Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

19 janvier 2016

Tueuses mais pas trop, Stéphanie Mesnier

Tueuses mais pas trop, Stéphanie MesnierTueuses mais pas trop est un roman de l'écrivain et journaliste Stéphanie Mesnier paru en février 2015 chez Fayard.

Elles sont influentes, souvent riches, dotées d'un certain pouvoir mais ont dans l'intimité une ombre qui rôde autour d'elles. Mari, amant, belle-mère, chacune a une personne nocive dans son entourage proche. Et s'il était possible de faire disparaître ces malveillants sans que jamais le lien ne soit fait entre la victime et son meurtrier ? Et si ces femmes s'alliaient et se rendaient service ? C'est ce que propose un étrange club qui met en relation ces femmes, pour le meilleure et pour le pire !

Certes, je m'attendais à une comédie légère, comme l'annonçait la couverture girlie et la quatrième et j'étais ouverte à cette idée de détente. Mais je m'attendais quand même à une intrigue originale et bien traitée, de l'humour ou encore des personnages léchés. Malheureusement, il n'en est rien. Tueuses mais pas trop semble être un condensé de clichés et de caricatures. Il n'est pas un personnage qui rattrape l'autre, ni une situation qui apporte un semblant de piment à cette intrigue cousue de fil blanc, qui semble tout droit copiée sur un roman d'Agatha Christie. L'idée de départ était pourtant bonne malgré son côté sordide - un club de femmes qui s'entraident pour supprimer à chacune l'individu qui la gêne dans sa vie - mais l'intrigue tombe vite à plat. 
La plume de Stéphanie Mesnier est très contemporaine et porte les relents d'une écriture journalistique qui oublie de soigner son style et laisse la part belle à des dialogues parfois inutiles. 
La construction narrative inversée - le roman commence par une scène finale et redéroule le fil des événements ensuite - apporte certes une touche d'originalité mais ne permet pas au suspense d'éclore. J'ai lu d'une traite ce roman mais sans éprouver de réel plaisir. C'est vraiment dommage car l'idée originale est intéressante mais ne semble pas avoir été suffisamment exploitée.
Je tiens à remercier les éditions Fayard pour la découverte de ce roman, et s'il n'a pas réussi à  me séduire, j'espère qu'il trouvera néanmoins son public.

grand merci à Dominique et aux éditions Fayard pour ce livre. - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/tag/Service%20de%20presse#sthash.TpJqAcRJ.dpuf

Une chronique de soukee rangée dans Littérature française - Vos commentaires [10] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,



Vos commentaires

    Je te sens vraiment très partager sur cette lecture.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 21 janvier 2016 à 12:00 | | Répondre
    • Oh non, j'ai un avis assez tranché...

      Posté par soukee, 21 janvier 2016 à 17:49 | | Répondre
  • En dehors de cette jolie couverture ça ne me fait pas du tout envie!

    Posté par Tiphanie, 24 janvier 2016 à 21:36 | | Répondre
    • C'est vrai que la couverture me plaît bien moi aussi !

      Posté par soukee, 24 janvier 2016 à 23:26 | | Répondre
  • C'est effectivement dommage car l'idée de départ avait l'air bien. Je passe mon tour !

    Posté par SvCath, 25 janvier 2016 à 13:15 | | Répondre
    • C'est exactement ce que j'ai pensé...

      Posté par soukee, 25 janvier 2016 à 17:15 | | Répondre
  • Je vais également passer mon tour, j'ai tellement de bons livres qui attendent d'être lus ^^

    Posté par enigma, 28 janvier 2016 à 18:09 | | Répondre
    • Je te comprends : mon billet ne donne pas forcément envie de s'y plonger...

      Posté par soukee, 28 janvier 2016 à 20:33 | | Répondre
  • Le résumé me plaisait bien mais je pense que je vais passer mon chemin, car le récit en inversé n'est pas ce que je préfère.

    Bonne fin de dimanche, des bises Soukee !!

    Posté par Ismérie, 31 janvier 2016 à 16:22 | | Répondre
    • Pas de problème ! Bonne semaine à toi aussi Ismérie !

      Posté par soukee, 03 février 2016 à 12:09 | | Répondre
Nouveau commentaire