo (littéralement Promenades à Tokyo), pour ceux qui l'ignorent, est un magnifique album publié chez Picquier en 2009 (maison d'édition dont j'apprécie tout particulièrement le catalogue !)
Florent Chavouet, l'auteur de cet album, est parti vivre 6 mois à Tokyo pour suivre sa copine en stage.
Armé de sa bicyclette et de son matériel de dessin, il entreprend de dessiner ce qu'il voit autour de lui : les rues, les habitants, les animaux, les papiers de bonbons, etc.
Le résultat ? Un album absolument magnifique, ode au Japon et à sa culture, oscillant entre carnet de voyage personnel et récit d'aventures.
Florent Chavouet donne vie au Tokyo qui l'entoure grâce à ses crayons de couleurs et à son incroyable habileté au dessin. Une pure merveille, sans aucun doute.
Un album qu'on aime à ouvrir en passant, le temps d'une rêverie au détour d'une page.
J'ai adoré parcourir Tokyo Sanpo, prenant un temps infini à détailler les illustrations de ce jeune homme bourré de talent, décryptant ses légendes parfois minuscules  dissimulées dans le décor. Un grand merci à Tosty pour ce cadeau magnifique que je n'attendais pas et cette lecture déroutante qui marquera mon parcours de lectrice.

Bien entendu, je vous donne rendez-vous cette semaine pour vous parler de Manabé Shima, déjà évoqué dans ce billet, second album de Florent Chavouet dans lequel il relate son voyage en solitaire dans une minuscule île de l'archipel Japonais, sélectionné pour le Festival d'Angoulême où je me rends le weekend prochain.

Je vous laisse avec un petit aperçu du talent de Florent Chavouet...
Et tenter de résister à acheter cet album.
(inutile de lutter, vous ne résisterez pas longtemps...)

tokyo_sanpo_extrait_2 vcha

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [7] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,