Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

08 avril 2015

Chroniques Birmanes, Guy Delisle

Chroniques Birmanes, Guy Delisle

Chroniques Birmanes est un album documentaire de Guy Delisle paru en 2007 chez Delcourt, dans la collection Shampooing.

Guy Delisle suit sa femme, médecin à MSF, en mission au Myanmar durant un an. Une année entière dans ce pays sous dictature, une année de découvertes, de rencontres, d'un quotidien censuré, une année aussi dans l'éducation de leur fils, Louis. Une année particulière pour le dessinateur dont cet album est le récit. 

Impossible d'ignorer Guy Delisle et ses albums autobiographiques. Cela faisait bien longtemps qu'ils me faisaient de l'oeil, mais le déclic s'est produit quand un de mes élèves m'a prêté celui-ci.
Ouvrir Chroniques Birmanes c'est plonger dans le quotidien de Guy Delisle durant un an et découvrir à ses côtés un pays refermé sur lui, victime de son régime.
Guy Delisle se présente sans fard, sans artifice, en conjoint un peu désoeuvré qui découvre seul ce pays tandis que sa femme va de dispensaires en dispensaires pour aider les malades du pays. Il aborde avec humour cette année un peu particulière, sans volonté de parler de ce pays autrement que par son prisme, sa subjectivité, ses expériences. 
C'est donc une expérience de l'intime qui vous attend quand vous ouvrez ces pages, servie par un dessin en noir et blanc aux traits anguleux. Et une fois la dernière page tournée, non seulement vous aurez l'impression de connaître Guy Delisle, mais vous aurez également certainement envie d'en savoir un peu plus sur ce que l'occident appelle la Birmanie. 
Je retiendrai de cet album une foule d'anecdotes drôles - on ne reconnaît jamais l'auteur  s'il n'est pas avec son fils, Louis, mascotte du quartier où ils habitent à Rangoon - ou moins drôles - certains des amis de l'auteur ont eu peur des représailles en étant assimilés à lui et son projet -. Ce qui est sûr, c'est que je ressors transformée par cette lecture qui ne fait que confirmer ce que j'éprouve : rien de tel que de vivre dans un pays pour le découvrir de l'intérieur. Et mon projet de cet été n'est qu'une petite goutte d'eau mais elle s'en rapproche un tantinet... 

D'autres lecteurs de cet album : Canel, EnnaEstellecalim, Mo’ Noukette, Saxaoul, Théoma, Yaneck, Yvan, etc.  

C'était ma BD de la semaine chez Stephie aujourd'hui et ma 65e participation auTop BD de Yaneck (16/20)

  Top BD

 Planche 1   Planche 2

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [16] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , , , , ,



Vos commentaires

    J'ai vraiment bien aimé celui-ci, à l'égal des Chroniques de érusalem, Pyongyang était peut-être un cran au dessous.

    Posté par Anne, 08 avril 2015 à 11:41 | | Répondre
    • Je dois encore les découvrir mais du coup je pense commencer par Les Chroniques de Jérusalem.

      Posté par soukee, 09 avril 2015 à 08:37 | | Répondre
  • De Delisle je n'ai lu que les "Guides du mauvais père", il faudrait que je passe à ses productions plus sérieuses.

    Posté par jerome, 08 avril 2015 à 12:14 | | Répondre
    • Bonne idée ! Je suis certaine que tu vas apprécier...

      Posté par soukee, 09 avril 2015 à 08:54 | | Répondre
  • Cours vite lire ses autres BD.
    C'est sympa de découvrir un pays grâce à un expatrié.

    Posté par Sandrine, 08 avril 2015 à 17:27 | | Répondre
    • J'ai déjà Chroniques de Jérusalem entre les mains ! Oui, j'ai beaucoup aimé ce côté intime et cette découverte d'un pays par le point de vue d'un expat.

      Posté par soukee, 08 avril 2015 à 23:23 | | Répondre
  • Le seul Delisle que j'ai lu à ce jour et j'ai beaucoup aimé, alors même que ce type de dessin minimaliste aurait plutôt tendance à me faire fuir...!

    Posté par Noukette, 08 avril 2015 à 23:32 | | Répondre
    • Je suis comme toi et j'ai pourtant adoré...

      Posté par soukee, 08 avril 2015 à 23:54 | | Répondre
  • j'ai adoré moi aussi ! D'ailleurs, 16, c'est peu

    Posté par Violette, 09 avril 2015 à 11:13 | | Répondre
    • J'aime pas les notations chiffrées. Je préfère noter par compétences, mais pour un album c'est plus compliqué...

      Posté par soukee, 09 avril 2015 à 19:33 | | Répondre
  • Je ne connais pas Chroniques birmanes mais j'ai découvert cette année Chroniques de Jérusalem et j'avais beaucoup aimé. Se retrouver plongé dans le quotidien d'un expatrié qui porte un regard aussi juste sur ce qu'il vit et tout ca par un dessin tres minimaliste, j'avais trouvé ça fort!je vais essayer de trouver Chroniques birmanes à la bibliothèque...

    Posté par minimathi, 11 avril 2015 à 09:20 | | Répondre
    • C'est vrai que c'est une belle immersion dans le quotidien d'un expat, même si ça reste assez égocentré (mais c'est le parti de Delisle). En tout cas j'ai adoré découvrir cet album et je vais lire Chroniques de Jérusalem dans la foulée !

      Posté par soukee, 17 avril 2015 à 21:22 | | Répondre
  • Je l'ai lu il y a quelques années et j'ai adoré.
    Une belle façon de visiter par le dessin un pays

    Posté par Nelfe, 11 avril 2015 à 23:14 | | Répondre
    • Oui, une très belle façon... J'ai très envie de découvrir ses autres albums autobiographiques du coup !

      Posté par soukee, 13 avril 2015 à 23:40 | | Répondre
  • Très envie de le lire !

    Posté par Marion, 17 avril 2015 à 13:42 | | Répondre
    • Un album excellent, drôle et qui permet d'avoir le ressenti de l'auteur sur ce pays. Vraiment une bonne lecture.

      Posté par soukee, 17 avril 2015 à 16:48 | | Répondre
Nouveau commentaire