Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

23 août 2015

Miss Alabama et ses petits secrets, Fannie Flagg

image

Miss Alabama et ses petits secrets est un roman de l'écrivaine, scénariste et actrice américaine Fannie Flagg - mondialement connue pour son roman Beignets de tomates vertes et son adaptation cinématographique - paru en 2014 aux Editions du Cherche Midi.

Maggie a soixante ans et éprouve une lassitude face à la vie. Ancienne Miss Alabama, celle qui travaille désormais dans une agence immobilière de Birmingham est fatiguée de vivre et décide de mettre fin à ses jours. Maggie veut partir sans bruit, sans déranger, doucement. Alors qu'elle planifie soigneusement son départ, sa collègue Brenda l'appelle pour l'inviter à un spectacle de derviches tourneurs, un des rêves de Maggie. Cette dernière ne peut refuser cette invitation et décide de différer son plan. Mais cette décision en apparence anodine va entraîner une foule d'événements qui vont faire chanceler sa volonté d'en finir...

J'avais littéralement dévoré Beignets de tomates vertes il y a trois ans (souvenez-vous, j'en avais même eu une nuit blanche tellement je n'arrivais pas à quitter ces personnages !) et je me suis plongée avec délice dans les pages de ce nouveau roman de Fannie Flagg, certaine d'y retrouver l'âme de  l'Alabama et de son précédent roman.

Et le plaisir a été au rendez-vous ! Si je n'ai pas succombé à l'appel d'une nouvelle nuit blanche pour dévorer la vie de Maggie, je n'en ai pas moins éprouvé énormément de plaisir avec cette lecture et l'ai terminée en quelques jours. Fannie Flagg possède la faculté d'entraîner son lecteur dans un univers chaleureux et humain, porteur de valeurs fortes et d'espoir. Pas de gnangnan ni de bons sentiments en revanche, mais une galerie de personnages bien léchée et une intrigue tricotée avec soin, qui se déroule avec soin et donne à voir de très beaux moments.

Le rythme de l'intrigue est soutenu et très régulier, happant son lecteur dès les premières pages et l'entraînant lentement mais sûrement dans le quotidien de cette héroïne des plus tragiques. Maggie est un personnage qui sait se faire oublier et n'accapare pas l'essentiel de l'intrigue, laissant la part belle à des personnages secondaires attachants et vraisemblables. Comment ne pas s'émouvoir de la fragile Brenda, boulimique en voie de guérison qui brigue un mandat politique en parallèle de sa carrière d'agent immobilier ? Comment ne pas se sentir porté par l'énergie dégagée par le personnage de Hazel, petite femme énergique et ambitieuse qui s'est servi de sa différence - mesurer un mètre deux - comme force ? Encore une fois, Fannie Flagg imagine un univers vraisemblable qu'il est difficile de quitter. Et l'impression d'avoir croisé Hazel, Brenda ou Maggie au coin d'une rue flotte, une fois les dernières pages tournées.

Bref, un bon conseil : si vous n'avez pas encore lu Beignets de tomates vertes, réparez très vite cet impair ! Pour les autres, ouvrez Miss Alabama et ses petits secrets au plus vite, ne soyez pas rebuté par le projet initial de Maggie - un peu morose, je vous l'accorde - et laissez-vous entraîner dans ce tourbillon positif que va devenir sa vie. Ce n'est pas parce que les événements sont formidables que Maggie reprend goût à la vie mais parce que celle-ci change de regard sur cette dernière...

Une chronique de soukee rangée dans Littérature américaine - Vos commentaires [22] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , ,



Vos commentaires

    Tout à fait le genre de lecture que j'aime faire l'été !

    Posté par Noukette, 23 août 2015 à 12:32 | | Répondre
    • Je te comprends : je suis pareille ! Et Fannie Flagg est une valeur sûre...

      Posté par soukee, 23 août 2015 à 12:37 | | Répondre
  • Toujours dans ma pal mais de plus en plus titillée!

    Posté par Pauline, 23 août 2015 à 19:26 | | Répondre
    • Succombe vite, tu ne seras pas du déçue ! As-tu déjà lu Beignets de tomates vertes ?

      Posté par soukee, 23 août 2015 à 19:45 | | Répondre
  • Oui, lu et vu. C'est un de mes livres préférés

    Posté par Pauline, 23 août 2015 à 20:04 | | Répondre
    • Moi aussi. Un gros coup de coeur que je n'arrête pas de partager autour de moi.

      Posté par soukee, 23 août 2015 à 20:42 | | Répondre
  • Comme toi, j'avais adoré "Beignets de tomates vertes" et j'ai eu du mal à entrer dans celui-là pour finalement y prendre un certain plaisir.
    Le Papou

    Posté par Le Papou, 23 août 2015 à 21:07 | | Répondre
    • Je te comprends : le rythme de ce roman est à l'image de son héroïne, lent et discret. Je n'ai pas ressenti le même engouement qu'avec Beignets de tomates vertes, qui m'a vraiment happée et ne m'a laissée qu'une fois la dernière page tournée, mais malgré ce rythme different, il n'en demeure pas moins que les émotions sont au rendez-vous avec Maggie et ses amies.

      Posté par soukee, 23 août 2015 à 21:32 | | Répondre
  • Eh bien, j'ai vu - et aimé - le film mais je n'ai rien lu d'elle alors je note ces deux titres

    Posté par PatiVore, 23 août 2015 à 22:43 | | Répondre
    • Ah oui, note ces deux romans absolument ! J'avais aimé l'adaptation de Beignets de tomates vertes, mais ce n'est rien comparé au roman, tu verras !

      Posté par soukee, 23 août 2015 à 22:52 | | Répondre
  • c'est un plaisir que la plume de Fannie Flagg (et cette couverture du poche est gourmande et réussie). Je me permets de te taguer, chère Soukee, pour un rainbow bookshelf si tu es tentée: http://www.petitesmadeleines.fr/archive/2015/08/19/un-arc-en-ciel-dans-ma-bibliotheque-rainbow-bookshelves-5672382.html

    Posté par faelys, 24 août 2015 à 08:53 | | Répondre
    • Oui, la plume de Fannie Flagg est toujours un délice... Merci pour ce Rainbow Bookshelf tag ma chère Faelys, je file le voir !

      Posté par soukee, 24 août 2015 à 10:50 | | Répondre
  • D'abord lire Beignets de tomates vertes, d'abord lire Beignets de tomates vertes...

    Posté par Anne, 27 août 2015 à 17:53 | | Répondre
    • Oui oui, d'abord lire Beignets de tomates vertes

      Posté par soukee, 27 août 2015 à 17:57 | | Répondre
  • Je pense que Beignets de tomates vertes aurait pu me plaire, mais comme j'ai vu le film maintenant je ne le lirai pas, par contre ce titre-là ne m'attire pas vraiment ... J'ai un peu de mal avec les livres sur la vieillesse. En tout cas je suis contente de te "retrouver".

    Posté par Tiphanie, 28 août 2015 à 14:23 | | Répondre
    • Merci Tiphanie^^ Oui je suis de retour et vu que le rythme habituel va recommencer, je vais être de nouveau beaucoup plus présente. Je comprends ce que tu dis sur Beignets de tomates vertes : j'ai beaucoup de mal à lire un roman après avoir vu son adaptation ciné. Pour le sujet de celui-ci, c'est sûr qu'il ne semble pas gai mais pourtant c'est un roman très optimiste. Bonne fin de vacances et bon emménagement !! (c'est tout fini ?)

      Posté par soukee, 29 août 2015 à 06:28 | | Répondre
  • Il y a encore quelques petites choses à améliorer mais on est bien installé! Par contre l'année s'annonce compliquée, 2 bahuts, 7 niveaux, 22h, entre 70 et 80km... mon rythme de lecture sera clairement ralenti!!

    Posté par Tiphanie, 29 août 2015 à 08:17 | | Répondre
    • Ah oui... Ca va être assez sportif comme année. :S Mais c'est toujours compliqué quand on change d'académie. L'année prochaine sera sûrement mieux... Bon courage alors !

      Posté par soukee, 29 août 2015 à 09:34 | | Répondre
  • Pourquoi pas, il me tente depuis un moment.

    Posté par Alex mot a mots, 30 août 2015 à 11:30 | | Répondre
    • Tu as déjà lu Beignets de tomates vertes ?

      Posté par soukee, 30 août 2015 à 13:50 | | Répondre
      • Non, mais j'avais vu le film que j'avais bien aimé.

        Posté par Alex mot a mots, 30 août 2015 à 16:06 | | Répondre
        • Comme souvent, le roman est bien meilleur mais le film rend bien compte de l'atmosphère du livre. Maintenant si tu n'as jamais lu cette auteure, essaie au plus vite d'ouvrir un de ses romans

          Posté par soukee, 30 août 2015 à 16:25 | | Répondre
Nouveau commentaire