Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

04 janvier 2016

Mange, prie, aime d'Elizabeth Gilbert

Mange prie aimeMange, prie, aime est l'histoire vraie de l'américaine Elizabeth Gilbert parue en 2006 aux Etats-Unis et traduite en 2008 chez Calmann-Lévy.

Elizabeth a tout pour être heureuse : un mari aimant, une belle maison, un travail passionnant. Mais elle ne l'est pas. Un sentiment de vide l'habite, des doutes l'envahissent, une angoisse sourd au plus profond d'elle. Pour s'en débarasser, Elizabeth décide de tout quitter. Mari, travail, famille, pays. Elle part un an en voyage, à la rencontre des autres, à la recherche d'elle-même. En Italie, tout d'abord, pour se délecter de la dolce vita et reprendre goût à la vie ; en Inde, ensuite, pour se nourrir spirituellement et goûter aux bienfaits de la méditation ; à Bali, enfin, pour trouver la sérénité et la paix intérieures. C'est cette année de solitude et de recherche qu'elle raconte dans ce livre.

J'avais vu il y a quelques années l'adaptation ciné de ce livre avec Julia Roberts dans le rôle-titre. Et si j'avais été divertie par l'ensemble, il ne m'avait laissé qu'un vague souvenir de beaux paysages (l'Inde et l'Indonésie étant deux endroits que je rêve de visiter...) Et parce que je l'ai conseillé à une collègue et qu'elle a été bouleversée par cette lecture, j'ai eu moi aussi envie de découvrir ce livre.

Je ne regrette absolument pas ce choix. Parce que je me retrouve beaucoup dans Elizabeth, ses doutes, ses questionnements, ses errances. Parce que, comme elle, je suis dans une quête introspective qui m'interroge beaucoup. Je me suis retrouvée de nombreuses fois dans ses réflexions et j'ai adoré vivre par procuration son changement de vie. J'adore les voyages, l'Asie m'attire irrésistiblement depuis toujours, et j'ai eu l'impression de voyager avec Elizabeth et de participer à son cheminement intérieur.

Je conviens qu'un tel livre puisse dérouter. Par sa forme, tout d'abord, proche du journal de bord (le livre est scindé en trois parties, chacune étant consacrée à un pays), mais aussi par son contenu. Disons que ses 500 pages peuvent rebuter qui n'est pas un tant soit peu intéressé par la quête de soi. Personnellement, je les ai dévorées avec plaisir, prenant le temps de méditer, parfois, entre deux chapitres, de boire un thé, de regarder par la fenêtre. J'ai pleinement accompagné Elizabeth Gilbert dans son voyage intérieur et j'ai médité à ses côtés. Et j'ai refermé le livre le sourire aux lèvres, des envies plein la tête. Une lecture marquante et inspirante à plusieurs niveaux, c'est indéniable.

La bande-annonce de l'adaptation ciné avec Julia Roberts

(j'ai largement préféré le livre, je le dis tout de suite !)



Et voici ma troisième participation au Challenge Feel Good que j'organise !

RSS 

Une chronique de soukee rangée dans Littérature américaine - Vos commentaires [24] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , , , , , ,



Vos commentaires

    Oups... J'en parle le 6 chez moi mais moi c'est un abandon

    Posté par enna, 04 janvier 2016 à 23:28 | | Répondre
    • Ah oui, je sais, j'ai vu sur IG que tu l'avais abandonné Je pense qu'il faut être réceptif à la démarche de l'auteure et sûrement s'identifier (un peu) à elle pour ne pas voir passer ces 500 pages

      Posté par soukee, 04 janvier 2016 à 23:49 | | Répondre
  • J'avais bien aimé le film, alors je note la référence du livre !

    Posté par FondantGrignote, 05 janvier 2016 à 06:56 | | Répondre
    • Oh oui, tu verras, il est vraiment beaucoup plus intéressant que le film !

      Posté par soukee, 05 janvier 2016 à 07:22 | | Répondre
  • Un de mes livres cultes, qui m'a permis d'aller de l'avant et de faire des choix que je n'aurais peut-être pas mené à bout sans lui...
    Le film est sympa mais pas aussi profond que le livre.

    Posté par KazuChan, 05 janvier 2016 à 09:01 | | Répondre
    • Je suis entièrement d'accord avec toi. Ce livre m'a énormément servi et fait réfléchir et il restera un élément important dans ma construction personnelle. Le film est gentillet mais reste en superficie, clairement.

      Posté par soukee, 05 janvier 2016 à 09:15 | | Répondre
  • Moi c'était l'inverse : j'avais lu le livre avant de voir le film... Forcément, le film m'avait déçue ! Je suis en plein dans Committed, un autre de ses livres qui est plutôt un essai sur le mariage dans le monde et l'histoire... Mais j'ai hâte de lire son nouveau livre sur la créativité (s'il ne coûtait pas une fortune... Soupir). Elle a une page Facebook avec des publications intéressantes, c'est bon à savoir

    Posté par StendhalSyndrome, 05 janvier 2016 à 10:04 | | Répondre
    • Ah oui, je comprends... J'ai revu le film dans la foulée et j'ai été très déçue par ce second visionnage du coup. Je n'ai lu que ce livre d'elle, et je suis curieuse de découvrir les autres... Merci pour l'info, je vais aller voir sa page FB.
      Bonne lecture de ton côté et merci de ton passage ici !

      Posté par soukee, 05 janvier 2016 à 17:52 | | Répondre
  • J'avais bien aimé le film ! Ton avis me donne envie de noter le livre

    Posté par Pauline, 05 janvier 2016 à 18:04 | | Répondre
    • Ah oui, je te garantis que tu seras agréablement surprise du coup !

      Posté par soukee, 05 janvier 2016 à 18:25 | | Répondre
  • j'aurais passé mon chemin avec un titre pareil mais quand on lit ton billet, on change d'avis! Tu m'intrigues là !!!

    Posté par Violette, 05 janvier 2016 à 19:21 | | Répondre
    • Héhé... Tant mieux ! Je ne peux que te conseiller ce livre, si ce que j'en ai dit t'intrigue

      Posté par soukee, 05 janvier 2016 à 20:20 | | Répondre
  • Alors je passe sur toutes les déclinaisons ridicules du titre qu'a pu trouver celui que j'avais eu la mauvaise idée de traîner au cinéma voir le film... Alors depuis je me garde bien d'en parler, pour ne pas m'attirer ses sarcasmes. Du coup, je n'aurais pas osé lire le livre mais ton avis, combiné au commentaire de StendhalSyndrome me font changer d'idée. Je n'ai pas très envie de retrouver une histoire déjà connue, mais pourquoi pas aller voir un autre titre de cette auteur, ça me tente ! Ce sera pour mon défi 1 mois / 1 livre !

    Posté par Manuella, 05 janvier 2016 à 22:05 | | Répondre
    • Hihihi, je l'imagine bien ! 😅 Je te conseille quand même beaucoup celui-ci, que je peux te faire passer discrètement sous le manteau. Il te suffira de masquer sa couverture pour le découvrir en toute clandestinité Je pense qu'il peut te parler et te plaire...

      Posté par soukee, 05 janvier 2016 à 22:31 | | Répondre
  • Le film ne m'a pas marquée à l'époque mais je suis bien tentée par le livre maintenant Merci ! Bises

    Posté par Myrtille lit, 06 janvier 2016 à 18:16 | | Répondre
    • Oh avec plaisir ! Ça n'a vraiment rien à voir tu verras... Bizzz

      Posté par soukee, 06 janvier 2016 à 20:40 | | Répondre
  • Pas lu le livre ni vu le film. Je commencerai donc par le roman.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 07 janvier 2016 à 10:07 | | Répondre
    • Sans hésiter !

      Posté par soukee, 07 janvier 2016 à 17:53 | | Répondre
  • Le livre est dans ma PAL depuis un long (long) moment. Ce qui me fait hésiter ce n'est pas le côté introspectif (que j'apprécie beaucoup normalement) mais plutôt ce côté religieux que certaines ont évoqués. Tu ne sembles pas l'avoir vu ainsi alors ça me redonne envie de le lire. Mais toujours un peu hésitante, il faut dire que j'ai le film aussi qui ne m'a pas transcendé ;0) et il semble qu'à toi non plus :0)

    Posté par L'or rouge, 12 janvier 2016 à 17:43 | | Répondre
    • Oh non, pas le côté religieux. Elle évoque brièvement en début mais je dirais davantage qu'elle est en quête de spiritualité mais que ce n'est pas si présent dans le texte. Au final, c'est elle qu'elle cherche à travers ces errances et questionnements et même si elle parle parfois à Dieu, cest léger et personnellement ça n'a pas gêné ma lecture pu heurté ma sensibilité. J'ai vraiment lu ce texte comme celui d'une femme qui se cherche. Et je suis certaine que tu pourrais y trouver des choses intéressantes (bien plus que dans le film) Bisous et bonne soirée !!

      Posté par soukee, 12 janvier 2016 à 19:28 | | Répondre
  • C'est une lecture que j'avais énormément appréciée, j'en étais sortie toute reboostée. Livre feel-good sans aucun doute ! Mais je comprends que la partie consacrée à l'Inde puisse en perdre certains.

    Posté par SvCath, 13 janvier 2016 à 13:45 | | Répondre
    • Comme toi, j'en suis sortie pleine d'énergie ! Oui, c'est vrai que l'aspect spirituel du voyage en Inde peut rebuter mais, dans son ensemble, ce roman peut rebuter par son sujet. Il ne faut pas s'y lancer sans des affinités avec la démarche de l'auteur. Sinon, c'est abandon en perspective !

      Posté par soukee, 13 janvier 2016 à 21:50 | | Répondre
  • Je l'ai lu il y a quelques années et j'avais adoré ! Tout comme toi je m'étais beaucoup retrouvé en Elizabeth. Avec le recul, je m'aperçois que c'est ce livre qui m'a amené à la pensée positive et au développement personnel.

    En revanche, l'adaptation ciné... sans commentaire !

    Posté par CaroBev, 19 janvier 2016 à 17:55 | | Répondre
    • C'est une bonne chose Moi aussi il est un des cailloux sur mon chemin, c'est certain.

      Posté par soukee, 21 janvier 2016 à 17:49 | | Répondre
Nouveau commentaire