Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

19 novembre 2012

Une place à prendre, J.K Rowling

Une place à prendre, JUne place à prendre est le premier roman écrit par l'anglaise J.K Rowling, mondialement connue pour sa série Harry Potter, paru en septembre 2012 chez Grasset pour l'édition française.

Pagford, petite paroisse du Sud-Ouest de l'Angleterre. Barry Fairbrother succombe à une crise cardiaque. Son décès laisse de nombreuses personnes éplorées : sa femme et ses enfants, bien entendu, mais aussi les filles de l'équipe d'aviron du lycée dont il était l'entraîneur, ses acolytes politiques, etc. Mais certains se réjouissent de cette mort prématurée. Car Pagford, tranquille en apparence, regorge de malaises sociaux et politiques contre lesquels Barry menait une lutte sans merci. La menace source et l'équilibre de la petite ville est très vite menacée par les intérêts de chacun.

J'ai grandi avec la série Harry Potter. J'avais adoré, gamine, cet univers si singulier et le côté rassurant de ces romans et j'attendais la sortie de chaque nouveau tome avec impatience. Depuis, j'ai grandi... (Enfin, je viens juste d'aller aux Studios Harry Potter et je dois vous en faire le compte-rendu avec photos et tout le toutim, mais passons.)
Les matchs de la rentrée littéraire de Priceminister ont été l'occasion de découvrir ce premier roman pour adultes dont la sortie faisait déjà tant d'émules. Je l'ai ouvert sans a priori, sans attente. Juste tentée par la quatrième énigmatique et elliptique à souhait.  
Et je dois dire que je n'ai pas été déçue, loin de là. J'ai retrouvé dès les premières pages le style de Rowling, sa manière de faire monter le suspense et de gérer le rythme de son récit, dans un univers faussement rassurant aux perfidies multiples. J'ai grignoté chacune de ces 700 pages, découvrant les ramifications si nombreuses à l'intrigue principale.   
Les personnages se succèdent, et avec eux autant de psychologies finement étudiées et jamais archétypales. Chacun porte en lui son histoire et ses tourments et l'auteure parvient à leur donner vie à travers sa plume. C'est à peine si l'on a l'impression de lire un roman tant J.K. Rowling nous dresse des portraits complexes et nous offre des personnages d'une vraisemblance troublante. Car sous des abords caricaturaux - la junkie qui a du mal à décrocher, l'adolescente infecte avec ses profs qui tente de faire face à une situation personnelle des plus sordides, la jeune fille bouc émissaire qui s'auto-mutile, etc. - chacun des personnages nés sous la plume de J.K. Rowling recèle une complexité bien loin des archétypes du genre.    
La bourgade de Pagford lui permet de recréer un microcosme à l'image du monde et de ses travers. Les thèmes abordés sont nombreux (le racisme, la pédophilie, le viol, le harcèlement moral, les déterminismes sociaux, etc.) et la mort de Barry Fairbrother n'est qu'un détail autour duquel tout gravite. La petite paroisse condense tout ce que l'humanité peut avoir de moche et de mesquin et cela fait froid dans le dos.   
Un petit bémol, néanmoins, à noter : à trop vouloir se pencher sur la misère et les injustices de ce monde, J.K. Rowling nous livre ici un roman qui est loin d'être une partie de plaisir en terme de lecture. Certains passages m'ont mise mal à l'aise, d'autres sont réellement plombants. La misère sociale de certains personnages est désolante mais pourtant ô combien vraisemblable. Et c'est justement cette vraisemblance qui fait la force de ce roman. Pagford est une représentation de tous les travers de notre société et fait douloureusement écho à ce que nous vivons, à ce que nous côtoyons. C'est dur, parfois lourd à lire, mais tellement bien écrit et amené que l'envie d'en savoir plus est plus forte.   
Certains ont adoré ces 700 pages, d'autres l'ont détesté. Pour ma part, sans être un coup de coeur, j'ai été bluffé par le talent de J.K. Rowling. Une place à prendre est un roman très bien ficelé qui lui ouvre grand la porte de la littérature adulte.

D'autres avis sur ce roman : Argali, Cla S, Herisson, ManuCatherine, Noukette, Syl, Stephie, Mélo, Mango, Belledenuit, LystigCryssildaL'Irrégulière...   
Un grand merci à Oliver et à
Priceminister pour la découverte de ce roman.

 

Les matchs de la rentrée littéraire 2012 sur PriceministerNote : 17/20

 

Une chronique de soukee rangée dans Littérature anglaise - Vos commentaires [36] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,



Vos commentaires

    Super que tu aies lu ce roman ! Ton avis m'intéresse, parce que j'ai résisté. J'ai toujours la crainte d'une exploitation abusive d'un succès. Cela dit, je l'ai offert à une amie qui en avait fort envie.
    Mais, je continue à penser que je n'ai pas envie de lire cet ouvrage. Va-t-en savoir le pourquoi de la résistance Biz, ma Soukee !
    PS - As-tu repéré qu'au prochain salon du livvre 2013, un stand spécial sera dédié aux livres culinaires ? en présence de grands chefs... ça promet

    Posté par Littér'auteurs, 19 novembre 2012 à 20:15 | | Répondre
    • Je te comprends : malgré tous les points positifs évoqués, ça reste un roman qui n'est pas très guilleret. J'étais contente de le découvrir mais j'ai changé de lecture à certains moments car il me plombait un peu !^^ Donc résiste, ma chère Martine, et poursuis avec des lectures qui t'attirent naturellement ! Je n'avais pas vu pour le Salon du Livre... Je crois que cette année je vais y aller (3 ans que j'habite Paris et je n'y suis encore jamais allée !) Bizzz ma chère Martine !!

      Posté par soukee, 19 novembre 2012 à 21:36 | | Répondre
    • Ateliers cuisine, oui mais pas que ... peut-être que je m'y rendrai (ça n'est qu'un vague projet), peut-être que nous nous y rencontrerons...

      Posté par littér'auteurs, 20 novembre 2012 à 15:11 | | Répondre
      • Si tu y vas, aucune excuse pour que je n'y aille pas ! Bisous !

        Posté par soukee, 20 novembre 2012 à 15:19 | | Répondre
  • j'ai aimé, moins enthousiaste que toi.
    je rajoute le lien vers ton billet !

    Posté par Lystig, 19 novembre 2012 à 21:17 | | Répondre
    • Je viens de rajouter le lien vers le tien !

      Posté par soukee, 19 novembre 2012 à 21:33 | | Répondre
      • merci !

        Posté par Lystig, 19 novembre 2012 à 21:43 | | Répondre
      • Mais avec plaisir !

        Posté par soukee, 19 novembre 2012 à 21:45 | | Répondre
  • Ce livre m'intéresse, j'espère bien le croiser (quand j'aurai le temps de le lire) à la bibliothèque !

    Posté par Anne, 19 novembre 2012 à 23:02 | | Répondre
    • Je pense que beaucoup de bibliothèques vont l'acheter car la demande des lecteurs doit être grande...

      Posté par soukee, 20 novembre 2012 à 14:49 | | Répondre
  • J'ai adoré, de bout en bout ! Gros coup de coeur !

    Posté par Noukette, 19 novembre 2012 à 23:16 | | Répondre
    • Je n'irai pas jusque là mais j'étais contente de le découvrir !

      Posté par soukee, 20 novembre 2012 à 14:50 | | Répondre
  • Je retrouve ma lecture dans la tienne. C'est un bon roman, c'est sûr mais parfois j'ai dû m'arrêter aussi tant une pause au milieu de tant de misère me semblait nécessaire. J'en garde un bon souvenir cependant.

    Posté par Mango, 19 novembre 2012 à 23:23 | | Répondre
    • Ah... Ca me rassure que tu aies ressenti ça. C'est quand même une lecture qui ne laisse pas indifférent et une plongée dans la misère assez réaliste. Bref, ça fait souvent froid dans le dos.

      Posté par soukee, 20 novembre 2012 à 14:50 | | Répondre
  • Contente que tu aies aimé, même si tu es un poil moins enthousiaste que moi.

    Posté par Catherine, 20 novembre 2012 à 01:49 | | Répondre
    • J'ai aimé, mais mon enthousiasme a été freiné par le sujet assez glauque...

      Posté par soukee, 20 novembre 2012 à 14:51 | | Répondre
  • Hop ! lien pris...
    OK avec toi, trop de misère.

    Posté par Syl., 20 novembre 2012 à 10:35 | | Répondre
  • Mouais, un roman bien ficelé certes, mais pour moi, JK Rowling, c'est Harry et rien d'autre. Du coup je passe...

    Posté par jerome, 20 novembre 2012 à 11:23 | | Répondre
    • Hihi ! Je te comprends !

      Posté par soukee, 20 novembre 2012 à 14:52 | | Répondre
  • Ca donne envie ! Vivement que j'aie le temps de le sortir de ma PAL !!

    Posté par Natiora, 20 novembre 2012 à 12:14 | | Répondre
    • J'espère que tu apprécieras cette lecture...

      Posté par soukee, 20 novembre 2012 à 14:53 | | Répondre
  • Tiens, on parle encore de paroisse en Angleterre ?

    Posté par Alex mot a mots, 20 novembre 2012 à 14:36 | | Répondre
    • Et bien oui ! Et moi aussi ça m'a surprise !

      Posté par soukee, 20 novembre 2012 à 14:54 | | Répondre
  • Moi j'ai vraiment beaucoup aimé. Et je n'ai pas été plombée car je trouve que c'est assez réel.

    Posté par Manu, 20 novembre 2012 à 20:48 | | Répondre
    • Quand tu côtoies ça au quotidien, tu as davantage envie d'évasion dans tes lectures. Et c'est mon cas...

      Posté par soukee, 20 novembre 2012 à 21:46 | | Répondre
  • Aaah comme je suis contente de trouver quelqu'un qui n'ait pas détesté ce roman! Je commençais à me sentir un peu seule
    Bises

    Posté par Cla S, 22 novembre 2012 à 14:44 | | Répondre
    • Hihi ! Non non, je suis là ! Bizzz !

      Posté par soukee, 22 novembre 2012 à 17:13 | | Répondre
  • Je suis en train de le lire/finir et vraiment, j'aime beaucoup, beaucoup ce livre... Par contre je te rejoins sur ton petit bémol. Effectivement, il y a des passages très très trash, qui m'ont mise vraiment mal à l'aise... Mais d'une manière générale, je trouve que c'est une réussite!

    Posté par Marion, 23 novembre 2012 à 17:36 | | Répondre
    • C'est vrai que ce n'est pas facile comme lecture, mais quelle réussite !

      Posté par soukee, 23 novembre 2012 à 20:32 | | Répondre
  • Une agréable surprise pour moi. J'avais peur vu tous les avis négatifs et pourtant, j'ai vraiment accroché et ressenti une multitude d'émotions. Un très bon roman.

    Posté par MyaRosa, 27 novembre 2012 à 14:13 | | Répondre
    • De mon côté, je m'étais préservée des avis pour aborder ce roman de la façon la plus neutre possible.

      Posté par soukee, 28 novembre 2012 à 19:16 | | Répondre
  • J'ai également grandi avec Harry Potter et je suis contente de retrouver l'auteur. J'ai beaucoup aimé ce livre, j'ai retrouvé l'écriture de l'auteure: à savoir les détails dans les descriptions, sans avoir de longueurs.

    Posté par Nodrey, 29 novembre 2012 à 19:26 | | Répondre
    • J'ai ressenti la même chose : j'ai retrouvé avec plaisir la plume de J.K. Rowling...

      Posté par soukee, 07 décembre 2012 à 11:19 | | Répondre
  • Je n'ai pas pu finir ce livre. J'ai trouvé le style trop indigeste, trop de personnages. JK ROWLING a souhaité faire un roman pour adultes et elle a trop exagéré le trait, à mon goût.

    Posté par Elora, 06 décembre 2012 à 16:35 | | Répondre
    • Je peux te comprendre pour les personnages, nombreux dès le début. Mais quant au style, j'ai retrouvé avec plaisir la plume de J.K. Rowling.

      Posté par soukee, 07 décembre 2012 à 11:21 | | Répondre
Nouveau commentaire