Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

05 février 2015

Le plus petit baiser jamais recensé, Mathias Malzieu

le plus petit baiser jamais recenséLe plus petit baiser jamais recensé est un roman du musicien et écrivain montpelliérain Mathias Malzieu paru en 2013 chez Flammarion.

Un inventeur en mal d'amour échange un jour un baiser éclair avec une femme qui disparaît aussitôt. Sous le charme de ses sens, il part à sa recherche. Aidé d'un vieux détective et de son perroquet apprivoisé, il va tout faire pour retrouver celle qui se volatilise quand on l'embrasse.

Ouvrir un roman de Mathias Malzieu, c'est se plonger à coup sûr dans un univers au charme singulier. Un brin mélancolique et suranné. Un tantinet barré et sombre. Complètement poétique et fantasque.  
J'avais aimé La mécanique du coeur, lu il y a quelques années, mais je n'avais pas ouvert un livre de Malzieu depuis. 
J'ai retrouvé avec plaisir son monde, son côté rock et barré dans ce roman qui se présente comme une suite métaphorique de La mécanique du coeur. Le héros de cette nouvelle intrigue a encore une fois le coeur brisé et souffre des méandres de l'amour. Le lecteur suit sa drôle d'enquête pour retrouver la femme invisible de ses rêves, à coup d'inventions farfelues et de trouvailles improbables.
On ne peut que penser à Boris Vian et son Écume des jours et à Michel Gondry et ses petits trucages et bricolages rigolos (surtout que Gondry a adapté en 2013 L'Écume des jours). C'est drôle, onirique et très inventif, à l'image de la plume de Malzieu. 
Mais... Mais en étant complètement honnête, si la teneur poétique de l'écriture de Mathias Malzieu est indiscutable, on pourrait néanmoins reprocher à celle-ci d'être un peu trop chargée en figures de style pour être fluide et simplement belle. Comme si l'auteur avait trouvé sa patte et la déclinait au fil de ses histoires. Comme si - je vais loin en disant ça - Mathias Malzieu se regardait faire du Mathias Malzieu. Les figures de style se succèdent -et notamment les oxymores- et rendent parfois l'ensemble un peu indigeste, un tantinet prétentieux. La cohérence se perd malheureusement au fil du conte et s'égare dans les méandres des mots. Comme si ceux-ci prenaient finalement le pas sur l'intrigue.
Une lecture en demi-teinte, donc. Un ensemble très imagé qui perd en fluidité et une histoire d'amour impossible qui pourrait être attachante et tendre mais qui souffre des jeux de style de son auteur. Je referme ce roman sans avoir compris pourquoi la belle disparaissait à chaque baiser. Était-ce l'essentiel, me direz-vous ? Peut-être pas... Mais cela m'a finalement gênée. Et si Malzieu soulève toujours autant d'enthousiasme à chacune de ses parutions, je m'en réjouis pour lui. Mais je crois que pour ma part, je suis moins sensible à son écriture et passerai désormais mon chemin. 

D'autres avis : Jostein, Lasardine, Liliba, Mélo, Yuko, etc.

Une chronique de soukee rangée dans Littérature française - Vos commentaires [24] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,



Vos commentaires

    Je sais que je ne le lirai pas, ce n'est pas un univers qui me parle, pour preuve je n'ai pas aimé l'écume des jours...

    Posté par Tiphanie, 06 février 2015 à 07:51 | | Répondre
    • Alors passe ton chemin... Il reste encore tant de livres à découvrir !

      Posté par soukee, 06 février 2015 à 07:50 | | Répondre
  • Oh zut, moi qui avait envie de le lire.... Mais bon, je le tenterai quand même!!

    Posté par Poulette-Nene, 06 février 2015 à 11:03 | | Répondre
    • Oh oui, tente ! Ce n'est que mon avis.

      Posté par soukee, 06 février 2015 à 19:32 | | Répondre
  • Comme toi j'ai mis un moment avant d'ouvrir ce roman et je ne lirais pas Métamorphose en Bord de ciel car j'ai beau avoir apprécié ce roman (je suis fan de Malzieu) quelque chose clochait, un truc sur lequel tu as su mettre des mots justes. J'ai aimé mais je n'ai pas été transporté comme dans Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi, qui m'avait ému aux larmes.

    Posté par LittleDaisy, 06 février 2015 à 18:22 | | Répondre
    • Je n'avais pas réussi à lire Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi... Je pleurais tellement que je ne voyais plus le texte ! Mais c'était il y a quelques années maintenant et j'ai l'impression que le charme de Malzieu n'opère plus sur moi. C'est bête, mais ça me fait plaisir de savoir que, comme moi, tu as eu du mal à accrocher avec celui-ci...

      Posté par soukee, 06 février 2015 à 19:27 | | Répondre
  • Ta chronique débutait formidablement : tu sais expliquer le mélange d'émotions et de loufoqueries que propose le roman. Pour autant, contrairement à toi et même si je comprends très bien ton sentiment, je trouve troublant et exquis que Mathias Malzieu sache coucher sur le papier des images surréalistes qui trouvent toujours en moi un véritable écho. Je ne m'en suis pas encore lassée !

    Posté par Nota bene, 06 février 2015 à 18:54 | | Répondre
    • Tant mieux pour toi ! Je comprends que la magie de sa plume opère toujours sur toi. De mon côté, j'ai l'impression de voir les ficelles d'une écriture qui trouve ses origines dans un certain nombre d'auteurs, surréalistes, notamment, mais pas que. Et j'éprouve plus de difficultés à l'apprécier. Malzieu est pour moi comme Tim Burton depuis Alice : il se repose sur ce qu'il sait faire et se regarde le faire.

      Posté par soukee, 06 février 2015 à 19:32 | | Répondre
  • tiens je n'ai jamais entendu parler de ce livre! Je suis un peu comme toi, j'aime l'originalité de son style mais parfois c'est trop... Pareil pour sa musique d'ailleurs, il m'arrive d'en écouter beaucoup, puis plus rien pendant un long moment...

    Posté par Violette, 07 février 2015 à 11:23 | | Répondre
    • C'est trop... C'est exactement ça...

      Posté par soukee, 07 février 2015 à 13:52 | | Répondre
  • Je l'ai noté depuis 2013 et toujours pas lu ! Comme le temps passe vite.

    Posté par Alex mot a mots, 07 février 2015 à 20:07 | | Répondre
    • Oh oui... Et on s'en rend compte (aussi !) avec ces parutions qu'on voulait absolument lire à leur sortie et qui traînent toujours sur nos étagères... (vote sont sorties en poche !)

      Posté par soukee, 08 février 2015 à 09:47 | | Répondre
  • Et bien, en gros, tu résumes très bien ce que j'avais déjà ressenti pour La mécanique du coeur. Il y a quelque chose de surfait, d'artificiel... J'avais bien aimé mais en ressentant ça quand même... Bises

    Posté par L'or rouge, 14 février 2015 à 15:32 | | Répondre
    • C'est vraiment celui-ci qui m'a fait ressentir ça. Ce côté surfait, tu as raison. Je pense que, comme moi, tu ne vas plus forcément craquer pour cet auteur.

      Posté par soukee, 14 février 2015 à 15:34 | | Répondre
  • Totalement d'accord avec ta critique sur l'écriture, je l'ai trouvée très lourde, pompeuse, les figures de style à répétition m'ont vraiment agacée et j'ai été moi aussi gênée par les incohérences du récit. Très chouette ton blog! (Flo m'a donné l'adresse )

    Posté par Camille, 16 février 2015 à 14:17 | | Répondre
    • Merci de ton passage ici Camille ! Moi aussi je suis allée voir votre blog de lectures, et puis le tien créatif et j'aime beaucoup tes sculptures. Notamment celles issues des contes. Bravo vraiment, j'admire beaucoup ton travail.
      Ravie que tu me rejoignes sur ce roman de Malzieu et notamment son écriture. Je crois qu'il a usé son originalité... A bientôt !!

      Posté par soukee, 16 février 2015 à 20:33 | | Répondre
  • Merci beaucoup

    Posté par Camille, 16 février 2015 à 20:00 | | Répondre
    • Oh de rien... C'est chouette que tu passes. Je peux te le dire du coup.

      Posté par soukee, 16 février 2015 à 20:08 | | Répondre
  • Je pense que je le lirais aussi, mais j'aimerais lire les autres car je n'ai lu que La mécanique du cœur pour l'instant.

    Posté par Zofia, 23 mars 2015 à 15:35 | | Répondre
    • Ah oui, tu peux lire ses autres romans aussi. Pour ma part, celui-ci sera certainement mon dernier de cet auteur.

      Posté par soukee, 24 mars 2015 à 07:15 | | Répondre
      • Tu as lu les autres ? Peut-être qu'il se reprendra pour son prochain bouquin

        Posté par Zofia, 25 mars 2015 à 09:57 | | Répondre
        • J'ai lu La mécanique du coeur et Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi. Et je crois que je n'ai plus envie de retenter l'expérience. Trop de livres m'attendent et une vie ne suffirait pas à découvrir tout ce que je souhaite donc je passe mon chemin sans regret avec Malzieu.

          Posté par soukee, 25 mars 2015 à 17:53 | | Répondre
          • Ah ça c'est sûr qu'il y a tellement, tellement à lire... de mon côté les listes ne font que s'allonger !

            Posté par Zofia, 26 mars 2015 à 10:13 | | Répondre
          • D'un côté c'est chouette, mais d'un autre un peu anxiogène de voir ces listes sans fin et le temps qui file...


            #yiv9405425000 body {font:14px "Helvetica Neue", "Helvetica", Helvetica, Arial, sans-serif;}#yiv9405425000 a {color:#2BA6CB;}@media screen and (max-width:670px){#yiv9405425000 a[class="yiv9405425000btn"] {display:block!important;margin-bottom:10px!important;background-image:none!important;width:100%!important;}#yiv9405425000 div[class="yiv9405425000column"] {width:100%!important;float:none!important;}#yiv9405425000 table.yiv9405425000social div[class="yiv9405425000column"] {width:auto!important;}#yiv9405425000 table.yiv9405425000respfont {font-size:12px!important;}}

            Posté par soukee, 04 avril 2015 à 13:41 | | Répondre
Nouveau commentaire