Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

02 septembre 2017

New York Odyssée, Kristopher Jansma

new york odyssée kristopher jansmaNew York Odyssée est le deuxième roman de l'américain Kristopher Jansma paru en janvier aux éditions Rue Fromentin.

Jacob, William, George, Sara et Irène, cinq amis liés depuis l'université et que l'entrée dans la vie active a poussés à s'installer à New York. New York, la ville qui ne dort jamais, synonyme d'effervescence, de fêtes, d'excès. Brûler la vie par les deux bouts et ne pas s'en soucier, tel était le désir de ces jeunes adultes. Mais un événement brutal va les ramener à la raison et les obliger à donner une autre direction à leur vie.

J'ai pris le parti - comme la quatrième de l'éditeur - de ne pas vous spoiler sur ledit événement, au risque de ne pas suffisamment vous allécher, peut-être. Mais sa révélation participe de l'ambiance de son intrigue et je ne veux pas gâcher cette découverte à ceux qui ouvriront ces pages.

New York Odyssée m'a été offert par mes libraires, lorsqu'en sortie scolaire avec mes pioupious du club lecture (oui, je parle de mes lycéens comme des pioupious et j'assume !) je leur ai annoncé que j'avais eu ma mutation et que je quittais la région. Nous avions passé deux heures à échanger autour des livres et avant de partir, elles m'ont collé celui-ci dans les mains, certaines qu'il me plairait. Et elles ne se sont pas trompées !

Véritable plongée dans le New York effervescent et du quotidien effréné des jeunes cadres d'aujourd'hui qui s'offrent le luxe d'un mode de vie malsain avant d'en payer chèrement les pots cassés, New York Odyssée est également une magnifique histoire d'amitié. De ces histoires qui ont pour toile de fond un Manhattan désenchanté, où le vernis se fissure rapidement pour laisser voir la partie sombre de chacun. Les paillettes et la vie trépidante se craquellent et donnent à voir le drame intime et les fêlures de chacun. Le lecteur s'attache à ces personnages si vraisemblables, se prend d'empathie pour leurs blessures, leurs errements, s'identifie, parfois, à leurs interrogations. C'est beau, c'est triste, c'est vibrant. Bref, un roman à découvrir sans hésiter. Elizabeth et Céline, si vous passez par Bouquinbourg, merci beaucoup de ce très beau roman qui a accompagné mon départ d'Ile-de-France.

"Ces soirs-là, nous savions pourquoi nous étions venus en ville. Quitte à vivre vraiment, alors nous voulions ressentir ces fêlures dans la voix, ce tremblement de toutes les extrémités. Et si nos appartements étaient des cercueils, et nos bureaux des pierres tombales, et nos rêves du poison - si tous nous allions lentement vers la mort - au moins nous nous relevions ensemble de ces épreuves grandioses et terribles." (p.16)

"Que les sceptiques doutent. Que l'avenir soit incertain. Dans une ville de huit millions d'âmes, ils seraient toujours deux, ensemble, du début à la fin." (p.61)

Une chronique de soukee rangée dans Littérature américaine - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,



Vos commentaires

    Je ne connais pas ce livre mais c'est tentant ! Je commence tout doucement La manufacture de chaussettes inusables, c'est assez sympa même si l'alternance de points de vue et de genres est un peu déroutante. Bonne semaine à toi

    Posté par Myrtille lit, 03 septembre 2017 à 19:03 | | Répondre
    • C'était une très belle lecture et je ne peux que te la conseiller. Je n'ai pas encore commencé notre LC mais ça ne va pas tarder. J'espère être séduite parce que ce que tu en dis me fait dire gloup... Bonne soirée et bonne lecture !

      Posté par soukee, 03 septembre 2017 à 20:34 | | Répondre
  • je veux les mêmes libraires!!! et du coup, j'ai bien envie de le lire ce livre...

    Posté par Violette, 03 septembre 2017 à 20:44 | | Répondre
    • C'était une grande chance et une très belle rencontre tant professionnelle que personnelle. Je ne peux que te le conseiller à mon tour...

      Posté par soukee, 03 septembre 2017 à 22:19 | | Répondre
  • Je veux bien croire que ce soit beau, triste et vibrant mais ce genre d'environnement et de personnages ne m'attirent pas une seconde.

    Posté par Jerome, 04 septembre 2017 à 12:58 | | Répondre
    • Ce que je comprends complètement !

      Posté par soukee, 04 septembre 2017 à 19:32 | | Répondre
  • Tu m'as convaincue, j'ai même noté le titre avant de poster ce commentaire, ce qui est très rare huhu!

    Posté par Tiphanie, 12 septembre 2017 à 18:04 | | Répondre
    • Ouahou... Je suis toute émue^^

      Posté par soukee, 13 septembre 2017 à 20:44 | | Répondre
Nouveau commentaire