Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




05 juin 2014

Mangez-moi, Agnès Desarthe

MANGEZMangez-moi est un roman de l'écrivain et traductrice française Agnès Desarthe paru en 2006 aux Éditions de l'Olivier. Il m'avait été offert lors du Swap Nouvel an 2011 par Hathaway. Il était grand temps que je le lise ! 

Myriam ment à son banquier pour ouvrir un restaurant. Chez moi, c'est son nom, est un lieu sans prétention qu'elle orchestre de façon familiale. Elle cuisine avec amour, sans extravagance, pour une clientèle d'abord rare, puis de plus en plus nombreuse. Aidée de Ben, un étudiant en sciences politiques reconverti en serveur, Myriam offre à ses habitués un refuge douillet autour d'une cuisine simple et authentique. Et c'est grâce à cette simplicité et ces partages que la quadragénaire se répare peu à peu de ses blessures et de son passé un brin compliqué.

Mangez-moi est un roman à déguster, à savourer, comme la cuisine de son héroïne. Une très belle histoire. Celle d'une femme qui a fait une erreur et que la vie n'a pas épargnée. La reconstruction personnelle par la cuisine et par la générosité, voilà le moyen qu'utilise Myriam pour se relever d'un passé douloureux. Et Agnès Desarthe de recréer une sorte de havre réconfortant dans ce modeste lieu qui n'a d'abord rien d'un restaurant mais tient davantage de la cuisine familiale.
Il y a de la beauté dans l'humilité de Myriam et des personnages qui gravitent autour d'elle. Une pudeur aussi, c'est certain, face à ce passé dévoilé à demi mots. Face à cette faute chuchotée entre deux pages. Et cela force l'admiration pour cette femme qui a tout perdu et qui accepte ses erreurs.
La narration à la première personne fait pénétrer dans l'intimité de Myriam et offre au lecteur une proximité qui a tout de la confidence. Et c'est avec plaisir que le lecteur se glisse à ses côtés et participe à ce projet un peu fou d'ouvrir seule une cantine de quartier. Les effluves de cuisine embaument les pages, la douce chaleur du four se répand, les ustensiles tintent. Quel bonheur d'être aux côtés de Myriam quant elle choie ses clients ! 
L'intrigue est simple en apparence mais explore les méandres du passé de l'héroïne et s'égare dans son présent parcellaire, cette vie dont elle n'offre au lecteur que des bribes. Comme pour se raconter avec pudeur et édulcorer ses fautes. Comme pour essayer d'avancer malgré tout, sans être jugée. 
Voilà une bien belle lecture, réconfortante comme ce que cuisine Myriam, et portée par la plume très poétique d'Agnès Desarthe. Merci Hathaway, si tu passes par là, pour ce très beau roman.
D'autres avis :  Argali, ClarabelMiss Alfie, Syl.etc.

"Comment éviter que les souvenirs refluent ? Comment détacher sa conscience du passé ? Comment faire pour que rien n'évoque, pour que rien ne dénote, pour que rien ne rappelle ? Comment abolir l'écho ? Pourquoi la vie consiste-t-elle en cet inépuisable ressassement ? Ne guérit-on jamais de nos amputations, de nos mutilations ?" (p.226)

Une chronique de soukee rangée dans Littérature française - Vos commentaires [23] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,



Vos commentaires

  • En voilà un beau billet ! Tu traduis bien le roman.

    Posté par Syl., 05 juin 2014 à 10:06 | | Répondre
  • Va savoir pourquoi, je n'arrive pas à accrocher à cette auteure...
    (Et oui, que deviens Hathaway ??)

    Posté par Noukette, 05 juin 2014 à 11:45 | | Répondre
    • C'est vrai ? Moi c'est ma première rencontre avec cette auteure et pas la dernière je pense... Que devient Hathaway, excellente question. J'aimerais bien avoir de ses nouvelles !

      Posté par soukee, 05 juin 2014 à 12:00 | | Répondre
  • J'avais eu un avis assez partagé, mais comme toi j'ai pris plaisir à lire les passages sur la gastronomie

    Posté par Tiphanie, 05 juin 2014 à 21:57 | | Répondre
    • C'est vrai ? Mais je te comprends, je ne m'attendais pas du tout à ce type d'intrigue...

      Posté par soukee, 06 juin 2014 à 08:02 | | Répondre
  • Je note ce titre et cette auteur, jamais lue encore.
    Hathaway me manque aussi. Elle a fermé son blog il y a deux ou trois ans maintenant et n'est plus réapparue, que je sache!

    Posté par Mango, 06 juin 2014 à 07:00 | | Répondre
    • Non, et moi aussi elle me manque.

      Posté par soukee, 06 juin 2014 à 08:01 | | Répondre
  • Oh, ce fut un de mes coups de coeur quand ce roman est sorti ! Ton billet me donnerait presque envie de le relire, tiens !

    Posté par Sandrion, 06 juin 2014 à 19:53 | | Répondre
  • Je ne connaissais pas mais ton avis donne envie de le lire, je le note

    Posté par Sarah Cara, 09 juin 2014 à 19:41 | | Répondre
    • Tu m'en voies ravie !

      Posté par soukee, 10 juin 2014 à 13:33 | | Répondre
  • il me semble qu'il est dans ma PAL... à moins que ce ne soit un autre titre d'elle...
    je vais aller voir ça car tu m'as donné envie!

    Posté par lasardine, 10 juin 2014 à 21:31 | | Répondre
    • Héhé toi aussi tu te perds un peu dans ta PAL ?

      Posté par soukee, 10 juin 2014 à 21:38 | | Répondre
  • Je dois bien avouer que ce genre de sujets ne m'attire pas du tout.

    Posté par Manu, 11 juin 2014 à 09:25 | | Répondre
  • je vois que tu prends, toi aussi, du retard dans les lectures. déjà noté ce titre, je crois...

    Posté par Violette, 11 juin 2014 à 11:54 | | Répondre
  • Oh la, c'est un titre qui fait partie de ma "très" vieille PAL ;0) Il est peut-être temps de l'en sortir... Je vais y penser pour cet été... Et moi aussi j'adorerais voir revenir Hathaway ou même simplement avoir de ses nouvelles !! J'adorais son blog !! Bon mercredi

    Posté par L'or rouge, 11 juin 2014 à 12:28 | | Répondre
    • Contente de t'avoir fait penser à ce titre ! Cela faisait trois ans qu'il dormait dans ma PAL et je suis moi aussi contente de l'en avoir sorti. 
      Hathaway manque à beaucoup on dirait. Moi aussi j'adorais son blog.

      Posté par soukee, 11 juin 2014 à 18:21 | | Répondre
  • Et par le plus pur de tous les hasards je passe par là Soukee ... Je faisais du tri dans ma boite mail et je suis retombée sur nos échanges de messages suite à un swap! Et me voici entrain de vous lire et de voir que je vous manque.. Et je vous avoue que vous me manquez aussi ! Toutes ! Et pour la peine je fais le tour des blogs ! Alors ravie que le livre t'ai plu, ravie de savoir que vous ne m'avez pas oublié... Pour les petites infos, je lis toujours beaucoup, j'ai envie de revenir mais mon tout petit bonhomme de 10 mois me prend beaucoup de temps... Je ne désespère pas de replonger dans la blogosphère un de ces jours et vous embrasse toutes très fort ! Avec toute mon amitié et mes souvenirs <3

    Posté par Hathaway, 21 juin 2014 à 21:59 | | Répondre
    • Oh Hathaway, qu'elle belle coïncidence !!! Je suis très très contente d'avoir de tes nouvelles et de savoir que tout va bien de ton côté. Je n'exagérais pas quand je disais que tu me manquais. J'aimais beaucoup ton blog, le ton de tes billets et tu m'as donné envie de lire pas mal de romans qui m'ont beaucoup plu (notamment Le cœur cousu).
      Merci pour ce roman d'Agnes Desarthe. Comme tu vois, les problématiques de PAL et lectures en retard sont toujours les mêmes...
      Je suis ravie de savoir que tu es occupée par un petit bout de 10 mois. Mais si jamais l'envie te dit de revenir papoter avec nous de livres, n'hésite pas à ouvrir un nouveau blog. Les commentaires de ce billet te prouvent bien que tu nous manques et qu'on attend un éventuel retour de pied ferme !
      Je t'embrasse très fort, en espérant que les souvenirs se transforment en futurs moments à vivre autour des livres <3

      Posté par soukee, 23 juin 2014 à 10:56 | | Répondre
  • Ton billet me donne vraiment envie de découvrir ce livre, je serais très curieuse de le lire!

    Posté par Camilla, 24 juillet 2014 à 13:26 | | Répondre
    • Merci... J'espère que tu passeras un agréable moment de lecture.

      Posté par soukee, 24 juillet 2014 à 15:10 | | Répondre
Nouveau commentaire