Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

25 mai 2017

Le coma des mortels, Maxime Chattam

Le coma des mortels Maxime ChattamLe coma des mortels est le dernier roman de l'écrivain français Maxime Chattam paru en juin 2016 aux éditions Albin Michel.

Pierre. Le narrateur de cette histoire. Un homme qui a laissé sa vie derrière lui pour en recommencer une autre. Une vie toute neuve. Avant, il s'appelait Simon. Désormais, ça sera Pierre. Employé au zoo de Vincennes pour nettoyer les cages des animaux, Pierre a un cercle très restreint de connaissances. Mais étrangement, les morts se succèdent autour de lui. Mais qui est finalement Pierre ?

Cela faisait des années que je me disais qu'il fallait que je découvre l'oeuvre de ce romancier (j'avais même désespéré Nelfe à ne pas avoir lu un de ses romans) et voilà qui est chose faite avec ce titre, acheté lors de notre sortie en librairie le mois dernier par une élève qui souhaitait que je le lise pour en discuter ensemble.

Je suis tombée sous le charme du style de Maxime Chattam, enferrée dans cette intrigue sombre et épineuse où le narrateur fait naître des doutes dès les premiers instants. Bon, vous me connaissez : quand une narration est à la première personne, je suis distante, je me méfie, même, de ce personnage qui prend en charge l'intrigue et qui nous livre sa version des faits. Sa vérité. C'est exactement l'attitude que j'ai adoptée en me plongeant dans ces pages, hypnotisée malgré moi par cette histoire racontée à rebours par le personnage principal. Et quelque part, j'ai bien fait, même si je ne vous dirai rien de plus.

Tout est mystérieux - à commencer par Pierre, bien entendu - et Maxime Chattam emprisonne son lecteur dans ce roman noir un peu dérangeant, où le sexe côtoie la mort et où l'amour semble perdu. Portrait grinçant d'une humanité qui dérange, un brin barré à l'image du narrateur, Le coma des mortels a su me séduire malgré un dénouement un peu simple qui m'a laissée sur ma faim. Un romancier que je découvre avec ce titre et dont je vais explorer l'oeuvre (bon, pas de façon trop rapprochée non plus parce que ça reste relativement un thriller et que je suis petite nature...) L'avis de Nelfe, très déçue par ce titre.

"La comédie c'est un peu comme l'écriture : une forme d'art dangereuse pour la santé mentale qui consiste à développer une schizophrénie contrôlée et à jouer avec en testant la plasticité, la résistance et l'étendue." (p.41)

"Elle a une beauté progressive. Il y a des beautés myopes - belles de loin -, des beautés presbytes - à tomber par terre mais insupportable à vivre de près -, des beautés astigmates - en clair moches. Constance, elle, est une beauté progressive. Plus on l'observe, plus on découvre de petits détails qui font son charme." (p.328-329)

Une chronique de soukee rangée dans Thrillers - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,



Vos commentaires

    J'adore cet auteur. Non seulement des intrigues sont convaincantes mais le style est riche. Je suis fan !! Bon week-end 📚

    Posté par Northanger, 25 mai 2017 à 10:58 | | Répondre
    • Je comprends : j'ai passé un très bon moment !^^ Bon weekend à toi aussi !

      Posté par soukee, 25 mai 2017 à 14:17 | | Répondre
  • je n'ai jamais lu cet auteur ! J'avoue que tu donnes bien envie!

    Posté par Violette, 27 mai 2017 à 19:16 | | Répondre
    • Disons que c'est un avis en demi-teinte. Après discussion avec des aficionados, c'est vraiment pas son meilleur...

      Posté par soukee, 29 mai 2017 à 18:36 | | Répondre
  • Non ! Mais noooon ! Pourquoi as-tu commencé par celui-ci ? Il est tout pourri ! Oui tout pourri et tant pis si je fais enrager les chattamistes. Quand un auteur fait un roman caca, il faut savoir le dire (et c'est ce que j'ai fait à sa sortie : http://cafardsathome.canalblog.com/archives/2016/06/23/34002428.html )
    Mais ne perds pas espoir, dis toi que tu as lu le plus mauvais et que maintenant ce n'est que du bonheur (bon mis à part "Que ta volonté soit faite" que je te déconseille fortement également)...
    On en reparle quand tu auras lu de vrais bons romans de Chattam et pas des commandes ratées

    Posté par Nelfe, 30 mai 2017 à 00:37 | | Répondre
    • 😂 Ça a le mérite d'être clair !! Bon, tu comprends que je ne suis pas ressortie hyper enthousiasmée de cette lecture. Merci de tes conseils en tout cas. Je ne perds pas en espoir, je vais découvrir ceux que tu m'as conseillés et on en reparlera ! (je vais lire ton billet de ce pas et mettre un lien vers chez toi du coup...)

      Posté par soukee, 30 mai 2017 à 16:56 | | Répondre
  • Avec Chattam, tu es loin des livres "bonbons" ! Ça peut faire du bien quand même !

    Posté par philippedester, 03 juin 2017 à 21:22 | | Répondre
    • A petites doses....

      Posté par soukee, 09 juin 2017 à 16:57 | | Répondre
Nouveau commentaire