Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

24 mai 2015

Nymphéas noirs, Michel Bussi

Nymph_as_noirsNymphéas noirs est un roman de l'auteur, professeur de géographie et chercheur au CNRS Michel Bussi paru en 2011 aux Presses de la Cité. 

Giverny, son moulin, ses ruelles aux couleurs chatoyantes, ses jardins de Monet avec leurs célèbres nymphéas. Tout y est paisible et la vie suit son cours, au rythme des hordes de touristes qui se déversent chaque jour pour visiter les lieux et marcher dans les pas du maître, chevalet et peintures à la main.   
Mais ça serait sans compter ce cadavre, dans le ruisseau, le crâne écrasé. Et ces trois femmes, dont on sait d'avance le destin scellé. Trois femmes singulières. Mais que se passe-t-il vraiment à Giverny ?

J'ai découvert il y a quelques temps Michel Bussi avec le roman N'oublier jamais. J'avais été happée par ce polar et agréablement surprise par son dénouement. J'ai voulu retenter l'expérience avec ce roman, demandé par une de mes élèves pour le lycée (et parce que Giverny et Monet sont singulièrement plus présents dans ma vie ces derniers temps).

Dès les premières pages, Michel Bussi plante son décor, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il le fait d'une main de maître. C'est même le point fort de ce roman : cette peinture de Giverny qui se déroule sous les yeux du lecteur. Tel un peintre, il dresse en quelques mots un portrait du village et c'est avec ravissement que le lecteur voit naître Giverny sous ses yeux. Les descriptions sont imagées et colorées et permettent de remarquablement se représenter le théâtre des macabres événements à venir.

Véritable architecte du suspense, Michel Bussi tisse la toile de son intrigue et emmêle son lecteur dans son filet dès le prologue, présentant trois personnages, trois femmes, et annonçant la mort de deux d'entre elles. Tel un marionnettiste un peu cruel, il joue avec ses personnages, et par là même, avec son lecteur qui se voit pris dans ses filets et obscurci par une intrigue très simple en apparence. Trop simple, évidemment.

Si la plume de Michel Bussi n'a rien de particulièrement remarquable, elle n'en demeure pas moins efficace. La peinture est omniprésente dans l'intrigue, par le biais de peintres, d'amateurs d'art ou encore de Monet, dont l'ombre plane sur le village. 

Nymphéas noirs est un roman policier agréable à lire, à l'intrigue bien construite et au décor enchanteur. Rajoutez à cela que l'inspecteur dépêché sur la scène de crime est un toulousain qui n'a pas froid aux yeux, et vous aurez compris que ce roman a assouvi mes attentes et m'a donné une envie : celle de découvrir Giverny !

D'autres lecteurs : Aifelle, Alex-mot-à-mots, Canel, CottageMyrtille, Sandrine, Yuko, etc.

Une chronique de soukee rangée dans Romans policiers - Vos commentaires [26] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,



Vos commentaires

    J'adore Monet et j'ai bien l'intention de le lire celui-ci.

    Posté par manU, 24 mai 2015 à 14:57 | | Répondre
    • Je te préviens : tu vas avoir envie de découvrir Giverny si tu n'y es jamais allée !

      Posté par soukee, 24 mai 2015 à 15:12 | | Répondre
  • J'ai adoré ce roman, bien plus que "Ne lâche pas ma main" : je n'ai rien vu venir de la fin et de l'explication finale !

    Posté par Anne, 24 mai 2015 à 18:01 | | Répondre
    • Moi non plus ! Et j'avais eu la même surprise avec N'oublier jamais. A croire que c'est la spécialité de l'auteur.

      Posté par soukee, 24 mai 2015 à 18:19 | | Répondre
  • Contente que ce roman t'ait conquise ! Je l'ai lu à la même époque l'année dernière et j'avais trop envie de visiter Giverny moi aussi Merci pour le lien^^ Bon dimanche !

    Posté par cottagemyrtille, 25 mai 2015 à 10:17 | | Répondre
    • Héhé Giverny nous appelle après cette lecture, c'est vrai ! Ravie que ce roman t'ait plu aussi. Bisous et bonne semaine !

      Posté par soukee, 26 mai 2015 à 16:13 | | Répondre
  • Offert par une amie normande, j'ai adoré ce roman, sa construction originale et sa fin inattendue. Je commence Mourir sur Seine de Bussi aussi!

    Posté par minimathi, 25 mai 2015 à 11:00 | | Répondre
    • Je te rejoins complètement : sa construction est vraiment originale et le dénouement imprévisible. Bonne lecture de Mourir sur Seine !

      Posté par soukee, 26 mai 2015 à 16:09 | | Répondre
  • J'ai beaucoup aimé N'oublier jamais, il faut que je lise celui-ci.

    Posté par Aude, 26 mai 2015 à 08:23 | | Répondre
    • Tu vas te régaler...

      Posté par soukee, 26 mai 2015 à 15:15 | | Répondre
  • J'avais beaucoup aimé, encore plus après avoir refermé la dernière page... On est menés par le bout du nez ! Et c'est vrai que les descriptions de Giverny en font un décor un peu "irréel".

    Posté par SvCath, 26 mai 2015 à 10:33 | | Répondre
    • On est menés par le bout du nez, c'est certain ! Et oui les descriptions font de Giverny un endroit à part, irréel, tu as raison.

      Posté par soukee, 26 mai 2015 à 16:12 | | Répondre
  • Une lecture que j'avais beaucoup aimée : je m'étais fait avoir !

    Posté par Alex mot a mots, 26 mai 2015 à 11:13 | | Répondre
    • Je te rassure : moi aussi !

      Posté par soukee, 26 mai 2015 à 15:07 | | Répondre
  • j'en suis à la moitié, je suis en train de réfléchir justement Comme toi, Giverny me fait très envie! (pub gratuite!)

    Posté par Violette, 26 mai 2015 à 17:40 | | Répondre
    • Ah tu vois ? Je vous avais prévenus !!

      Posté par soukee, 27 mai 2015 à 08:38 | | Répondre
  • Noté ! je crois que ça va être une de mes lectures de cet été.

    Posté par Syl., 26 mai 2015 à 21:00 | | Répondre
    • Oh c'est parfait... Je suis sûre que tu vas passer un bon moment à Giverny à mener l'enquête.

      Posté par soukee, 27 mai 2015 à 08:42 | | Répondre
  • Je ne connais pas du tout cet auteur mais je prends note. Je ne lis pas souvent de romans policier et pourtant j'apprécie d'en lire, c'est assez curieux.

    Posté par Hilde, 29 mai 2015 à 18:01 | | Répondre
    • Moi j'en lis de moins en moins mais j'apprécie de temps en temps une incursion dans le monde du polar.

      Posté par soukee, 31 mai 2015 à 21:50 | | Répondre
  • Je ne connais pas du tout cet auteur, mais je dois dire que je suis tentée !

    Posté par Marion, 01 juin 2015 à 10:40 | | Répondre
    • Son roman Un avion sans elle a été très médiatisé dernièrement. J'en ai lu deux de lui et j'ai à chaque fois passé un bon moment.

      Posté par soukee, 01 juin 2015 à 16:48 | | Répondre
  • Af je n'aime pas trop quand l'auteur annonce la mort des personnages, ça me file le bourdon !! Mais j'adore l'impressionnisme et j'ai pour projet de visiter Giverny, donc celui-ci me tente beaucoup, surtout que tu n'es pas la seule à en dire du bien !

    Posté par Touloulou, 24 juin 2015 à 08:50 | | Répondre
    • Héhé, plonge dans ce roman alors, tu n'auras pas le bourdon mais encore plus envie d'aller à Giverny !

      Posté par soukee, 24 juin 2015 à 18:05 | | Répondre
  • Le dénouement est waouh ! Un coup de coeur pour moi !

    Posté par Lilie, 12 septembre 2015 à 23:56 | | Répondre
    • C'est vrai que le dénouement est extraordinaire...

      Posté par soukee, 13 septembre 2015 à 14:15 | | Répondre
Nouveau commentaire