Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

20 août 2013

Miss Marple au Club du Mardi, Agatha Christie vue par Martin Parr

Miss Marple au Club du MardiOn ne présente plus la Reine du crime, cela s'entend. Mais lorsque les Éditions du Masque demandent au photographe britannique Martin Parr d'illustrer la bibliothèque idéale de la grande dame, le résultat est pour le moins étonnant. Cinq des plus grands titres d'Agatha Christie sont ainsi sortis en mai 2013 illustrés, en couverture et en quatrième de couverture, par deux photos issues de la série Common Sense de l'artiste réputé pour son oeil critique sur la société britannique. Cinq petits bijoux grinçants qui rendent hommage aux oeuvres de la Reine du crime et cinq autres à venir en novembre.

Miss Marple au Club du mardi est un recueil de treize nouvelles mettant en scène le armachair detective éponyme imaginé par Agatha Christie. Tous les mardis soirs, Jane Marple et cinq de ses amis se penchent sur des affaires non résolues, des enquêtes insolubles et retorses qui ont laissé derrière elles un goût d'inachevé. Et les six protagonistes réunis, en alliant leurs modes de réflexion et d'analyse, vont réussir là où les plus brillants enquêteurs ont échoué.

J'adore Agatha Christie, vous le savez, et j'aime me plonger, à intervalles réguliers, dans un de ses romans. Si durant de longues années j'ai eu une nette préférence pour Hercule Poirot, l'agaçant et omniscient détective belge, j'ai découvert il y a quelques temps que le personnage de Miss Marple avait un caractère attachant et que ses enquêtes ne possédaient pas moins de piquant. 
Les treize enquêtes présentées ici mettent en scène le pire de l'être humain : mensonges, manipulations, usurpations d'identité, rien n'arrête les meurtriers dépeints ici pour parvenir à leurs desseins et c'est grâce à l'ingéniosité de Miss Marple et de ses convives que les masques tombent et que la vérité éclate. Les nouvelles se succèdent et avec elles l'envie, à chaque fois, de démasquer le coupable avant le célèbre Club du mardi.  
La Reine du crime fait mouche à chaque coup et rares sont les nouvelles dans lesquelles j'ai entraperçu une once de vérité. L'esprit retors des meurtriers l'est décidément trop pour l'intègre lectrice que je suis. Mais le plaisir est là. Et c'est l'essentiel. Et ma bibliothèque est ravie d'accueillir ce bel objet.

 

British Mysteries

Quid ? Le Challenge British Mysteries organisé par Lou et Hilde

- See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2011/09/24/22063208.html#sthash.wfK7oH7f.dpuf

Voici ma troisième participation au Challenge British Mysteries organisé par Lou et Hilde.

Lou et Hilde

Un grand merci à Anne et aux  pour ce recueil de nouvelles.

                         

Une chronique de soukee rangée dans Romans policiers - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,


17 août 2013

Les quatre soeurs T.1 Quatre saisons, Malika Ferdjoukh et Lucie Durbiano

Les quatre soeurs TQuatre soeurs est, à l'origine, une série de quatre romans signés Malika Ferdjoukh parus à l'Ecole des Loisirs en 2003. Celle-ci s'est associée à Lucie Durbiano pour les adaptater en roman graphique dont le premier tome est sorti en juin 2013 chez BD Kids.

Enid, Hortense, Bettina et Geneviève sont orphelines. Leurs parents, disparus dans un accident de voiture, ont laissé les quatre soeurs sous la responsabilité de Charlie, leur aînée. Mais la vie continue dans leur vieille maison branlante et les filles s'entraident dans leur quotidien d'enfants et d'adolescentes, sous le regard attentif de leur soeur aînée et de son amoureux.

J'ai entendu beaucoup de bien des quatre romans de Malika Ferdjoukh, et ce depuis quelques années, mais je n'ai pas encore eu le temps de les découvrir. L'occasion de découvrir leur adaptation en BD est peut-être - encore une fois - commencer à l'envers, mais l'idée était trop belle.Planche 1
Je suis tombée sous le charme de cette fratrie fragile et forte à la fois, de ces personnages si bien esquissés que leur vraisemblance bouleverse, de ce quotidien incertain et pourtant cocasse et apaisant. 
L'album, divisé en quatre saisons, nous entraîne dans le quotidien de ces soeurs, quotidien pris en charge tantôt par l'une tantôt par l'autre. Le découpage est intéressant et offre une réelle dynamique à ces aventures : à chaque double-page correspond un chapitre différent de la vie de l'une d'elles. 
L'ensemble résonne à la fois au singulier mais évoque un choeur antique, une sorte de propos choral. C'est très beau, très émouvant, et c'est avec regret que la dernière page est tournée. Ces quatre soeurs laissent un vide, une fois qu'on les a quittées.

Je tiens à remercier Babelio et les éditions     pour l'envoi de cet album dans le cadre de l'Opération Masse Critique.

pour l'envoi de ce roman dans le cadre de l'Opération Masse Critique. - See more at: http://bouquinbourg.canalblog.com/tag/Service%20de%20presse#sthash.MxRz0nrB.dpuf

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [28] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

08 août 2013

Des vacances et des livres

Je vous ai annoncé mon retour il y a quelques jours, mais cet été, je n'arrive pas à m'installer devant mon ordinateur et à écrire. Je trouve mille et une choses à faire qui me tiennent éloignée de mon activité de blogueuse. Et pourtant, ce n'est pas faute de penser à vous, ni aux photos que je veux vous montrer, aux livres dont je veux vous parler, etc.

Mais l'été étire ses longues journées et avec elles la notion du temps s'éclipse. Je couds (j'ai terminé mon deuxième ouvrage, et je ne suis pas peu fière !), je vois des amis, je nage, je cours, je lis aussi, un peu, je pense. Bref, j'adopte un autre rythme et cela me fait le plus grand bien.

Mais trêve de bavardages, voici, comme promis, quelques photos de notre séjour en Ardèche et en Drôme.

 

Grignan et son château, où Mme de Sévignée vint voir sa fille

 Notre magnifique chambre d'hôtes en Ardèche. Quatre jours avec Jacques et François, une parenthèse enchantée dans notre séjour.

 

L'Aven d'Orgnac, en Ardèche, et une vue de Nyons, dans le sud de la Drôme

Coup de coeur pour la Roulotte de Dominique dans laquelle nous avons dormi à Romans-sur-Isère. Une déco soignée dans l'esprit du lieu, un confort incroyable et un jardin aménagé en place de village. J'ai tout adoré !

Le Palais idéal du facteur Cheval. Une petite merveille...

Le camping Huttopia à Dieulefit, dans le sud de la Drôme. Une fin de séjour très agréable, malgré une nuit passée en compagnie de gros orages...

Pour terminer, lorsque je descends dans mon Sud, je ne manque pas une occasion  d'aller faire un tour à Montolieu, un village du livre situé dans l'Aude. A chaque fois, c'est une étape synonyme de belles trouvailles d'occasion, d'échanges et de découvertes. Ceux qui sont repartis avec moi :

  • La nuit de l'oracle de Paul Auster
  • L'heure zéro d'Agatha Christie (dans une belle édition illustrée par Martin Parr)
  • Meurtre en Mésopotamie d'Agatha Christie
  • Le très corruptible mandarin de Qiu Xiaolong
  • La disparue du Père-Lachaise de Claude Izner
  • Le Prince de la brume de Zafon
  • Ce que je sais de Vera Candida de Véronique Ovaldé
  • Une adoration de Nancy Huston
  • La chambre de Françoise Chandenagor
  • Le secret des enfants rouges de Claude Izner

 

Voilà pour mes photos et mes achats. Je me remets sur les rails des chroniques car les livres lus s'entassent et je traîne à les choniquer. C'est mon rythme d'été  !

Une chronique de soukee rangée dans Blablas - Vos commentaires [38] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,