Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

30 octobre 2015

Horrorstör, Grady Hendrix

image

Horrorstör est un roman du journaliste new-yorkais Grady Hendrix paru en août cette année chez Milan et demi, un label développé par les éditions Milan. 

Rien ne va plus au magasin Orsk de Cleveland, en Ohio. En effet, depuis quelques jours dans la célèbre enseigne américaine de meubles en kit, les employés découvrent au petit matin de multiples dégradations. Quelqu'un rôderait-il une fois la nuit venue, dans les allées remplies de meubles aux noms aussi imprononçables que Kjërring ou Liripip ? C'est ce que doivent découvrir trois employés, engagés à rester une nuit dans l'immense magasin. Mais ils ne sont pas au bout de leur surprise !

Horrorstör est un roman singulier, et avant de vous parler du fond, j'ai envie - et c'est assez rare pour le noter - de vous parler tout d'abord de sa forme. Vous vous en doutiez vue la couverture, mais il s'agit bien là d'une parodie d'Ikea. Pour parfaire cet aspect-là, l'éditeur a eu l'idée de présenter ce roman comme le véritable catalogue de la célèbre enseigne suédoise ! Et le résultat est vraiment  étonnant et rudement bien fait ! Comme dans le catalogue Ikea (on voit la spécialiste, j'avoue être une grosse fan du géant suédois depuis toute petite !), les premières pages sont consacrées  au sommaire, puis au plan du magasin, aux modalités de livraison, à la carte de fidélité, etc. Chaque chapitre commence par un focus sur un meuble avec sa référence, etc. Bref, un côté esthétique qui permet au lecteur de se plonger dès l'ouverture de ce roman dans son inquiétante intrigue.

Grady Hendrix joue sur cette expérience de son lecteur (américain et européen, s'entend) des magasins Ikea et lui propose de plonger dans une virée cauchemardesque et infernale de ce système ultra codifié et rassurant, d'ordinaire. Car après vous avoir confortablement installé dans un cadre que vous connaissez bien, Grady Hendrix va vous malmener, cher lecteur. Et vous promettre l'horreur en faisant petit à petit basculer son intrigue, comme annoncé en couverture (oui, parce que le recto du livre est tout beau, mais le verso fait peur !) 

Bon, à force de me lire vous savez que je suis une toute petite nature qui a peur assez facilement. Et force est de constater que cette lecture m'a terrorisée. Je ne sais pas si c'est parce que je manque d'habitude en matière de lecture d'horreur (rigolez, rigolez, Stephen King c'est pas encore pour moi... C'est pour les grands, ça !) ou si c'est parce qu'en grande amatrice d'Ikea, je me suis vraiment projetée dans les scènes, mais j'ai vraiment eu peur. Alors je vais sûrement être la seule, parce qu'en regardant les avis des copines blogueuses à droite à gauche, j'ai vu qu'elles étaient déçues de ne pas avoir eu aussi peur que ce qu'elles espéraient, mais personnellement, ça m'a suffi !

Néanmoins, j'ai adoré cette lecture qui a eu le mérite de m'emmener dans une intrigue étrange, aux relents de critique du système capitaliste, sur fond d'horreur. Mais j'ai réussi à aller au bout, et ça c'est un exploit (bon, ce n'était pas au milieu de la nuit mais le matin, toutes lumières allumées...) Bref, je vous conseille largement ce roman, pour sa forme et son fond, et rien que pour l'expérience. Il va transformer votre vision d'Ikea... Si je vous dis que j'y vais demain ?

Si vous voulez lire des avis moins effrayés, filez voir ceux d'Hilde et Clarabel.

Un grand merci à Milan et demi et à Hilde et Lou pour ce roman gagné au concours qu'elles ont organisé lors du Challenge Halloween. Ca sera ma cinquième et dernière participation cette année à ce challenge que j'affectionne particulièrement. Et une participation de plus au Reading Challenge !

106229515 

image

22. Un livre qui vous effraie

Une chronique de soukee rangée dans Littérature américaine - Vos commentaires [18] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,


29 octobre 2015

Demain est un autre jour, Lori Nelson Spielman

Demain est un autre jour, Lorie Nelson SpielmanDemain est un autre jour est le premier roman de l'américaine Lori Nelson Spielman paru en 2013 aux éditions du Cherche Midi.

Elizabeth Bohlinger vient de mourir, laissant ses trois enfants éplorés. Alors que Brett, sa fille, s'apprête à prendre la tête de son immense empire cosmétique, Elizabeth lui réserve une bien drôle de surprise... Certaine que sa fille n'est pas heureuse dans sa vie actuelle, elle l'oblige à remplir une liste de dix objectifs qu'elle avait dressés lorsqu'elle avait quatorze ans, faute de quoi, elle ne pourra toucher son héritage. Brett à la vie si rangée avec son copain Andrew et son emploi dans l'entreprise familiale ne voit pas d'un très bon oeil cette ultime requête. Parce qu'entre devenir enseignante, avoir un bébé, acheter une maison ou encore acheter un cheval, elle se demande bien si ces rêves correspondent à sa vie et surtout par quoi commencer...

Ce roman est un concentré de feel good et je ne voyais pas meilleur moyen pour commencer ledit Challenge Feel Good ! Sous couvert d'une intrigue qui semble simple et cousue de fil blanc, Lori Nelson Spielman interroge son lecteur, à travers le personnage de Brett : votre vie ressemble-t-elle à celle dont vous rêviez, enfant ? Parce que pour Brett, c'est tout le contraire. Et ce personnage de femme vulnérable au début du roman va se métamorphoser au fil des pages et des objectifs atteints. Et la voir ainsi évoluer, c'est diablement grisant.

Des thématiques intéressantes comme la relation mère-fille et père-fille ou encore la quête identitaire émaillent le récit. Brett part à la recherche de ses racines tout en partant à la recherche d'elle-même, abandonnant tout sur son passage, l'injonction de sa mère résonnant comme un appel à la renaissance.

Et si certaines situations sont prévisibles (notamment l'aspect sentimental de l'intrigue), que les personnages sont parfois caricaturaux et que quelques situations sont invraisemblables ou faciles, il n'en demeure pas moins que l'ensemble remplit complètement son objectif et que j'ai eu beaucoup de plaisir à accompagner Brett pendant son année de défi, jubilant à ses côtés à chaque objectif atteint. J'ai ri, j'ai pleuré (si si, je vous assure... mais je ne suis pas une référence !) et j'ai refermé ce roman avec le coeur plus léger. Comme si suivre Brett dans ses errements m'avait donné le courage d'affronter les miens. Je n'ai pas envie d'en dire beaucoup plus. Sachez simplement que Demain est un autre jour est un roman gorgé d'espoir et d'optimisme et qu'il cristallise l'essentiel du feel good book.

Je n'ai pas été la seule à succomber à l'appel de ce roman... D'autres lecteurs : George, Liliba, Noukette, Stéphie, Keisha, Lystig, Leiloona, Karine, Solenn, Clara, L'Irrégulière, FondantGrignote, Bianca, etc.

Première participation au Challenge Feel Good

Logo Challenge Feel good

Une chronique de soukee rangée dans Littérature américaine - Vos commentaires [16] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , ,

27 octobre 2015

Un challenge qui nous veut du bien : le Challenge Feel good

Envie d'optimisme, de bonne humeur et d'évasion face à la sinistrose ambiante ? Pourquoi ne pas succomber à un feel good book ? L'expression ne vous est certainement pas inconnue puisqu'elle pullule depuis quelques temps dans les médias et sur les tables d'exposition de nos chères librairies...

Mais que sont donc ces feel good books ? Rien de moins que des livres dont la lecture nous promet de nous rendre plus heureux, par l'entremise d'une intrigue plaisante, portée par des personnages ordinaires auxquels le lecteur peut aisément s'identifier, et qui se clôt souvent par une happy end. Ces livres qui font du bien - traduction littérale de l'expression anglaise - se sont répandus comme une traînée de poudre depuis quelques mois, en réaction peut-être à la morosité de notre époque, et des auteurs comme Gilles Legardinier, Agnès Martin-Lugand, Katarin Bivald ou encore Grégoire Delacourt ont connu de beaux succès de librairie grâce à leurs romans qui laissent leurs lecteurs le sourire aux lèvres. J'en entends qui ricanent et pensent que les feel good books appartiennent à une littérature populaire légère, longtemps pensée illégitime par bien des éditeurs, mais ça serait nier la tradition anglo-saxonne du feel good book de qualité qui se propage peu à peu et arrive en France, bouleversant par là même le paysage éditorial (observez bien autour de vous le nombre de maisons d'édition qui se sont ouvertes au genre...)

Je n'étais moi-même pas du tout lectrice de ce genre de romans - les craignants dégoulinants de bons sentiments et peut-être un peu trop légers. Mais ça c'était avant... Avant quoi ? Bonne question ! Mais force est de constater que ces derniers temps il m'est arrivé de me tourner vers des feel good books. Ai-je succombé à l'effet marketing rondement mené à coup de couvertures colorées et de titres à rallonge souvent drôles ? Ai-je été happée par ce versant littéraire aux qualités qui ne sont plus décriées ? Ai-je été contaminée par la grisaille de notre société ? Ou ai-je tout simplement eu une envie irrépressible de me détendre avec un roman divertissant ? Qui sait ? Quoiqu'il en soit, et parce que je n'ai aucune honte à avoir envie d'un peu de douceur dans mes lectures, je me suis penchée sur la question et j'ai eu envie de vous proposer un petit challenge...

Le Challenge Feel good !

107123471

Le principe de ce challenge est on ne peut plus simple : partager ensemble nos lectures feel good mais aussi les films et séries TV qui nous laissent le sourire aux lèvres, et dresser, pourquoi pas, une liste collaborative d'idées feel good. L'objectif ? Colorer nos vies et y apporter un peu de légèreté.

Pour vous inscrire, c'est très simple : il vous suffit de me laisser un commentaire à la fin de ce billet et d'apposer le logo du challenge sur chacune de vos chroniques, avec un lien vers cette page. Je verrai ensuite, selon le nombre d'inscrits, si l'on peut organiser ensemble un calendrier de lectures communes ou de rendez-vous (comme une liste de choses feel good !).

Vous êtes bien installé ? Alors prenez une tasse de thé ou de café, ouvrez un de ces livres et savourez son effet...

Romans Feel good

(n'hésitez pas à m'aider à compléter cette liste !)

  •  44 Scotland Street d'Alexander McCall Smith
  • 84, Charring Cross Road d'Helen Hanff
  • À votre santé monsieur Parpot ! d'Alain Monnier
  • Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg
  • Café Givré de Suzanne Selfors
  • C'est toi que j'attendais de Kristan Higgins
  • Dans la brume du Darjeeling de Mikael Bergstrand
  • Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman
  • Ensemble c'est tout d'Anna Gavalda
  • Et je danse aussi de Jean-Claude Mourlevat et d'Anne-Laure Bondoux
  • Et puis, Paulette de Barbara Constantine
  • Juste avant le bonheur d'Agnès Ledig
  • L'avant-dernière chance de Caroline Vermalle
  • La bibliothèque des coeurs cabossés de Katarin Bivald
  • La délicatesse de David Foenkinos
  • La dernière réunion des filles de la station-service de Fannie Flagg
  • La dernière conquête du major Pettigrew d'Helen Simonson
  • La Femme qui décida de passer une année au lit de Sue Townsend
  • La lettre oubliée de Nina George
  • La liste de mes envies de Grégoire Delacourt
  • La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan
  • La vie est facile, ne t’inquiète pas d'Agnès Martin-Lugand
  • La vie prodigieuse de Garnet Ferrari de Maria Manilla
  • L'atelier des miracles de Valérie Tong Cuong
  • Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates d'Annie Barrows et Mary Ann Shaffer
  • Le club de la petite librairie de Deborah Meyler
  • Le coeur entre les pages de Shelly King
  • Le journal de Briget Jones d'Helen Fielding
  • Le plus bel endroit du monde est ici de Francesc Miralles et Care Santo
  • Le secret de la manufacture de chaussettes inusables d'Annie Barrows
  • Le sourire des femmes de Nicolas Barreau
  • Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson
  • Les beignets d’Oscar ou mes 100 jours de bonheur de Fausto Brizzi
  • Les crevettes ont le coeur dans la tête de Marion Michau
  • Les gens heureux lisent et boivent du café d'Agnès Martin-Lugand
  • Les invités de l'île de Vonne Van der Meer
  • Les quatre saisons de l'été de Grégoire Delacourt
  • Les pères et les mères sont des humains comme les autres de Paul Mesa
  • Les vacanciers d'Emma Straub
  • Les Vies turbulentes de Lady M. d’Agathe Colombier Hochberg
  • L’Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea de Romain Puértolas
  • L'épopée du Perroquet de Kerry Reichs
  • L'éveil de Mademoiselle Prim de Natalia Sanmartin Fenollera
  • L'homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle
  • L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes de Karine Lambert
  • L'oiseau Canadèche de Jim Dodge
  • Mange, prie, aime d'Elizabeth Gilbert
  • Mangez-moi d'Agnès Desarthe
  • Ma vie de Pingouin de Katarina Mazetti
  • Meurtres à la pause-déjeuner de Viola Véloce
  • Miss Alabama et ses petits secrets de Fannie Flagg
  • Noël en Alsaka de Kate Hoffman
  • Nora ou le paradis perdu de Cecilia Samartin
  • Pars avec lui d'Agnès Ledig
  • Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan
  • Pour un soir seulement de Thomas Raphaël
  • Quand souffle le vent du Nord de Daniel Glattauer
  • Retour à Cedar Cove de Debbie Macomber
    - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2015/10/25/32756273.html#comments
  • Si j'étais riche de Sophie Talneau
  • Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une de Raphaëlle Giordano
  • Tom, petit Tom, tout petit homme de Barbara Constantine
  • Tu me trouveras au bout du monde de Nicolas Barreau
    meTu me Tu me trouveras au bout du monde de Nicolas Barreau - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2015/10/25/32756273.html#sthash.9DulXTxs.dpufUn doux pardon de Lori Nelson Spielman
  • Un été sans toi de Karen Swan
  • Un jour de David Nicholls
  • Une collection de trésors minuscules de Caroline Vermalle
  • Wild de Cheryl Strayed

Films Feel good

  • (500) jours ensemble de Marc Webb
  • A bord du Darjeeling limited de Wes Anderson
  • Away we go de Sam Mendes
  • Be happy de Mike Leigh
  • Billy Elliot de Stephen Daldry
  • Eternal sunshine of the spotless mind de Michel Gondry
  • Forrest Gump de Robert Zemeckis
  • Good Morning England de Richard Curtis
  • Happy New Year de Gary Marshall
  • Intouchables d'Eric Toledano et Olivier Nakache
  • Je vous trouve très beau d'Isabelle Mergault
  • Julie et Julia de Nora Ephron
  • Juno de Jason Reitman
  • La cage dorée de Ruben Alves
  • La vie aquatique de Wes Anderson
  • Le fabuleux destin d'Amélie Poulains de Jean-Pierre Jeunet
  • Le journal de Bridget Jones de Sharon Maguire
  • Little Miss Sunshine de Jonathan Dayton et Valerie Faris
  • Love Actually de Richard Curtis
  • Moonrise Kingdom de Wes Anderson
  • Peace, Love et plus si affinités de David Wain
  • Quand Harry rencontre Sally de Rob Reiner
  • Soyez sympas, rembobinez de Michel Gondry
  • Slumdog Millionaire de Danny Boyle
  • The Full Monty de Peter Cattaneo
  • The Holidays de Nancy Meyers
  • Tout peut arriver de Nancy Meyers
  • Un beau jour de Michael Hoffman
  • Valentine's day de Gary Marshall
  • Vous avez un message de Nora Ephron
  • Waitress d'Adrienne Shelly

Séries Feel good

  • Enlightened de Mike White
  • Entourage de Doug Ellin
  • Friends de Marta Kauffman et David Crane
  • Hart of Dixie de Josh Schwartz et Leila Gerstein
  • Gilmore Girl de Amy Sherman-Palladino
  • Men in trees de James Mangold
  • Modern Family de Steven Levitan et Christopher Lloyd
  • Sex and The City de Darren Star
  • Une nounou d'enfer de Peter Marc Jacobson et Fran Drescher
  • ... ma liste est très courte, aidez-moi à la compléter !

********

En bonus, je vous ai bricolé deux affiches Keep calm and Feel good,

à utiliser comme vous le voulez pour ce challenge !

 keep-calm-and-feel-good-247 keep-calm-and-feel-good-246

***

Les participantet le récapitulati

(mise à jour le 18 mai 2017)

Bouquineuse

Céline

  1. Son billet de présentation
  2. Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson
  3. Demain j'arrête ! De Gilles Legardinier
  4. Et aussi je danse d'Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat
  5. Le plus bel endroit du monde est ici de Francesc Miralles et Care Santos
  6. La dernière conquête du major Pettigrew d'Helen Simonson
  7. Le club de la petite librairie de Deborah Meyler
  8. La bibliothèque des coeurs cabossés de Katharine Bivald

Faelys

  1. Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une de Raphaëlle Giordano
  2. La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan

FondantGrignote

  1. Violette taille mannequin de Mélissa Walker
  2. Familiy man
  3. A Christmas Romance
  4. A Christmas kiss
  5. Un Noël dans les Catskills de Nora Roberts
  6. Noël en Alsaka de Kate Hoffman
  7. C'est toi que j'attendais de Kristan Higgins
  8. Un billet de photos d'apparts new-yorkais
  9. Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan
  10. Le Club des ex de Hugh Wilson
  11. La Vallée des secrets d'Emily Richards
  12. Le plus bel endroit du monde est ici de Francesc Miralles et Care Santos
  13. Les petites confidences du tea-club de Vanessa Greeene
  14. La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan
  15. Agatha Raisin :  T.1 : La quiche fatale de MC Beaton
  16. Agatha Raisin :  T.2 : Remède de cheval de MC Beaton
  17. New York Melody de John Carney
  18. Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau 
  19. L'éveil de mademoiselle Prim de Natalia Sanmartin Fenollera
  20. Junior d'Ivan Reitman
  21. Le bonheur est sous le sapin d'Holly Jacobs
  22. Une autre idée du bonheur de Marc Lévy
  23. Suite Scarlett de Maureen Johnson
  24. Du miel pour les abeilles de Cathy Kelly
  25. Et je danse, aussi d'Evelyne Bondoux et Jean-Claude Mourlevat
  26. Martha's vineyard de Susan Branch

Hilde

  1. Minuit à Paris de Woody Allen
  2. Le hasard a un goût de cake au chocolat de Valérie Cohen

Ismérie

L'or Rouge

Le-livre-vie

Les papotis de S

Lou

  1. Son billet de présentation
  2. La bibliothèque des coeurs cabossés de Katharine Bivald

Louise

Malicia668

  1. Tu me trouveras au bout du monde de Nicolas Barreau

Myrtille lit

  1. Son billet de présentation
  2. Le club de la petite librairie de Deborah Meyler
  3. Le jour où j'ai appris à vivre de Laurent Gounelle   

Moi (Soukee)

    1. Demain est un autre jour de Lorie Nelson Spielman
    2. Le plus bel endroit du monde est ici de Francesc Miralles et Care Santos
    3. Mange, prie, aime d'Elizabeth Gilbert
    4. Quand souffle le vent du Nord de Daniel Glattauer
    5. Le coeur entre les pages de Shelly King
    6. Café givré du Suzann Selfors
    7. Demain j'arrête ! de Gilles Legardinier
    8. Tu comprendras quand tu seras plus grande de Virginie Grimaldi
    9. Un jour de David Nicholls
    10. La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan
    11. Agatha Raisin :  T.1 : La quiche fatale de MC Beaton
    12. Nos adorables belles-filles d'Aurélie Valogne
    13. L'éveil de mademoiselle Prim de Natalia Sanmartin Fenollera
    14. Les gens heureux lisent et boivent du café d'Agnès Martin-Lugand
    15. La vie est facile, ne t'inquiète pas d'Agnès Martin-Lugand
    16. Le restaurant de l'amour retrouvé d'Ito Ogawa
    17. La fille qui lisait dans le métro de Christine Féret-Fleury
    18. Mon midi, mon minuit d'Anna McPartlin

Pativore

  1. Son billet de présentation

Sophie

  1. Dix minutes par jour de Chiara Gamberale

Syl.

Tiphanie

  1. Le nouveau stagiaire de Nancy Meyers (film)
  2. La vie est facile ne t'inquiète pas d'Agnès Martin-Lugand
  3. La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan
  4. Des pêches pour Monsieur le curé de Joanne Harris
    DeLa vie est facile, ne t'inquiète pas d'Agnès Martin-Lugand - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2015/10/25/32756273.html#sthash.xm7AQDgL.dpuf

 Bon Challenge à tous !

 ***

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [186] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

17 octobre 2015

Des bibliothèques pleines de fantômes, Jacques Bonnet

Des bibliothèques pleines de fantômesDes bibliothèques pleines de fantômes est un essai de l'auteur, éditeur et traducteur Jacques Bonnet paru chez Denoël en 2008.

S'interrogeant sur les bibliothèques et leurs propriétaires, Jacques Bonnet propose ici un petit traité sur l'art d'aimer les livres et les problèmes qui en découlent : comment classer ses livres, comment vivre parmi eux, quels rapports entretenir avec les personnages sont autant de questions qui émergent dans ces pages et interrogent le lecteur sur ses propres pratiques.

J'avais adoré La bibliothèque, la nuit d'Alberto Manguel, découvert alors que je préparais mon concours et j'ai voulu revenir sur ces questions de bibliothéconomie et de pratiques de lecteur. Cet essai m'en a donné la possibilité et j'ai éprouvé du plaisir à sa lecture. 
Moins fouillé et approfondi que l'essai de Manguel, il complète parfaitement cette lecture en proposant une analyse personnelle de l'auteur sur les bibliothèques et les pratiques qui découlent de la lecture. 
Le style est fluide et très accessible pour quiconque a envie de se pencher sur la question et permet de rentrer facilement dans le raisonnement de Pierre Bonnet. 
Pour ma part, et parce que j'aime particulièrement les essais traitant des livres et de la lecture - déformation professionnelle - j'ai passé un agréable moment en compagnie des fantômes des bibliothèques évoquées par Pierre Bonnet et j'ai apprécié son hommage aux livres.

"Les livres sont coûteux à l'achat, ne valent rien à la revente, sont hors de prix lorsqu'il faut les retrouver une fois épuisés, sont lourds à porter, prennent la poussière, craignent l'humidité et les souris, sont à partir d'une certaine quantité quasi impossibles à déménager, nécessitent un classement précis pour pouvoir être utilisés et, surtout, dévorent l'espace." (p.16)

"Je m'aperçus après un certain temps que les livres n'étaient pas simplement un moyen d'évasion salutaire mais qu'ils contenaient aussi les outils permettant de décrypter la réalité environnante." (p.21)

"Or la lecture démultiplie notre réalité forcément limitée, et nous permet de pénétrer les époques éloignées, les coutumes étrangères, les coeurs, les esprits, les motivations humaines, etc." (p.35)

"Avec l'écriture, et donc la lecture, l'homme n'a pas effectué un saut culturel simplement quantitatif, il a mentalement changé d'échelle." (p.59)

"Le nom d'un livre lu (conquis ?) n'a plus rien à voir avec ce qu'il représentait auparavant. Le livre va ensuite vivre sa propre vie dans notre mémoire. Il va, souvent, tomber dans l'oubli. Mais il arrive aussi qu'il se développe de manière autonome, que l'intrigue se transforme, que la fin n'ait plus rien à voir avec celle écrite par l'auteur, que sa longueur se modifie radicalement." (p.62)

"Les destructions volontaires et systématiques de livres ont été innombrables dans l'histoire et ont, presque toujours, annoncé ou accompagné la persécution de leurs lecteurs potentiels." (p.128)

Une chronique de soukee rangée dans Essais - Vos commentaires [20] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

15 octobre 2015

Magique aujourd'hui, Isabelle Jarry

51DXRzlgBhLMagique aujourd'hui est le dernier ouvrage de la romancière et essayiste française Isabelle Jarry paru en août chez Gallimard.

2050, ou à peu près. Tim est un jeune chercheur qui s'intéresse aux conséquences de la catastrophe de Fukishima sur l'être humain et au cas d'un homme qui a continué à vivre dans la zone contaminée. Mais alors que Tim s'intéresse à l'humain pour son étude, il délaisse la compagnie de ceux-ci au détriment de celle de Today, l'androïde qu'il a acheté à l'origine pour être son assistant. A force de bricolage et de débridage, Tim a transformé Today en machine douée de pensée avec laquelle il adore disserter et s'interroger sur le monde qui l'entoure. Cette relation, jugée trop fusionnelle par les autorités, conduit Tim en cure de déconnexion : une semaine dans une maison de campagne isolée sans réseau ni moyen de communication. Tim va alors s'ouvrir au monde qui l'entoure et le redécouvrir, tandis que Today, livré à lui-même, développe progressivement une forme de personnalité et d'indépendance.

Délicat roman d'anticipation, Magique aujourd'hui s'interroge tout en poésie sur le devenir de l'être humain et de son rapport aux objets connectés. Le personnage de Tim, doux rêveur porté vers le passé qui s'interroge sur l'humanité, cristallise en lui les errances qui sont déjà les nôtres, dans un monde où la communication passe en majorité par l'intermédiaire d'un objet. La dépendance de Tim à Today, son robot, si elle ne nous concerne pas (encore) directement, nous permet de nous interroger sur notre propre rapport aux technologies et ouvre un champ des possibles des plus intéressants.
Fable douce amère dans laquelle le héros doit sa survie métaphorique à une retraite forcée en pleine nature, Magique aujourd'hui est un roman drôle et incisif à la fois qui soulève bien des questions. Et c'est tant mieux !

"L'homme était un enfant qui modelait le réel à l'aune de ses rêves."

"La voix du rossignol s'éloigne
La lumière s'éteint
Magique aujourd'hui.
"
 

4/6 pour le Challenge 1% de la rentrée littéraire organisé par Herisson

et une nouvelle participation au Reading Challenge

35. Un livre qui se déroule dans le futur

 image  10906451_613545512106612_7981170696396259077_n 

Une chronique de soukee rangée dans Littérature française - Vos commentaires [4] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,


13 octobre 2015

La Box de Pandore

Lorsque j'ai été contactée pour découvrir La Box de Pandore, j'ai d'abord eu un moment de réflexion. Et bien oui, parce qu'entre les box en tous genres et moi, ce n'est pas une grande histoire d'amour. Je crois que, même si j'adore les suprises en général, j'ai du mal avec l'idée d'acheter sans connaître le contenu. Et force est de constater que les box pullulent depuis quelques années sur tous les thèmes. Alors si j'ai succombé deux fois au Chouette Kit, c'était vraiment parce que j'étais au début de ma pratique de couture mais l'idée ne m'avait pas emballée plus que ça et j'ai vite arrêté.

Mais revenons à la Box de Pandore, qui a retenu mon attention car elle est consacrée à la littérature de jeunesse. Difficile de refuser... J'ai donc accepté de recevoir la Box de septembre et d'en parler. J'ai rempli un questionnaire en ligne et décidé avec le concepteur de la box de recevoir un échantillon panachant les âges. Chaque box contient 3 livres, 2 goodies, des gourmandises.

J'ai donc reçu avec plaisir la semaine dernière ma box. Et j'ai été agréablement surprise à l'ouverture : un soin tout particulier est accordé à la présentation, les articles étant emballés dans un joli papier de soie et entourés d'un ruban. Ouvrir la box c'est comme déballer un cadeau !

WP_20150923_007 WP_20150923_008

  Le contenu de ma box 

  • 3 livres : un roman ado, un album petite enfance et un album dès 8 ans, ici Tempest Les ennemis du temps de Julie Cross, La p'tite école de Brigitte Vaultier et Chiara Dattola et Vol de Nuage de Jacques Pimpaneau et Princesse Camcam
  •  2 goodies : un stylo et un bloc-note coloré
  • 1 gourmandise : des kiss-cool au citron
  • 1 surprise : le magazine Alex la Souris
  • 1 marque-pages et une carte postale à l'effigie de la Box de Pandore

Alors je tiens tout de suite à préciser que lors du remplissage du formulaire, l'âge des enfants à qui la box est destinée est demandé pour recevoir des livres adaptés. Pour ma part, j'ai demandé à recevoir une box-test sur différents âges pour avoir une idée du type de livres que l'on pouvait recevoir.

  Mon avis 

Bien que n'étant pas consommatrice de box, j'ai aimé le concept d'une box de livres pour enfants. Le questionnaire permet de vraiment cerner les goûts de chaque enfant et de proposer des livres susceptibles de leur plaire. J'ai aimé cette idée de conseils alliant le côté surprise. 
J'aime aussi l'idée de se faire conseiller en littérature de jeunesse et de sortir de sa zone de confort. Cette box peut être une solution également pour les parents qui n'ont pas de libraire près de chez eux et qui ont une offre commerciale limitée en matière de livres. 
Enfin les goodies (ici des articles de papeterie, j'adore !) offrent un petit plus, un aspect cadeau mais qui reste dans le monde des livres, tout à fait appréciable. Pour ma part, j'ai été séduite par l'idée. 
Un grand merci à l'équipe de la Box de Pandore pour cet envoi et cette belle découverte.

 

Pour tous les détails et découvrir la Box de Pandore, rendez-vous sur le site !

La box de Pandore

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

11 octobre 2015

Susine et le Dorméveil T.2 Dans le monde d'après, Enna et Lefevre

Susine et le Dorméveil TSusine et le Dorméveil est une série d'albums publiés dans la collection Métamorphoses de Soleil. Après un premier tome qui m'avait enchantée, Bruno Enna et Clément Lefèvre reviennent avec un deuxième volet, Dans le Monde d'Après, paru en mai 2014.

La petite Susine habite avec ses parents au 12 rue des cauchemars. Le quotidien de la petite fille n'est pas des plus roses depuis que ses parents ne se parlent plus et la négligent et que sa grand-mère a disparu. Susine décide alors de repartir dans le Dorméveil, ce monde merveilleux qui lui permet d'échapper à son quotidien, pour retrouver les oreilles de ses parents. Car si ses parents ne se parlent plus, c'est bien connu, c'est parce qu'ils ont perdu leurs oreilles et ne peuvent plus s'entendre ! Mais cette fois, la petite fille décide de partir en pleine nuit et la liaison se fait mal : au lieu d'atterrir dans le monde d'avant, plein de joies et de douceurs, c'est dans le monde d'après que la petite fille se retrouve. Un monde sombre où la tristesse et le silence ont remplacé la joie et les rires et où une prophétie la concernant plane.

Fantasque, poétique, onirique, un peu inquiétant parfois, ce second tome est en tout point aussi agréable à lire que le premier. Le lecteur accompagne encore une fois la petite Susine dans son périple imaginaire peuplé de créatures monstrueuses.
Le dessin de Clément Lefèvre est toujours aussi enchanteur et transporte le lecteur dans cet univers merveilleux lumineux et sombre à la fois. Les doubles pages se suivent et ne se ressemblent pas, alternant différentes mises en page pour que le texte et les dessins se répondent en un écho bien poétique. 

Susine - qui ressemble en bien des points à la Alice de Carroll - explore cet univers inquiétant où ses questions restent sans réponse et où l'incompréhension règne, jusqu'au dénouement ! La fantaisie est de mise, au fil des pages, et flirte avec un surréalisme certain. C'est beau, poétique, très agréable à regarder comme à lire. Bref, un album magnifique qui emmène son lecteur bien loin...

Un grand merci aux Éditions  pour la découverte de cet album.

Planche 1 Planche 2

Planche 3

 

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,

09 octobre 2015

Les Nécrophiles anonymes T.1 Quadruple assassinat dans la rue de la Morgue, Cécile Duquenne

Les Nécrophiles anonymes TQuadruple assassinat dans la rue de la Morgue est le premier tome de la série Les Nécrophiles Anonymes imaginée par la jeune auteure, étudiante en japonais et libraire en dilettante Cécile Duquenne, paru dans un premier temps chez Voy'el Editions en 2012 avant de paraître en ebook chez Bragelonne en 2014.

Népomucène est un préposé à la morgue des plus ordinaires, excepté le fait qu'il passe ses nuits de travail en compagnie de Bob, un vampire qui a élu domicile dans la morgue. L'amitié qui lie les deux compères est forte et se solde régulièrement par des retrouvailles autour de bières et d'épisodes de Buffy. Mais leur routine quotidienne est un jour interrompue par le meurtre sanglant des médecins légistes de la morgue. Selon Bob, et au vu des blessures, seul un loup-garou peut être l'auteur de ce crime. Aidés d'Edgar un retraité taxidermiste, Népomucène et Bob se lancent sur les traces du meurtrier.

Vous connaissez mes goûts en matière de lecture et vous savez que je ne suis d'ordinaire pas friande de fantasy. Mais depuis que j'ai suivi un MOOC sur la Fantasy organisé par l'Université d'Angers, mon intérêt pour le genre a été aiguisé et depuis j'aime à sortir de ma zone de confort en me frottant à des textes qui, d'ordinaire, ne m'auraient pas attirée. Ce premier tome en fait partie. Et force est de reconnaître que j'ai été charmée par la plume de cette jeune auteure et son style. 

L'humour est omniprésent entre ces pages et Cécile Duquenne joue sur les codes du genre pour mieux s'en écarter. Elle adapte à sa sauce le mythe du vampire et celui de la lycanthropie et l'ensemble est plutôt bien ficelé. Ce premier roman est très court et ressemble presque à un épisode de Buffy pour son côté parodique et sentimental à la fois. C'est drôle, léger, rapide, agréable à lire, et un peu addictif aussi. En refermant ce premier tome, j'ai eu très envie de découvrir le second et savoir ce qu'il advient de Népomucène et Bob, son ami vampire. Un bon point, non ?

Voici ma quatrième participation au Challenge Halloween organisé par Lou et Hilde.

106229515

Une chronique de soukee rangée dans Fantasy - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , , , , , ,

07 octobre 2015

Aliénor Mandragore T.1 Séverine Gauthier et Thomas Labourot

Aliénor Mandragore TAliénor Mandragore est le premier titre d'une collaboration entre Séverine Gauthier pour le texte et Thomas Labourot pour les dessins, paru en février chez Rue de Sèvres.

Merlin et sa fille Aliénor vivent paisiblement dans la forêt de Brocéliande. Merlin, en mycologue passionné, tente d'enseigner à sa fille comment devenir une druidesse accomplie. Mais lors d'une leçon dans la champignonnière, Merlin meurt foudroyé par le cri d'une Mandragore et réapparaît en fantôme, suppliant sa fille de le ressusciter. Aliénor n'a d'autre choix que de demander de l'aide à la Dame du Lac et à Morgane pour l'aider dans sa quête.

Ce premier tome revisite avec un humour certain le cycle arthurien et le fait avec brio. Si l'intrigue se centre sur la quête de la jeune Aliénor - personnage inventé par le tandem d'auteurs, qui hésite entre devenir druidesse et apprendre la magie des fées -  elle n'en demeure pour autant pas dénuée de références à la légende arthurienne. Le jeune duo d'auteurs s'en empare pour mieux se l'approprier et la tourner en dérision. Comment ne pas rire devant la Dame du Lac se déplaçant dans sa baignoire pour toujours être en contact avec les eaux de son lac ou devant Morgane, l'ennemie jurée de Merlin, transformée en apicultrice émérite ? L'essentiel est néanmoins là et les relations originelles entre les personnages sont respectées (notamment le contentieux entre Morgane et Merlin) et une planche présentant les personnages permet en début d'album de s'approprier cette légende.
Les dessins de Thomas Labourot possèdent une rondeur enfantine qui sied parfaitement à l'univers enchanteur de l'intrigue et lui offre une dimension merveilleuse des plus appréciables. Les planches se suivent et ne se ressemblent pas dans leur découpage, leur organisation ou encore leurs teintes. Quel régal que de parcourir cet univers aux côtés d'Aliénor !
L'intrigue est bien menée et efficace - alternant entre quête identitaire et roman initiatique - et met en scène un personnage qui suscite d'emblée une forte sympathie, Aliénor, face à une figure paternelle écrasante et ridicule à la fois. Merlin ainsi raillé... Quel plaisir !
Un premier tome très réussi et prometteur ! Espérons que la belle énergie qui transpire dans ces pages se poursuive dans les tomes suivants... Je les attends en tout cas avec impatience !

Un grand merci à Coline et aux Éditions Rue de Sèvres pour la découverte d'Aliénor et de son univers.

 Planche 2 Aliénor Planche 1 Aliénor

Planche 3 Aliénor

Et zou ! Une nouvelle lecture à inscrire au Challenge Halloween organisé par Hilde et Lou

et ma BD de la semaine, aujourd'hui chez Yaneck !

106229515  image

 

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [14] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , , , , , , ,

06 octobre 2015

Les Contes Macabres, Edgar Allan Poe et Benjamin Lacombe

Les contes macabresLes contes Macabres est un album de Benjamin Lacombe paru en 2009 dans la collection Métamorphoses des Éditions Soleil.

Piochant sept nouvelles dans les recueils Histoires extraordinaires et Nouvelles histoires extraordinaires publiés en 1839 par l'auteur américain Edgar Allan Poe, Benjamin Lacombe les met en scène et les illustre avec le talent qu'on lui connaît. Ainsi, c'est Bérénice, Le Chat noir, L'Ile de la fée, Le Coeur révélateur, La Chute de la maison Usher, Le portrait ovale et Morella qui prennent vie sous le crayon du jeune et talentueux illustrateur français.

L'album en lui-même est un petit bijou, comme chaque album de Benjamin Lacombe, et chaque détail est particulièrement soigné, permettant au lecteur de s'immerger dans l'imaginaire sombre et torturé de Poe. Dès la couverture, le ton est donné, et celui-ci se poursuit au fil des pages, mêlant habilement le talent de Poe et celui de Lacombe. Ce dernier joue avec les couleurs de pages, se réapproprie tout, y compris les typographies, pour mieux rendre hommage au maître du romantisme américain. La traduction de Baudelaire accompagne ce duo et parfait le tout.

A la fin de l'album, une courte biographie des trois auteurs de cet album - respectivement Poe, Baudelaire et Lacombe - mêle les genres et les époques pour un rendu savoureux.

Je ne suis pas objective en ce qui concerne Benjamin Lacombe car j'apprécie tout particulièrement son trait et même si l'on peut lui reprocher de toujours offrir la106229515 même esthétique à ses albums - ce qui par ailleurs pourrait être une grande qualité aussi - j'avoue avoir éprouvé beaucoup de plaisir à la découverte de cet album longtemps remisé dans ma PAL. Après La Petite Sorcière, Grimoire de Sorcières, Notre Dame de Paris et Léonard et Salaï, Benjamin Lacombe m'enchante toujours autant...Et voici ma deuxième participation au Challenge Halloween organisé par Lou et Hilde. (si on considère mon Read-a-Thon d'Halloween de dimanche comme la première !)

Poe par LacombeAutoportrait de Lacombe

Planche 3

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [22] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , ,