Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

09 avril 2016

Le Livre des Baltimore, Joël Dicker

BALTIMORE

Le livre des Baltimore est le troisième roman du suisse Joël Dicker, paru en septembre 2015 aux éditions de Fallois. Reprenant le personnage de Marcus Goldman rencontré dans son précédent roman La vérité sur l'affaire Harry Québert, ce roman se centre sur la famille de Marcus et revient sur la jeunesse du personnage.

 Marcus Goldman, le personnage principal de La Vérité sur l'affaire Harry Québert, décide de quitter New York pour revenir sur les traces de son enfance, dans la moiteur de la Floride. Après le succès de son premier roman, Marcus décide d'écrire sur sa famille et de se replonger dans l'histoire de celle-ci. Dans la famille Goldman existent deux branches, nommées d'après leur lieu de résidence : les Goldman de Baltimore, à la réussite éclatante et à la richesse de bon goût, et les Goldman de Montclair, classe moyenne et vie sans éclat. Pour le Marcus adolescent, qui appartient à la branche Montclair, les Baltimore exerçaient une attraction sans pareille. Se replongeant dans ses souvenirs d'étés flamboyants, avec Hillel, son cousin, et Woody, le jeune délinquant adopté par les Baltimore et sauvé de ses troubles par une brillante carrière sportive, Marcus décortique son passé jusqu'à comprendre comment tout a basculé.

Je ne sais pas si c'est la malédiction liée à son précédent roman ou si Joël Dicker est un réel magicien des mots et des histoires, mais Le livre des Baltimore a eu le même effet sur moi que La vérité sur l'affaire Harry Québert : je l'ai dévoré en trois jours, incapable de quitter ces pages, hypnotisée par l'histoire de cette famille. Joë Dicker imagine des personnages si réalistes et aux vies si vraisemblables que ça en est troublant. Amours, amitiés et haine se fondent en un tourbillon de sentiments mêlés aux souvenirs de Marcus, "l'écrivain" comme tous l'appellent. Entre passé et présent, la narration alterne et comme d'habitude Joël Dicker distille avec brio un suspense haletant. Les deux époques convergent, le passé teinte progressivement le présent et le lecteur de tenter de comprendre le prologue, où tout bascule. Une réussite, sans conteste, que je vous conseille de découvrir au plus vite !

"Ce que nous faisions là-bas ? Nous vivions notre jeunesse triomphale. Nous allions dompter l'océan. Nous chassions les filles comme des papillons. Nous allions pêcher. Nous allions nous trouver des rochers pour sauter dans l'océan et nous mesurer à la vie." (p.42)

"Rêve, et rêve en grand ! Seuls survivent les rêves les plus grands. Les autres sont effacés par la pluie et balayés par le vent." (p.246)

Une chronique de soukee rangée dans Littérature française - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,



Vos commentaires

    je n'avais pas du tout adoré le précédent... mais... mais... je lis pas mal de bien sur celui-là alors, qui sait? (c'est mal barré quand même pour que je le lise, disons-le franchement!)

    Posté par Violette, 09 avril 2016 à 14:27 | | Répondre
    • Quoi ? Tu n'avais pas aimé La vérité sur l'affaire Harry Québert ?? C'est vrai ???

      Posté par soukee, 09 avril 2016 à 14:43 | | Répondre
  • Québert n'a pas été un coup de coeur pour moi mais j'ai passé un bon moment et j'ai envie de lire celui-ci !!! Il est dans ma WL. Merci pour ta chronique !!!

    Posté par Pauline, 10 avril 2016 à 22:01 | | Répondre
    • Avec grand plaisir ! Je suis sûre que tu passeras un bon moment aussi en compagnie de Marcus et sa famille.

      Posté par soukee, 11 avril 2016 à 07:01 | | Répondre
  • Je ne suis absolument pas attirée par cet auteur je dois dire...

    Posté par Noukette, 11 avril 2016 à 18:41 | | Répondre
    • C'est vrai ? Pourquoi ? Parce qu'on a beaucoup parlé de lui ?

      Posté par soukee, 11 avril 2016 à 19:04 | | Répondre
  • Il m'attend dans ma liseuse, j'ai hâte de le commencer.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 17 avril 2016 à 19:02 | | Répondre
    • Bonne lecture à venir !

      Posté par soukee, 18 avril 2016 à 12:49 | | Répondre
Nouveau commentaire