Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

25 mars 2015

Petites éclipses, Fane et Jim

Petites éclipses, Fane et JimPetites éclipses est un album à quatre mains (deux mains en réalité, comme le précise en entretien liminaire Jim !) réalisé par Fane et Jim- de leurs vrais noms Stéphane Deteindre et Thierry Terrasson - paru en 2007 chez Casterman dans la collection Écritures.

Six amis. Quatre jours dans une vieille maison dans le Sud. Réunis pour se retrouver, passer du temps ensemble. Et assister à une éclipse. Six amis dans une maison isolée. L'occasion que les langues se délient et les esprits s'échauffent.

Véritable projet en tandem, Petites éclipses est un album intéressant dans sa création. Les deux auteurs ont imaginé chacun trois personnages et écrit les planches à deux, en huit mois, lors de soirées dédiées à ce projet. Autour d'une bouteille de vin. L'art comme exutoire. A l'image un peu de leurs personnages désabusés et un brin torturés.
L'intrigue est intéressante et n'est pas sans rappeler celle des Petits Mouchoirs de Guillaume Canet. Une bande de potes entre trente et quarante ans, des histoires d'amour qui s'entrecroisent, des vieilles rancunes, des regrets, parfois. Et dans ce huis-clos
pourtant paradisiaque, les mots sortent, les douleurs se font jour.
C'est un album rempli de spleen et un peu amer, que Petites éclipses, teinté de la nostalgie et des regrets de ses personnages. Comme si la vie qui s'étirait n'était qu'une succession de frustrations et d'insatisfactions teintées d'erreurs. Comme si le couple n'était rien. Comme si seul l'individu comptait. C'est dur et un peu blasant, il faut l'avouer. Comme si l'espoir était mort, dans ces personnages brisés. Comme si tout était à jeter quand on regarde en arrière.
Le
dessin tout en rondeurs contraste avec cette gravité et leurre un temps le lecteur quant à la tonalité de l'album. On pense à du comique, du léger. Il n'en est rien... Un bon conseil, si vous êtes sujet à la nostalgie et à la confusion, passez peut-être votre chemin. Cet album risque bien de vous égarer encore davantage. Si celui qui me l'a offert passe par là - et malgré cet article en demi-teinte - alors merci pour ce cadeau imprévu !

Planche 1 Planche 3

Planche 2

C'était ma BD de la semaine chez Jacques aujourd'hui et ma 64e participation au Top BD des blogueurs de Yaneck (14/20)

Top BD

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [2] - Lien permanent vers ce billet [#]



Vos commentaires

    Alors oui, je suis ton "bon conseil" et passe mon chemin...

    Posté par Sébastien, 25 mars 2015 à 07:50 | | Répondre
    • J'ai pensé à ce que tu m'avais dit sur Dire Straits en ce samedi matin. Cette lecture n'est pas forcement nécessaire, non...

      Posté par soukee, 25 mars 2015 à 08:11 | | Répondre
Nouveau commentaire