Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

05 juin 2017

Le dimanche des mères, Graham Swift

A17871Le dimanche des mères est le dernier roman de l'écrivain britannique Graham Swift paru en janvier 2017 chez Gallimard.

30 mars 1924, Angleterre. Alors que l'artistocratie offre traditionnellement une journée à ses domestiques afin que ceux-ci rendent visite à leur mère, Jane, jeune domestique orpheline, hésite sur son emploi du temps : va-t-elle lire ou se promener à vélo ? Mais le téléphone qui sonne coupe court à ses doutes : Paul Sheringham, jeune aristocrate dont elle est la maîtresse depuis de nombreuses années, lui demande de le rejoindre dans sa maison familiale vide. Jane court le retrouver, profitant de cette entrevue alors que le mariage de Paul avec une riche héritière doit se dérouler deux semaines plus tard.

Reçu en cadeau pour mon anniversaire (merci à celui qui se reconnaîtra !), j'ai dévoré ce roman le temps d'une après-midi ensoleillée dans mon jardin, me plongeant dans cette intrigue aux relents de Downton Abbey.

La Première Guerre mondiale terminée, l'Angleterre est à un tournant social et économique. La domesticité n'est plus ce qu'elle était, ni les relations entre maîtres et personnels. Le monde change, la guerre a laissé des stigmates, et c'est comme une fin de siècle que dépeint cette intrigue brève et rapide. Le lecteur suit cette journée du 30 mars aux côtés de Jane, racontée par une Jane plus âgée, devenue toute autre que domestique. Le temps semble figé, le vernis s'effrite, les vélos ont remplacé les chevaux et les frontières s'effacent. 

J'ai plongé dans cette intrigue comme en apnée, me demandant où Graham Swift allait m'emmener. Et je n'ai pas été déçue du voyage. J'ai adoré cette incursion dans cette Angleterre du début du 20e portée par une plume sensuelle et dense. Une belle lecture, sans aucun doute !

Première participation au Mois anglais de Lou et Cryssilda.

Une pensée toute particulière aux londoniens en ces jours sombres...

mois anglais attentat.jpg

Une chronique de soukee rangée dans Littérature anglaise - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , ,



Vos commentaires

    OK je l'avais dans ma tête mais je me posais des questions sur sa lecture. Je lis actuellement Passé Imparfait de Julian Fellowes (l'auteur de Downton Abbey) et j'adore (après avoir lu Belgravia que j'avais beaucoup aimé) Donc je le mets sur ma liste. Merci

    Posté par Murielle bocage, 06 juin 2017 à 08:28 | | Répondre
    • Avec grand plaisir ! Je note également les deux titres que tu mentionnes et que je ne connais pas... Bonne lecture !

      Posté par soukee, 06 juin 2017 à 19:42 | | Répondre
  • C'est un auteur que je veux découvrir depuis longtemps. Ce titre m'a l'air parfait pour ça !

    Posté par Jerome, 06 juin 2017 à 12:47 | | Répondre
    • Oui, parfait : un roman court, qui se lit d'une traite. Une échappée dans la campagne anglaise de l'entre deux guerres idéale !

      Posté par soukee, 06 juin 2017 à 19:43 | | Répondre
  • J'ai adoré !!!

    Posté par Hélène, 06 juin 2017 à 13:38 | | Répondre
  • Moi aussi je veux le lire!

    Posté par Tiphanie, 07 juin 2017 à 10:57 | | Répondre
    • Un roman qui te plaira sans aucun doute !

      Posté par soukee, 07 juin 2017 à 12:07 | | Répondre
  • Merci pour la découverte, je me le note et vais sans doute succomber...

    Posté par Lou, 09 juin 2017 à 23:14 | | Répondre
    • Avec grand plaisir. Bonne découverte alors !

      Posté par soukee, 10 juin 2017 à 00:46 | | Répondre
  • j'ai vraiment adoré, surtout la 1ère partie sur ce couple hors du commun. ça aurait été un coup de cœur sans la 2nde partie un peu en-dessous, je trouve.

    Posté par Violette, 14 juin 2017 à 21:28 | | Répondre
    • Je comprends ce que tu veux dire, le roman est vraiment scindé en deux parties et la première, avec ce couple mixte, semble porter toute la déliquescence de ce début de siècle.

      Posté par soukee, 14 juin 2017 à 22:34 | | Répondre
Nouveau commentaire